FAQFAQ  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet

Partagez | 
 

 La belle et la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 245
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 29 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Sam 16 Mai - 13:53

Emily n'avait plus parlé à Nathan jusqu'à ce qu'ils arrivent chez elle. Et là encore, elle semblait cruellement distante avec lui. Comme s'il avait fait la pire chose qui pouvait exister. Bien qu'elle était consciente que Nathan n'y était pour rien dans tout ça, Emily ne pouvait s'empêcher au mal que ça ferait à Samuel. Parce qu'après la réaction de sa mère, la jeune louve n'avait plus aucun doute sur la provenance de Nathan. Elle avait simplement la sensation que toute son enfance avait été bercée par les mensonges et elle détestait ça. Surtout que Samuel devrait être mis au courant de tout ça pour la suite. Lenore semblait tellement choquée que ça en étonna Emily. Il y avait donc anguille sous roche. La mère d'Emily avait appelé son mari qui était arrivé quelques minutes après. L'homme était légèrement couvert de terre, signe qu'il devait être en train de jardiner. Emily observa la scène, restant totalement silencieuse. Dans un sens, ça lui faisait de la peine pour Nathan. Le pauvre ne devait pas vraiment comprendre ce qu'il se passait autour de lui ni qui étaient ces gens. Enfin, il devait bien se douter que c'était les parents d'Emily. Mais il devait surtout se demander pourquoi elle l'avait amener ici.

Lucas, bien que tout autant choqué que sa femme, prit la peine d'inviter Nathan à aller s'installer dans le salon. Emily ne bougea pas pour commencer, fixant le lycan avec interrogation. Puis, au lieu de suivre ses parents à la cuisine, la jeune femme monta dans sa chambre, fouillant son armoire. Elle y dénicha un vieux t-shirt à Samuel. Enfin pas si vieux vu qu'il datait d'après sa transformation. Ce serait un peu serré pour Nathan mais ce serait toujours mieux que rien. La jeune femme poussa un léger soupir, humant alors l'odeur de Samuel sur ce t-shirt. Son cœur se serra légèrement en songeant à son loup. Lui qui commençait à retrouver le bonheur avec sa louve, il allait rapidement redescendre de son nuage pour s'étaler sur le sol. S'il ne fait pas une chute dans un trou sans fond avant. Quittant la pièce, Emily arriva dans le salon, donnant le t-shirt à Nathan, pinçant les lèvres.

Désolée, je n'ai rien de mieux... Enfile le doucement pour éviter de le déchirer...

Puis, la jeune louve quitta rapidement le salon pour rejoindre la cuisine, entendant ce que disait son père. Lenore fixait son mari avec incompréhension. Non, elle n'avait pas drogué la sauce du repas de la veille. Ou alors elle devait revoir les herbes qu'elle utilisait. Peut être que Christopher avait confondu la thym et la beuh qu'il consommait. Emily se garda bien de faire le moindre commentaire, fixant ses parents. Elle soupira doucement à la question de Lucas, commençant à préparer une assiette de cookies pour Nathan.

Maman, tu peux peu faire un thé s'il te plait ? Je vais éviter le café... Puis, elle se tourna vers son père. Il est venu chasser sur mon territoire cette nuit. Il a tué deux moutons, c'est comme ça que je l'ai retrouvé. Il était chez lui quand je suis arrivée. Je ne l'avais jamais vu avant aujourd'hui...

Lenore soupira doucement, occupée à faire le café et le thé d'Emily. Puis, elle jeta un coup d'oeil à Lucas, restant totalement muette. Elle devait encore être sous le choc de l'apparition de Nathan. Emily observa ses parents puis baissa les yeux.

Quand je vous regarde, j'ai l'intime conviction que vous me cachez quelque chose. Quelque chose d'important. C'est donc le fils caché de Liam n'est ce pas ? Samuel va adorer la nouvelle...

Lenore leva les yeux vers Emily, un peu déconcertée. Elle ne savait pas trop comment parler de tout ça sans avoir l'air maladroite. Mais le pire, c'est qu'Emily avait raison. Samuel serait profondément abattu en apprenant ce genre de révélation. Lenore se gratta mollement la joue avant de se masser la nuque. Elle avait toujours tout fait pour que Liam s'occupe de Samuel comme s'il en était fier mais elle avait eu de gros doutes que la véracité des faits.

On pensait que ce n'était que des rumeurs... On connaissait Liam depuis longtemps... On était au courant qu'il avait été amoureux d'une humaine, on a jamais voulu vraiment y croire. La rumeur était qu'il avait eu un enfant avec elle mais on en a jamais eu la preuve. Du coup, on ne s'en est jamais soucié...

Emily était partagée entre la colère et la tristesse. Dans un sens, elle avait de la peine pour Liam. Il n'avait pas du avoir une belle vie de famille si son cœur appartenait déjà à une autre. Et elle avait de la peine pour sa femme, Sharon, qui avait bien du sentir que son mari ne l'avait jamais aimé comme il se devait. Emily se mettait à sa place et elle ne supporterait pas que Samuel ne l'aime plus. Soupirant doucement, Emily refoula la colère qu'elle restait concernant ce pauvre Samuel. Elle ne voyait pas comment il arriverait à s'en sortir avec une telle révélation. Lenore servit le café et le thé sur un plateau.

On va aller en parler avec lui... Je crois qu'il a le droit de savoir aussi...

La louve attrapa le plateau et quitta la cuisine, regagnant le salon. Elle déposa le plateau sur la table basse, s'installant alors dans un fauteuil après avoir tendu une tasse à Nathan. Emily arriva aussitôt, déposant l'assiette de cookies sur la table avant de prendre place à côté de Nathan. La jeune femme observa son père qui s'installait. Elle ne lui avait presque pas lancé le moindre regard depuis qu'il était entré dans la maison. Elle n'avait même pas répondu à son sourire. Quelque part, elle leur en voulait à eux aussi.



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Dim 17 Mai - 21:47

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Dans un lieu inconnu, entourés d’inconnus, lycans de surcroit, Nathan ne se sentait vraiment pas à son aise. Il était sur un territoire qui n’était pas le sien et toutes les odeurs qu’il pouvait sentir le faisaient se crisper un peu plus. En fait, il ne savait pas trop pourquoi il était là mais les seules réactions des parents d’Emily lui avait suffit. Etait-il à ce point là un « problème » ? Il n’avait rien demandé à personne. Ni d’être là, ni d’être un lycan. Et encore moins de naitre. Des mystères l’entouraient, il le savait… mais il pensait jusque là que son père n’était qu’un sinistre con qui les avait abandonnés, sa mère et lui. Maintenant il n’en était plus si sûr que ça. Tout semblait devenir extrêmement compliqué.

Emily revint le voir alors qu’il était perdu dans ses pensées, assis sur le canapé. Il loucha sur le t-shirt qu’elle lui tendait et s’en empara doucement, levant les yeux vers elle. D’après ce qu’elle disait, il était sans doute un peu juste pour lui et il fallait qu’il fasse attention. Ce t-shirt devait sans doute appartenir à quelqu’un de la famille et il valait donc mieux éviter de lui faire subir le même sort qu’à celui qu’il avait souhaité enfiler lors de la visite de la jeune femme. Il lui offrit un léger sourire et hocha la tête.

« Merci Emily… Je vais tâcher de faire attention cette fois. »

Il la regarda quitter le salon pour, sans doute, rejoindre ses parents qui devaient discuter à son sujet, avant d’enfiler doucement le t-shirt. C’était effectivement serré mais ce n’était pas non plus insupportable. Et il préférait ça au fait d’être à moitié vêtu chez des inconnus. Pas qu’il était pudique, surtout plus depuis qu’il était un lycan, mais il était déjà assez mal à l’aise comme ça. Toutefois, ce t-shirt, bien que propre, dégageait une odeur. Celle de son propriétaire sans doute. Et ce n’était clairement pas l’odeur d’Emily bien qu’il la sentait aussi un peu dessus. Etait-ce à son frère ? Enfin, celui qu’il supposait être son frère puisqu’il était sur les photos de famille. Quoiqu’il y avait aussi deux autres personnes, il ne savait plus vraiment. Peu importait au final, cela ne changeait rien pour lui.

A nouveau seul, il fixa le sol avant de sortir son téléphone portable de sa poche. L’envie d’appeler Betsy était grande. Il aurait tant voulu qu’elle soit là, à ses côtés pour affronter tout ça. Là il se sentait seul et il ne savait pas trop ce qui l’attendait. La jeune femme avait un don pour le rassurer et il voulait surtout partager les nouvelles avec elle. Il remarqua d’ailleurs qu’elle lui avait envoyé un message, l’un des nombreux textos qu’elle lui envoyait en une journée. Cela le fit sourire légèrement et il y répondit avec plaisir, bien qu’il ne précisa pas du tout dans quel état il se trouvait. Il se contenta d’agir comme à son habitude, ne voulant pas créer chez elle le moindre changement ou générer une inquiétude inutile. Il lui parlerait de tout ça plus tard, le soir sans doute.

Côté cuisine, Lucas essayait de démêler les informations dont il disposait. Cet homme était assurément le fils de Liam et cela changeait pas mal de choses. Puisqu’Emily venait de revenir, il en profita pour la questionner sur sa provenance. Après tout, il débarquait seulement aujourd’hui et il devait pourtant presque avoir la trentaine. Où était-il caché pendant tout ce temps ? Pourquoi n’en avaient-ils pas entendu parler plus tôt ? Autrement qu’en rumeurs en tout cas… Liam avait dû la jouer fine sur ce coup là. Emily ne l’avait jamais vu auparavant non plus, ce qui n’était pas surprenant sinon nul doute qu’elle leur aurait amené plus tôt. Mais ce qu’elle disait laissait présager que Nathan était un jeune lycan. Fatalement, s’il était le fruit d’une union entre une humaine et un lycan, il était forcément né humain. De quand datait sa transformation ? Il n’avait pas l’air d’être cadré par quelqu’un.

« Il n’a aucun alpha pour le contenir et l’empêcher d’agir ainsi ? Enfin, s’il n’avait pas tué ces moutons, nous vivrions toujours dans l’ignorance… Mais s’il est incapable de se contrôler, il va falloir le surveiller. Je sais que ce n’est pas à nous de le faire mais… » En fait il ne savait pas quoi ajouter. Tout cela le prenait au dépourvu et il détestait ça. Et il ne voulait pas que sa fille l’ait dans les pattes alors qu’elle était enceinte et qu’elle venait tout juste de retrouver le bonheur avec Samuel « Nous allons tirer ça au clair. Mais à mon avis, Liam a emporté plus d’un secret avec lui dans la tombe… »

Lucas posa les yeux sur sa femme qui semblait inquiète. Et il y avait de quoi. C’était inattendu et il devait avouer ne pas trop savoir comment s’organiser. Tout ce qu’il souhaitait pour le moment, c’était protéger Emily d’un drame familial. Mais le plus à plaindre était sans doute Samuel. Le considérant comme un fils, l’ayant vu grandir depuis tout petit, il ne pouvait se résoudre à lui jeter la nouvelle au visage. Mais avant toute chose, il fallait dénouer les nœuds de ce mystère. Et Emily semblait avoir la sensation de ne pas totalement faire partie de l’équation. C’est d’un air suspicieux qu’elle les fixait, plus ou moins à raison. Lucas soupira et se massa la tempe. Il ne savait pas trop par où commencer et il détestait cette sensation d’avoir à se justifier. Mais pour le coup, il devait des réponses à sa fille.

Par chance, ce fut Lenore qui entama les explications la première. Elle résumait plutôt bien la situation. Tout cela ne restait que des rumeurs et ils n’avaient pas eu spécialement de raisons de s’en mêler. Bien qu’ils savaient que Liam n’aimait pas sa femme comme il avait pu aimer cette humaine, ils avaient été convaincu qu’il s’occupait bien de sa famille. Et si tout ça n’était que de la poudre aux yeux . Liam avait peut-être mené une double vie. Nathan devait avoir quelques réponses à fournir, ajoutant sa contribution au mystère.

« Liam savait qu’avoir un enfant d’une humaine était risqué. Parce qu’il aurait fini par les perdre un jour ou l’autre. Du coup, c’est resté au stade de rumeurs, il ne nous en a jamais reparlé… Il avait peut-être peur. Peur de quoi au juste, je ne sais pas. Mais comme il a créé sa famille, nous n’y avons plus pensé. Il devait toujours penser à cette humaine, forcément, mais comme nous ne l’avons jamais vue, nous n’y avons plus pensé depuis cette époque. Et Liam n’en parlait jamais, comme si cela n’avait jamais existé. Nous ne vous en avons jamais parlé parce que nous n’en voyions pas l’intérêt. Cela ne regardait que lui et c’était infondé… »

Sauf qu’au final, c’était bel et bien réel et qu’ils ne savaient plus quoi faire. Qui était le plus à plaindre dans tout ça ? Liam et son cœur brisé ? L’humaine qu’il avait abandonné ? Ce fils qu’il n’avait jamais vu et qui avait grandi sans père ? Ou bien Samuel qui n’était sans doute pas le fils dont il avait rêvé ? Lucas se sentit un peu découragé mais il ne fallait pas baisser les bras d’entrée de jeu, il le savait. Et il ne voulait pas que sa fille en paie les conséquences. Ni Samuel. Mais désormais, il fallait composer avec Nathan. Il était là, ils ne pouvaient pas faire comme si de rien n’était.

Lenore termina de préparer les boissons et proposa d’aller en parler avec Nathan qui attendait dans le salon. Le pauvre devait se demander à quelle sauce il allait être manger. Il était temps de le rejoindre et de résoudre un peu tout ça. Lucas suivit le mouvement et s’installa dans le fauteuil libre, les fixant tour à tour. Emily agissait comme s’il n’était pas là, exactement comme elle le faisait à chaque fois qu’elle lui en voulait. Elle devait se sentir mise de côté, trompée quelque part. Et ce n’était pas tout à fait faux. Mais qu’auraient-ils dû faire ? Ce n’était pas leur problème à l’époque. A l’époque. Obtenir des réponses et avancer était leur seule option. Lucas fixa sa fille un instant avant de poser les yeux sur Nathan. Ce dernier tenait la tasse que lui avait offert Lenore et il la leva lentement pour boire mais elle se brisa entre ses mains, tâchant ses vêtements. Par chance, il avait épargné le t-shirt fraichement passé. La chaleur du liquide le fit grogner mais c’était plus après sa maladresse qu’il râlait. Le stress qu’il ressentait ne l’aidait pas du tout à gérer son corps correctement. Gêné et confus, il baissa la tête, ramassant les morceaux.

« Je suis désolé… Je vous la rembourserai… »

A ce rythme là, il allait finir sur la paille. Heureusement que ce n’était pas bien cher cette fois. Ne sachant plus trop où regarder, il fixa ses mains, n’aimant pas être fixé comme s’il était un animal de foire. Mais il finit par relever les yeux vers ses hôtes. Lucas secoua légèrement la tête puis préféra prendre le taureau par les cornes.

« C’est fou comme tu lui ressembles. Même si nous n’avons pas connu ta mère, nous savions que ton père avait eu une relation avec une humaine. Et du jour au lendemain, tout s’est arrêté. Je ne sais pas exactement pourquoi, je l’avoue. Tu es resté une rumeur pendant tout ce temps… Et te voilà, lycan qui plus est… Ta transformation est récente, je me trompe ? »

« Non… Ca fait quelques semaines à peine… Je ne me contrôle pas, je n’ai aucun souvenir de ce que je fais, j’ai l’impression d’être devenu un autre… Et là j’ai la sensation d’être une toute autre personne. J’ai toujours voulu connaître mes origines mais… maintenant je ne suis plus vraiment sûr quand je vois ce que ça provoque. »

Lucas fit une moue songeuse et secoua la tête. Il ne fallait pas que Nathan se méprenne mais ils n’avaient pas non plus toutes les réponses.

« Tu n’y es pour rien dans tout ça. Mais sache que ton père aimait ta mère, c’est une certitude. Pour le reste, je ne peux jurer de rien. »

« Donc… vous êtes en train de me dire que mon père était un lycan, qu’il aimait ma mère et, d’après ce qu’Emily m’a dit, un loup n’aime qu’une fois. Pourquoi l’a t-il quittée… ? Mais mère ne pouvait pas ignorer sa nature, elle… elle m’a appris à les tuer depuis tout petit. Elle les hait. Vous ne vous trompez pas ? S’ils s’aimaient, pourquoi elle aurait fait ça ? »

Quelque part il avouait avoir été un chasseur. Mais il se sentait surtout utiliser pour quelque chose qu’il ne comprenait même pas. Tout le monde s’était –il servi de lui au final ? Son père l’avait abandonné, sa mère l’avait mis de côté… Personne ne devrait naitre dans ces conditions.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 245
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 29 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Mer 20 Mai - 11:22

Emily avait de la peine pour ce pauvre Nathan. Il devait se sentir complètement perdu dans cette maison qu'il ne connaissait pas. Entouré de gens qui semblait le connaître. Mais qui ne semblait pas très heureux de le voir, du moins pour certains. Les autres semblaient surtout choqués. Emily répondit à son père, calmement. Maintenant qu'elle l'avait trouvé, elle n'allait pas l'ignorer. Emily ne répondit rien à la suite de son père, sentant son cœur se serrer en entendant la dernière phrase. Liam avait toujours été un modèle pour Emily. Pas comme son père. Lucas était de loin le meilleur père que la vie aurait pu lui donner. Elle avait sa crise d'adolescence, bien moins violente que celle de Chris bien sur, mais elle l'avait eu quand même. Le sujet le plus sensible à l'époque restait tout de même Samuel. Emily avait toujours fait de son mieux pour que son ami, à l'époque, soit un bon élève et un bon garçon. Elle l'avait toujours poussé autant que possible pour que Liam regarde son fils avec fierté. Elle ne savait pas si avait été le cas un jour.

Soupirant doucement, Emily resta muette, la gorge serrée. Ses pensées restaient accrochées à Samuel. Elle regrettait de s'être levée ce matin. Elle regrettait d'avoir eu l'idée ingénieuse de partir menacer ce lycan qui avait pillé son troupeau comme s'il s'agissait d'un buffet gratuit. Lucas prit la suite de Lenore, faisant lever les yeux d'Emily. Elle ne méprisait pas son père mais elle ne pouvait pas s'empêcher de rejeter la faute sur lui. Peut être qu'il aurait du être plus vindicatif avec Liam, le forcer à parler de tout ça. L'empêcher de fonder une famille si c'était pour rendre deux personnes malheureuses. Emily se demandait alors si Sharon serait toujours en vie si Liam ne l'avait pas épousé. Mais elle n'aurait pas son Samuel dans ce cas. Peut être que c'était le sacrifice à faire quelque part. Détournant le regard, Emily lâcha un petit rire cynique.

Maintenant ça regarde beaucoup de gens...

Alors que Lenore empoigna le plateau pour rejoindre le salon, Emily la suivit, la gorge serrée, les mâchoires crispées. La jeune femme s'installa près de Nathan, le laissant prendre la tasse que Lenore lui tendait. Plongée dans ses pensées, la jeune louve sursauta violemment en entendant la tasse éclater, fixant les vêtements de Nathan avec des yeux ronds. Lenore pinça les lèvres, fixant d'abord son mari, un peu déconcertée puis ensuite Nathan. Elle lui adressa un léger sourire, lui tapotant le genou.

Ce n'est qu'une tasse, d'accord ? On ne va pas la pleurer... Je vais t'en chercher une autre...

Lenore se leva et retourna à la cuisine pour récupérer une tasse neuve et la remplir de café. Emily attrapa des serviettes dans le placard du salon et revint les poser sur Nathan, le laissant se nettoyer tout seul. Lenore revint alors avec une tasse en plastique pour les enfants. Emily observa la tasse puis sa mère, se retenant de rire. Lenore haussa les épaules, un peu désolée.

Aucun de mes enfants ne l'a jamais cassée celle là, je doute que tu y arrives...

La louve se réinstalla alors que Lucas prenait la parole. Même maintenant, alors qu'il parlait, Emily l'ignorait, fixant son thé comme s'il était plus intéressant que tout le reste. Elle ne supportait pas réellement cette conversation mais ne disait rien, les écoutant parler. Emily ne contrôlait pas son loup, du moins si elle le laissait sortir. Mais elle, elle se souvenait de ce qu'il se passait. Elle était la spectatrice, ne pouvant réagir autrement qu'en essayant de lutter. Elle avait la sensation que ce genre de choses était plus compliqué à faire qu'il n'y paraissait. Dans un sens, elle comprenait totalement Nathan. Ce n'était vraiment pas simple de vivre le début d'une transformation. Elle avait de la compassion pour lui. Même si pour le moment, rien n'était rose dans cette histoire, au fond Emily se demandait si ce ne serait pas bénéfique pour l'un comme pour l'autre. Samuel pensait ne plus avoir de famille. Mais maintenant, il avait un frère. Peut être qu'avec le temps, il finirait pas l'accepter. Et Samuel pourrait parler de Liam à Nathan. La jeune femme leva les yeux vers Nathan qui se posait la question de savoir pourquoi Liam avait quitté sa mère. C'était une question honorable mais la réponse n'était pas toujours comprise. Avec que qui que ce soit prenne la parole, Emily les devança.

Parce que les relations entre lycans et humains ne sont pas forcément bien vu. Les enfants issus de cette union naissent humains... Par conséquent, si on l'autorise, notre race finira par s'éteindre... On ne peut pas se permettre de mordre à tout va. Déjà parce que seuls les alphas le peuvent mais surtout parce que l'éducation est assez longue et pénible. Et puis, certains n'y survivraient pas. La morsure peut être bénéfique ou mortelle. Et... Je pense que ta mère nous hait parce que Liam a préféré faire profil bas et continuer à être un lycan exemplaire plutôt que d'assumer sa première famille... Emily se tourna vers son père. Au final, c'était un sale con ce type... Et je suis étonnée que vous n'ayez rien fait contre tout ça... La colère montait peu à peu en elle. Oh, Liam s'en sort bien non ? Il est mort ! Donc, personne n'ira l'engueuler pour tout ça ! Mais nous ? On se retrouve avec un fils caché, mordu par un alpha qui l'a abandonné... Samuel n'a plus ses parents et cette révélation va probablement le tuer ! Qui doit gérer tout ça ? Moi ? Vous ? Alors oui, Liam est un sale con mais j'aurais jamais pensé que mes parents auraient laissé faire une telle chose ! Je trouve ça... insensé !! Vous saviez mais vous n'avez jamais essayé de creuser tout ça pour connaître la vérité. Et toi Papa, tu aurais du le forcer à en parler à Samuel !!

Furieuse, Emily serrait sa tasse si fort qu'elle finit par la fendre légèrement. Elle la posa brutalement sur la table, inspirant pour se calmer, entendant les battements du cœur de son bébé qui s'affolaient un peu trop. Si les louves étaient plus résistantes que les humains et si le bébé lycan était bien plus coriace, un trop plein de stress n'était pas bon pour autant et elle n'était pas à l'abri de faire une fausse couche. Lenore était alarmée par le comportement de sa fille mais ne moufta pas, sachant pertinemment que depuis la mort de Mary, Emily avait des excès de colère incontrôlées. Et qu'elle ne pouvait rien faire contre ça malgré qu'elle aurait aimé pouvoir aider sa fille. Emily inspira profondément avant de regarder ses parents tour à tour, les larmes au bord des yeux.

Vous avez gâché toute mon enfance... Vous tous... Voilà pourquoi je déteste les secrets de famille... Puis elle se tourna vers Nathan, laissant une larme rouler le long de sa joue, essayant de ne pas fondre en larmes, plus calme. Il faudrait que tu rencontres ton petit frère... C'est quelqu'un de bien... Il faudra juste que tu me laisses lui annoncer tout ça... Ce sera dur pour lui mais je pense qu'un jour... il t'aimera...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Mer 20 Mai - 15:55

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Lucas détestait ce sentiment de devoir se justifier. Surtout qu’auparavant, il n’aurait jamais cru que cette histoire referait surface. Qui aurait cru que Liam avait réellement eu un fils avec une humaine ? Bien que Lucas et Lenore savaient que le lycan aimait profondément une humaine et qu’ils auraient pu avoir un enfant, jamais ils n’en avaient eu la preuve. Du jour au lendemain, Liam avait tout laissé tomber et n’en avait plus jamais parlé. Il avait sans doute eu ses raisons et ils n’avaient donc jamais insisté sur la question. A quoi bon parler d’une époque révolue qui ne ferait que lui faire de la peine ? Car Liam ne pouvait plus aimer une autre femme. Bien des loups ne survivaient pas à une séparation, quelle qu’elle soit. Liam feignait de vivre une vie normale mais au fond, ils savaient qu’il faisait sans doute semblant. Malgré tout, Lucas restait persuadé que Liam aimait sa famille. A moins qu’il ait trompé tout le monde.

Emily semblait à la fois blasée et sarcastique face à la situation. Il y avait de quoi, elle qui découvrait tout ceci. Et elle n’avait pas tort. Désormais tout le monde était plus ou moins impliqué. Mais le pire restait pour Samuel et Nathan. L’un ne savait rien et l’autre vivait sur un mensonge. Mais qu’en était-il réellement ? Seul Liam pouvait leur fournir la réponse. Mais maintenant qu’il était mort, il ne risquait plus de les aider.

« Ca a toujours concerné beaucoup de gens au final… sauf qu’on l’ignorait. S’il ne nous a rien dit de plus, ce n’était sans doute pas sans raison. »

Parce que Lucas voulait croire en son ami. Il avait sans doute eu une raison pour agir ainsi. Mais pour le moment, il ne voyait pas quoi. Cela avait-il un rapport avec ce qui les avait tué, sa femme et lui ? C’était possible. Mais cela restait difficile à déterminer exactement. Sans un mot de plus, tout le monde alla s’installer au salon. Même s’ils ne parlaient pas, Nathan sentait une certaine pression. Et sentir Emily à ce point sur les nerfs ne fit qu’achever de l’angoisser. Si bien qu’il en brisa la tasse qu’on lui avait offert. Confus, il ne savait plus ou se mettre. Vraiment, il avait l’impression d’être l’idiot du village en train d’être jugé sur la place publique. Lenore tâcha de se faire rassurante et il hocha légèrement la tête alors qu’elle partait lui chercher une autre tasse.

« J’ai encore du mal à me contrôler… Mes émotions me trahissent souvent… »

Emily lui fournit des serviettes dont il s’aida pour éponger le café qui lui coulait sur les cuisses. Il veilla surtout à ne pas tâcher le canapé, préférant arrêter là la casse. Il épongea au mieux puis posa les serviettes souillées sur la table, en boules sur le plateau. Lenore revint avec une tasse qui sortait de l’ordinaire. Là, Nathan finissait par réellement se dire qu’il était comme un enfant. Un nouveau-né incapable de se contrôler et qui avait besoin des autres. Si seulement son père avait été là pour l’aider… Mais jamais il ne le serait puisqu’il était mort. Le loup s’empara doucement de la tasse comme si elle était faite d’un métal précieux puis offrit un léger sourire à Lenore.

« Merci… Je vais tout de même faire attention. Depuis que je suis transformé, j’ai tendance à casser tout ce que je touche… »


Lucas finit par prendre la parole, tentant de démêler un peu toute cette histoire. Mais cela ne faisait au final qu’ajouter encore plus de mystère. Nathan ne comprenait pas comment les choses avaient pu en arriver là. Mais surtout, il ne comprenait pas à quel point sa naissance pouvait affecter la vie des gens qui l’entouraient. Il se sentait si mal qu’il aurait préféré disparaître. Ne jamais être né pour éviter que quiconque souffre à cause de lui. Parce que c’était lui le problème. Sa naissance remettait en cause beaucoup de choses. Tout d’abord sa propre vie à lui. Sa mère l’avait entrainé dans le but de tuer son propre père ? Là il ne savait plus vraiment. Savait-elle qu’il était mort ? Mais surtout, pourquoi l’avait-il quittée ? Ca, il ne le comprenait pas, ne le concevait même pas.

Ce fut Emily qui apporta la réponse, aussi désagréable à entendre était-elle. Nathan comprenait qu’il en allait de l’avenir de la race. Mais était-ce pour ça qu’il les avait abandonné ? C’était de toute façon trop tard, il était né. Il ne pouvait pas revenir en arrière. Son père regrettait-il sa naissance ? Cette simple idée le retournait. Déjà que sa mère n’avait jamais fait preuve d’affection envers lui… si même son père le trahissait, il ne savait plus quoi penser. L’envie d’avoir Betsy près de lui se fit encore plus forte et il commençait réellement à se sentir mal. Maintenant au moins, il comprenait plus ou moins sa mère. Son père était-il un sale con comme le disait Emily ? Même s’il ne l’avait jamais connu, il avait du mal à accepter qu’elle l’insulte de la sorte. Mais au moins elle, elle l’avait connu. Et il méritait sans doute ça.

Lucas resta silencieux malgré le discours de sa fille. Il comprenait qu’elle soit en colère mais qu’aurait-il pu faire de plus ? Dissuader Liam de fréquenter une humaine ? Il avait essayé bien qu’il acceptait le choix de son ami. Mais Liam était une tête de mule et personne n’aurait pu le dissuader de mener sa vie comme il l’entendait. Et pourtant… il avait fini par changer d’avis. Du jour au lendemain. Pourquoi ? Comment ? Impossible à savoir. Et il ne voulait pas rajouter de l’huile sur le feu. En temps normal, il aurait rappelé sa fille à l’ordre, se serait montré autoritaire. Mais là, il sentait qu’il ne ferait qu’aggraver les choses. Et il ne voulait pas que sa fille enceinte soit encore plus mal. Son bébé devait difficilement supporter son état de nerf et il fallait qu’elle se calme.

Nathan écoutait Emily, se sentant encore plus coupable au fur et à mesure qu’elle parlait. Il n’avait voulu faire de peine à personne. Vivre était-il un pêché à ce point là pour lui ? Mais il cessa de penser à lui lorsqu’il vit la tasse d’Emily se fendre. Les battements de cœur de son bébé étaient trop importants, il fallait qu’elle se calme. Il n’était clairement pas le seul à être mal dans cette pièce et même s’il ne la connaissait pas, il n’aimait pas la voir comme ça. Elle accusa ses parents mais ce qui fit le plus mal au cœur de Nathan, ce fut de la voir verser une larme alors qu’elle lui parlait. Elle se voulait optimiste sur sa relation avec ce nouveau frère même si cela s’annonçait difficile. Nathan pinça les lèvres, posa sa tasse et l’attrapa doucement dans ses bras.

« Je ne veux faire de mal ou de peine à personne… Je me doute bien qu’il ne m’accueillera pas à bras ouverts mais… ce n’est pas grave. Qu’il prenne le temps qu’il lui faut… Je ne suis pas son ennemi et… il est ma seule famille. J’ai ma mère, c’est vrai… mais elle ne s’est jamais comportée comme telle. Elle n’a fait que m’apprendre à tuer. Elle ne cessait de me dire que j’étais trop comme mon père… Je crois que c’est pour ça qu’elle ne m’a jamais aimé… J’ignorais tout ça. Mais maintenant que je sais, je ne veux pas retourner en arrière… Je suis certain que ce Samuel est quelqu’un de bien et qu’il mérite d’être heureux… Peu importe ce qu’a pu faire notre père, maintenant il n’est plus là. Nos vies sont à nous… Et on fera en sorte que tout se passe bien, je te le promets Emily. »

Il lui fit un sourire encourageant avant de tourner la tête vers les parents. Lucas les observait, blessé par ce que sa fille avait pu dire. Elle était blessée aussi et c’était la colère qui parlait. Mais tout de même. Ce secret n’appartenait même pas à leur famille et voilà qu’ils en payaient les pots cassés. Ce sacré Liam leur avait laissé un cadeau empoisonné.

« En quoi cela a t-il ruiné ton enfance ? Samuel est là, il l’a toujours été… et votre relation n’est en rien changée. C’est vrai que cette histoire va lui faire du mal et lui faire remettre beaucoup de choses en questions… mais je crois aussi qu’il y a encore pas mal de choses que l’on ignore et qui méritent d’être creusées. Qu’aurais-tu voulu que je dise à Liam ? De dire à son fils qu’il aimait une autre femme que sa mère, qu’il avait eu une vie avant lui ? Ca n’aurait rien apporté. Et j’ignorais qu’il avait eu un fils… Ca n’était qu’une rumeur et comme il avait tout laissé tomber, je n’aurais jamais cru qu’il aurait abandonné son enfant. Pour moi, ce n’était donc qu’une fable, pas la réalité. Maintenant, on sait que ce n’était pas le cas… »

Nathan l’observa puis poussa un léger soupir. Il n’avait qu’une envie : partir d’ici pour rentrer chez lui. Visiblement, ils n’en savaient pas plus que lui et en parler ne ferait pas avancer les choses. Toutefois, une question le taraudait.

« Comment mon père est-il mort… ? »

Lucas jeta un œil à sa femme puis à Emily, ne sachant pas trop quoi dire. Là encore, cela restait assez flou. Seul Samuel savait quelque chose mais peut-être s’était-il confié à Emily. Eux, ils n’en savaient rien. Ils savaient juste que lui et sa femme s’étaient fait massacrer. Par qui et pourquoi, ça… Bien que Lucas avait une idée. Après tout, Liam était connu pour sa façon de voir.

« Il a été tué avec sa femme. Je n’en sais pas plus mais il me semble que son fils, le seul survivant, le sait. » fit-il en jetant un œil à Emily avant de reposer les yeux sur Nathan « Il était pour le fait qu’humains et lycans s’unissent… il le prônait constamment. Et cela ne plaisait pas à tout le monde. Il n’avait pas que des amis même si certains le soutenaient. Maintenant… avec le recul je me dis qu’il défendait simplement son ancienne vie, je ne sais pas… »

Nathan commençait à en avoir assez d’entendre des suppositions. Son père était dépeins comme un monstre et c’était assez difficile à digérer. Il relâcha doucement Emily puis se leva. Il était temps de prendre le large et de pouvoir souffler un peu.

« Merci pour votre accueil et vos quelques réponses même si cela soulève beaucoup d’autres questions… Je vais y aller. J’ai besoin… de réfléchir, de souffler. C’est beaucoup à digérer d’un coup pour moi… »
Il tourna les yeux vers Emily « Tu veux que je te ramène chez toi ou tu restes ici ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 245
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 29 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Mer 27 Mai - 13:33

Pauvre Nathan qui n'arrivait pas à gérer ses émotions au oint d'en venir à tout casser. Dans un sens, les loups de naissance étaient aussi passés par là. C'était moins évident puisqu'ils avaient commencé leur apprentissage des le plus jeune âge. Généralement, les parents attendaient que leur enfant soit capable de se contrôler avant de l'envoyer à l'école. Pour contrôler sa force, les enfants devaient être près avant leur trois ans, pour rejoindre la maternelle sans risquer de blesser un autre enfant. Emily se demandait ce qui était le plus pénible. Éduquer un enfant si jeune ou être adulte et devoir apprendre par soi même. Emily ne tarderait pas à la savoir de toute manière. La jeune femme soupira doucement, frottant son ventre un peu pensive. Est ce qu'avec tout ça, ça n'allait pas perturber le bébé ? Légèrement perdue dans ses pensées, Emily perdit un peu le fil de la conversation. Elle songeait à Samuel et à ce qu'il pourrait ressentir après avoir entendu ce genre de chose.

Finalement, la jeune femme reposa son regard sur son père. Au final, elle ne pouvait pas déverser sa colère sur Liam, du coup c'était ses parents qui prenaient. Et c'était normal, ils étaient au courant, plus ou moins. Emily n'arrivait pas à gérer ça parce qu'elle ne voulait pas le gérer. Pourtant, elle avait toujours été diplomate, pacifiste et même un petit côté médiatrice. Depuis la mort de Mary, tout ça avait bien changé et Emily crachait ouvertement sur les humains, même devant Samuel qui continuait de les défendre. Est ce qu'il les défendrait toujours après la révélation. Emily savait déjà que oui. Samuel ne changerait pas, c'est tellement pas lui. Emily s'autorisa un discourt des plus blessants. Si en temps normal, elle serait restée muette et en retrait de cette histoire, son loup qui s'agitait légèrement en elle la poussait à parler ouvertement de ce qu'elle ressentait. Emily se faisait violence pour ne pas exploser. Au final, c'est à Nathan qu'elle s'adressa. Même si son père ne disait rien à ce sujet, Emily savait que c'était à elle de recoller les pots cassés. Il fallait qu'elle aide Nathan tout autant que Samuel. Et pour ce dernier, ce serait le plus dur, elle connaissait bien son loup.

Malgré tout, Emily restait calme face à Nathan. Peut être parce qu'elle avait de la compassion pour lui. Elle devrait peut être le détester vu qu'il ressemblait cruellement à son père. Pourtant, c'était tout le contraire. Emily ressentait une certaine affection pour Nathan, comme si au final, il faisait parti de la famille depuis toujours. Si elle, elle l'aimait déjà, Samuel l'aimerait aussi. Et puis, ça lui fera un nouveau membre dans la famille. Samuel ne serait plus orphelin. Alors qu'Emily parlait à Nathan de rencontrer Samuel, le jeune homme l'attrapa soudainement contre lui, pour lui faire un câlin sans doute. Bien qu'avec Samuel, elle était particulièrement affectueuse, ce n'était pas le cas avec les autres, encore moins les gens qu'elle ne connaissait pas. Néanmoins, elle glissa doucement ses bras autour de Nathan, lui caressant doucement le dos, comme pour le rassurer. Finalement, ils se détachèrent l'un de l'autre sans que Nathan la lâche complètement. Emily lui adressa un sourire affectueux, comme s'il faisait parti de la famille maintenant. C'est alors que Lucas reprit la parole.

La jeune louve tourna son regard vers lui, le fixant. Mais cette conversation allait un peu trop loin pour Lenore qui n'avait encore rien dit. Enfin presque rien du moins. Elle observait, silencieuse, inspectant méticuleusement la conversation et les réactions des autres. Sauf que cette fois Lucas et Emily allaient trop loin. Bien qu'elle n'avait rien dit pour Emily, elle braqua son regard sur son époux, changeant totalement d'expression. Son regard était dur.

Lucas...

Mais le loup ne l'écoutait pas. Il continuait, expliquant à sa fille qu'il n'aurait pu rien faire avec tout ça. Ce que Lenore n'approuvait pas. Bien sur que Liam aurait dû dire la vérité. Elle ne savait même pas si Sharon était au courant de tout ça. Les deux jeunes femmes n'en avaient jamais parlé. Lenore n'avait jamais réellement prit art à tout ça, et pourtant elle défendait sa fille. Emily avait raison. Liam aurait du dire la vérité à sa femme et son fils. Car maintenant, c'était à elle de gérer tout ça. Lenore se demandait si Liam avait prévu la présence d'Emily auprès de son fils. Inspirant plus profondément, Lenore tonna.

Lucas !! Ça suffit ! Ta fille n'a pas tort. C'est à elle de tout gérer maintenant et c'est la faute de Liam. Il aurait dû faire attention. Il aurait dû prévoir ce genre de choses. Au cas où. Maintenant, je refuse que quiconque paie les erreurs d'un mort, malgré toute l'affection que j'ai eu pour lui. Emily est enceinte et ça va fragiliser Samuel. On doit être là pour eux. Pour eux trois... Et je ne parle pas du bébé. Je parle de Sam, Emily et Nathan... Fable ou non. Nous aussi on doit assumer.

Emily baissa les yeux, finissant par faire profil bas. Elle n'avait pas à parler à son père de cette façon. Au fond, elle savait très bien que ses parents n'étaient pas fautif mais elle était trop en colère pour ouvrir les yeux. Tout ce qu'elle voyait, c'était que tout partait en couille et elle trouvait que sa vie avait déjà bien assez changé. Lenore tentait du mieux qu'elle pouvait de calmer les choses entre son mari et sa fille. Et bien que Lenore n'avait pas crié, elle avait été ferme dans ses paroles. Et même si elle s'était adressée à Lucas en premier, Emily savait qu'elle s'adressait indirectement à elle. Cherchant à la calmer, tout simplement. Inspirant profondément, Emily releva les yeux vers son père, bien plus calme.

Je suis désolée Papa, j'avais pas à m'en prendre à toi...

Mais Nathan brisa tout ça en demandant comment Liam était mort. Si Lenore ne dit rien, Lucas prit les devants. Le visage d'Emily se décomposa. Elle avait tellement mal vécu ce moment. Ses parents n'avaient rien voulu lui dire et Samuel avait subitement disparu. Le téléphone de la famille Carter était resté silencieux à chaque appel qu'Emily avait passé. Remuant nerveusement les mains, Emily laissa Lucas expliquer à Nathan ce qu'il s'était passé. Du moins, ce qu'il savait. Nathan finit par lâcher Emily qui releva les yeux vers lui, l'observant. Il devait en avoir marre. La jeune femme l'observa alors qu'il souhaitait partir, lui proposant de la ramener. Tout en se levant, Emily hocha son visage.

Je veux bien que tu me ramènes si ça ne t'ennuie pas...

Lenore suivit le mouvement, posant sa main sur le bras de Nathan pour qu'il la regarde. Elle posa sur lui un regard tendre, presque maternel. C'était comme ça, Lenore avait tendance à prendre toute âme esseulée sous son aile. Tout comme elle avait toujours chouchouter Samuel autant que s'il avait été son propre fils. Au final, que ce soit physiquement ou mentalement, Emily était le portrait craché de sa mère. La louve lui adressa un sourire.

Notre porte te sera toujours ouverte si tu as besoin Nathan...

Emily adressa un sourire à sa mère avant de se détourner, retournant dans l'entrée. Elle remercia ses parents, sans pour autant tomber dans les câlins et les embrassades. Elle quitta la maison et alla s'installer dans la voiture de Nathan, se mâchouillant la lèvre avec beaucoup d'angoisse. Maintenant, elle allait devoir appeler Samuel pour qu'il rentre à la maison et qu'elle lui explique tout ça. La jeune femme poussa un léger soupir, restant cependant silencieuse tout le long du trajet. Elle se contentait d'indiquer le chemin à Nathan. Une fois devant la ferme, Emily l'observa. Pour elle, elle devenait la maison des horreurs et commençait à ne plus supporter d'y vivre. La jeune louve posa son regard sur Nathan, l'observant.

Ce serait bien que tu viennes manger à la maison ce soir. Tu pourras rencontrer Samuel comme ça... Amène ta copine avec toi si tu veux...

Puis la jeune femme détourna le regard et quitta la voiture, hésitante. Elle finit par se pencher, l'observant un long moment. Emily lui adressa un léger sourire.

Je vais avoir besoin de toi maintenant Nathan... Je ne pourrais pas gérer Samuel toute seule... J'espère que tu pourras l'aider autant que ça t'aidera toi...

Puis la jeune femme récupéra son fusil et referma la portière, retournant dans la maison. Maintenant, elle devait appeler Samuel et lui demander de rentrer. Mais avant, elle devait surtout s'occuper de sa ferme et des animaux. Jasper, aussi vieux soit il, se traina jusqu'à elle, remuant doucement la queue, trop heureux de la voir. Emily prit le temps de câliner son chien. Il n'allait pas tarder à la quitter lui aussi. Tout foutait le camp.



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Mer 27 Mai - 15:00

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Le ton montait, malgré la volonté de tous de trouver des réponses et d’apaiser les esprits. Cela ne faisait qu’angoisser davantage Nathan qui se sentait réellement comme un causeur de troubles alors qu’il n’avait rien demandé à personne. Et là, une famille était presque entrain de s’entredéchirer sous ses yeux. Que pouvait-il y faire ? Il ne pouvait pas disparaître, c’était trop tard. Mais il n’aimait pas ce qu’il voyait et entendait. Comment sa seule existence pouvait causer autant de troubles ? Bien qu’il ne connaissait pas les Pemberton, il se sentait mal de les mettre ainsi dans une telle position. La faute ne lui revenait pas directement mais son père n’était plus là pour assumer ce qu’il avait fait par le passé et c’était donc sur lui que cela retombait.

Les Pemberton commençaient à plus ou moins se disputer mais Lucas essayait de faire simplement entendre raison à sa fille. Bien qu’il savait qu’elle gérait plutôt mal ses émotions dernièrement, il ne voulait pas qu’elle se méprenne sur le rôle que sa femme et lui avaient joué dans toute cette histoire. Ils ne pouvaient de toute façon pas revenir en arrière mais Lenore prit le parti d’Emily, la défendant en estimant qu’ils auraient dû pousser Liam à parler. Mais parler de quoi ? Lucas trouvait un peu fort le fait qu’on leur reproche quelque chose qu’ils ignoraient. De simples soupçons ne faisaient pas tout. Et même si leurs familles étaient liées, ils ne pouvaient tout savoir. Lucas soupira, fatigué de voir la tournure que prenaient les choses.

Il fixa sa femme, l’écoutant. Il savait pourquoi il l’aimait et pourquoi il l’avait épousé. Cette femme était forte et il adorait ça. Et puis au final elle n’avait pas tout à fait tort. Défendre Liam ne servait plus à rien et Emily n’avait pas besoin de ça, elle qui devait tout gérer à présent. Mais elle ne serait pas seule pour le faire.

« Je sais bien… Ce qui est fait est fait, nous devons faire avec à présent… Mais nous formons toujours une famille. Qui s’agrandit, visiblement… » fit-il en posant les yeux sur Nathan avant de regarder sa fille « Tu n’es pas seule Emily… Nous te soutiendrons. C’est une épreuve et on ne peut défaire le passé mais on peut vous apprendre à vivre avec. Bien que, vous avez l’air de déjà bien vous en sortir. Ce n’est pas une position facile ou enviable… mais un nouveau membre dans la famille devrait être fêté. Samuel est le fils de Liam, tout comme Nathan. Et ça, personne ne pourra le lui retirer. »

Il ne savait pas trop comment Samuel réagirait mais il se doutait bien qu’il serait peiné. Nathan en subirait sans doute la rancœur mais Lucas estimait que les choses ne dureraient pas en ce sens. Le lien familial serait plus fort, il en était persuadé. Samuel était seul depuis trop longtemps. Avoir de la famille lui ferait du bien même si pour cela, il devait en souffrir avant. Nathan resta silencieux, ne sachant pas trop quoi dire ou faire. Quelque part, cela lui faisait plaisir d’entendre Lenore dire qu’il comptait dans l’histoire. Mais il avait réellement la sensation de s’imposer sans le vouloir. Il but une gorgée de café puis reposa la tasse, restant silencieux. Lucas observa sa fille puis secoua légèrement la tête comme pour dire que ça n’avait plus d’importance.

Nathan ne tenait plus, il devait partir. C’était trop d’un coup pour lui et il avait besoin de prendre l’air. Même si les Pemberton n’étaient pas méchants et même plus tôt agréables, il était trop nerveux pour réellement apprécier leur implication. Visiblement, seul Samuel avait les réponses à ses questions. Il devait donc patienter jusqu’au moment où il verrait ce frère qu’il ne connaissait pas. Pour le moment il n’avait pas envie d’être confronté à lui tout de suite et souhaitait donc rentrer chez lui. Il en profita pour demander à Emily si elle voulait qu’il la dépose. La jeune femme accepta et il prit la direction de la sortie. Mais avant qu’il ne parte, Lenore lui toucha le bras et il se tourna vers elle. La façon dont elle le regarda ne le laissa pas de marbre. Même sa propre mère ne l’avait jamais regardé comme ça. Et ce qu’elle lui dit lui fit plaisir. Elle ne semblait pas se forcer à lui dire ces choses là et il lui en était reconnaissant. Esquissant un demi sourire, il hocha légèrement la tête.

« Merci Lenore… Je vous en suis reconnaissant… »

Au moins il avait un endroit où se réfugier et où trouver des réponses s’il le voulait. Sauf qu’il doutait le faire un jour. Il avait déjà bien assez la sensation de les avoir importuné comme ça. Pour le moment, il ne comptait pas revenir chez eux. Pas tant qu’il n’en saurait pas plus. Lucas s’était rapproché mais restait en retrait. Il se contenta de faire un signe de tête à Nathan pour le saluer. Nathan lui répondit de la même façon puis rejoignit Emily qui était déjà grimpée en voiture. Il l’observa un court instant puis s’abstint de tout commentaire, se contentant de démarrer. Il se dirigea là où elle le lui indiquait même s’il visualisait plus ou moins où se trouvait sa ferme.

Une fois arrivés chez elle, Nathan stoppa la voiture mais laissa le moteur allumé. Après tout, il ne comptait pas débarquer chez elle, ne songeant surtout qu’à rentrer chez lui ruminer tout ça. La jeune femme l’invita cependant à diner, le faisant hausser les sourcils. Rencontrer son frère si vite ? Il ne savait pas s’il le souhaitait aussi rapidement. Mais Emily pourrait-elle gérer tout ça longtemps sans rien dire ? Il en doutait. Rien que pour elle, il devait avancer. Il lui devait bien ça. Il lui fit léger sourire qui se transforma en grimace désolée lorsqu’il réalisa que le soir même, cela risquait d’être compliqué.

« C’est gentil pour le repas mais je ne pense pas venir ce soir… Betsy rentre tard, elle sera épuisée et… j’aimerai lui parler de tout ça avant d’aller plus loin. Je veux voir mon frère mais… je dois juste voir tout ça avec elle avant tout. Demain soir, tu crois que ce serait possible ? Ou demain midi si tu préfères. Elle ne travaillera pas donc on sera là. Et je pourrais t’aider à préparer si tu veux… Enfin si ça te convient. Mais… merci de l’accepter. Elle sera ravie, j’en suis certain ! »

Il la laissa descendre et allait repartir mais en la voyant se pencher, il stoppa son geste, l’observant. Visiblement, elle voulait dire quelque chose mais cela ne venait pas. Il patienta jusqu’à ce qu’elle ose enfin dire ce qui lui trottait en tête. Au final, elle ne faisait que lui demander de l’aide mais il ne savait pas s’il serait d’une grande aide. Il hocha cependant la tête. Pas question de la laisser en plan, toute seule face à ça.

« Tu peux compter sur moi Emily, je te l’ai promis et je tiendrai parole. On va avoir besoin l’un de l’autre mais on surmontera tout ça. Et… ça finira bien. On formera une vraie famille. C’est ce qu’on est au final. Encore désolé pour tes moutons… et à demain. »

Il lui fit un sourire amical puis démarra, quittant la propriété pour rejoindre sa propre maison. En se couchant la veille, il ignorait qu’il se retrouverait confronter à tout ça aujourd’hui. Depuis son réveil, tout foutait le camp et Betsy n’était même pas là pour le soutenir. Mais à peine arrivé chez lui, il entendit son téléphone sonner. Il s’en empara et constata qu’il s’agissait d’elle. Pour répondre, il fit comme si tout allait bien, ne voulant pas l’inquiéter ni l’alerter. Il ne comptait rien lui cacher mais préférait attendre le soir, histoire de mettre déjà lui-même un peu d’ordre dans tout ça. Après l’appel, il se vautra dans le canapé et resta planté là un moment, songeur. Il posa les yeux sur son bras bandé et soupira. Où tout ça allait le mener ? Et si Samuel ne l’acceptait pas ? Et si les assassins de leur père revenaient ? Pourquoi étaient-ils morts exactement ? Il avait au final plus de questions que de réponses.

Agacé par cette situation, il sentit son loup s’agiter et son sang ne faire qu’un tour. Se levant, il quitta précipitamment la maison et partit courir dans les bois se défouler. En pleine journée, il ne risquait pas de se transformer et ce n’était pas plus mal. Mais au moins il pouvait se défouler sans crainte et c’est ce qu’il fit pendant plusieurs heures. Il finit par rentrer, sali de terre et de poussière. Après une longue douche, il entreprit de nettoyer la maison et surtout, il rafistola la porte d’entrée qu’Emily avait enfoncé. Il regarda l’heure et commença à préparer le diner. Un diner copieux comme le lui avait demandé Betsy le matin dans son petit mot. Vraiment, il avait hâte qu’elle rentre…

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 23 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Ven 29 Mai - 19:10

Betsy venait de quitter la maison de ses parents, grimpant dans sa voiture. Elle se sentait épuisée par sa longue nuit sans sommeil et sa journée de travail. La jeune fille n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer dormir. Manger puis dormir. Baillant à s'en décrocher la mâchoire, elle démarra sa voiture pour prendre la direction de son chez elle désormais. Officiellement, chez Nathan était devenu chez Betsy également. Si le jeune homme voyait sa nouvelle condition comme une malédiction, ce n'était pas le cas pour Betsy. Bien au contraire. Grâce à ça, ils s'étaient énormément rapprochés. Désormais, Betsy n'était plus son élève, son amie ou sa protégée. Elle était sa petite amie. Et tout ce qu'il y avait de plus officiel. Elle se fichait pas mal de la différence d'âge, même si techniquement elle était encore mineure aux yeux de l’État. Tout ça, elle s'en fichait pas mal. Huit ans qu'elle attendait que Nathan la remarque, pose les yeux sur elle, la désire et l'aime comme jamais il n'aimera personne. Et il avait fallut qu'il devienne un lycan pour qu'il s'intéresse enfin à elle autrement que comme une amie ou une petite sœur. Soupirant doucement, Betsy esquissa un léger sourire, se disant que désormais, elle n'avait plus besoin de se pavaner sous le nez de Nathan pour le faire réagir. Même si au fil des années, tout ça était devenu habituel, maintenant elle ne le ferait plus pour qu'il la remarque. Elle le ferait simplement parce que c'est quelque chose de naturel dans chaque couple. Et que Betsy n'est clairement pas pudique.

La jeune fille avait terminé le travail un peu plus tôt aujourd'hui, souhaitant se rendre chez ses parents pour confectionner des jouets que Nathan ne risquerait pas de détruire. Enfin, plus solide qu'un bout de bois. La jeune femme avait fait un nœud à mâcher, comme pour les chiens. Elle l'avait enduit de vernis pour que ce soit plus résistant. Elle ne savait pas trop si Nathan allait jouer avec mais elle devait essayer. Elle souhaitait vraiment passer le plus de temps possible avec lui sous forme animale, pour qu'il s'habitue à elle et ne cherche plus à vouloir la tuer. Déjà, cette nuit, il y avait eu de gros progrès. Même si l'incident des moutons était à ne plus reproduire. Betsy allait devoir garder les yeux grands ouverts et surveiller Nathan. Après avoir passé le début de soirée à confectionner les jouets à lancer de Nathan, Betsy avait finalement décidé de quitter la demeure de ses parents pour rentrer enfin. Elle était impatiente de retrouver son chéri, de manger et d'aller se coucher. Elle était très très loin de se douter de la journée qu'il avait eu. La jeune femme espérait simplement qu'il avait bien dormi, qu'il s'était assez reposé. Et surtout, qu'il n'avait pas passé la journée à dormir, sinon elle sentait qu'elle allait devoir dormir toute seule.

Garant la voiture devant la maison, à sa place habituelle, Betsy attrapa les jouets puis qui le véhicule pour rejoindre la maison. Elle s'arrêta un court instant devant la porte, remarquant qu'elle est neuve. Haussant les sourcils, elle se demandait bien pourquoi Nathan avait fait remplacer l'ancienne porte qui n'avait pas vraiment besoin d'être remplacée. Haussant les épaules, Betsy entra dans la maison, posant les jouets sur le meuble de l'entrée avant de retirer ses chaussures, enfilant rapidement ses chaussons.

C'est moi Bébé !

Nathan était probablement dans la cuisine. Betsy sentait la bonne odeur qui s'en échappait et son estomac la rappela à l'ordre aussitôt. Elle s'empressa de rejoindre son amant, affichant un large sourire en le voyant. Sans attendre, la jeune fille lui sauta dans les bras, venant se blottir contre lui avant de l'embrasser doucement, contente de le retrouver. Betsy rompit le baiser avec douceur, caressant la joue de son pompier préféré, lui adressant un sourire heureux mais fatigué.

Comment va l'homme le plus beau et le plus sexy de la terre ?

La jeune femme se pencha alors légèrement pour frotter son nez contre le sien, frottant ses lèvres contre les siennes. Il lui avait terriblement manqué aujourd'hui et Betsy aurait préféré ne pas aller travailler et s'occuper de son chéri toute la journée. Au lieu de ça, elle avait été loin de lui. Loin de se douter qu'il avait besoin de réconfort. Plus que d'habitude.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Ven 29 Mai - 21:23

Betsy & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
La journée était finalement vite passée. Nathan n’aurait jamais pensé qu’en se levant ce matin, il ferait la connaissance d’autres lycans, tous plus ou moins liés à lui et sa famille. Parce qu’une famille au final, il en avait une. Mais pas comme il se l’était imaginée. Désormais, il était encore plus perdu qu’avant, ne sachant pas trop si tout ça était une bonne chose. Mais il ne pouvait plus faire comme si de rien n’était. Il devait assumer à présent et surtout, il ne voulait pas faire faux bond à la pauvre Emily. Au bout du compte, entre ça et tout ce qu’il avait à pensé, le soir était arrivé. Il n’avait eu que peu de temps pour remettre la maison en ordre et préparer le repas car il ne voulait pas que Betsy fasse quoique ce soit ce soir là.

Même si son esprit était embrouillé de questions et de doutes, il ne voulait aucunement en faire pâtir la pauvre jeune femme qui devait être épuisée. Sa nuit avait dû être courte… si elle avait dormi. Elle ne devait demander qu’à enfin pouvoir fermer l’œil et à se délasser dans le lit à ses côtés. Pourquoi l’épuiserait-il avec ses doutes et ses besoins de réconfort ? Tout ça pouvait attendre le lendemain… Pour le moment, il voulait surtout la privilégier.

Perdu dans ses pensées, il ne l’entendit même pas rentrer malgré son ouïe bien plus développée qu’avant. Ouïe qui lui avait d’ailleurs donné bien des soucis au début, l’empêchant parfois de fermer l’œil ou lui donnant de violents maux de crâne. Même si désormais il en souffrait moins, ce n’était pas toujours facile à supporter pour le moment. Mais dès lors que Betsy s’annonça, il stoppa ce qu’il était en train de faire, se tournant pour l’accueillir alors qu’elle arrivait dans la cuisine. A peine la vit-il que déjà, il se sentait mieux. La voir lui sourire lui donnait du baume au cœur et il lui rendit son sourire malgré le poids qu’il ressentait. Avec elle à ses côtés, il pouvait tout affronter.

« Bonjour Bébé… content de te voir. » affirma t-il avec un sourire tendre

Il répondit sans hésiter à son baiser, l’entourant de ses bras pour la coller à lui, ravi de sentir sa présence de différentes façons. Lorsqu’elle lui caressa la joue, il la frotta doucement contre sa main, fermant les yeux pour profiter de la caresse. Il ne tarda pas à les rouvrir lorsqu’elle lui posa une question à sa façon. Il ne savait pas trop quoi répondre. Devait-il dire la vérité au risque qu’elle veuille tout savoir et ne se repose donc pas ? Il ne comptait pas lui mentir mais il pouvait remettre au lendemain les révélations. Mais là encore, cela revenait à mentir de dire que tout allait bien. Il pesa le pour et le contre, ne répondant pas tout de suite avant de finalement sourire à demi, l’observant avec tendresse.

« Mieux depuis que la plus merveilleuse des femmes est de retour… »


Il frotta son nez contre le sien et lui vola un baiser avant de reculer la tête. Avant de parler de son cas, il voulait tout d’abord savoir certaines choses. Car comme d’habitude, Betsy passait bien avant le reste et il voulait connaître le contenu de la nuit. Bien qu’elle semblait en un seul morceau contrairement à lui et son bras blessé, il voulait en avoir la confirmation.

« Mais avant de parler de ma journée, parlons de notre nuit ! J’ai été sage ? D’où vient cette morsure… ? Raconte moi, je veux savoir. C’est frustrant de ne pas se souvenir de quoique ce soit. J’ai la sensation d’avoir passé une longue nuit, c’est le trou noir. Mais cette fois au moins, on dirait que je n’ai pas essayé de te croquer ! »


Et c’était déjà un sacré pas en avant car c’était là sa plus grande crainte. Le reste passait bien après. Mais la jeune femme devait sans doute mourir de faim en plus d’être fatiguée. Mieux valait la préparer pour qu’elle soit le mieux possible. Il voulait faire de son mieux, bien s’occuper d’elle à son tour. Il la câlina un instant avant de l’entrainer vers le salon, s’asseyant sur le canapé et l’invitant à le rejoindre.

« Le repas est bientôt prêt mais on a encore quelques minutes avant de s’installer à table. Tu veux boire quelque chose ? Ta journée s’est bien passée ? »

Tout ce qu’elle voulait, il comptait le lui apporter sur un plateau. Bien qu’il s’était toujours bien occupé d’elle, maintenant qu’elle était officiellement sa petite amie, il comptait bien la combler.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 23 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Dim 7 Juin - 16:44

Betsy était trop heureuse de retrouver son homme. Elle n'avait pas traîné à le rejoindre malgré qu'elle soit épuisée et qu'elle n'ait qu'une envie : dormir. Pourtant, elle aurait pu être amputée des quatre membres, Nathan passait en priorité. Peu importe son état, le jeune homme avait toujours été prioritaire pour elle. Tout comme il l'avait longtemps faite passer avant tout le reste. Betsy n'était pas idiote, elle savait pertinemment que Nathan avait mis sa vie entre parenthèse pour elle. Pourtant, si Betsy avait voulu qu'il la remarque avant, c'était justement pour qu'il cesse de se priver comme ça. Mais apparemment, qu'importe ce qu'ils étaient, Nathan ne semblait pas vouloir changer. C'est donc avec beaucoup de joie qu'elle le retrouva dans la cuisine, ayant déjà préparé le repas. Cet homme était tout simplement l'homme le plus parfait du monde.

À peine arrivée et déjà collée dans les bras de Nathan. La jeune femme ne voyait pas vraiment sa place ailleurs. Toute heureuse de le retrouver, elle l'observa un long moment. Et malgré le fait qu'il souriait, qu'il avait l'air heureux, Betsy arrivait à détecter quelque chose qui n'allait pas chez Nathan. Elle ne savait pas dire quoi mais elle sentait que son homme n'allait pas si bien que ça. Malgré tout, Betsy ne changea pas de comportement. Bien qu'inquiète, elle savait que Nathan finirait par lui en parler de lui même. Et puis si ce n'était pas le cas, elle le ferait parler elle. Betsy faisait donc de son mieux pour agir normalement et câliner son pompier. Sa façon de répondre à sa question la fit légèrement rire. Nathan marchait toujours dans ses délires et c'était ce qu'elle appréciait le plus chez lui.

Mais Nathan ne semblait pas réellement vouloir parler de ce qui le tracassait. Quoi que, c'était peut être le fait qu'il ne se souvienne absolument pas de sa nuit qui le tracassait. La jeune femme baissa les yeux vers la blessure et fit une légère moue contrariée. Elle n'aimait pas qu'il soit blessé mais elle n'y pouvait pas grand chose. S'il ne l'avait pas sauvé, Betsy serait probablement déjà digérée. La jeune femme resta silencieuse, le câlinant tendrement avant d'aller s'installer dans le canapé. Elle pinça doucement les lèvres et sourit, lui prenant les mains.

Non, je n'ai besoin de rien de plus que toi et tu es déjà là Nathan !! Oui ma journée a été longue ! Je suis épuisée et j'ai hâte d'aller me coucher !!

La jeune femme offrit un sourire à Nathan avant de se pencher pour l'embrasser tendrement. Alors qu'elle se recula doucement, elle l'observa un long moment, caressant sa joue. Elle devait remettre ses souvenirs en ordre. Comment la nuit avait elle commencé déjà. Faisant une moue songeuse, Betsy perdit son regard dans le vide.

Pour commencer, je t'ai retrouvé en train de manger des moutons. Je ne sais pas où tu as été les chercher mais... je t'ai grondé ! D'ailleurs tu commences à bien comprendre quand je te gronde !!

Betsy se mit à rire, se rappelant de la scène. Le loup de Nathan commençait à vraiment bien la supporter et c'était une chance pour la jeune femme qui n'avait aucune envie de finir dans son estomac. Betsy leva les yeux vers Nathan et le fixa un long moment. Elle savait qu'il allait un peu s'alarmer en entendant l'attaque de l'autre lycan, mais elle ne pouvait pas la lui cacher.

Un autre lycan est arrivé et s'en ai prit à moi... C'est de la que vient ta morsure. Tu ne lui as pas laissé une seule de vivre. Je crois qu'une partie de toi arrive à contrôler le loup en toi, sinon tu ne m'aurais pas sauvé. Mais je pense que ton loup me voit plus comme sa chose que comme une compagne... Tu m'as laissé te faire des câlins et tu m'as emmené au lac. On s'est baigné d'ailleurs. J'ai essayé de jouer avec toi, en te lançant un bout de bois mais tu l'as réduit en miette... Et tu as eu peur de te faire gronder ! Puis, j'ai du ruser pour te ramener à la maison ! Tu t'es couché de toi même dans un coin et tu t'es endormi...

Betsy se mit à réfléchir un court instant. Elle n'avait rien oublié. Du moins c'est ce qu'elle pensait. Alors elle posa son regard sur Nathan, lui souriant doucement. Au final, même si elle était épuisée, elle avait passé une excellent nuit. Côtoyer un lycan de près, interagir avec lui, l'observer, le toucher. Rien ne pouvait faire plus plaisir à Betsy. La jeune femme caressa doucement les mains de son amoureux, le regardant avec excitation.

Et toi ?! Ta journée ? Tu as pu te reposer au moins ?! Ah et... pourquoi tu as remplacé la porte d'entrée ? L'ancienne ne te plaisait pas ?




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Dim 7 Juin - 22:10

Betsy & Nathan ❧ Besoin de toi
Retrouver Betsy c’était pour Nathan comme si son horrible journée n’avait pas eu lieu. Même s’il avait arrêté de travailler quelques temps pour mieux pouvoir se contrôler, la jeune femme avait certaines obligations et Nathan devait avouer qu’il détestait ces jours là. Aujourd’hui surtout, il aurait tout donné pour que Betsy soit à ses côtés. Il aurait pu l’appeler, il était certain qu’elle serait venue. Mais il n’était pas du genre à imposer quoique ce soit ou à jouer le malheureux pour qu’on s’occupe de lui. A vrai dire, Betsy était la seule et unique personne à jamais s’être occupée de lui. Et là, plus que jamais il avait besoin d’elle. Mais il pensait avant tout à elle et faisait en sorte qu’elle puisse se reposer. La pauvre devait supporter  beaucoup de choses depuis qu’il était devenu un lycan et il ne voulait pas non plus l’accabler d’encore plus de choses. Toutefois, il savait qu’il faudrait qu’il lui en parle. Il en avait besoin et c’était essentiel. Mais pas pour le moment.

Avant tout, il voulait qu’elle lui parle de sa journée mais surtout de sa nuit car il était bien incapable de s’en rappeler. Et il espérait secrètement avoir fait un minimum de progrès. Au moins elle était toujours en vie, c’était une bonne chose. Mais la morsure à son bras ne lui disait rien qui vaille et il avait besoin de bonnes nouvelles pour compenser celles de la journée. Assis contre Betsy, il répondait à son baiser, attendant sagement qu’elle lui raconte. Mais pour l’instant, il constatait qu’elle semblait réellement fatiguée. Reporter les explications était donc assurément une bonne chose.

« Un bon repas et au lit ! Cette fois je compte bien dormir dans tes bras. »

Patiemment, il attendit qu’elle lui raconte la nuit passée, un peu anxieux. Lorsqu’elle évoqua les moutons, Nathan se pinça les lèvres. Ca, il le savait déjà mais l’en entendre parler lui rappelait l’arrivée d’Emily. Il préféra ne rien dire à ce sujet, ne voulant pas parler de trop de choses ce soir. Betsy avait besoin de souffler et de se reposer, pas de se torturer les neurones ou de s’inquiéter. Elle le faisait déjà suffisamment en temps normal.

« Il y a une ferme pas loin… ils devaient venir de là je suppose. Et c’est pas plus mal si je réagis lorsque tu me grondes. Peut-être que j’arrêterais de faire des conneries comme ça. »

Ca il l’espérait vraiment. Betsy était un peu son garde-fou, celle qui l’empêchait de commettre l’irréparable. Enfin ça c’était ce qu’il souhaitait. Mais il craignait surtout de la blesser sans le vouloir. Alors qu’il l’avait dans les bras, il constatait en la papouillant qu’elle était intacte et rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Les souvenirs de son séjour à l’hôpital hantait encore son esprit. Mais la jeune femme évoqua cette fois la raison de la blessure de Nathan. Il fut cependant rassuré de savoir que c’était en la défendant que c’était arrivé. Cela signifiait assurément qu’il contrôlait un minimum son loup. Même sans mémoire, son amour pour Betsy prévalait sur le reste. Jamais il n’aurait laissé personne la blesser. Et la mort du lycan adverse en était la preuve. Cependant, elle se voyait plus comme un objet, une propriété pour le lycan qui l’habitait. Là-dessus, il la rejoignait. Elle ne pouvait pas être vue de la même façon pour eux deux. Mais ce jour viendrait…

La suite le surprit davantage. Le fait qu’elle ait pu l’approcher jusqu’à le câliner était déjà un miracle. Quel changement par rapport à avant… Il était désormais rassuré : son loup ne blesserait plus Betsy. C’était la plus grosse crainte qu’il avait eu, le reste lui semblant accessoire. Mais la jeune femme avait eu l’air de passer une bonne soirée, en témoignait son récit qui était vraiment inattendu pour Nathan. Son loup avait fini par adopter Betsy.

« On dirait que mon loup t’a adoptée… En tout cas il te protège et ça me rassure. J’étais certain que tu finirais par l’amadouer ! Tu as ça dans le sang… et notre lien est plus fort que le reste on dirait bien ! »
fit-il en souriant « Ce sera à refaire puisque visiblement tu ne crains plus grand chose de ma part. Au pire, tu as un garde du corps poilu ! » ajouta t-il en riant légèrement avant de se figer, réalisant quelque chose « J’ai… tué un homme… » murmura t-il avant de se pincer les lèvres « Au final je tue toujours des omegas… Ca ne change rien. Et si c’est pour te protéger, ça en vaut toujours largement la peine. »

Ce n’était pas le premier qu’il tuait et sans doute pas le dernier mais il ne le réalisait vraiment que maintenant qu’il était un lycan. Etre de l’autre côté de la barrière changeait pas mal de choses. Mais Betsy semblait vouloir absolument tout savoir de sa journée. Voilà qui l’ennuyait car il n’avait pas vraiment envie de parler de ce qu’il s’était passé pour le moment. Toutefois, lorsqu’elle évoqua la porte, il sut qu’il ne pouvait pas mentir. Remettre à plus tard ne servirait qu’à l’inquiéter et elle méritait une réponse. Un peu nerveux, il pressa doucement ses mains et porta son regard sur la porte un instant avant de reposer les yeux sur elle.

« En fait, elle a été détruite ce matin… » avoua t-il, laissant un petit suspense le temps qu’il trouve ses mots et la façon dont il allait expliquer tout ça « En fait… aujourd’hui j’ai rencontré des lycans… toute une famille même. Et la première d’entre eux n’était pas franchement très contente… C’est la propriétaire des moutons qui possède la ferme plus loin et… elle a enfoncé la porte pour venir me coller son arme sous le nez. C’était un peu difficile comme réveil… »

En temps normal, il se serait réjoui d’une telle visite, de connaître enfin d’autres lycans et de pouvoir leur parler. Mais avec le reste des révélations de la journée, il était un peu mitigé. Devait-il parler de ça aussi ? Il ne savait pas trop. Il avait appris tellement de choses que tout se mélangeait dans sa tête.

« Et en fait… il se trouve qu’on appartient à la même famille… Enfin, presque… »


Ca c’était un sacré pavé dans la mare. Betsy aurait assurément plein de questions alors il préférait ne pas trop en dire, attendant le raz de marée auditif qui ne saurait tarder.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 23 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Sam 13 Juin - 18:15

Depuis qu'elle avait quitté le travail, Betsy n'avait qu'une seule hâte, celle de se coucher. Elle se sentait fatiguée mais elle tenait bon. Revoir Nathan lui faisait oublier toute trace de fatigue. Maintenant, elle pensait surtout à lui. Et puis, il lui avait beaucoup manqué aujourd'hui, même si elle avait l'habitude d'être séparée de lui. La jeune femme n'avait jamais vraiment aimé ça au final. Enfin qu'importe maintenant, elle était à la maison et elle comptait bien profiter de Nathan. S'installant dans le canapé, Betsy rassembla ses souvenirs pour bien tout raconter à Nathan. La jeune femme hocha doucement son visage.

Ah, ce doit être de la qu'ils venaient alors ! Et oui, tu réagis plus ou moins bien quand je te gronde maintenant. Tu n'es plus agressif. C'est une bonne chose !!

Betsy se mit à rire légèrement. Nathan était comme un jeune chiot fougueux et pas prêt de s'arrêter pour ses bêtises. Mais la jeune femme voulait surtout qu'il ne blesse personne dans la nuit. Elle préférait encore qu'il la blesse elle plutôt que quelqu'un d'autre. La jeune femme soupira doucement et se mit à sourire, caressant doucement les mains de Nathan. Elle continua à raconter la nuit qu'ils avaient passé ensembles. Elle avait du mal à comprendre à quel point ça pouvait être difficile pour Nathan de ne plus avoir aucun souvenir de ce qu'il faisait. Betsy afficha un léger sourire fier. Elle était fière de ce que lui disait Nathan mais surtout de voir que leur lien était assez fort pour éviter que son loup ne s'en prenne à elle désormais.

Oui et tu es un garde du corps très efficace à ce que j'ai pu constater !

Mais Nathan ne semblait pas aussi joyeux qu'elle. Enfin, dans un sens elle le comprenait. Nathan n'aimait pas vraiment tuer des gens et sous la fourrure épaisse, il y avait un être humain. La jeune femme pinça doucement les lèvres, le fixant. Elle leva la main pour lui caresser doucement la joue, l'observant sans rien dire pendant quelques secondes. La jeune femme remua finalement.

Oui, je pense qu'il s'agissait d'un omega vu comme il m'a attaqué. Mais ce n'est pas grave. Je pense que c'est normal entre race. Je crois que c'est comme les loups, certains défendent ce qui leur ai du !

Mais assez parlé des choses qui fâchent. Betsy voulait savoir comment s'était passée la journée de son homme. La jeune femme fronça légèrement les sourcils en sentant la nervosité de Nathan, ne comprenant pas pourquoi d'un coup il réagissait de cette manière. Elle haussa les sourcils tout haut en apprenant que la porte avait été détruite. Carrément ? Qu'est ce qu'il avait fait encore ? Betsy ouvrit la bouche pour enchaîner et lui demander ce qu'il s'était passé mais Nathan fut plus rapide. La jeune femme tombait soudainement de très haut en apprenant que Nathan avait rencontré une famille entière de lycans. Elle sentait la surexcitation la prendre soudainement, remuant sur le canapé. Une foule de questions se bousculaient dans son esprit, manquant de franchir ses lèvres alors que Nathan parlait encore. Elle se retenait de le harceler de questions, désirant tout savoir. Pinçant les lèvres pour se contenir, Betsy imprima chaque mot que lui disait Nathan. Puis enfin, lorsque ce fût son tour, Betsy sautilla sur place, un large sourire sur le visage, les yeux brillants d'excitation et d'émerveillement.

Mais c'est génial ça !!!

Mais à en juger le visage de Nathan, ça ne semblait pas si génial que ça. La jeune femme ne perdait pourtant pas son sourire alors que Nathan lui disait qu'il faisait parti de la même famille qu'eux, que quelques sortes. Betsy lâcha un petit rire.

Bah oui !!! Bien évidemment que vous faites partis de la même famille !! Vous êtes tous des lycans ! Vous êtes tous un peu cousins !!

Mais la jeune femme était très très loin de la réalité. Cependant, tout ça n’atténua pas son excitation, ni son sourire. Elle voulait en savoir plus. Betsy se leva alors, fixant toujours Nathan, surexcitée comme s'il venait de lui annoncer qu'il avait gagné au loto. Elle se mit à marcher à travers la pièce.

Alors !!! Raconte moi tout !! Ils sont comment ? Ils sont sympas ?! Ils sont tous venus te souffler dans les bronches parce que tu avais mangé deux moutons ? Et qui sont ils ?!




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Sam 13 Juin - 22:41

Betsy & Nathan ❧ Besoin de toi
Ce que craignait le plus Nathan, c’était d’être hors de contrôle. Un omega était connu pour être un animal sauvage et ingérable. Mais il semblait que Betsy parvenait à le gérer plus ou moins même si cela ne l’empêchait pas de faire des conneries. Comment empêcher un animal de manger d’autres animaux alors qu’il était un prédateur ? C’était dans sa nature. Tant que Nathan était incapable de gérer son loup, il savait qu’il risquait de continuer de faire ce genre d’erreur. Mais qu’y pouvait-il ? Même avec la meilleure volonté du monde, il ne parvenait pas à se souvenir de quoique ce soit.

« C’est que tu es une bonne dresseuse ! Mais ce que j’aimerai surtout c’est me souvenir… J’aimerai qu’on partage ces moments là. Et non plus que tu doives tout me raconter comme si je n’y avais pas participé… Même si j’aime bien quand tu me racontes. »

Le seul fait que Betsy soit présente changeait beaucoup de choses pour Nathan. Il se sentait bien plus détendu et sa journée ne lui semblait plus si noire que ça. Même s’il était nerveux puisqu’il devait lui expliquer ses découvertes, le simple fait qu’elle soit là avec lui lui donnait du courage. Il était intrigué mais à la fois heureux de voir que son loup veillait sur elle à sa place. Quelque part, il en éprouvait presque une certaine jalousie mais il se garda bien de le dire, trouvant ça ridicule. Au moins Betsy pouvait plus ou moins compter sur lui, c’était toujours ça de pris en attendant qu’il soit enfin maitre de lui-même… s’il y parvenait un jour.

« Il veille sur toi à ma place. Mais je serai d’autant plus efficace le jour où je prendrai le contrôle… Si ce jour arrive. »


Parce que ça il n’en était pas sûr du tout. Et quelque part, cela le peinait un peu d’avoir dû tuer un homme même s’il s’agissait d’un omega. Désormais dans la peau d’un lycan, il voyait les choses sous un autre angle. Peut-être que quelqu’un finirait par le tuer lui aussi… Bien que Betsy était là, il espérait surtout que ce ne serait pas elle qui se retrouverait en mauvaise posture. Protéger un omega pouvait être dangereux… que ce soit face à un autre lycan ou face à des chasseurs. Betsy voyait les choses à sa façon. Pour elle, tout ça était normal. Et elle n’avait sans doute pas tort.

« Une histoire de territoire, assurément... Enfin peu m’importe du moment qu’il te protège. Tu n’es pas sa chose… mais ma petite amie, la femme qui partage ma vie. Et il doit sentir que sans toi, je serai malheureux. »

Inconsolable même. Après ce que lui avait dit Emily, il sentait bien qu’il ne supporterait pas de la perdre. Au fond, son loup devait le sentir aussi. Mais pour le moment il n’avait pas envie de révéler cette information à Betsy. De toute façon il avait plein d’autres choses à lui dire pour le moment, à commencer par la raison du changement de porte…

Comme il s’y était attendu, la jeune femme fut ravie d’apprendre qu’il avait rencontré d’autres lycans. Assurément, elle les aurait harcelé de questions si elle avait été avec lui. Il voyait à ses yeux et à ses gestes qu’elle était folle de curiosité et il regrettait presque de ne pas l’avoir prévenue pour qu’elle partage tout ça avec lui. Mais au moins il pouvait lui expliquer après et voir sa réaction lui donnait davantage envie de lui en dire plus. Il esquissa même un sourire en la voyant si surexcitée. Mais pourtant, il n’arrivait pas à être joyeux. Pas après les révélations qu’il avait eu par la famille d’Emily. Il osa en parler un peu mais sans trop rien préciser. Seulement voilà, Betsy n’eut pas du tout la réaction escomptée. Elle n’avait pas compris. Et pour cause, il aurait dû être un peu plus précis. Comment aurait-elle pu penser qu’il parlait de son père ? La jeune femme ne s’attarda pas sur le sujet et le harcela de questions. Il préféra donc y répondre avant de revenir sur la question. La suivant des yeux, il essaya de remettre un peu d’ordre à ses pensées.

« Alors en ce qui concerne Emily… elle m’a agressé en me menaçant d’une arme chargée d’argent, elle était vraiment furax après moi, j’ai bien cru qu’elle allait me tuer. Elle a fini par se calmer… Je l’ai remboursée pour les moutons et elle m’a soigné le bras. Elle tient la ferme d’où j’ai pris les moutons donc… Et ma foi, à première vue, elle n’a rien d’un loup. Elle m’a pas mal renseigné sur certaines choses, ça a déjà éclairé ma lanterne et… je crois qu’elle ne m’en veut plus. Quant à ses parents… ils sont gentils. J’ai cassé une de leurs tasses à café… mais ils ne m’ont pas réprimandé. On a parlé… beaucoup. Emily est très jolie, elle ressemble à sa mère. Et elle est fiancée à… mon frère. »

Nathan se pinça les lèvres. Cette fois, Betsy ne pouvait pas ne pas avoir compris. Seulement il savait qu’elle ne comprendrait pas d’où sortait ce frère alors qu’il n’avait toujours eu que sa mère à ses côtés. Si l’on pouvait dire ça… Le lycan soupira légèrement et se massa la nuque, fixant un point invisible comme si cela allait l’aider à rassembler ses idées et ses souvenirs.

« Emily n’a pas réalisé tout de suite mais elle était persuadée de m’avoir déjà vu quelque part. Elle m’a posé quelques questions puis elle m’a montré une photo. Une photo sur laquelle figure plusieurs lycans… dont l’un d’eux qui est mon portrait craché. Ou plutôt c’est moi son portrait craché. Tu sais, c’est étrange de se voir sur une photo… en sachant que ce n’est pas nous. Il s’agissait du père de son fiancé… qui s’avère, d’après ses parents et le peu d’informations que nous avons en commun, être mon père aussi… Seule notre mère est différente. Voilà pourquoi il est né lycan et moi humain… Ses parents m’ont parlé de mon père… mais je t’avoue que… je ne sais plus trop quoi penser de tout ça… »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 23 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Lun 15 Juin - 17:47

Dans un sens, pour Betsy c'était un peu comme passer du temps avec quelqu'un d'autre. C'était particulier leurs rencontres nocturnes. Peut être que le fait de ne pas avoir la même personne physiquement en face d'elle changeait beaucoup de choses. Betsy savait parfaitement que Nathan se cachait sous cet amas de poils mais pour elle, ce n'était plus vraiment Nathan. Si les sentiments étaient toujours présents, leur permettant d'avoir une relation particulière alors que le loup pourrait la dévorer, physiquement ce n'était plus du tout son Nathan. Tout était différent. Ça ne lui faisait pas peur, au contraire, elle adorait cette nouvelle relation. Elle avait la sensation de découvrir une nouvelle personne tout en restant totalement fidèle à Nathan. La jeune femme lui adressa un léger sourire.

J'aime bien te raconter nos nuits ! Au moins ça nous fait des sujets de conversations non ?

Mais Betsy pouvait comprendre que Nathan avait envie de se souvenir de ce qu'il faisait. Peut être simplement par prudence. La jeune femme fit une légèrement moue triste. Elle avait un peu de peine pour Nathan, comprenant parfaitement que tout ça pouvait le frustrer. Nathan semblait douter de lui quant à sa capacité de contrôler son loup. Betsy l'observa un instant mais ne dit rien. Ses yeux parlaient pour elle. Elle savait parfaitement que Nathan saurait se contrôler un jour. Et que ce jour arriverait plus vite qu'il ne le pensait. La jeune femme lui caressa doucement le bras de façon rassurante. Elle l'observa un moment puis se mit à sourire. Oui, son loup était particulièrement possessif avec elle. Mais contrairement à ce que Nathan lui disait, elle n'avait pas la sensation qu'il la protégeait juste parce que le jeune pompier était amoureux d'elle.

J'en doute mais ça ne me dérange pas... Il agit comme si je lui appartiens. Comme une proie en vérité... Je suis à lui désormais ! Mais je m'en fiche, je préfère que ce soit comme ça le temps que tu te contrôles !

Et Betsy ne voulait pas que ça change. Au moins, le loup acceptait sa présence et n'était plus vraiment agressif avec elle désormais. Et Betsy faisait de son mieux pour qu'il l'accepte tel qu'elle était. Elle ne voulait pas être une autre personne à cause du loup. Mais la suite de la conversation étonna d'abord Betsy avant de la faire sourire comme si c'était Noël. Nathan avait trop de chance à ses yeux. Il avait pu rencontrer une famille entière de lycans. La jeune femme ne le montrait pas mais elle crevait de jalousie. Elle aurait tellement voulu être là. Gémissant comme une petite fille qui allait se mettre à chouiner, Betsy secoua doucement le bras de Nathan.

Mais pourquoi tu m'as pas appelé ?! Je serais venue !!!

La jeune femme se plaignait de ne pas avoir pu participer à tout ça mais au fond, elle savait qu'elle n'aurait pas pu se déplacer. Même si son patron était assez souple et sympa, il ne l'aurait pas laissé partir en plein pendant son travail. Nathan commença alors à raconter son histoire. À peine avait il dit que la dénommée Emily était venue le menacer avec une arme chargée d'argent que Betsy se mit à rire, carrément émerveillée.

Woh !! C'est carrément génial !!

Du point de vue de Betsy, oui c'était juste génial. C'était normal aussi, la jeune femme rêvait de rencontrer d'autres lycans, sous forme humaine. Elle voulait tellement leur poser des questions qui étaient sans réponses depuis des années. Nathan continua son récit , Betsy suspendu à ses lèvres comme une petite fille qui écoutait son grand-père lui raconter le plus merveilleuse de toutes les histoires de la terre. Malgré tout, Betsy était beaucoup trop excitée pour ressentir la moindre jalousie alors que Nathan semblait complimenter la jeune femme qui était venue chez lui. Betsy se mit à rire légèrement, Nathan avait fait le boulet apparemment en cassant des choses. Mais visiblement, cette famille n'était pas du genre méchante. Sa dernière phrase fit éclater de rire Betsy alors qu'elle fronçait les sourcils. Elle secoua son visage tout en le poussant doucement.

Pffff !! Qu'est ce que tu racontes Nathan ? T'as pas de frère !

Betsy leva les yeux au plafond, amusée. Mais surtout très loin de la réalité. Conservant cependant son sourire, elle reposa son regard sur Nathan. La jeune femme perdit rapidement son sourire en voyant l'air si sérieux et perdu de Nathan. Elle connaissait très bien le pompier, sachant parfaitement qu'il était assez rare pour lui d'être aussi soudainement fermé et sérieux, surtout sur un sujet pareil. Doucement, la jeune femme vint pousser les magazines qui trônaient sur la table basse, s'installant alors en face de Nathan. Elle s'inquiétait de le voir comme ça. Peut être que finalement, tout ça n'était pas une farce. Doucement, elle lui prit les mains, les caressant de ses mains pour l'encourager à lui expliquer le reste.

Le reste de l'histoire rendit Betsy mal à l'aise. Déjà, elle se sentait débile d'avoir osé rire juste avant. Pinçant les lèvres, la demoiselle baissa les yeux vers leurs mains enlacées et soupira légèrement. Elle ne savait pas vraiment quoi dire mais il semblait qu'il y avait des preuves irréfutables dans tout ça. La jeune femme ne pouvait pas comprendre ce qu'il ressentait mais elle pouvait être là. Malgré sa fatigue et sa faim grandissante, Betsy restait avec Nathan à vouloir le réconforter. La jeune femme se leva et s'installa sur les cuisses de son homme, le câlinant avec amour et tendresse.

Je comprend que ce ne soit pas facile pour toi. Que ce soit encore un peu flou. Mais je suis persuadée que tu vas réussir à tout tirer au clair. Emily a l'air gentille de ce que tu m'en dis, elle va t'aider ? Et cette famille... Comment ils étaient avec toi du coup ? Je veux dire... Ils t'ont bien accueilli malgré tout ?

Betsy était un peu inquiète de tout ça. Elle n'avait aucune envie que Nathan soit malheureux. Il l'avait assez été d'après elle. Sa mère, Betsy ne l'avait jamais porté dans son cœur et elle doutait fortement que ses parents soient au courant de tout ça. Si la mère de Nathan avait fréquenté un lycan et que les parents de Betsy le savaient, ils les auraient tué tous les deux, elle en était certaine. La jeune femme lui embrassa doucement la tempe, câlinant sa nuque.

Et ton frère... il est gentil ?




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Lun 15 Juin - 22:05

Betsy & Nathan ❧ Besoin de toi
Voir Betsy profiter de leurs nuits et être heureuse rendait Nathan également heureux. Que valait sa frustration de ne pas se souvenir par rapport au sourire radieux de la jeune femme ? Au fond, il préférait que ce soit comme ça. Il s’estimait réellement heureux de l’avoir à ses côtés et son loup lui faisait déjà bien moins peur qu’avant. Peut-être finirait-il par l’accepter complètement et que les choses iraient ainsi mieux comme le lui avait dit Emily. C’était tout ce qu’il souhaitait. Il ne craignait même pas qu’elle finisse par préférer le lycan à lui. En fin de compte, c’était lui aussi quelque part non ? Et puis il la savait suffisamment attaché à lui pour craindre de la perdre. Toutefois, il ressentait un profond attachement pour elle, surtout depuis qu’il était à moitié animal et il sentait qu’il ne laisserait personne d’autre l’approcher.

« C’est vrai. Mais ça me donne aussi envie de réussir à me souvenir ! Au moins… je suis moins en conflit avec mon loup, c’est déjà ça… »

Ce n’était pas pour autant qu’il parvenait à se contrôler ou à se souvenir mais le regard que lui lança Betsy l’encouragea. Si elle croyait en lui, il n’avait pas le droit de la décevoir. Il y arriverait, pour elle. Parce qu’elle ne l’avait pas abandonné malgré tout ça et qu’elle était sa plus fidèle alliée. Pour rien au monde il n’aurait voulu que les choses changent. Même si cela prenait du temps, il devenait peu à peu confiant quant à sa situation. Betsy voyait tout de même les choses différemment de lui. Pour elle, le lycan n’agissait pas vraiment par rapport à leur lien à eux mais plus parce qu’elle lui appartenait comme un objet. Nathan fit une moue dubitative puis hocha légèrement la tête.

« Tant qu’il ne te garde pas de côté pour te dévorer plus tard, ça me va. Au moins il veille sur toi… et moi je te garde juste pour moi ! »

Mais voilà, la soirée était passée et c’était seul qu’il s’était réveillé. Enfin seul, pas totalement puisqu’Emily l’avait réveillé à sa façon. Il avoua donc l’existence de cette dernière ainsi que celle de ses parents. Ce qui sembla ravir Betsy au plus haut point, mais ça Nathan l’avait déjà vu venir. Lui ne voyait pas les choses de la même façon à cause de ce qu’il ne disait pas encore. Il restait mitigé après cette rencontre, indécis. Elle était à la fois néfaste et bénéfique. Seul le temps lui permettrait sans doute de trouver sa place dans tout ça. Betsy râlait sur le fait qu’il ne l’avait pas prévenue. Et pourtant il y avait pensé.

« J’y ai pensé… J’aurais voulu que tu sois là. Ta présence m’aurait fait du bien. Mais… ils étaient déjà tous tendus, ça n’aurait pas aidé je pense. Et puis… je préférais déjà voir où tout ça me menait… Ca aurait pu être dangereux. Et je t’avoue… qu’après leurs révélations, j’étais un peu perdu. Enfin, je doute que ton boss t’aurait laissée filer comme ça. Et puis, je peux te raconter ce soir comme ça. »


Il savait bien qu’elle aurait préféré être là mais il ne pouvait pas retourner en arrière. Et il n’était même pas certain qu’il changerait d’avis. Nathan ne s’étonna même pas de voir Betsy s’extasier sur quelque chose qui n’était pas forcément positif. Tant qu’on incluait le mot « lycan » dedans, elle semblait ravie. Le pompier ne releva donc pas, préférant la laisser s’exprimer comme elle le désirait. Après tout, la voir ainsi positive l’aidait et le poussait à continuer son récit. Alors il continua, révélant peu à peu ce qu’il avait appris, jusqu’à l’existence de ce frère. Mais là, Betsy se mit à nouveau à prendre ça à la rigolade. Il ne lui en voulait pas. Il n’avait jamais eu de frère ou de famille à proprement parler. Encore une fois, il aurait dû être plus précis mais il ne voulait pas trop brusquer les choses. Alors, il continua, expliquant le reste. Cette fois, pas d’erreur de compréhension possible.

Lorsqu’elle s’installa sur lui, il l’entoura de ses bras et la pressa légèrement contre lui, humant son odeur pour se calmer un peu. Son odeur l’apaisait toujours, le rendant confiant. Tant qu’elle était là, il pouvait bien affronter n’importe quoi. La jeune femme s’interrogeait mais restait confiante. Nathan ne savait pas trop où tout ça allait les mener mais il ne pouvait plus faire comme si de rien n’était. Même si son père était mort, au moins il savait d’où il venait à présent.

« Mon père est un lycan… Quelle ironie… » lâcha t-il en soupirant, caressant doucement la cuisse de Betsy « Je sais déjà pas mal de choses… même si d’autres restent inconnues de tous. Emily m’a déjà pas mal aidé sur certains points… Elle répond à mes questions. Et oui elle est gentille même si notre rencontre a mal commencé. Ses parents… ils m’ont regardé comme si j’étais un monstre. C’était assez… désagréable. Personne ne s’attendait à mon existence je crois… Mon père a dû cacher pas mal de choses. Malgré ça, ils m’ont bien accueilli et la mère d’Emily m’a dit que j’étais le bienvenu. Je crois qu’il leur faut juste le temps de réaliser que j’existe… et que ça change pas mal de choses pour eux. »

Il soupira légèrement. Bien qu’en parlant il y voyait un peu plus clair, il avait toujours la désagréable sensation d’être en plein brouillard. Certaines choses lui échappaient encore et encore et il n’était même pas certain d’avoir les réponses à ses questions un jour. Fermant les yeux sous le baiser et la caresse de Betsy, il finit par les rouvrir pour la regarder, ne répondant pas tout de suite.

« Je n’en sais rien… Je ne l’ai pas encore rencontré. »

Ca, il allait le découvrir lorsqu’il irait diner chez eux. Mais il ne voulait pas encore le dire à Betsy. Il l’entoura de ses bras puis se leva et prit la direction de la cuisine. Son odorat lui indiquait clairement que le repas était prêt et menaçait de brûler s’ils restaient au salon.

« J’ai une surprise pour toi mais allons d’abord à table. C’est prêt et tu dois mourir de faim ! »

Il déposa Betsy sur une chaise après lui avoir volé un baiser puis coupa le gaz. Et comme il savait qu’il ne fallait pas dire le mot « surprise » à Betsy sous peine de se faire harceler, il servit rapidement la nourriture avant de s’installer. Il ne toucha à rien, la regardant avec un léger sourire.

« En fait… nous sommes invités à manger chez Emily et lui. Demain soir. A l’origine c’était ce soir mais j’ai préféré décaler. Histoire d’avoir le temps de te parler de tout ça avant et que tu puisses te reposer correctement. Et elle, qu’elle puisse en parler à son fiancé… et le père de son enfant. Ca fait de moi un tonton ça… non ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 23 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Sam 22 Aoû - 4:12

Betsy voyait toujours les choses autrement. Pour elle, le loup de Nathan l'avait acquise comme un bien personnel. Comment pouvait il la considérer autrement? Elle n'était qu'une faible petite humaine. Mais Betsy savait, qu'au fond de lui, le loup connaissait cette odeur qu'elle dégageait. Qu'elle lui était familière. Peut être qu'il ne pouvait pas se souvenir de ce que Nathan et Betsy faisaient en temps normal ou le lien précieux qui les unissait, mais il assimilait probablement cette odeur à quelque chose de familier qu'il faut protéger. Sinon, le loup l'aurait déjà tué depuis bien longtemps. Même si elle se décrivait comme quelque chose dont le lycan avait fait acquisition, la demoiselle préférait qu'il en soit ainsi. Le loup était alors bien moins agressif avec elle. Pour preuve, il l'avait câliné et joué avec elle. Betsy savait que par le biais de l'animal, le lien avec Nathan n'en serait que renforcé. Et ça, la jeune femme le voyait comme un cadeau particulièrement précieux. Elle n'avait aucune envie de changer leurs galopades nocturnes et ferait tout son possible pour aider Nathan à ne faire qu'un avec son loup. Après tout, elle le lui avait promit.

Malgré le fait qu'elle soit fatiguée, Betsy voulait discuter avec Nathan. De leur nuit. La demoiselle esquissa un léger sourire à la réflexion de Nathan. À qui d'autre pouvait elle appartenir de toute manière? Il était à elle et elle était à lui, et c'était tout! Mais le jeune pompier lui annonça quelque chose de bien étrange qui enchanta Betsy plus que de raison. Sauf qu'il ne l'avait même pas prévenu. La demoiselle fit une moue boudeuse en l'écoutant, elle avait l'impression de rater trop de choses importantes là. Mais Nathan avait malheureusement raison. Betsy n'aurait jamais pu quitter son travail en pleine journée pour le rejoindre. Sauf s'il avait été à l'article de la mort bien sur. Betsy soupira légèrement. Elle avait envie de bouder mais savait que ça ne servirait absolument à rien. Et puis, le récit de Nathan était bien trop intéressant pour que la demoiselle s'en détourne. Surtout lorsqu'il s'agissait de lycans. Mais le pire restait à venir.

L'histoire de Nathan aurait pu s'arrêter à une banale et bête rencontre due au hasard. Mais apparemment, le destin s'amusait à faire croiser des êtres qui se connaissaient sans réellement se connaître. Si Betsy avait d'abord cru à une blague de la part de son pompier, désormais elle comprenait surtout que tout ça prenait une forme bien réelle. A la fois choquée et interloquée, Betsy mît de côté ses questions personnelles pour venir en aide à Nathan. Parcs que lui, il était bien plus important que ses petits caprices de gamine assoiffée de connaissances. Même si Betsy avait envie qu'il l'emmène voir tout ce petit monde, la, elle sentait que Nathan avait surtout besoin d'elle. S'installant sur lui dans un geste réconfortant, Betsy questionna Nathan sur ses aventures mais surtout sur les gens qu'il avait rencontré. Ils n'avaient pas l'air méchant mais pourtant elle sentait une pointe de malaise chez Nathan. Comme si son existence était quelque chose d'abominable. Bien que la famille d'Emily semblait l'avoir accepté, et que cette dernière faisait des efforts pour que tout aille bien, Betsy ne savait pas trop quoi penser de tout ça.

Le fait que Nathan lui révèle que son père était un lycan la surprenait assez. Pas marge que le métissage ne pouvait pas exister mais surtout parce la mère de Nathan semblait haïr cette race au plus au point. D'ailleurs Betsy trouvait ma titulaires ment ironique venant de la part de la mère de Nathan de l'avoir entraîné à tuer des lycans alors qu'elle même s'était laissée engrosser par l'un d'eux. Mais Betsy venait d'apprendre que le métissage entre humain et lycan était possible. Réellement possible. Et que ça donnait des bébés humains visiblement. La jeune femme garda bien ça dans un coin de son esprit. Elle posa les yeux sur Nathan et soupira doucement alors qu'il avouait ne pas avoir encore vu son frère. Enfin demi-frère. Enfin qu'importe. La jeune fille lui adressa un sourire tendre et réconfortant.

Eh bien! Ça te fait une sacrée journée de remplie! Au moins... Tu en sais un peu plus sur tes origines. Je suis certaine que ça se passera bien avec ton frère. Et il pourra répondre à tes questions concernant ton père! Et je suis contente que la famille d'Emily t'accepte! T'es plus seul maintenant !

Pas que Nathan soit seul actuellement mais au moins, il connaissait d'autres lycans. Et en cas de besoin, Betsy savait que ça lui servirait. Sait on jamais. Mais pour l'heure, le jeune pompier l'invita à manger. Faisant la grimace en entendant parler de surprise, Betsy se mit à remuer d'impatience sur sa chaise après que Nathan l'y ait déposé. Betsy crevait d'envie de le harceler, se mettant à bougonner en fixant son assiette pleine. Mais avant qu'elle n'eut le temps d'ouvrir la bouche Nathan lâcha enfin la bombe. Betsy se mordit la joue pour ne pas hurler de joie, un large sourire sur les lèvres. Visiblement, elle était elle aussi invitée au repas le lendemain soir. Le pourquoi du comment elle avait soudainement prit part a tout ça, elle s'en fichait. Elle allait rencontrer des lycans, de vrais lycans. Nathan aurait pu la demander en mariage que Betsy n'aurait même pas répondu. Ne touchant pas à son assiette pour le moment, la jeune femme agrippa le bras de son pompier pour le secouer doucement.

C'est super!!! C'est super!!! C'est super!!!

Betsy en perdait son vocabulaire. Mais le plus merveilleux dans tout ça était qu'Emily était enceinte. Betsy se demanda alors si elle allait pondre une portée. Et si elle pourrait en adopter un. Mais elle se garda bien de le demander à Nathan ça. C'était sûrement déplacé. Et apparemment, Nathan était désormais propulser au rang de tonton. Quoi que ce n'était qu'un demain tonton. Un ton? Betsy haussa doucement les épaules, se mettant à manger sans vraiment d'appétit a cause de la fatigue. 

Bah je sais pas... Je suppose que oui! Si vous êtes frères, même à moitié, t'es probablement le tonton!

La jeune femme repoussa doucement son assiette à laquelle elle n'avait pas réellement touché et se mît à bailler. Tout ça l'épuisait. Même si elle était déjà épuisée à la base. Frottant ses yeux en étalant son maquillage partout, Betsy fit une petite moue.

Nathan... Je vais aller me coucher... Je suis crevée... Et puis j'ai envie de profiter de toi un peu ce soir...

Pas qu'elle ne profitait pas de lui mais simplement, même s'il souriait, Betsy savait que tout l'affectait beaucoup. Après tout, ce n'était pas rien. Il venait de retrouver un membre de sa famille. Il devait se sentir perdu et exclu de cette vie de famille qu'on ne lui avait pas donné. Et son frère? Pour lui aussi ce serait probablement un choc. Comme si leurs vies n'avaient été que tissées par des mensonges douloureux. Mais tout ça devait bien avait un commencement, une raison. Betsy espérait simplement que la raison de tout ça était bonne et que personne ne serait malheureux à la fin. La jeune femme se leva afin de se rendre dans la salle de bain pour ôter son maquillage, se brosser les dents. Une fois prête, elle ne prit pas la peine d'enfiler un pyjama pour la nuit, retirant ses vêtements en les balançant sur le sol avant d'aller se rouler sous la couette, attendant sagement son Nathan. Lorsque ce dernier arriva enfin, elle lui tendit les bras pour qu'il vienne contre elle la réchauffer. Parce qu'il fallait avouer que Nathan était une bouillotte totalement parfaite.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 31 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête Lun 31 Aoû - 19:37

Betsy & Nathan ❧ Besoin de toi
Comment les choses auraient-elles évoluées si Nathan et Besty n’avaient pas eu cette relation particulière ? Son loup l’aurait-il tout bonnement agressée sans autre forme de procès ? Même si Nathan n’avait encore aucun souvenir de ce qu’il faisait sous forme animale, il sentait qu’il ne faisait plus de mal à Betsy et cela le rassurait vraiment. Et voir la jeune femme lui en parler comme si tout était normal l’aidait à accepter ce qu’il était devenu. Sans elle, il serait sans doute mort à l’heure qu’il était et il lui en était reconnaissant pour ça. Et pour tout le reste aussi. Alors, si son loup la tenait pour acquise, peu importe la raison, cela lui convenait. Au moins il veillait sur elle en attendant qu’il puisse prendre le relai et qu’il soit enfin maitre de lui-même.

Mais il devait parler de sujet moins plaisants. Enfin moins plaisants… Il lui était surtout difficile d’en parler. Il avait besoin de se libérer, de partager ça avec elle pour relâcher un peu la pression. Et il tenait à tout lui confier. Pas juste pour se libérer mais parce qu’elle était sa partenaire. De chasse comme de vie, maintenant plus que jamais. Il n’entra pas trop dans les détails mais l’informa suffisamment pour qu’elle comprenne de quoi il retournait. Malgré ces éclaircissements soudains, il était plus perdu que jamais et des conseils n’étaient pas de refus. Betsy n’aurait rien pu changer évidemment, mais elle l’aidait déjà en l’écoutant et en compatissant à cette drôle de situation.

Betsy voyait les choses d’un côté bien plus positif que lui. Et cette positivité il en avait bien besoin. Elle n’avait pas tort. Au moins il n’était plus seul et il était surpris de voir que les lycans, malgré son ancien statut de chasseur, le prenait sous leurs ailes. Le fait qu’il soit le fils de ce Liam n’y était clairement pas étranger. Sans ce lien, nul doute qu’ils l’auraient tué ou abandonné également. Mais il n’était pas certain de se réjouir d’être le fils de cet homme pour l’instant. Des éclaircissements étaient nécessaires et pour le moment il n’en avait pas. Nathan esquissa un léger sourire, pressant doucement sa main sur Betsy.

« Je n’ai jamais été seul… C’est toi ma famille avant tout. Mais c’est vrai qu’au moins maintenant je sais… Enfin en partie. Je t’avoue que je ne sais pas si je suis content de savoir ou si j’aurais préféré continuer de l’ignorer… mais je ne peux pas revenir sur ce que je suis, que je le veuille ou non. J’espère juste… que mon frère m’acceptera… Je ne veux pas être le vilain petit canard de la famille. »

Et il voulait lui annoncer une nouvelle qui, il en était certain, lui ferait plaisir à coup sûr. Après l’avoir faite mariner un court instant, il lui annonça enfin l’invitation. Et comme prévu, elle fut ravie. Enfin, ravie était un doux euphémisme. La jeune femme était aux anges et cela le fit sourire, le poussant à se dire que, grâce à elle, ce diner se passerait sans doute bien. Il redoutait de rencontrer son frère et un peu de soutien ne serait pas de refus. Même si Emily l’aidait déjà, il savait que ce serait différent. Après tout, il s’agissait là de l’homme qui partageait sa vie.

« Content que ça te plaise. Et je pense que ce ne sera pas le seul puisque… après tout, c’est ma famille. »


Et puisqu’il faisait parti de la famille, il était en toute logique l’oncle de l’enfant à naitre. Voilà qui lui faisait tout drôle, lui qui avait toujours été fils unique jusqu’à présent. Voir soudainement sa famille prendre de l’ampleur le rendait à la fois euphorique et inquiet. Toute cette pression le fatiguait mais Betsy parvenait encore une fois à tirer le meilleur de tout ça.

« Tonton… Ca me fait drôle. Je n’avais jamais pensé pouvoir l’être un jour. »

Il disait ça d’un ton songeur, un peu ailleurs. Mais le bruit de l’assiette raclant la table le fit sortir de ses pensées. Betsy n’avait presque rien mangé mais elle semblait épuisée. Elle ne tarda pas à le confirmer, ce qui ne l’étonna pas vraiment. Il hocha la tête et se leva pour débarrasser la table le temps que Betsy se prépare pour dormir. Il nettoya le tout et la rejoignit dans la chambre une fois que tout était en place. Même s’il n’était pas tellement fatigué, il ne voulait pas s’éloigner d’elle. Mais une fois dans la chambre, il se figea en voyant les vêtements au sol. Même si la couverture recouvrait Betsy, il remarqua bien qu’elle ne portait rien. Voilà des semaines qu’elle portait un pyjama contrairement à d’habitude où elle ne portait que rarement quelque chose. C’était pour éviter que Nathan soit trop tenté. Car, depuis qu’il était lycan, son attirance pour elle avait décuplé et il peinait à se contrôler. Et là, il ne savait pas s’il pourrait. Mais il ne voulait pas lui dire de s’habiller. La pauvre était épuisée à cause de lui. C’était donc à lui de faire un effort. Un gros effort. Il songea même à dormir tout habillé pour ne pas sentir sa peau contre la sienne. Mais il ne voulait pas perturber les habitudes de la jeune femme. Et puis, il fallait bien qu’il s’entraine à se contenir. Betsy tendait les bras vers lui et il avança de quelques pas, déglutissant avec peine. Se déshabillant, il ne tarda pas à se glisser sous la couette en prenant bien soin de ne pas regarder la jeune femme jusqu’à ce qu’ils soient tous deux sous la couette. Lorsqu’elle se colla contre lui, il se tendit et serra la mâchoire. Ce contact le rendait fou et il ferma les yeux pour essayer de penser à autre chose. Finalement, il n’eut pas tant de mal que ça à le faire tant il était tourmenté.

« Bonne nuit bébé… Repose toi bien… »

Il embrassa doucement sur la joue une Betsy qui s’était déjà assoupie et peina à trouver le sommeil, en proie à des tourments qu’il aurait préféré ne jamais connaître.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: La belle et la bête

Revenir en haut Aller en bas
 
La belle et la bête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Falls :: Forêt-
Sauter vers: