AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum
Bienvenue à tous les nouveaux inscrits!

Partagez | 
 

 La belle et la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: La belle et la bête  Mer 15 Avr - 22:19

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Le jour avait laissé place à la nuit et Nathan appréhendait particulièrement ce qui allait de paire. Bien que le temps était passé, il n’estimait pas que les quelques jours derrière lui pouvaient l’aider à savoir se maitriser. Etant un nouveau né, il passait son temps à casser des choses sans réussir à contrôler sa force et à réagir au quart de tour sans parvenir à se maitriser. Rien de plus rageant pour lui qui était relativement posé en temps normal. Il avait la sensation d’être devenu une autre personne. Et le pire dans tout ça était qu’il avait blessé Betsy à cause de ce qu’il était devenu. C’était ce qu’il regrettait le plus.

Mais la jeune femme ne lui en voulait pas et était à présent guérie. Elle avait fait de son mieux pour l’aider mais c’était long et Nathan perdait vite patience désormais, lui autrefois si patient. Il faisait tout pour jouer la sécurité mais Betsy préférait qu’il ose, qu’il essaie, afin de pouvoir se mettre à l’épreuve. Rien de facile pour lui. Mais il s’y pliait, voulant lui faire plaisir et ne voulant surtout pas la perdre. Sauf que ce soir, il allait être lâché dans la nature et il avait peur de la blesser à nouveau. Dernièrement, il avait veillé à ne pas trop la toucher pour ne pas lui faire de mal et pour ne pas être tenté de lui sauter dessus. Là, il avait anticipé et était parti bien avant la tombée de la nuit, seul. Betsy était bien entendu au courant et elle savait où il se trouvait, il lui avait dit au cas où. Tout ce qu’il souhaitait, c’était que le drame de l’autre fois ne se reproduise pas.

Sûr d’être seul, même si ce n’était peut-être pas le cas, Nathan laissa son loup prendre sa place, se transformant en lycan. Mais il savait qu’il ne devait pas trop se laisser dominer. Sauf qu’à force de le refouler, il n’aidait pas à maitriser la bête. Il ne faisait que l’enrager davantage à ne pas accepter sa nouvelle condition. Du coup, le lycan fraichement transformé agissait comme un enragé, comme un nouveau né de la veille. Cependant, grâce à l’entrainement de Betsy, il était déjà un peu plus calme, agissant moins stupidement. Il réfléchissait et pour le moment, il avait surtout très faim.

En chassant, il atteignit une ferme, un endroit où des animaux domestiques se trouvaient. Il les entendait même si c’était faible. La plupart devait dormir à cette heure là. Mais leur odeur trahissait leur présence et le loup sentit son estomac gronder. C’était moins excitant que la chasse mais la nourriture était à portée de crocs là. Lentement, tel un prédateur sur le qui-vive, il s’approcha, aplatit contre le sol. Il vit les bêtes, endormies dans le pré, couchées sur le sol les unes contre les autres. Puis, sautant par dessus la clôture, il se jeta dans le tas et attrapa deux moutons : un dans la gueule et un sous le bras, avant de filer rapidement. Pas trouillard mais prudent. Il préférait se trouver un coin tranquille pour pouvoir manger sans être dérangé.

Il s’éloigna donc rapidement de la ferme et ne s’arrêta que beaucoup plus loin. Le premier mouton était mort mais le seconde bêlait tout ce qu’il savait sous son bras. Il l’observa un instant et le posa sur le sol, le regardant s’éloigner aussi vite que ses petites pattes le lui permettaient. Et là, il lui couru après, lui sautant sur le sol pour l’achever d’un coup de crocs bien placé. L’animal poussa un cri d’agonie et le loup lui arracha la chaire pour se nourrir, le sang recouvrant son museau et ses pattes. Repas terminé, il allait entamer l’autre lorsqu’un bruit attira son attention.

Abandonnant son repas, il leva le nez et tendit l’oreille, repérant d’où venait le bruit. Vraiment, il n’aimait pas ça, cela le rendait nerveux. Ses yeux verts perçaient l’obscurité et il repéra une forme qui bougea très légèrement. Sans attendre, il la rejoignit et constata qu’il s’agissait là d’une menace. Quelqu’un d’armé se tenait là. Et c’était une arme mortelle pour lui, il le savait, sentant la présence de l’argent. Même s’il s’agissait de Betsy, il ne la reconnaissait pas et se mit donc à agir comme s’il s’agissait d’une intruse : babines retroussées, il se mit à gronder pour l’intimider et la forcer à partir. Cette fois au moins, il ne se jetait pas sur elle, conscient du danger. Il préféra reculer lentement mais sans la quitter des yeux au cas où. Tout son corps était tendu, prêt à bondir au moindre mouvement suspect.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Dim 19 Avr - 15:59

Nathan était parti plus tôt. Cette fois, Betsy était prête à l'aider à se contrôler. La jeune femme avait eu le droit à une liste longue comme le bras de recommandations. Ça l'avait même faite soupirer d'agacement. Elle savait gérer les lycans, ce n'était pas le premier. Pourquoi Nathan ne voulait pas lui faire confiance un peu. Mais soit, Betsy faisait ce qu'il lui disait de faire, ne voulant pas le frustrer ou le contrarier. Tout ce qu'elle désirait, c'était qu'il se sente bien, en sécurité avec elle. Désormais, plus rien ne serait comme avant. Que ce soit dans la vie de tous les jours ou entre eux. Pour commencer, Nathan avait beaucoup changer. Il était facilement irritable et s'énervait très rapidement. Betsy avait décidé de se calmer un peu, ne cherchant plus à l'asticoter en se baladant nue. Du moins, pas durant sa guérison. Maintenant que c'était terminé, elle reprendrait son train de vie comme avant.

Les sautes d'humeur de Nathan étaient de plus en plus fréquentes. Et il ne contrôlait absolument pas sa force. Betsy devait bien se douter que tout ça ne l'aidait absolument pas. Mais, elle restait sagement près de lui, se montrant patiente. La jeune femme voulait qu'il aille mieux, qu'il soit plus calme, plus serein. En paix avec son nouveau lui. Et puis, Betsy l'avait dit non ? Son mari serait un lycan. Alors autant que Nathan se contrôle, elle n'avait aucune envie de se faire bouffer. Surtout pas par Nathan. La jeune femme avait tout bien préparé avec l'aide de Nathan. Elle avait fait le plein de seringues tranquillisantes, au cas où seulement. Elle n'avait pas vraiment de les utiliser contre Nathan mais elle savait qu'elle n'avait pas vraiment le choix. La jeune femme poussa un léger soupir, fermant doucement sa veste. Elle attrapa son arc, son carquois et ses couteaux avant de quitter la maison.

Son dos était encore sensible par moment mais ça ne l'empêchait pas de se mouvoir à son aise. Mais elle n'avait pas oublié la douleur qu'elle avait ressenti après son passage à l'hôpital. Comment pouvait elle en vouloir à Nathan alors qu'il n'avait pas été lui même cette nuit là ? La jeune femme ne pourrait jamais lui en vouloir de quoi que ce soit. Son amour pour lui était beaucoup trop fort pour que Betsy le perde bêtement. C'était arrivée une seule fois. Et elle espérait bien que ça reste une unique fois. Marchant à travers la forêt, Betsy se remémorait ce qu'elle devait faire en cas d'attaque. Elle marmonnait toute seule, suivant les traces de Nathan. Finalement, au bout d'une très longue marche, la jeune femme finit par tomber sur le lycan qui semblait l'avoir repéré rapidement. Elle n'avait pas cherché à être discrète, ne voulant pas agir comme une menace. La jeune femme e stoppa alors qu'il la fixait avec méfiance.

Mais Betsy ne comptait pas agir doucement, comme si elle essayait de l'appâter ou de le dompter. Après tout, là, sous toute cette épaisse couche de poils, résidait l'homme qu'elle aimait. Ne touchant pas à son arc, Betsy se décala légèrement sur le côté, remarquant alors que la fourrure blanche du lycan était tâchée de sang. Était il blessé ? Il n'agissait pas comme un animal souffrant. La brunette se tordit le cou pour tenter de voir quelque chose. La pâle lueur de la lune dévoila alors les deux cadavres de moutons un peu plus loin. Betsy sembla alors alarmée.

Nathan !!! Qu'est ce que tu as fais ?! Espèce d'imbécile, c'est comme ça qu'ils repèrent les loups ! Tu veux te faire tuer ou quoi ?!

Sans préavis, Betsy agit alors comme si Nathan était capable de la reconnaître. La demoiselle s'avança vers et lui claqua le museau, se faisant ferme et autoritaire.

Méchant loup !!! T'es vilain !!!

Puis elle s'écarta de lui pour aller près des cadavres des moutons, les fixant avec écœurement. Clairement, deux moutons qui disparaissent, ça n'allait pas plaire à la personne à qui ils appartenaient. Betsy espérait juste qu'il ne s'agisse pas de chasseurs ou qu'ils ne remontraient pas jusqu'à Nathan. Dans le pire des cas, Betsy dira qu'ils ont passé la soirée à baiser comme bête sur le canapé en buvant des bières et en se goinfrant de chips. Qui pourra prouver le contraire ? Personne ! Et c'était tant mieux.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Dim 19 Avr - 16:24

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Oui, Nathan s’était montré plus que prudent cette fois. Non pas par manque de confiance en Betsy mais par manque de confiance en lui. Il ne savait pas gérer ce loup avec qui il cohabitait désormais et il craignait toujours de blesser à nouveau la jeune femme. La dernière chose qu’il souhaitait était de lui faire du mal. Heureusement, elle s’était montrée patiente avec lui et grâce à ça, il avait pu progresser un minimum. Il était à l’écoute car il voulait surtout que leur situation évolue et il ne voulait pas simplement être prisonnier de son nouveau statut de lycan. Les efforts, c’était surtout pour elle qu’il les faisait.

Maintenant qu’il était en couple avec elle, il se sentait déjà un peu plus libéré même si ce n’était pas gagné pour autant. Mais la présence de la jeune femme l’aidait énormément, plus qu’il ne l’avouait. Il était réellement heureux de l’avoir à ses côtés, soulagé d’avoir son soutien. En contrepartie, il faisait tout pour qu’elle se sente le mieux possible même s’il parvenait parfois difficilement à se contrôler. C’était un combat de tous les jours et il ne voulait pas que cette soirée tourne mal alors qu’il laisserait son loup prendre le dessus.

Certain que Betsy prendrait toutes les précautions, le lycan faisait sa vie. Et cela commençait par l’envie de se nourrir. Les conséquences de ses actes ne l’effleuraient même pas, n’ayant pas vraiment le contrôle sur ce qu’il se passait. C’était comme si Nathan était sagement endormi, laissant sa place au loup qui l’habitait. Dévorer les moutons d’une personne l’indifférait et il se contentait de se nourrir. Aurait-il fallu qu’il mange quelqu’un à la place ? Il aurait pu lorsqu’il aperçut Betsy…

Il se fit menaçant juste pour la dissuader de l’attaquer mais la jeune femme ne semblait pas avoir peur de lui. Au contraire, elle s’avança un peu, ne touchant pas à son arme. Et puis soudainement, elle se mit à l’engueuler. Même si le loup ne comprenait pas, il comprit cependant la claque soudaine sur son museau. Perturbé par ce geste inattendu, il cessa de grogner, poussant un léger couinement surpris. Elle l’engueulait mais elle ne lui faisait rien d’autre, passant à côté de lui comme s’il n’était même pas là. Décontenancé par cette attitude inhabituelle, le lycan la suivit des yeux alors qu’elle se dirigeait vers les moutons. L’attitude dont elle faisait preuve le laissait perplexe et diminuait son envie de l’agresser. Mais il se sentit tout de même offensé, provoqué, et la voir trainer près de ses proies ne lui plaisait pas vraiment.

Du coup, s’approchant d’elle, il la plaqua au sol sans réellement se montrer violent, seulement ferme dans ses gestes. Approchant son visage du sien, il se mit à gronder, dévoilant ses crocs d’un air à nouveau menaçant pour qu’elle comprenne qu’il valait mieux qu’elle ne réessaie pas de le frapper ou de toucher à ses moutons bien qu’ils étaient déjà dévorés. Il claqua des yeux puis stoppa soudainement, tendant l’oreille. Un bruit attira son attention, le faisant relever la tête et se désintéresser d’elle. Il huma l’air, reniflant une odeur et s’écarta de Betsy comme si elle n’était plus là. Sans un mot ou un regard, il disparut rapidement dans les bois à la recherche de ce qu’il avait repéré : un autre lycan.

Partit si vite, il ne se doutait pas qu’il sèmerait Betsy. A vrai dire, il l’avait complètement oubliée, obnubilé par sa nouvelle découverte. Cette odeur animale l’attirait et il était curieux de découvrir à qui elle appartenait. Disparu à travers les bois, il laissa cependant derrière lui moult signes de son passage, n’essayant pas vraiment de se faire discret. Il fonçait directement à la source sans réfléchir, comme un jeune loup inattentif. La truffe en l’air, il cherchait à suivre la piste de cette odeur, ignorant qu’il était en train de tourner en rond puisque le lycan à qui appartenait l’odeur les avait contourné. Et à présent, il suivait Betsy avec attention comme un animal fixait sa future victime. Il voulut se jeter sur elle mais la loupa de peu puisqu’elle bougeait également. Son coup de griffe défigura un arbre à la place, par chance pour elle.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Lun 20 Avr - 17:33

Betsy ne comptait ni se laisser faire par Nathan, du moins par son loup, ni le laisser faire n'importe quoi qui pourrait conduire des chasseurs à lui. Étrangement, elle avait le rôle de gardienne pour une fois. D'habitude, c'était Nathan qui veillait sur elle. Mais cette fois, les rôles s'inversaient. Betsy trouvait tout ça particulièrement ironique, n'ayant jamais pensé qu'un jour ce serait son tour de chaperonner son chaperon. La jeune femme le grondait. Mais elle le grondait pour essayer de lui faire comprendre les choses. Comme lorsque l'on grondait un chiot qui avait fait une bêtise. Le fait que ce soit un lycan qui pouvait lui arracher la tête d'un coup de patte ne l'effrayait pas. Elle préférait encore qu'il la tue plutôt qu'un chasseur le tue parce qu'il allait pilier les troupeaux du voisinage. Betsy osait. Elle voulait lui montrer qu'elle n'était pas une menace pour lui mais qu'elle était là pour lui justement, pour l'aider, lui tenir compagnie. De toute manière, il pouvait bien se montrer menaçant, Betsy n'avait pas peur. Elle ne pouvait pas avoir peur de Nathan, qu'importe sa forme.

Alors qu'elle venait de lui claquer le museau pour lui faire comprendre que ce qu'il avait fait était mal, très mal, Nathan poussa un couinement. Elle doutait lui avoir fait mal mais elle devait lui faire comprendre que ce n'était pas bien. Et surtout que ça le mettait en grand danger. Après tout, Nathan lui avait demandé de veiller sur lui et de l'aider non. Alors, elle le faisait. Elle le faisait comme si elle tentait d'éduquer un chiot. La jeune femme le fixa puis se dirigea vers les deux cadavres des moutons, soupirant.

Espérons que personne ne t'ai v-.... Aaah !!

Et voilà que maintenant le sol s'était rapproché violemment. Nathan n'était pas content et grognait après elle. Betsy ne montrait pas le moindre signe de peur, lui faisant une confiance stupidement aveugle. Alors qu'il avait rapproché son visage du sien, la jeune femme grimaça de dégoût, tournant son visage avant de râler.

Nathan !! Bordel c'est pas la peine de me grogner après !! Tu m'as dit de m'occuper de toi ! Et si tu continues, je t'endors !! Et tu pues vraiment de la gueule !!!

Mais Nathan avait déjà détourné son attention. Betsy n'eut rien le temps de dire qu'il détalla rapidement, attiré par autre chose. La brune se redressa rapidement en grimaçant légèrement, le regardant s'éloigner.

Eh t'as qu'à le dire si tu t'en fous quand je te parle !!! C'est pas comme ça que ça se passe dans un couple !!! Bordel...

Betsy s'empressa alors de le suivre. Du moins d'essayer. Le lycan était vraiment rapide et bien plus agile que l'humain. Betsy ne le rattraperait jamais à coup sûr. D'ailleurs, elle perdit rapidement sa trace malgré les multiples indices laissés derrière lui. Se massant la nuque, Betsy ne faisait pas réellement attention à ce qui l'entourait. Elle n'avait pas remarqué qu'elle avait été prise en chasse par un autre lycan. Râlant après Nathan, Betsy se remit en route avant d'entendre un lourd grognement dans son dos et un coup de griffe qui arracha une partie d'un tronc. La jeune femme se retourna vivement et assez tôt pour voir un lycan qui semblait vouloir en faire son repas.

Pas de temps à perdre, elle devait soit détaler soit se battre. Mais elle n'avait pas réellement envie de se battre. Se baissant juste à temps pour esquiver une attaque du loup, la jeune femme se mit à ramper sur le sol pour lui échapper. Il était gauche, pressé. Clairement, c'était un lycan qui ne se contrôlait absolument pas. La brune essaya de se redresser. Mais à peine fut elle sur ses pieds qu'elle fut projeter plus loin d'un violent coup de patte, atterrissant pile sur Nathan. Betsy le percuta de plein fouet, sur le flanc. Une chance pour elle, si ça avait été un arbre, pas sûr qu'elle soit encore consciente.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Lun 20 Avr - 20:42

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Mais pour qui se prenait ce petit bout de femme, à lui parler de cette façon et à le frapper comme si elle en avait le droit ? Le loup ne savait plus trop comment réagir, pris au dépourvu. Elle ne lui avait bien entendu pas fait mal mais elle l’avait assurément surpris. Jamais il ne se serait attendu à ce qu’elle agisse ainsi. En fait, il avait essayé de lui faire peur, de la chasser, mais à aucun moment il n’avait lu la moindre trace de peur dans son regard. Comme si elle n’avait rien à craindre de lui.

Au final, peut-être qu’elle ne comprenait juste pas que c’était lui le prédateur et qu’il pourrait la tuer sur le champ si cela lui chantait. Mais voir une proie se comporter ainsi le rendait perplexe. Bien qu’armée, elle ne semblait aucunement vouloir l’utiliser ou lui faire du mal. Aucune menace n’émanait d’elle bien qu’elle l’eut frappé. C’était comme si… elle avait toujours été là sans qu’il s’en soit jamais rendu compte jusqu’à présent. Mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait de se faire traiter ainsi et il se fit davantage menaçant.

Sauf qu’une fois encore, rien ne changea. La jeune femme, bien qu’à terre et pouvait avoir la gorge arrachée à n’importe quel moment, n’avait pas peur. Bien qu’il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle lui racontait, il sentait à sa voix qu’elle le grondait encore. Décidément, rien ne semblait pouvoir la faire réagir autrement. Il ne savait pas trop quoi en faire du coup. La tuer pour se débarrasser d’elle ou la laisser en paix ? La voir réagir ainsi lui coupait toute envie de la tuer mais il restait hésitant.

Puis l’odeur le tira de sa réflexion et il partit dare-dare à la poursuite de celui à qui elle appartenait. Il en oublia complètement Betsy, obnubilé par cette envie de trouver un autre lycan. Il ne savait pas trop s’il était content de voir un semblable ou s’il aurait envie de le tuer en le voyant parce qu’il était sur son territoire. Oui, pour lui, ici c’était chez lui. Mais encore pataud dans sa façon de faire, il s’éloigna plus que de raison et ne repéra pas tout de suite que sa proie l’avait contourné. La truffe près du sol, il cherchait à retrouver cette odeur faible mais pourtant bien présente. Et puis, un bruit attira son attention. Le bruit de griffes qui rencontraient un tronc. Clairement, il se passait quelque chose derrière lui.

Changeant de trajectoire, il tendit l’oreille pour rejoindre au plus vite les bruits de ce qui ressemblait à un affrontement. A peine approcha t-il de l’endroit que quelque chose le percuta. Surpris, il stoppa et baissa les yeux vers Betsy. Elle ne lui avait pas fait bien mal mais elle semblait sonnée. La voir ainsi et plus beuglante après lui le perturbait. Quelque chose en lui grondait, mécontent de la voir ainsi malmenée. Et lorsqu’il posa les yeux sur le lycan coupable de cette projection qui aurait pu être bien plus grave parce que visiblement il comptait la dévorer, Nathan découvrit ses crocs d’un air mauvais. Comment ce lycan inconnu osait-il s’en prendre à elle ? Aussi pénible était-elle, c’était son jouet, elle lui appartenait. Et même sans comprendre pourquoi, il ne voulait pas qu’on lui fasse du mal.

Les poils de son dos se hérissèrent et il grogna agressivement, ce qui ne dissuada pas l’autre lycan de leur foncer dessus. Nathan fit un pas en avant, se mettant entre Betsy et son agresseur, le percutant de plein fouet pour l’empêcher de la toucher. Entrainé dans son geste, il chuta avec lui, roulant sur le sol dans un déluge de poils blancs et noirs. Le lycan tenta de le toucher à l’épaule mais Nathan se dégagea et le mordit à l’épaule, lui arrachant un cri de douleur. Pour se venger, il griffa Nathan au bras, le faisant grogner de plus belle. Il profita de cette blessure pour se dégager de sa prise afin de pouvoir à nouveau sauter sur Betsy mais Nathan l’en empêcha en lui sautant sur le dos. Etant bien plus gros que lui, il n’eut aucun mal à l’arrêter et le pompier lui planta ses crocs dans la nuque. Le retournant, il le mordit à la gorge et tira un coup sec, lui arrachant la chair par la même occasion. Une gerbe de sang teinta ses poils de rouge alors que le lycan au sol avait encore quelques sursauts malgré le fait qu’il soit désormais mort. Nathan souffla puis poussa un long hurlement, comme pour signer là sa victoire.

Après un rapide coup d’œil à Betsy, il tourna les talons et s’éloigna mollement. Il se dirigea jusqu’à une rivière où il se mit à boire un peu, retirant peu à peu le sang qui couvrait son museau. Il s’installa ensuite le long du bord, s’allongeant pour lécher son bras blessé. Ce n’était rien de très gênant mais il saignait tout de même. Même si le combat n’avait pas duré longtemps, il se sentait fatigué. Il se posa donc, la tête sur le sol, fixant l’eau qui bougeait doucement sans prêter attention à ce qui pouvait l’entourer.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mar 21 Avr - 12:48

Betsy agissait tellement naturellement que la scène en était sûrement comique. Gronder un lycan qui ne se maitrise pas était simplement et purement de la folie mais la jeune femme s'en fichait pas mal. Sa mission était d'aider Nathan, rien d'autre. Alors elle ne s'encombrait pas à jouer un rôle qui ne lui appartenait pas. Certes, il pourrait la tuer d'un claquement de mâchoire mais Betsy avait suffisamment confiance en leur relation pour que Nathan, du moins son loup, se rende compte qu'elle n'était pas là pour le tuer ou autre chose. Alors elle le grondait comme elle l'aurait fait avec un animal de compagnie pas obéissant. Peut être qu'elle ne l'apprivoisait pas de la bonne façon mais au moins elle essayait.

Jamais Betsy ne se serait doutée qu'un autre lycan viendrait se joindre à eux. Mais pas pour jouer. Tout ce qu'il voulait s'était dévorer la jeune femme. Elle n'avait aucune envie de le tuer mais elle sentait que si elle n'avait pas le choix, elle le ferait. Nathan l'avait abandonné et elle ne savait pas où il était, ayant détalé comme un lapin apeuré. Même si elle doutait qu'il ait eu une réaction de peur. Du coup, Betsy avait bien été obligée de le suivre mais elle avait rapidement perdu sa trace. Nathan la rendait folle. Il ressemblait tellement à un chiot indiscipliné. Peut être que si elle le punissait sous sa forme humaine, il réagirait mieux sous forme animale. Elle en doutait. C'est alors que le second lycan eu la bonne idée de s'en prendre à Betsy.

Du mieux qu'elle put, la jeune femme chercha à se sortir de cette galère. Elle rampa même sur le sol dans l'espoir qu'il ne la remarquerait pas. La jeune femme n'avait aucune envie d'être à nouveau blessée. Déjà parce qu'elle sortait tout juste de son rétablissement mais surtout parce que Nathan finirait pas en faire un ulcère à force de s'inquiéter pour elle. La demoiselle voulait faire de son mieux pour conserver un Nathan serein et posé, pas un Nathan fou d'inquiétude qui finirait pas le rendre encore plus impulsif et agressif qu'il ne l'était déjà désormais. Le lycan balaya Betsy comme un vulgaire fétu de paille, l'envoyant voler plus loin. Fort heureusement, l'impacte fut plus doux que ce qu'elle aurait pensé. Allongée sur le sol, Betsy poussa un léger gémissement. Elle allait être toute courbaturée après ça. Relevant la tête, la jeune femme aperçu alors Nathan qui la fixait comme s'il se demandait ce qu'elle fabriquait encore à lui rentrer dedans. Sa tête tournait légèrement mais rien d'alarmant. Nathan semblait ne pas aimer que l'on touche à Betsy et elle était encore un peu trop vaporeuse pour se rendre compte qu'il agissait avec elle comme avec une propriété. Se redressant sur ses coudes, Betsy se massa la nuque, observant alors Nathan s'interposer entre le lycan et elle.

La jeune femme resta en retrait durant tout le combat, sentant qu'une petite humaine n'avait rien à faire entre eux. D'ailleurs, elle ne bougea pas de sa place, toujours allongée sur le sol. Si elle tentait d'intervenir, elle sentait qu'elle n'en sortirait pas vivante. Ou que ça mettrait Nathan en danger. Mais elle avait peur pour lui malgré tout. L combat finit par prendre fin et Betsy poussa un hoquet choqué alors que Nathan venait d'arracher la gorge du lycan. Même s'il voulait la manger, la jeune femme sentit un pincement au cœur en voyant ça. Et voilà que Nathan s'éloignait de nouveau. Rapidement, la jeune femme se redressa, passant près du cadavre sans le regarder. Elle restait tout de même à bonne distance de Nathan, craignant qu'il ne soit encore trop dans la fureur du combat pour ne pas l'attaquer.

Le loup se contenta de l'ignorer complètement, faisant sa vie comme si elle n'était pas là. Alors, Betsy continua de le suivre, l'observant faire. Alors qu'il venait de se coucher sur le sol pour lécher sa patte blessée et se reposer, la jeune femme vint s'installer près de lui, mais pas contre lui. Soupirant doucement, elle remua son corps, faisant craquer ses os et sa nuque. Son ventre commença à grogner, annonçant qu'elle avait faim. Betsy fouilla alors ses poches pour en sortir un gros sachet de viande séchée, qu'elle aimait emporter partout avec elle pour combler une fringale. Ça et les twinkies. Sa vie était refaite. Commençant à manger tranquillement, assise en tailleur, Betsy ne s'occupa pas vraiment de Nathan, elle ne savait pas si elle avait le droit de lui parler ou non. Mais peut être que l'odeur de la viande l'attirerait. Elle n'avait aucune envie de l'entendre lui grogner après. Finalement, la jeune femme lui lança un bout de viande sous le museau.

Merci...




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 22 Avr - 9:18

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Face à ce qu’il se passait, Nathan agissait naturellement sans se poser la moindre question. Ca ne lui plaisait pas ? Il grognait et le faisait savoir. Et pour lui, pas question que son humaine se fasse croquer par un autre que lui. Si quelqu’un devait la mordre, ce serait lui. Après tout, il s’habituait à sa présence et ne tolérait pas qu’un autre désire planter ses crocs dans sa chair même s’il ne l’avait pas fait lui-même.

Le combat avec l’autre lycan aurait pu se terminer autrement. Il aurait pu le laisser partir, seulement le blesser, mais non. Nathan l’avait tué, purement et simplement. Pas question de laisser une menace planer, même de loin, et il marquait également son territoire en agissant ainsi. Il voulait que tout le monde sache qu’il ne craignait rien et qu’il tuerait ceux qui oseraient le défier. Bien entendu, en tant qu’omega il était moins costaud que ceux appartenant à une meute. Mais ça, il n’en avait aucune notion pour le moment. Il agissait seulement comme le lui dictait son instinct.

Lycan neutralisé, menace exterminée, le lycan s’éloigna, n’ayant plus aucun intérêt pour Betsy. Si elle voulait continuer à râler, elle le ferait seule. Non pas qu’il la fuyait mais il ne comptait pas spécialement rester auprès d’elle. D’ailleurs cette fois, il ne courait pas donc elle pouvait le suivre aisément, il s’en fichait. Pour le moment, il s’occupait de lui et seulement de lui. Soif comblée et patte plus ou moins soignée à coups de langue, il se posa pour se reposer. Mais Betsy ne tarda pas à débarquer.

Il la suivit des yeux avec attention alors qu’elle s’approchait. Méfiant, les poils de son dos se hérissèrent légèrement mais il ne grognait pas. Alors qu’elle s’asseyait près de lui, il reposa sa tête contre ses pattes, l’ignorant à nouveau. Elle pouvait bien rester là si cela lui chantait, il s’en fichait tant qu’elle ne l’emmerdait pas. Puis soudainement, une odeur vint lui titiller les narines. Levant la tête, il renifla, humant une certaine odeur de viande. Pas de la viande fraiche mais de la viande tout de même. Posant les yeux sur le sac qu’elle tenait, il renifla de plus belle et c’est à ce moment là qu’un morceau atterrit juste sous son nez. Baissant la tête, il inspecta le morceau avant de le renifler, tenté de le manger. Mais il restait méfiant, ne sachant pas trop ce que voulait cette étrangère. Il l’observa du coin de l’œil tout en reniflant le morceau avant de finir par l’attraper pour le manger. Rien de suspect à signaler… Du coup, il en voulait plus.

Ne prêtant pas attention à ses remerciements, il se focalisa surtout sur le fait qu’il en mangerait bien un peu plus. Un seul morceau, c’était pour lui comme se contenter d’un petit pois. Et même s’il avait déjà mangé avant, il pouvait continuer de manger encore et encore. Son appétit insatiable était commun à l’homme comme au loup. Il se redressa donc et tendit le cou pour atteindre le sachet de viande afin d’en prélever davantage. Mais le sachet s’éloigna soudainement, accompagné d’un « non ». Même si l’animal ne comprenait pas le terme, il comprenait bien le ton employé. Fronçant le museau, il observa Betsy un court instant avant de tenter sa chance à nouveau, se faisant un peu plus vindicatif. Mais cette fois, il récolta une nouvelle tape sur le museau.

Reculant un peu la tête, il l’observa d’un air contrarié avant de souffler, agacé. Elle lui mettait de la nourriture sous le nez et refusait qu’il en ait ? Bien qu’il aurait pu la mordre pour lui montrer son agacement ou pour s’emparer du sac, il n’en fit rien. Il n’avait plus envie de se battre. Se levant, il s’éloigna de quelques mètres puis se rallongea sur le sol. Au moins comme ça, il serait moins tenté. Lui tournant le dos, il ferma les yeux après avoir poussé un long soupir. Se reposer ne serait pas du luxe, surtout que sa patte lui faisait mal maintenant que l’adrénaline était redescendue. Au fond, il espérait que l’humaine collante s’en aille et qu’il pourrait dormir enfin en paix.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 22 Avr - 14:08

Nathan était désormais un jeun chiot que Betsy devait éduquer. Sauf que ce chiot là, s'il ne l'entendait pas de cet oreille là, il risquait bien de lui arracher la tête. Sans trop réfléchir à ce qu'il ferait. Ce serait tout simplement un acte normal pour lui. Éliminer celle qui le faisait chier. Même Betsy comprendrait qu'il en ait marre d'elle. Mais elle devait rester avec lui, le tenir compagnie, qu'il s'habitue à elle. C'était la mission que Nathan lui avait confié après tout non ? La jeune femme était donc assise en tailleurs, près de lui, se demandant ce qu'il comptait faire maintenant. Peut être qu'il n'allait rien faire d'autre que dormir là, allongé sur le sol. Et franchement, Betsy n'avait pas envie que ça se passe comme. Elle allait vraiment s'ennuyer au bout d'un moment.

La jeune femme essayait d'oublier ce qu'elle avait vu juste avant. Qu'un lycan l'attaque et fasse preuve d'un grande violence n'était pas quelque chose d'inhabituelle. Surtout pas envers elle. Après tout, elle n'était qu'une petite humaine bien fragile. Il aurait pu la tuer ce lycan s'il l'avait voulu. La jeune femme était alors reconnaissante envers Nathan de l'avoir sauvé. Même si elle n'aimait pas le fait qu'il tue des lycans, même sans s'en rendre compte. Betsy se sentait mal de repenser à ce cadavre. Sous l'épaisse fourrure animale résidait un humain qui ne voulait certainement pas de ça. La jeune femme ne comprenait pas vraiment comment certains lycans ne pouvaient pas se contrôler. Enfin, elle avait la preuve avec Nathan. Mais pourquoi certains voulaient absolument tuer les humains ? Les voyaient ils comme des nuisibles, des proies ? Betsy ne savait pas et elle profitait de tout ça pour étudier ce qu'il pouvait se passer dans la tête d'un lycan. La jeune femme poussa un léger soupir, observant alors un Nathan calme. Il l'ignorait complètement. Dans un sens, ça lui faisait terriblement mal au cœur qu'il agisse de cette façon. Même si elle savait que c'était le loup qui agissait, elle se sentait peinée. C'était comme si ce qu'il s'était ces derniers jours n'existait pas. Elle ne pouvait pas en vouloir à Nathan. Ce n'était pas lui. Elle le savait. Mais la peine était là, bien présente.

Bref, Betsy avait faim. Elle sortit un sachet dans lequel elle avait l'habitude de conserver la viande séchée qu'elle achetait. Et si elle pouvait les combiner aux Twinkies, elle le ferait. Mais ce serait vraiment étrange de mélanger les deux. La jeune femme commença à manger tranquillement puis en lança un bout à Nathan, voyant qu'il remuait la truffe pour tenter de savoir ce qu'elle mangeait. Le laissant manger, elle leva les yeux au ciel en soupirant.

Franchement, j'ai pas que ça à faire de t'empoisonner... Et puis si je voulais le faire, je le ferais pas avec la bouffe ! C'est sacré la bouffe !

Betsy fit une moue boudeuse et vexée, se détournant du lycan pour le bouder. Elle ne s'attendait cependant pas à le voir venir coller sa truffe dans le sachet. Betsy fronça les sourcils, l'observant faire avant de reculer le sachet du museau de Nathan.

Non !!

Puis elle recommença à manger, l'observant avec fermeté. S'il recommençait, Betsy se jurait de lui claquer le museau. Mais le loup ne semblait pas avoir compris le sens du mot non. Il revint à la charge, un peu plus brutalement. Betsy ne comptait pas se laisser faire. Elle lui claqua le museau, pas violemment, juste histoire de le vexer.

J'ai dit non !!

Et vexé il l'était. Le loup lui souffla dessus avant d'aller s'allonger plus loin. Betsy soupira et leva les yeux au ciel une nouvelle fois, ayant du mal à croire ce qu'elle voyait. Il était réellement en train de la bouder ? Très bien. La jeune femme en avait marre de lui tenir compagnie et de voir qu'il était en possession d'un caractère à la con. Il était pire qu'elle pendant ses règles. Betsy se leva, fâchée. Elle s'avança vers Nathan et lui balança une poignée de viande séchée sous le museau.

Tiens voilà ! T'es content maintenant ?!

Puis elle tourna les talons, fourrant le reste de la viande dans la poche de son manteau. Elle en avait déjà marre et elle perdait un peu patience de son comportement. Elle arrivait même pas à croire que Nathan se cachait là dessous. Ce serait plus compliqué que prévu et Betsy ne s'en était pas rendue compte. Peut être que finalement, elle ne serait pas à la hauteur pour l'aider. Rien qu'à cette pensée, la jeune femme se mit à pleurer doucement. Reniflant tout en essuyant ses joues, Betsy se posa contre un arbre. Elle qui avait pensé que l'amour était plus fort que tout, finalement elle se trompait.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 22 Avr - 18:39

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Betsy pouvait bien dire tout ce qu’elle voulait, le loup n’écoutait rien. Si elle voulait l’empoisonner, elle n’allait pas lui avouer qu’elle le faisait non ? C’était donc des paroles en l’air que d’essayer de le rassurer. Elle le collait et il ne savait pas trop pourquoi, n’arrivant pas à deviner ce qu’elle lui voulait. Elle l’accompagnait, oui, mais pourquoi ? Bon là elle lui donnait à manger alors… c’est qu’elle n’était pas si mal non ? Si elle lui en donnait un morceau, elle pouvait lui en donner d’autres, elle en avait tout un gros sachet ! Alors, le lycan se crut tout permis et tenta de piocher à la source. Mais il se fit réprimander.

Une fois. Deux fois. Elle le nourrissait puis elle changeait d’avis ? Le lycan ne comprenait pas et cela l’agaçait. Mais plutôt que de la mordre pour attraper le sachet, il préféra s’éloigner. Il n’avait pas réellement faim, c’était juste de la gourmandise. Et la voir l’empêcher de manger l’agaçait. Mais au fond, quelque chose le poussait à ne pas lui faire de mal. Alors il s’isolait pour ne plus être tenté. Ni par ça ni par l’odeur de la viande séchée.

Puis finalement, de la viande vint atterrir sous son nez. Le lycan leva le nez et tourna les yeux vers la provenance de cette viande soudaine. La jeune femme semblait agacée et lui criait dessus encore une fois mais il n’y prêta pas vraiment attention. Baissant le nez, il récolta rapidement la viande au cas où elle changerait d’avis, avalant le tout tout rond. Viande engloutie, il allait pour se reposer à nouveau lorsqu’un son qu’il n’aimait pas parvint à son oreille.

Levant la tête à nouveau, il la tourna vers la provenance du son et repéra une Betsy en train de pleurer. C’était donc ça qu’il avait entendu. Le lycan sentit son cœur se serrer sans trop savoir pourquoi. Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait mais il se sentait mal de la voir comme ça. Quelque chose en lui remuait, le poussant à ne pas rester sans rien faire. Il n’aimait pas qu’elle lui crie dessus mais il aimait encore moins la voir ainsi.

Se redressant, il s’approcha lentement, se déplaçant à quatre pattes. Il s’avança jusqu’à elle et l’observa un instant avant de venir frotter doucement sa tête contre son ventre. Quelque part, c’était sa façon à lui d’essayer de la consoler, qu’elle cesse d’être mal. Il ne pouvait pas parler alors il faisait autrement, essayant de lui donner une certaine tendresse qu’il ignorait avoir pour elle encore quelques secondes plus tôt. Baissant le museau, il vint le fourrer dans l’une de ses mains, la lui léchouillant doucement.

Finalement, après ce petit moment câlin, il se pencha, s’allongeant presque sur le sol avant de saisir sa manche du bout des crocs. Il la tira vers lui pour lui indiquer de grimper sur son dos et attendit qu’elle s’exécute, lui laissant le temps nécessaire. Une fois sur son dos, il se redressa un peu mais resta à quatre pattes pour se déplacer plus facilement et ne pas la faire tomber. Bien que sa patte blessée lui faisait mal, elle ne l’empêchait pas d’avancer normalement et il avança donc dans la forêt, marchant le long des arbres. Betsy était si légère qu’il ne la sentait presque pas.

Accélérant doucement le pas, il attendit qu’elle soit bien accrochée pour se mettre à courir. Pas trop vite pour ne pas risquer de blesser davantage sa patte et ne pas larguer la jeune femme en cours de route. Il courut jusqu’au lac où il stoppa, s’arrêtant juste au bord. Puis, sans prévenir, il sauta à l’eau, nageant sans être gêné d’avoir quelqu’un sur le dos. L’hiver était fini, les températures s’étaient réchauffées un peu et l’eau n’était plus si froide que ça même si elle était loin d’être chaude. Et appréciant l’eau, il s’y amusait plutôt bien. C’était ce qu’il espérait en y emmenant la jeune femme, qu’elle aussi s’y amuse et retrouve le sourire. Parce qu’entre la voir pleurer et crier, il préférait les cris. Mais il préférait assurément voir un sourire.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Sam 25 Avr - 0:03

Fatigant. C'était fatigant de s'occuper d'un lycan qui ne se contrôlait pas. Et Betsy sentait qu'elle n'y arriverait pas puisque le loup ne comptait pas y mettre du sien. Et puis, elle n'était absolument pas préparée à ça. La jeune femme doutait vraiment de sa capacité à pouvoir aider Nathan à se contrôler malgré les promesses qu'elle lui avait faites. Peut être que finalement, elle n'en était juste pas capable et elle ne pourrait jamais aider Nathan. Elle se sentait minable de ne pas parvenir à l'aider comme elle le lui avait promit. Elle se sentait pathétique de ne pas tenir la promesse qu'elle lui avait faite. Alors oui, Betsy ne trouvait rien de mieux à faire que de pleurer. Parce qu'elle avait la sensation que même l'amour qu'elle ressentait pour lui n'y changerait rien et ne l'aiderait pas autant qu'elle l'avait pensé.

Trop occupée à sangloter dans son coin avec la détermination de rentrer et d'attendre le matin que Nathan soit redevenu humain, la jeune Betsy n'entendait pas ce dernier s'approcher d'elle. Elle sursauta légèrement en le sentant venir frotter sa tête contre son ventre. Probablement venait réclamer encore de la viande. Betsy fronça les sourcils, elle allait se mettre à râler alors qu'il fourra son museau dans sa main, la léchant. Ce n'était pas particulièrement agréable. Nathan avait vraiment une grosse langue baveuse. Mais elle le laisse faire avant de remonter sa main pour lui caresser doucement le museau, puis le haut de la tête.

Nathan finit par se décoller d'elle doucement et se coucha a demi sur le sol. Betsy l'observa sans comprendre. Qu'est ce qu'il faisait ? Qu'est ce qu'il lui voulait ? Mais Nathan ne comptait pas la laisser sans réponse, tirant doucement sur sa manche pour qu'elle lui grimpe dessus. C'était un peu spécial mais Betsy s’exécuta. Agrippant ses poils pour ne pas prendre le risque de chuter, la jeune femme ne moufta pas, laissant Nathan agir à sa guise. Et le loup s'élança alors à travers la forêt. Betsy n'aurait jamais pensé à chevaucher un lycan un jour, encore moins Nathan. Quoi que Nathan, elle avait toujours rêvé de le chevaucher mais pas de cette manière là. La jeune femme s'accrochait fermement au loup, ne souhaitant pas faire une cascade durant la course folle.

C'était un peu une expérience incroyable que Betsy était en train de vivre. Elle se demandait même si elle ne rêvait pas. La jeune femme voyait la forêt sous un autre angle à ce moment là, ne se doutant pas du tout qu'elle pouvait être différente. Mais alors qu'elle rêvassait sur le dos du lycan, elle ne vit pas qu'il fonçait droit vers le lac. Ce n'est que lorsqu'il sauta dans l'eau, que Betsy poussa un cri de surprise, le lâchant alors pour se laisser chuter dans l'eau. Remontant à la surface, Betsy remarqua que Nathan s'amusait comme un chiot tout fou d'être là. C'était vraiment comique à voir. La jeune femme s'empressa de sortir de l'eau. Elle allait finir par couler avec tout son attirail.

Pour commencer, elle retira son arc, qu'elle déposa debout contre un arbre. Puis elle posa son carquois juste à côté, contre l'arbre également. Mais elle ne comptait pas retourner à l'eau en était habillée. L'eau était encore trop froide à son goût. De toute manière, même en été elle la trouvait trop froide. La jeune femme commença alors par ôter ses chaussures, les vidant de leur eau. Puis elle retira sa veste, qu'elle accrocha à une branche, puis son gilet, son t-shirt et enfin, son pantalon et ses chaussettes. Elle hésita un instant avant de retirer ses sous vêtements. Personne ne viendrait pas ici à cette heure.

Donc, une fois complètement nue, ne pensant pas qu'elle pourrait attirer un animal tel que le loup de Nathan dans cette tenue, la jeune femme retourna dans l'eau, se crispant en y entrant. Vraiment, c'était trop froid pour elle. Malgré tout, elle se mit à nager vers le loup, commençant à l'arroser en riant légèrement. Elle se demandait si les lycans avait la capacité de jouer comme les chiens. Si elle lui lançait un bout de bois, est ce qu'il allait aller le chercher pour le lui ramener ? Betsy avait envie de tenter l'expérience. Sortant légèrement de l'eau, elle attrapa un gros morceau de bois avant de revenir vers Nathan. Elle lui présenta le morceau de bois puis le lança plus loin, dans l'eau, avant de regarder Nathan.

Aller, va chercher !

Betsy n'était pas vraiment certaine que ça fonctionnerait mais au moins, elle essayait. Et puis, avoir Nathan a porté de main lui permettait d'étudier les lycans. Peut être qu'en tant que lycan qui ne se contrôlait pas, l'animal s'amuserait comme un gros chien. Elle doutait vraiment que le jour où Nathan serait conscient de ce qu'il était sous forme animal et maître de lui même, il la laisserait jouer avec lui de cette manière.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Sam 25 Avr - 9:21

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
L’on disait souvent que les animaux faisaient preuve d’empathie. Et c’était vrai. Le loup n’aimait pas voir Betsy pleurer même sans comprendre le pourquoi du comment. Et au fond, c’était surtout parce que le Nathan qui était là-dessous n’aimait vraiment pas la voir ainsi. Même s’il n’avait pas conscience de toute ça, c’était plus fort que lui. Pas spécialement de nature câline, il vint tout de même se frotter contre elle, essayant de la réconforter comme il le pouvait. Bien que cela n’eut pas tellement l’air de fonctionner, elle finit par le caresser et il découvrit qu’il appréciait ça. En fait, elle ne lui voulait vraiment aucun mal. Bien qu’elle lui avait claqué le museau à deux reprises, on ne pouvait pas dire qu’elle lui avait fait mal et qu’elle voulait sa mort. Il était donc bien plus rassuré à son sujet qu’auparavant, endormant une certaine méfiance à son égard.

Mais plutôt que de rester là à se faire des câlins, le lycan préféra bouger et l’emmener ailleurs. Il aimait jouer, elle aussi sans doute. Pour lui, c’était naturel de passer à autre chose, de s’amuser sans penser qu’une humaine n’apprécierait peut-être pas sa façon de faire. Au moins, elle grimpa sur son dos sans trop chipoter même s’il sentait qu’elle n’était pas rassurée. Elle ne devait pas comprendre ce qu’il voulait faire. Mais lorsqu’il sentit qu’elle était accrochée à lui, il s’élança dans la forêt, allant droit vers son objectif. Il veillait à ce que Betsy ne tomba pas, ne courant pas trop vite pour ne pas la larguer en cours de route. Le but n’était pas de la blesser. Il ne craignait même pas que son matériel en argent puisse le blesser pendant la course.

Une fois au lac, il sauta naturellement dedans, avec Betsy encore sur le dos. S’il aimait ça, elle aimerait ça aussi non ? S’arrêter pour la laisser descendre ne lui était pas venu à l’esprit. Le loup montait et descendait dans l’eau, s’amusant comme un jeune chien qui découvre l’eau pour la première fois. Betsy semblait moins s’amuser, gênée par son harnachement. Alors qu’elle sortait de l’eau, il l’observa, se stoppant. Ne s’amusait-elle pas ? Comptait-elle partir ? Le lycan ne bougea pas de là où il se trouvait, attendant de voir ce qu’elle allait faire. En la voyant attraper son arc, il se tendit, grognant par réflexe. Mais il cessa bien vite lorsqu’elle le posa et retira ses vêtements.

S’il avait été sous sa forme humaine, nul doute qu’il lui aurait sauté dessus pour lui faire l’amour là, à même le sol. Mais l’animal ne voyait pas les choses de la même façon. Certes, son instinct poussait Nathan à agir comme il ne l’aurait pas fait auparavant, mais lorsque le loup était complètement libéré… il restait un loup. Et un humain ne l’attirait pas. Malgré tout, il ne la quitta pas des yeux, n’en loupant pas une miette. Si Nathan avait été conscient dans son propre corps, il aurait sans doute eu une toute autre réaction, c’était certain.

De retour dans l’eau, Betsy l’arrosa et le lycan se secoua comme s’il venait tout juste d’être mouillé. Alors qu’il l’était depuis longtemps. D’un coup de patte, il lui renvoya de l’eau, en beaucoup plus grande quantité vu la taille de la patte. Du museau, il lui envoya même de l’eau en donnant des coups dedans. La gueule ouverte, la langue pendante, il poussait des grognements de contentement, signe qu’il s’amusait. Mais Betsy quitta en partie l’eau et il crut que tout ceci était terminé.

Bâton à la main, la jeune femme le lança plus loin en lui criant quelque chose. Le lycan suivit le morceau des yeux avec curiosité puis les reposa sur la jeune femme, intrigué. Finalement, il se retourna et nagea rapidement vers le bout de bois qu’il attrapa d’un coup de mâchoire. Le bâton fut brisé en deux et il regarda les morceaux flotter d’un air déçu. Au moins, il nota qu’il fallait qu’il fasse plus doucement à l’avenir. Récupérant les morceaux dans sa gueule, il les rapporta à Betsy, les déposant dans l’eau face à elle en la regardant d’un air à la fois curieux et penaud. Qu’allait-elle faire des morceaux maintenant ? Il n’avait pas envie qu’elle le gronde encore mais il sentait que cela lui pendait au nez. En tout cas, il était toujours prêt à s’amuser.

Mais le temps passait à force et le ciel commençait à s’éclaircir doucement. Les étoiles se retiraient une à une, laissant présager que la nuit n’allait pas tarder à laisser sa place. L’heure de rentrer avait sans doute sonnée mais encore fallait-il raisonner le lycan. Ce dernier ne semblait même pas se rendre compte de l’heure qu’il était, trop occupé à jouer avec sa nouvelle amie.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Sam 25 Avr - 12:16

S'amuser. Voilà ce que voulait donc Nathan. Betsy aurait du s'en douter mais ce n'était clairement pas évident de le comprendre. Ce n'est pas comme si elle avait eu des cours concernant ce passage. Faire ami-ami avec un lycan n'était en rien quelque chose de reposant ou de facile. Et la jeune femme en prenait conscience que maintenant. Jamais elle n'aurait douté que cette différence deviendrait une sorte de barrière. Mais en voyant la réaction de l'animal alors qu'elle pleurait, Betsy comprit qu'au fond, Nathan était toujours là. Probablement en sommeil mais bien présent. Alors effectuer une chevauchée, Betsy n'allait certainement pas se priver. Ça lui permettrait probablement de tisser des liens plus fort avec Nathan. Du moins avec son loup.

Mais le loup semblait être un petit comique. Un jeune loup fougueux qui se jeta dans le lac sans attendre que Betsy descende de son dos. Évidemment, lui, il s'en fichait complètement d'être trempé. En sortant de l'eau, il n'aura qu'à se secouer pour évacuer l'eau en trop. Mais Betsy risquait bien de couler au fond du lac si elle ne se débarrassait pas de tout son bazar. Déposant son arc contre l'arbre, Betsy ne s'était même pas posée la question de savoir si ce geste pouvait avoir un effet sur Nathan ou non. Elle ne l'entendit même pas grogner, étant trop loin. Une fois complètement nue, la jeune fille retourna dans l'eau, s'avançant vers Nathan. Elle était un peu plus détendue et le laissait un peu décider désormais.

Ils s'arrosaient mutuellement, bien que Betsy soupçonnait Nathan de tenter de la noyer. Alors qu'il venait de lui envoyer au moins la moitié du lac en travers de la figure, Betsy se mit à tousser et cracher. Peut être que s'arroser n'était pas vraiment une bonne au final. Betsy finirait noyée à ce rythme. Et le lac asséché. Finissant par quitter l'eau en toussant, essayant de retrouver une respiration normale, Betsy alla chercher un morceau de bois pour jouer avec Nathan. La jeune femme revint près de lui, lui présentant le bout de bois. Elle ne savait pas si le loup comprendrait ce qu'elle lui voulait mais elle devient bien essayer quand même. Lançant le bout de bois aussi loin que possible, Betsy l'invita à aller le chercher. Mais Nathan ne semblait pas comprendre tout de suite ce qu'elle lui voulait. La jeune femme désigna le bout de bois plus loin.

Aller Nathan, va ! Va chercher le bout de bois !

Finalement, le lycan parti enfin dans la direction du bout de bois. Betsy l'observa un long moment. C'était vraiment un animal au final. Un animal qui a besoin d'être mis en confiance pour pouvoir se détendre complètement. Betsy savait qu'il restait plus simple à apprivoiser qu'un autre lycan en raison de leur lien, sinon Nathan l'aurait déjà croqué depuis longtemps. Il l'avait déjà blessé une fois et la jeune femme prenait grand soin que ça ne se reproduise pas à nouveau, ne voulant pas inquiéter le jeune homme à son réveil. Ce n'était pas le but de tout ça après tout. Betsy faisait de son mieux pour montrer à l'animal qu'elle ne lui voulait pas de mal.

Le lycan revint enfin vers elle. Mais contrairement à ce qu'elle avait lancé, Nathan lui rapporta deux bout de bois. À ce rythme, elle allait devoir lui lancer des troncs. Et elle doutait avoir la force nécessaire pour ça. Faisant une moue songeuse, Betsy ramassa les deux morceaux de bois et pinça les lèvres, les fixant.

Hum... Je crois que je vais te fabriquer un jouet moi même... Plus résistant que ça... C'est pas grave...

Betsy laissa tomber les bouts de bois. Ce ne serait pas pour ce soir finalement. Elle les reposa dans l'eau, les laissant dériver. Puis elle regarda Nathan et lui adressa un léger sourire. Sans trop lui demander son avis, Betsy vint se mettre contre lui, entourant son museau de ses bras pour frotter sa tête contre la sienne, le câlinant tendrement. Puis elle déposa un baiser sur sa truffe avant de remarquer que le ciel commençait lentement à s'éclaircir. Il fallait qu'ils rentrent rapidement. Betsy quitta alors l'eau pour retourner vers ses affaires. Elle s'habilla rapidement, remettant son arc et son carquois avant de regarder Nathan. Sortant quelques morceaux de viande séchée de sa poche -qui n'ont pas prit l'eau, heureusement-, Betsy appela alors Nathan, lui lançant un morceau de viande pour l'attirer. Puis, tout en prenant la direction de la maison, Betsy sema la viande sur le sol, espérant que Nathan la suivrait. La jeune femme devait rapidement le faire revenir dans la maison avant que le jour ne se lève complètement.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Sam 25 Avr - 21:19

Betsy & Nathan ❧ Prudence est mère de sûreté
Là, dans l’eau en compagnie de Betsy, le loup s’amusait. Il avait oublié tout ce qui leur était arrivé, même l’agression de l’autre lycan. Bien que la blessure sur sa patte lui faisait mal, il s’amusait trop pour y prêter attention et cela ne l’empêchait pas vraiment de bouger. Que Betsy soit humaine ne dérangeait pas vraiment le lycan. Au moins elle s’amusait avec lui et ne tentait pas de le tuer alors il n’avait plus tellement de raison de vouloir l’agresser. Il était même détendu et cela se voyait.

Toutefois, le coup du lancer de bâton ne l’inspira pas plus que ça. En fait il ne comprenait pas ce qu’elle voulait mais au moins il ne s’était pas senti agressé, c’était déjà un progrès. Finalement, il supposa qu’elle voulait récupérer le bâton. Ca pouvait être amusant de courir après. Mais l’amusement fut de courte durée car son coup de mâchoire fut trop puissant pour le pauvre bout de bois. Heureusement qu’il ne s’agissait là que d’un bâton…

La jeune femme ne semblait pas lui en vouloir même si elle semblait blasée du résultat. Le loup baissa le museau, un peu confus car il comprenait bien que ce n’était pas là ce qu’elle attendait de lui. Bien qu’il ne comprenait pas ce qu’elle racontait, au moins elle ne lui mit pas une claque sur le museau cette fois. S’approchant de lui, elle lui attrapa le museau pour le câliner. Il se laissa faire, fermant les yeux pour profiter de l’étreinte, frottant légèrement sa tête contre la sienne. Le baiser sur la truffe lui fit rouvrir les yeux et il en profita pour lui donner un coup de langue.

Finalement, la jeune femme quitta l’eau mais le lycan resta dedans, l’observant simplement faire. Elle récupérait ses affaires. Peut-être allait-elle partir ? Lui il était bien où il se trouvait mais l’odeur de la viande séchée l’attira. Eternel gourmand, il quitta à son tour l’eau pour suivre la piste qu’elle laissait derrière elle petit à petit. Une fois hors de l’eau, il en profita pour s’ébrouer afin d’être le moins possible mouillé et suivit docilement les morceaux de viande.

Ce qui l’entourait ne l’intéressait pas. Il ne remarquait ni la nuit qui partait lentement ni le fait qu’il quittait petit à petit la forêt profonde. Ce n’est qu’une fois devant la maison qu’il stoppa. Betsy semblait vouloir aller à l’intérieur mais le lycan n’était pas rassuré. Qu’y avait-il à l’intérieur ? Ne pouvant le savoir à l’avance, il n’avait pas confiance. Restant donc à l’extérieur, il en fit le tour avant de tourner en rond devant. Les bouts de viande semés le tentaient mais pas suffisamment pour qu’il prenne le risque de rentrer à l’intérieur.

Betsy ne tarda pas à réapparaitre avec un morceau de viande plus conséquent et l’estomac du lycan le poussa à s’avancer jusqu’à lui. D’abord prudemment, il bougea jusqu’à l’entrée avant de stopper, reniflant les contours de la porte. Passant le museau à l’intérieur, il regardait autour de lui, pas très rassuré encore. Mais l’odeur de la viande le titillait et il finit par entrer à l’intérieur. Capturant le morceau de viande, il se déplaça dans la maison, renversant le porte manteaux et cassant un vase. Vraiment, l’endroit n’était pas fait pour lui. Il se sentait pataud à ne pas pouvoir bouger comme il voulait. Avisant l’endroit le moins étroit, il se dirigea vers le salon et se posa entre la cheminée éteinte et la table basse, s’allongeant sur le tapis. Là, il mangea tranquillement son morceau de viande sans se préoccuper de ce qui l’entourait. Tant que rien ne lui tombait dessus, ça allait. Viande terminée, il entreprit de lécher à nouveau sa plaie sagement avant de s’allonger complètement sur le sol, fatigué. Cet endroit, bien qu’étroit, n’était pas si mal pour faire une sieste.

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Betsy Q. Wilmer
Messages : 259
Date d'inscription : 14/06/2013
Date de naissance : 10/07/1995
Age : 22 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Employée à la station essence

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 29 Avr - 16:55

Finalement, le loup de Nathan semblait s'habituer à Betsy assez facilement. La jeune femme n'était pas experte pour éduquer un animal sauvage mais elle savait que, sous cette immense masse de poils, il y avait l'homme qu'elle aime. Elle se sentait mal d'avoir été aussi découragée.  Mais elle avait tellement peur de le perdre qu'elle ne savait plus trop comment réagir. Au final, c'était le lycan qui avait fait un pas vers elle. Et Betsy l'avait accueilli comme elle le devait. Avec amour. Parce que même si il était grognon, elle l'aimait cette grosse boule de poils blancs.

Nathan l'avait faite grimper sur son dos puis avait couru jusqu'au lac. Il n'avait pas attendu que Betsy quitte son dos pour venir plonger dans l'eau comme un chiot tout fou. Betsy avait du quitter leur nouveau terrain de jeu pour retirer ses habits et revenir dans l'eau pour jouer avec Nathan. Elle s'amusa même à lui lancer un morceau de bois. Nathan alla le chercher mais visiblement, sa force ne lui donnait pas le luxe de pouvoir le rapporter en entier. Betsy n'était pas déçue, simplement, elle devait trouver autre chose pour jouer avec lui. Peut être qu'elle lui confectionnerait un nœud à mâcher, comme pour les gros chiens. Elle devait bien avoir une corde qui traine dans la cave de chez ses parents. Betsy ira faire un tour après le travail demain. Bricoler ce genre de chose ne devrait pas être trop compliqué. Et peut être qu'elle trouvera d'autres choses à faire pour l'aider.

Enfin, quoi qu'il en soit, Nathan ne semblait plus vouloir la grogner. Et son air penaud lorsqu'il lui rapporta le bout de bois brisé fendit le cœur de Betsy. Alors la jeune femme s'approcha de lui et commença à le câliner tendrement, le caressant derrière les oreilles tout en frottant son visage contre son museau. En guise de câlin, Betsy reçu un coup de langue baveuse. La jeune femme s'écarta en riant, se nettoyant la joue avec l'eau.

Berk ! C'est dégueu !

Mais leur petit moment de calme devait se terminer puisque le soleil allait bientôt se lever. Betsy devait absolument faire rentrer Nathan à la maison avant qu'il ne reprenne sa forme humaine. Même si, ce ne serait pas trop grave, elle estimait qu'il préférerait se réveiller dans un endroit qu'il connait plutôt que loin de chez lui. Alors, Betsy du ruser pour appâter le loup et le faire avancer. Il devait être bien content de pouvoir manger à sa guise. Betsy s'amusait de la voir manger comme s'il était affamé. Il ne changeait pas ce trait là, même sous forme animale. Nathan avait toujours été un gros mangeur. Mais une fois devant la maison, il refusa d'avancer plus. Il refusa d'entrer même. Betsy fit une moue légèrement songeuse. Elle n'allait pas le laisser dormir devant tout de même ? Betsy devait trouver une solution.

La jeune fille retira ses chaussures et sa vestes, qui trainèrent dans l'entrée. Puis, elle se dépêcha d'aller dans la cuisine et de récupérer un gros steak dans le frigo. Voilà qui devrait faire avancer le lycan. L'estomac devait probablement être relié au reste du corps. Et Betsy vit juste puisque le loup fut aussitôt attiré par l'odeur de la viande. Le loup restait hésitant, reniflant la porte puis observant l'intérieur. Betsy se tenait près du salon, ne brusquant pas l'animal. Il devait venir à son rythme, prendre conscience qu'il ne craignait rien ici. La jeune fille lui adressa un grand sourire et prit une voix rassurante.

Aller, viens... Il n'y a rien de mauvais ici, c'est chez toi...

Finalement, Betsy s'avança avec le morceau de viande et le posa sur le sol, laissant Nathan venir le chercher. Elle le laissa faire et une fois qu'il fut entièrement dans la maison, elle ferma doucement la porte pour ne pas l'affoler. Le porte manteau eut le malheur de se faire renverser, faisant sursauter Betsy qui s'empressa de le ramasser, remettant tout en ordre, ses affaires également. Puis ce fut au tour du vase d'être renversé. Betsy ramassa les morceaux rapidement pour éviter qu'il n'aille marcher dessus et jeta le tout à la poubelle. Nathan s'était installé dans le salon. Betsy poussa un léger soupir de soulagement, le laissant faire.

Profitant que le loup mangeait, Betsy alla se changer. Elle n'avait pas dormi de la nuit et devait absolument aller travailler. Le temps de se laver, de s'habiller et de manger, Betsy serait peut être un peu en retard. La jeune fille fila rapidement à la douche et s'habilla en vitesse avant de venir déposer des habits pour Nathan sur la table basse, au cas où il en aurait besoin à son réveil. Se dirigeant dans la cuisine, Betsy fit couler un café puis attrapa un post-it.

« Bébé, je suis partie au travail. Prend un douche, tu pues ! Et brosse tes dents, deux fois au moins. Parce que... tu pues vraiment ! Mais je t'aime !
Peux tu préparer le repas de ce soir ? J'aurais très très faim ! Fais ce qu'il te plait !!
Tu as été très sage cette nuit (enfin presque très sage). On en parlera ce soir, je t'appelle dans l'après midi pour savoir comment tu vas !
Je t'aime ♥
Ton bébé ♥

P. S : Je vais t'acheter des menthes pour quand tu es sous forme animale ! Tu en as grand besoin !
 »

Betsy plaça le mot contre le frigo et alla verser son café dans son mug isotherme, laissant le reste pour Nathan. Une fois sa réserve de twinkies faite, elle alla embrasser son loup sur le museau. Nathan dormait déjà et il était adorable. Souriant tendrement, la jeune femme, lui caressa la tête avant de décamper vite fait de la maison afin d'aller prendre son post en vitesse à la station service.




« You're my life »
Never betrays me. Never hurts me. never leave me. My tears, my laughter, my joys, my sorrows ... are for you. ♥️ ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 29 Avr - 17:47

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Parfois, le lycan se comportait comme un chiot ou comme un loup grognon. Il oscillait entre les deux, n’arrivant pas à se fixer, comme s’il était indécis sur le comportement à adopter. Heureusement, Betsy avait plus ou moins réussi à l’apprivoiser, le calmant assez pour qu’il ne cherche en tout cas plus à l’agresser. Si seulement il l’avait encore blessée, il ne se le serait jamais pardonné. Il arrivait même à se sentir coupable ou à appréhender le fait de se faire gronder alors qu’elle n’était qu’une petite humaine, même plus armée. Mais il ne voulait plus la voir pleurer ou triste alors il craignait de la décevoir, d’une façon ou d’une autre, sans trop comprendre pourquoi. Et même si elle s’essuya suite à son coup de langue, il ne le prit pas mal, venant frotter son museau contre elle. Après tout, les caresses qu’elle lui prodiguait étaient fort agréables et il n’avait aucune envie de s’en passer.

Et il n’avait pas non plus envie de se passer des morceaux de viande qu’elle laissait trainer derrière elle. Toutefois, cela ne suffit pas à le pousser à entrer dans ce lieu inconnu qui l’angoissait. Mais un morceau de viande plus gros parvint à le faire changer d’avis et, non sans casser quelques petites choses, il finit par entrer à l’intérieur pour se poser là où il y avait le plus de place pour sa corpulence. Installé, il ne tarda pas à s’endormir sans se préoccuper de Betsy. Ne l’identifiant plus comme une menace, il ne s’en inquiétait pas et faisait sa vie de son côté. Les lieux n’avaient pas l’air dangereux et malgré la présence d’un fusil contenant de l’argent qui trônait dans le salon, il ne stressait pas plus que ça. Peu après, il s’endormait sans réaliser que Betsy était partie.

Allongé sur le sol, dormant paisiblement, Nathan n’avait aucune idée de ce qu’il avait pu vivre cette nuit. Ses derniers souvenirs remontaient à la veille, en début de soirée. Le reste n’était qu’un immense brouillard dont il ne cherchait même pas à se souvenir pour le moment puisqu’il dormait. Le soleil se levant peu à peu, il avait fini par reprendre sa forme humaine et reposait nu sur le sol, simplement couvert par la couette que Betsy avait ramenée. Il était au chaud, en sécurité, il était bien nourri et malgré son bras blessé, il ne ressentait aucune douleur pour le moment. Rien ne venait troubler son sommeil. Rien ou presque.

Un soudain fracas le réveilla en sursaut. Clignant des yeux, il lui fallut quelques secondes pour réaliser où il se trouvait. Chez lui, dans son salon. Même si ce n’était pas à cet endroit que ses derniers souvenirs étaient liés, au moins il savait où il était. Il ne fit pas attention au fait qu’il était nu sous une couverture ou blessé, trop préoccupé par ce bruit soudain. Puisqu’il venait de l’entrée, il se leva instinctivement et se tourna dans ce sens pour essayer d’identifier ce qu’il pouvait bien se passer. Pour l’instant, il était complètement perdu et encore à moitié endormi. Et il eut à peine le temps d’apercevoir quelqu’un qu’il ressentit une violente douleur au visage. Sa joue venait d’être percutée par quelque chose de dur et, déjà sonné par son réveil soudain, il tituba, se prit les pieds dans la table basse et bascula en arrière, s’étalant sur le sol lamentablement.

L’expression « voir 36 chandelles » prenait tout son sens car il avait vraiment l’impression de voir des lumières scintiller sous ses yeux. Nu et blessé, il ne comprenait absolument pas ce qu’il se passait. N’était-il pas chez lui ? Ou était Betsy ? Qui était cette personne qui l’agressait ? Se frottant la joue qui avait déjà repris son aspect normal, Nathan posa les yeux sur une jeune femme qui avait l’air des plus mécontentes. Elle devait être à peine plus jeune que lui, plutôt mignonne, mais elle pointait sur lui un fusil dont le canon était un peu trop près à son goût. Nathan recula un peu la tête, réalisant qu’il y avait de l’argent à l’intérieur. Il le sentait sans trop savoir comment mais l’animal en lui s’agitait. Cependant, Nathan, lui, ne bougeait pas, comme paralysé. Il leva alors les yeux vers celle qui tenait l’arme, réalisant qu’il ne l’avait jamais vue. Avait-il été suivi par un chasseur ? C’était ce qu’il craignait le plus… Le chasseur chassé, paradoxalement. Mais pourquoi Betsy n’était-elle pas là ?

Mais plus il regardait la jeune femme, plus il réalisait que quelque chose clochait. Cette fille… elle était comme lui, il en aurait mis sa main à couper. C’était un lycan, il le sentait. Mais qui était-elle et que voulait-elle à part lui faire du mal. Nathan voulut s’appuyer en arrière sur ses bras mais celui blessé lui fit défaut et il manqua de s’étaler complètement. Doucement, il leva les deux mains sans quitter la femme des yeux.

« Doucement… Je ne ferai rien… mais éloignez ça… s’il vous plait… »

Vraiment, il ne comprenait rien. Si c’était un cauchemar, il espérait se réveiller bientôt. Bien qu’il y avait plein de choses à faire, pour l’instant il n’arrivait pas à décrocher son regard de l’inconnue qui voulait visiblement sa peau. Et il était temps qu’il sache pourquoi.

« Je… Je ne sais pas qui vous êtes et ce que vous voulez… Je ne me rappelle pas… On se connaît… ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Jeu 30 Avr - 11:29

Emily émergea mollement, constatant que la place à côté d'elle était déjà vide. Faisant une moue boudeuse, la jeune femme tendit l'oreille, se rendant compte qu'il n'y avait déjà plus personne de calme dans cette maison. Peut être qu'elle devrait rester au lit et se reposer encore un peu. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de le faire en tout cas. Mais bon, il fallait qu'elle se lève pour s'occuper de la ferme. Se levant lentement, Emily s'étira, baissant les yeux sur son ventre. Ce n'était encore rien mais il commençait à s'arrondir lentement. Glissant lentement une main dessus, Emily frotta son petit ventre avec douceur. Enfin, pas le temps de s'attarder, elle avait du travail. Emily enfila son peignoir pour descendre à la cuisine. Samuel et Tommy semblaient avoir levé le camp très tôt ce matin. Le petit déjeuner reposait sur la table de la salle à manger, ainsi qu'un petit mot.

Lentement, Emily s'approcha pour attrapa le mot et le lire. Il était de Samuel. Apparemment les deux hommes étaient partis plus tôt pour aller s'entraîner un eu au football. Souriant tendrement de voir que sa petite famille était parfaite, Emily embrassa doucement le mot. Samuel avait même sorti  Jasper. Le chien reposait tranquillement dans son coin habituel, paisible comme tout. Emily avait longtemps hésité à le faire piquer, craignant qu'il souffre. Mais le vétérinaire lui avait dit que ce n'était pas le cas. Il était simplement vieux, fatigué. Mais c'était un retraité paisible. La jeune femme s'approcha de lui pour le caresser tendrement avant d'aller s'installer pour manger. Elle avait de quoi faire aujourd'hui et il semblait que c'était une belle journée.

Après avoir mangé, Emily débarrassa et monta se laver et s'habiller. Elle grimaça légèrement en constatant que son pantalon la serrait un peu au niveau de la taille. Elle allait devoir trouver une solution pour éviter tout ça. Une fois prête, Emily quitta la maison, suivit par un Jasper lent. Le chien se contenta de se coucher sous le patio de la maison, profitant de l'air frais matinal. Emily alla préparer le seau de nourriture pour les moutons et se dirigea vers le pré. Les animaux étaient déjà agglutinés contre la barrière, un peu trop agités au goût de la jeune femme. Fronçant les sourcils, Emily se demandait bien pourquoi ils semblaient tous aussi nerveux. Et son petit troupeau semblait avoir diminué. Pinçant les lèvres dans une moue songeuse, Emily leur servit le repas avant de les compter. Il en manquait deux ? Non, elle devait avoir fait une erreur. Elle se remit à les compter. Plusieurs fois pour être sûre. Visiblement, il lui en manquait bien deux. La jeune femme observa le pré, qui n'était pas si immense que ça. Elle ne pouvait pas perdre deux moutons dans une étendue d'herbe rase quand même. Avançant dans le pré en se demandant où étaient passé ses deux moutons, Emily finit par se figer, humant une odeur de sang. Comment pouvait il y avoir du sang dans son pré à mouton ? La jeune femme se dirigea donc vers l'odeur, remarquant qu'il y en avait une autre qui se démarquait.

Arrivant à l'endroit où l'odeur du sang était la plus forte, Emily remarqua bien des traces de sang sur le sol. Et il appartenait à des moutons. Elle n'avait aucun doute la dessus. Mais le plus intriguant, c'était cette autre odeur. Les traces sur le sol donnaient la preuve qu'il s'agissait bien d'un lycan. Emily serra les mâchoires. Un lycan était venu chasser sur ses terres. Il était venu lui voler son gagne pain. Et malgré qu'il soit de son espèce, oméga ou bêta, qui se contrôle ou non, Emily n'acceptait pas ce genre de chose. Emily retourna rapidement chez elle, attrapa son fusil et ses cartouches et repartie en direction de la forêt, cherchant des traces et des odeurs qui la conduiraient jusqu'au lycan. En espérant qu'il n'était pas parti trop loin.

Pour commencer, elle tomba les deux cadavres de ses moutons. La colère montait en Emily et elle sentait qu'elle allait avoir du mal à contrôler ses émotions. Après avoir suivit la trace du lycan -ayant bien remarqué l'odeur humaine qui émanait ici et là-, Emily arriva devant une petite maison cachée dans la forêt. Elle ignorait avoir des voisins. Enfin, elle était loin de chez elle là. La jeune femme ne prit pas la peine de faire attention à qui pouvait être dedans. Elle aurait pu frapper aussi mais elle préféra défoncer la porte. Elle était trop en colère pour se poser les bonnes questions et réfléchir à quoi faire. Avançant d'un pas rapide dans la maison, Emily tomba alors sur un type, un très grand type. Il devait être légèrement plus grand que Samuel. Et un peu plus large aussi. Ce n'est pas ce qui arrêterait Emily. La jeune femme leva son fusil pour lui coller un coup de crosse dans la figure, ne sachant pas trop où elle frappait, mais elle frappa avec beaucoup de force. Une fois à terre, Emily braqua le canon de son fusil sur le jeune homme, se fichant pas mal qu'il soit tout nu. Ce n'était pas ça qui l'intéressait. D'ailleurs, ce dernier lui demanda d'éloigner son fusil de lui. Ce qui eut le don d'exaspérer Emily qui amorça son fusil, son doigt sur la gâchette.

La suite l'énerva encore plus. Emily dégagea rapidement son fusil et se pencha pour attraper le jeune homme par l'oreille et le faire se lever avant de le coller dans son canapé. Pas sûr qu'il apprécie qu'elle soit si brutale avec lui. Cependant, ça n'arrêtait pas Emily. Une fois qu'il fut assis, elle se pencha vers lui, lui collant le canon de son fusil sous le menton et son genou sur son entrejambe, prête à lui écraser s'il tentait quoi que ce soit.

Cette nuit, tu as tué deux de mes moutons ! Premièrement, si je te revois sur mes terres, je te plombe le cul avec de l'argent, compris ? Deuxièmement, les moutons sont mon gagne pain ! J'en ai rien à foutre que tu sois de mon espèce, on ne vole pas mon gagne pain !!!

Emily le lâcha et se recula, s'éloignant légèrement de lui. Elle inspira profondément, essayant de se calmer. La jeune femme put constater que l'odeur humaine était vraiment forte ici. Un lycan vivant avec humaine ? C'était vraiment particulier. Emily finit par se tourner vers le jeune homme, observa son visage avec attention. Il lui rappelait quelqu'un mais elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Vraiment, son visage lui était familier. Puis, elle grimaça légèrement.

Tu pourrais t'habiller...

Même si c'était la faute d'Emily qui ne lui avait pas laissé le temps de s'habiller, elle le lui reprochait quand même. Se massant doucement la nuque, Emily cessa de le regarder, se disant que ça finirait par lui revenir. Elle observa les photos qui trainaient ici et là. Oui, visiblement il fréquentait une fille qui semblait beaucoup plus jeune que lui. Emily attrapa un cadre avec une photo d'eux deux. Fixant les deux visages, elle se remémora ce qu'il lui avait dit. Il ne se souvenait pas. Il était donc un oméga nouveau né ? Quel abruti d'Alpha avait bien pu le mordre pour ensuite l'abandonner ? Emily se tourna vers lui, reposant le cadre.

Depuis combien de temps t'es un lycan ? Qui t'a mordu ? Et c'est qui cette humaine ? Et tu me dois soixante-quinze dollars...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Jeu 30 Avr - 22:04

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Se faire agresser de si bon matin n’était pas dans les plans de la journée prévue par Nathan. A vrai dire il n’avait rien prévu réellement mais un tel réveil, il s’en serait bien passé. Après la surprise, c’était la douleur qui dominait, puis vint la colère et l’interrogation. Qui était donc cette furie qui avait enfoncé sa porte pour le menacer ainsi ? Clairement elle savait ce qu’il était. Mais lui ne savait rien d’elle. Rien du tout. Il supposa que c’était la suite logique de la nuit qu’il avait loupé. Quoi d’autre ? Mais Betsy n’était pas là, probablement partie au boulot et il ignorait donc tout ce qu’il avait pu se passer, n’ayant pas encore eu le loisir de lire le message qu’elle lui avait laissé.

Etalé par terre, à moitié sonné par le coup qu’il avait reçu, Nathan essayait de calmer son loup qui s’agitait et qui ne demandait qu’à se jeter sur celle qui osait l’agresser. Sauf qu’étant sonné, il pouvait difficilement prendre le dessous pour le moment. Et puis cette arme qui était pointée sur lui l’agaçait autant qu’elle le mettait mal à l’aise. Il demanda donc tout d’abord qu’elle baisse son arme afin de pouvoir parler comme des gens civilisés. Sauf que cela ne lui plu pas et elle arma d’autant plus son arme, se faisant encore plus menaçante. Le lycan sera les poings à s’en faire craquer les jointures mais il ne bougea pas pour autant. Insister ne ferait qu’aggraver la situation.

Il essaya donc d’expliquer que, quoiqu’il en fait, il n’en avait aucun souvenir et qu’il ne savait même pas qui elle était. Jusque là il ne faisait qu’être honnête. Bien mal lui en prit puisque la jeune femme vint le molester davantage, le tirant par l’oreille, ce qui le força à se lever. Sous le coup, il grogna jusqu’à ce qu’elle le lâche, assis dans le canapé. Au moins il n’était plus par terre, c’était déjà un progrès. Il se frotta l’oreille tout en la dévisageant. L’homme en lui se sentait coupable sans savoir pourquoi mais le loup n’appréciait franchement pas de voir une inconnue le traiter ainsi. Cependant, il n’eut pas vraiment le loisir de protester puisque le fusil vint à nouveau lui chatouiller la gorge. Et puis cette fois, la pression de son genou contre son entrejambe le dissuadait de faire le moindre geste. Il resta donc immobile, la fixant donc sans trop comprendre ce qu’elle lui voulait exactement.

Elle l’accusa alors d’avoir tué deux de ses moutons qui était son gagne-pain. Nathan haussa les sourcils. Même s’il ne s’en rappelait pas, il supposait que c’était son loup qui avait agi ainsi. Au moins il n’avait pas croqué Betsy, c’était déjà ça. Quoique… ? Mais il trouvait surprenant que la jeune femme face à lui l’ait retrouvé si facilement. Ce n’était pas un lycan pour rien, visiblement. Mais il ne semblait pas y avoir de solidarité entre lycans malgré tout. Et Nathan était curieux à propos de cette jeune femme. Car elle était le premier lycan qu’il rencontrait sous forme humaine. Peut-être pourrait-elle l’aider ? Quoique vu comment c’était parti, il en doutait franchement.

« Je… suis désolé… »


Enfin elle le lâcha et il put respirer normalement. La jeune femme semblait vraiment à fleur de peau et il ne comprenait pas pourquoi elle s’énervait autant. Bien qu’il comprenait que la perte de deux animaux était fâcheuse, il trouvait qu’elle y allait un peu fort. Peut-être croyait-elle qu’il l’avait fait exprès. Alors qu’elle lui fit remarquer qu’il aurait pu se vêtir, il haussa un sourcil. Il n’avait pas vraiment eu le temps de le faire vu la façon dont elle avait débarqué. Et le fait qu’il ait changé de forme cette nuit ne changeait rien à sa nudité vu qu’il dormait le plus souvent tout nu.

Alors, puisqu’il était enfin plus ou moins libre, il se leva doucement et, amorçant un pas vers sa chambre, remarqua les vêtements posés sur la table basse. Un léger sourire se dessina sur son visage. C’était assurément Betsy qui avait prévu le coup. Tout comme la couverture qui l’avait recouvert. Heureusement qu’elle était là. Il enfila un boxer et un pantalon mais au moment de passer le t-shirt, il le déchira. Trop tendu, il n’avait pas géré sa force et avait ouvert le vêtement en deux comme s’il s’agissait simplement d’une feuille d’arbre déjà abimée par le temps. Faisant la moue, il laissa tomber les deux morceaux sur la table. Il rangerait plus tard. Son bras lui faisait mal et il constata qu’il était blessé. Observant un peu son bras, il repéra des traces de crocs. Un autre lycan ? Que s’était-il donc passé cette nuit ?? Une note accompagnait les vêtements et il s’en empara. Mais, sans avoir le temps de la lire, l’inconnue se mit à lui poser des questions.

Nathan leva les yeux vers elle, remarquant qu’elle reposait une photo de Betsy et lui. Il n’y avait que ça chez lui à vrai dire. La jeune femme enchainait les questions et Nathan soupira un peu. Il lui devait des réponses. Mais lui-même ne savait pas tout. Au moins, elle avait compris qu’il était un tout jeune lycan, c’était déjà ça. Peut-être se calmerait-elle en apprenant ce qu’il était exactement.

« Deux semaines, environ. C’est… assez frais. Je ne sais pas du tout qui m’a mordu, il ne m’a pas laissé son adresse. C’était un lycan immense, plus grand que ceux que j’avais déjà vu. Je n’ai pas tellement eu le temps de le détailler, ça s’est passé si vite… Mais il est parti aussi vite qu’il est arrivé et je ne l’ai jamais revu depuis. Je ne savais même pas ce qui allait m’arriver, comment s’était arrivé… Lors de la pleine lune, j’ai totalement perdu le contrôle et je n’ai aucun souvenir de cette nuit là. Je sais juste que j’ai failli tuer la femme de ma vie. C’est elle, sur la photo avec moi. A cause de ça, j’ai voulu me tuer. Je ne voulais pas… devenir incontrôlable, risquer de devenir une menace… Mais elle m’en a empêché et depuis, elle essaie de m’apprendre à me contrôler. Sauf que je ne me rappelle pas ce que je fais, quand je me transforme. C’est…. Noir. Parfois j’ai quelques brèves de souvenirs, quand je dors. Enfin, si ce sont des souvenirs. Ou alors ce sont juste des rêves, je ne sais pas. Enfin… soixante quinze dollars on a dit… »

Cela paraissait peu mais pour lui c’était déjà beaucoup. Il ne roulait pas sur l’or mais il ne voulait pas non plus causer des ennuis à la jeune femme. Reposant la note qu’il n’avait pas lue, il se déplaça pour récupérer un pot où il déposait parfois du liquide. Une sorte de trésorerie de secours. Il piocha assez de billets et revint les donner à l’inconnue.

« Tenez… Je suis vraiment désolé, je n’ai pas voulu causer de problèmes… J’essaie de me contrôler mais… une fois changé, je ne gère plus rien. C’est… l’autre qui agit. Et j’ignore ce qu’il peut bien faire. J’espère que ça ne se reproduira plus… Si je peux vous dépanner autrement… dites moi. »

Se massant la nuque, il l’observa d’un air désolé. Cela l’agaçait de ne pas se rappeler, d’être incapable de se gérer lui-même. Mais il sentait que tout cela prendrait du temps. Il ne voulait pas perdre espoir car il avait confiance en Betsy. Beaucoup moins en lui-même mais il comptait bien faire le plus d’efforts possible. Pour Betsy. Elle le méritait. Un bruit le fit sortir de ses pensées. Maintenant que tout était calme, il entendait un bruit rapide, comme un battement. Etait-ce le cœur de la jeune femme ? Il ne savait pas trop, c’était étrange.

« Je peux vous offrir quelque chose à boire ? Ou à manger ? Il est tôt alors… je peux vous offrir le petit déjeuner. Au fait, je m’appelle Nathan. »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Ven 1 Mai - 10:18

Le jeune homme s'excusait. Mais Emily n'était pas sûre que de simples excuses suffiraient. Sûrement que pour lui ce n'était pas important, mais pour Emily, c'était son moyen pour payer ses factures. Même si elle avait Samuel à temps plein maintenant pour l'aider, elle n'avait aucune envie de se reposer sur lui. Il n'avait pas à tout assumer sous prétexte qu'il avait de l'argent. Et Emily n'avait pas envie de vivre à son crochet comme une pétasse entretenue. Elle n'hésitait pas à mettre les mains dans la merde s'il le fallait et ça ne la dégoutait pas de le faire. Elle s'en fichait. Emily n'avait jamais vraiment très princesse contrairement à la plupart des filles.

Finalement, Emily le lâcha, sentant que de toute manière, il ne semblait pas réellement s'en souvenir. C'était encore un de ses nouveaux nés laissés à l'abandon par un Alpha irresponsable. Cette situation était vraiment pathétique et nuisait grandement à la tranquillité des autres lycans. C'était comme de faire pleins de bébés et de les abandonner au quatre coins de la forêt. Franchement, elle ne comprenait pas l'intérêt de faire ça. La jeune louve fit le tour de la maison, observant les cadres posés ici et là. Ce mec devait vraiment être accro à cette fille, il n'y avait qu'elle partout. Et à tout les âges. Était il pédophile ? Emily fit la moue. Vu les sourires de la jeune fille sur les photos, elle en doutait fortement. Et puis, elle connaissait bien cette petite étincelle qui brillaient dans leurs yeux à tous les deux. Elle la connaissait puisqu'elle avait la même avec Samuel. Soupirant doucement, Emily finit par poser une série de questions au jeune lycan. Un vrai petit détective. Enfin, c'était elle qui était armée après tout. Elle l'entendit s'habiller. Mais elle l'entendit surtout déchirer son t-shirt. Emily se retint de rire, ce ne devait pas être facile tous les jours pour lui.

Deux semaines qu'il était dans cet état et déjà Emily pouvait sentir la détresse chez lui. Ne pas se souvenir de ce qu'on a fait la nuit pouvait avoir quelque chose de cauchemardesque bien que la jeune louve ne l'ai jamais vécu. La jeune femme hocha la tête à la description du lycan, agitant la main. C'était fatalement un alpha, elle n'avait aucun doute là dessus. Ils étaient les seuls à pouvoir transformer les humains.

Oui, c'est un alpha qui t'a mordu... Ils sont les seuls à pouvoir le faire... Généralement, ils ne mordent pas sans raison et ils éduquent leurs nouveaux nés. Mais, chez nous aussi on a des détraqués...

Emily se demandait où et comment il avait put rencontrer un Alpha qui avait réussi à le mordre pour détaler par la suite. Enfin, elle verrait ça plus tard. La suite avait quelque chose de comique pour Emily. Parce qu'elle comprenait à peu près ce qu'il pouvait ressentir. Ne pouvant plus contrôler son loup, Emily avait déjà pensé au suicide mais ce n'était pas si simple pour un lycan d'en finir avec la vie. Certains qui avaient essayé s'étaient même loupés. Mais le pire c'est qu'il avait fait u mal à cette jeune fille qu'il qualifiait de « femme de sa vie ». Sa fiancée quoi. C'était pas utile de lui préciser qu'elle était la femme de sa vie. Emily pinça les lèvres, ne disant rien. Et visiblement, cette humaine semblait au courant pour sa condition de lycan. Elle n'avait pas fuit ? C'était étrange qu'elle soit au courant et qu'elle n'ait pas détalé à toute jambe en allant chercher la police. Vu les explications de l'homme tout nu habillé, elle semblait même très bien le prendre. Emily haussa les sourcils.

Woaw ! Elle t'aide ? Ta fiancée n'a pas fuit ? Elle a accepté ta condition de lycan sans rien dire ? Vous étiez quoi avant ? Des chasseurs ?

Emily disait ça pour plaisanter, bien loin de la réalité. Ce serait moche pour des chasseurs de devenir ce qu'ils chassent. Enfin, ça pourrait au moins leur apprendre à connaître leur proie. Et surtout à savoir que, eux aussi, ils ont des sentiments. Bref, quoi qu'il en soit, le jeune homme ne contrôlait absolument pas son loup. Emily remarqua la blessure à son bras alors qu'il lui donnait l'argent qu'elle avait réclamé. Prenant les billets, elle les fourra dans la poche arrière de son jean. Elle leva les yeux vers lui alors et fronça les sourcils. Elle avait la sensation de le connaître. Mais depuis toujours. Quelque chose chez lui lui rappelait des souvenirs d'enfance mais elle ne savait pas quoi, elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Pinçant les lèvres, elle ne l'écoutait déjà plus. Ses yeux. C'était surtout ses yeux qui la captivaient. C'était comme si elle les regardait depuis des années et qu'elle les connaissait. Inspirant profondément en sortant de ses songes, Emily cligna plusieurs fois des yeux, les baissant.

Non... Non je crois que ça ira. J'irais racheter des moutons mais... Dis à ta fiancée de te tenir éloigné de ma ferme... Je suis sérieuse, la prochaine fois je te plombe réellement...

Puis le jeune homme lui proposa de manger ou de boire, voir les deux. Emily lui adressa un sourire pincé, levant la main pour décliner. Elle avait bien assez mangé comme ça. Puis il se présenta. Nathan. Elle ne le connaissait pas. Elle n'avait même pas le souvenir de l'avoir déjà vu au lycée. Bon, vu que les hostilités étaient passées, Emily prit l'initiative d'aller s'installer dans le canapé. Elle avait cavalé jusqu'ici à pied et elle ne comptait pas perdre son bébé tout de suite. Même si elle savait qu'il lui en faudrait plus pour ça.

Je vais prendre un thé, si tu en as... Sinon un verre de jus fruit, n'importe lequel fera l'affaire. Enchantée Nathan, moi c'est Emily.

Emily posa son fusil sur le sol. Elle doutait en avoir encore besoin désormais. Elle finit par s'affaler dans le canapé, massant doucement son ventre. Le bébé semblait vraiment affolé. Son cœur battait trop vite. Probablement qu'il était inquiet de sentir sa mère être en colère. La jeune femme devait se calmer et calmer son bébé par la même occasion. Alors que Nathan lui apporta sa boisson, Emily l'observa.

Excuse moi Nathan, je peux te demander depuis quand tu vis ici ? Tu me rappelles étrangement quelqu'un mais je suis certaine de ne jamais t'avoir vu... Et si tu as des questions concernant ta nouvelle condition, ne te gêne pas tant que je suis là...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Ven 1 Mai - 12:17

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Que pouvait faire Nathan à part s’excuser ? Même avec la meilleure volonté du monde, il ne pouvait lui rendre les moutons. En fait il ne savait même pas comment elle savait que c’était lui le coupable mais pourtant il la croyait. Incapable de se rappeler ce qu’il avait fait la veille, il lui aurait été difficile de nier en bloc. Et la jeune femme semblait sûre d’elle, ce qui ne l’incitait pas à se défendre. Il assumait, même s’il était incapable de se rappeler avoir fait la moindre chose.

Au moins, la jeune femme finit par se calmer. Après l’avoir malmené, elle semblait soudainement vouloir laisser tomber. Peut-être se rendait-elle compte que lui faire du mal ne changerait rien au problème. Elle était clairement sur les nerfs mais sa colère retombait comme un soufflé. A croire qu’elle était lunatique. Mais Nathan n’était pas mécontent qu’elle cesse de le menacer. Son loup s’apaisa un peu mais n’était toujours pas tranquille à cause de la présence d’une inconnue sur son territoire. Toutefois, Nathan essayait de se montrer patient et courtois même si plein de questions s’agitaient dans son esprit. Il prit le temps de se vêtir puisque cela semblait déranger la jeune femme, même si un t-shirt y laissa la vie. Occupé à désespérer contre lui-même, il ne fit pas attention au fait que l’inconnue observait les photos répandues un peu partout dans la maison. Betsy faisait partie de sa vie, c’était une évidence. Il ne le cachait pas. La seule chose qu’il cachait, c’était leur relation actuelle. D’ailleurs l’étrangère le questionna à ce propos. Bien qu’il ne voyait pas trop ce que cela venait faire dans la série de questions, il ne voyait pas pourquoi il ne lui répondrait pas. Il n’avait aucunement honte de Betsy, au contraire. Et puis, cette femme n’était personne pour eux. Aucun risque qu’elle aille les dénoncer.

Mais plutôt que de parler d’elle en premier, il commença à répondre dans l’ordre. Celui qui l’avait mordu n’avait pas laissé d’adresse et n’avait pas songé nécessaire de l’éduquer. C’était vraiment une morsure volontaire et un abandon qui l’était tout autant. Mais pourquoi ? Ca il n’en avait aucune idée. Nathan répondit aussi honnêtement que possible même s’il lui manquait énormément de réponses. Il ne voulait pas s’apitoyer mais il le vivait toujours mal pour le moment. Même si la présence de Betsy lui faisait énormément de bien, ne pas se souvenir de ce qu’il faisait, ne pas contrôler sa force, ça le rendait fou. Et il se demandait s’il serait capable d’y arriver un jour sans le soutien de celui qui l’avait mordu. La jeune femme expliqua cependant que seuls ceux qu’ils appelaient des alphas pouvaient changer des humains en lycans. C’était une information capitale et il la nota bien en mémoire pour le redire à Betsy plus tard. Il songea d’ailleurs au fait qu’elle aurait probablement tout donné pour être là et pour parler à l’inconnue directement. Assurément elle l’aurait noyée de questions.

« Donc… ceux qui mordent, aident les mordus en général ? Hé bien lui il ne doit pas être au courant car il est parti aussitôt après… Peut-être que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment ou… »

Il s’interrompit. « Ou peut-être était-ce une vengeance ? ». Un chasseur mordu… C’était la pire chose. Et Nathan gardait cette possibilité en mémoire. Mais il préférait ne pas dévoiler ce qu’il était avant. Pas à un lycan. Elle voudrait sans doute sa peau après cette révélation.

« Enfin bref. Je nage en plein brouillard, je n’ai même pas conscience de ce que je fais, c’est... vexant. Mais ça n’enlève rien à ma culpabilité. Des excuses ne changeront rien mais je n’ai jamais voulu vous nuire… »


Mais par chance il n’était pas seul car Betsy était à ses côtés. Et c’était elle qui lui donnait la force de continuer, de faire les efforts nécessaires pour ne plus être un poids ou en tout cas un danger pour elle. Cette révélation sembla surprendre l’inconnue et il se demanda ce qui l’étonnait le plus. Leur différence d’âge ou le fait qu’elle soit restée à ses côtés ? C’était visiblement la 2ème option et il en fut soulagé. Il détestait sentir le jugement des autres quant à leur différence d’âge. Mais le pire dans les questions du loup-garou était la dernière formulée. Elle avait mis le doigt dessus sans le savoir. Sans doute croyait-elle que c’était improbable mais Nathan se pinça les lèvres. Devait-il avouer la vérité ? Elle allait sans doute vouloir le tuer encore plus après ça. Mais pour une fois qu’il pouvait parler à un lycan, il ne voulait pas ruiner ses chances.

« Elle m’a empêché de me suicider et elle m’aide, oui. Elle fait tout pour m’apprendre à gérer ma force, elle m’accompagne à chaque transformation… Sans elle je serai sans doute mort ou devenu fou. Ca l’a effrayé un peu au début mais… elle a trouvé ça génial. » Il eut un sourire à la fois amusé et tendre « C’est bien la seule personne sur Terre à trouver ça « trop cool ». Je crois qu’elle m’aime encore plus qu’avant. Parce qu’elle… a toujours été une grande fan des lycans. Elle les adore depuis toujours. En fait… » Il s’interrompit, poussant un léger soupir avant de baisser les yeux « … vous aviez raison. Nous sommes des chasseurs. Enfin… J’en étais un. Quant à elle… c’est moi qui l’ai formée mais… elle n’a jamais été une chasseuse. Elle aime trop les lycans pour ça et elle m’engueule si j’ai le malheur d’en tuer un. Avec le temps… elle a déteint sur moi, je ne tuais plus que ceux qui représentaient une menace directe, réelle. Ceux qui s’en prenaient à nous pendant qu’elle les étudiait de loin… Je suppose que je mérite ce qui m’arrive… Et je réalise à quel point j’ai pu avoir tort maintenant que je suis de l’autre côté de la barrière. »

Puisqu’elle lui demandait de l’argent, il le lui donna sans rien dire. Il lui devait bien ça et il estimait même que ce n’était pas assez mais il ne voyait pas quoi faire d’autre. La jeune femme le mit en garde pour l’avenir et il se rappela que Betsy lui avait laissé une note. Probablement lui parlait-elle de la nuit précédente. Il se pencha pour ramasser la note mais ne la lut pas tout de suite.

« Vous savez, je suis sûr qu’elle a essayé de m’en dissuader. Mais je ne crois pas qu’elle puisse faire quoique ce soit pour arrêter un lycan affamé. C’est déjà un miracle si je ne l’ai pas blessée à nouveau. Je suis même certain qu’elle m’a engueulé pour avoir tué vos moutons. Ce serait tellement elle… Elle m’a laissé un mot… Un compte-rendu de la nuit je pense. » Il prit le temps de le lire avant de sourire d’un air tendre, gardant les yeux fixés sur la note « Visiblement je n’ai même pas essayé de l’attaquer… Une grande première. Peut-être que le loup qui m’habite s’est calmé… Par contre elle me dit que j’ai été sage. Ou presque. Je suppose que ce presque fait référence à vos moutons… Enfin elle ne précise rien alors je ne sais pas trop… J’aimerai vraiment ne plus m’approcher de votre ferme. Au pire je… m’enfermerai au sous-sol. C’était mon idée première mais Betsy, c’est son nom, préfère que je m’entraine alors… je sors. »

Puisque la jeune femme était là, il lui proposa à manger et à boire. Elle préféra prendre simplement à boire et il hocha la tête avant de sourire lorsqu’elle se présenta. Au moins il savait maintenant à qui il avait affaire. Il s’excusa le temps d’aller préparer le thé puis s’éclipsa à la cuisine, la laissant s’installer à sa guise. Une fois l’eau chauffée, il apporta une tasse et un sachet de thé pour qu’elle puisse doser comme elle le souhaitait. En passant devant la porte défoncée, il constata qu’il n’y avait que sa voiture à lui devant.

« Voilà… Vous êtes venue à pieds… ? Je vous ramènerai chez vous si vous le souhaitez. »

Vraiment, cela l’intriguait. Car si la ferme qui lui appartenait était bien celle à laquelle il pensait, elle avait parcouru plusieurs kilomètres avant de tomber ici. Et il n’était donc pas nécessaire qu’elle se retape tout le chemin inverse. Il pouvait bien faire ça pour elle. Surtout que, éloignée de son fusil, il ne la voyait plus trop comme une menace même si elle l’avait averti qu’elle ne le louperait pas la prochaine fois.

Emily lui posa une question surprenante. Jamais il ne l’avait vue auparavant elle, il en était certain. Même si Moon Falls n’était pas une grande ville, il sortait peu et n’avait jamais fréquenté les écoles du coin. Mais lorsqu’elle lui proposa de répondre à ses questions, il se mit à sourire. Vraiment ? Elle voulait bien éclaircir certaines choses ? C’était inespéré. Et il regrettait que Betsy ne soit pas présente.

« Je suis à Moon Falls depuis mes cinq ans, je suis né au Canada. Enfin ma mère était originaire d’ici alors on y est revenus. J’habite ici depuis tout ce temps. Et je n’ai jamais été à l’école, ma mère me faisait cours ici… entre deux entrainements. Je suis pompier. Tu m’as peut-être aperçu à la caserne. »


Puisqu’elle le tutoyait, il faisait de même. En tout cas il était certain de ne pas la connaître. Même son prénom lui était inconnu. Peut-être s’étaient-ils croisés un jour sans en avoir réellement le souvenir. Il ne s’inquiétait pas vraiment à ce sujet. Venant s’installer à côté d’elle mais tout en gardant une distance respectueuse, il chercha par quoi commencer. Il avait temps de questions. Mais ce foutu bruit l’empêchait de se concentrer ! Regardant autour de lui, il cherchait d’où il venait mais n’arrivait pas à localiser la source.

« Tu entends aussi ce bruit ? » demanda t-il avant de reposer les yeux sur elle « J’ai tellement de questions… ça risque de prendre un peu de temps. Mais la première… combien de temps je vais mettre à me… stabiliser disons ? A enfin parvenir à me souvenir de ce que je fais ? A pouvoir être maitre de mon propre corps ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Ven 1 Mai - 19:31

Il semblait difficile d'apprendre quelque chose de nouveau lorsque l'on n'y connaissait rien. Emily pouvait bien donner toutes les explications qu'elle voulait, Nathan ne comprendrait pas forcément toutes ses choses du premier coup. Lorsqu'un Alpha prenait l'initiative de mordre un humain pour le transformer, il avait alors la charge de l'éduquer. Un humain fraichement mordu était alors un nouveau-né. Et les nouveaux nés avaient grand besoin d'éducation. Et, comme tout bon parent qui se respecte, cette charge d'éducation revenait à l'Alpha qui les avait mordus. Peu d'entre eux n'assumaient pas ce rôle et bien souvent, les bêtas non éduqués devenaient des omégas incontrôlables. Emily avait déjà vu les mâles de sa meute tuer un oméga qui n'avait pas été éduqué. Ça lui avait brisé le cœur. Pourquoi faire des lycans si c'est pour les laisser à l'abandon.

Emily sentit que Nathan était au courant de rien et qu'il avait besoin de savoir. La jeune femme allait devoir donc se charger de le mettre sur la bonne voie pour qu'il puisse s'éduquer lui même. Il ne connaissait même pas son Alpha. Le loup l'avait simplement mordu et abandonné à son sort. Nathan aurait pu être mort à l'heure qu'il est que son Alpha ne s'en soucierait même pas. La jeune femme soupira doucement, dodelinant de la tête.

Ce... Non, enfin si, il est forcément au courant. Un Alpha se doit d'avoir une meute et c'est ainsi qu'il la crée... En mordant ou en récupérant des Omégas abandonnés. L'Alpha est le mâle dominant et les autres sont ses bêtas. Il doit s'assurer que ses bêtas se comportent bien et se contrôlent surtout. Donc, il le sait, c'est obligatoire... Sauf... qu'il t'a abandonné.

Pinçant doucement les lèvres, Emily ressentit une grande peine pour cet homme qui ne comprenait pas réellement ce qui lui arrivait au final. Dans un sens, elle était un peu comme lui. Incontrôlable. La jeune femme soupira doucement en entendant ses mots, l'observant avant de hocher la tête. Au fond, elle le comprenait plus qu'il ne pouvait le penser. La pauvre devait être désemparé par la situation et Emily ne pouvait que le comprendre. Ce n'était pas du tout facile et les nouveaux nés devenaient très souvent fous. Ce loup, cette entité qui s'agitait en eux à vouloir les contrôler et les dominer. Certains n'avaient pas le mental pour le contrôler. Et ils finissaient pas se faire tuer.

La suite fit hausser les sourcils d'Emily si haut qu'ils donnaient l'impression de vouloir se détacher de son visage. Apparemment, la copine de Nathan était une fanatique des lycans. Qui était assez cinglés pour les adorer ? Mais le reste finit d'achever Emily qui eut l'impression qu'on venait de la frapper au ventre. Elle cligna plusieurs fois des yeux et grimaça d’écœurement. Même si les omégas qui ne se contrôlaient pas devaient être arrêtés, Emily n'acceptait pas qu'ils soient tués. Il y avait toujours un autre moyen. Et elle trouvait que les chasseurs étaient totalement inutiles. Mais il avait bien fallut qu'un abrutis lance cette mode de débile et que d'autres abrutis le suivent. Créant d'autres abrutis par la suite.

Ah oui, ça doit te faire bizarre de te dire que tu vas être chassé et peut être tué comme un vulgaire animal dangereux... Parce que maintenant, c'est ce que tu es ! Un animal terriblement dangereux ! Mais je ne vois pas bien la sensation que ça peut procurer de tuer un animal... Surtout si ce n'est pas pour le manger...

La suite laissa Emily particulièrement perplexe. En l'écoutant, elle tentait d'analyser cette relation qui unissait l'humaine et le lycan. Visiblement, il devait être vraiment amoureux d'elle pour ne pas l'avoir tué. Emily pinça doucement les lèvres, songeuse. Elle ne connaissait pas très bien les mordus mais elle connaissait le loup qui l'habitait. Mais Nathan ne semblait pas avoir finit. Betsy, sa petite amie, semblait vraiment vouloir tout faire pour l'aider. Quelque part, ça rassurait un peu Emily de savoir qu'il n'était pas seul pour affronter tout ça.

Tu dois vraiment être amoureux d'elle... Sinon ton loup l'aurait déjà tué sans rien te demander... C'est un lien très fort que même le loup ne peut pas combattre. Et plus il s'habituera à elle et moins il la verra comme une menace. C'est bénéfique pour lui comme pour toi. Cette relation que vous avez peut être transmise à ton loup avec le temps et ton adaptation pourrait être plus rapide que prévu. Il ne faut pas qu'elle change de comportement entre toi et ton loup... Ce qu'elle fait avec toi en tant qu'humain, elle doit le faire avec ton loup... Il finira par identifier cette relation en permanence, de jour comme de nuit! C'est une bonne chose que tu ne restes pas cloîtré dans ton sous sol, enchainé à un mur. Ça rendrait ton loup fou de rage et tu ne prendrais jamais le dessus... Elle a une bonne influence sur ton loup...

S'installant dans le canapé Emily leva les yeux vers Nathan qui lui demandait si elle était venue à pied. Il fallait dire que sa voiture était beaucoup trop grosse pour pister en forêt et le tracteur également. Prenant son thé après avoir remercier Nathan, elle haussa les épaules.

Oui, je n'ai pas vraiment songé à prendre ma voiture...  Merci bien, j'accepte avec joie de ne pas rentrer à pied !

Mais Emily était intriguée par ce visage. Elle était persuadée de le connaître. Mais ce que lui disait Nathan ne lui évoquait absolument rien. Elle n'avait même pas de pompier dans ses amis. La jeune femme secoua doucement son visage pour montrer que, non, elle ne le connaissait pas. Pourtant, elle l'avait déjà vu. Mais où et quand ? Emily ne savait pas. Elle n'arrivait vraiment pas à mettre le doigt dessus. Pourtant, ces yeux. Elle les connaissait. Elle avait la sensation de voir ceux de Samuel. Mais ils ne devaient pas être rare. Le jeune homme finit par rompre le silence en lui disant qu'il entendait quelque chose. Emily fronça les sourcils et tendit l'oreille, n'entendant rien de douteux ou suspect. C'est alors que les battements du cœur de son bébé parvinrent à ses oreilles. Emily se détendit légèrement, soupirant. À force, elle ne l'entendait presque plus, c'est quotidien pour elle.

Oh... Ce sont les battements de cœur de mon bébé... Les lycans ont la capacité de les entendre ! Il est un peu stressé quand je m'énerve... Il va finir par se calmer... Désolée si ça te perturbe !

Mais Nathan avait des questions et Emily ferait de son mieux pour l'aider à trouver des réponses. La jeune femme pinça les lèvres, pensive. Elle ne savait pas trop comment fonctionnait les mordus. Elle était issue d'une famille de sang pur et donc elle avait apprit à maîtriser sa force et le loup qui sommeillait en elle depuis qu'elle était toute petite. Elle se doutait que ce n'était pas si simple pour un adulte de devoir se maîtriser. Emily haussa les épaules.

Je ne sais pas Nathan... Ça ne dépendra que de toi... Il faut que... Hum... Ne voit pas ton loup comme un problème ou un parasite... Vois le comme une extension de toi. C'est toi mais... d'une version différente ! Mais ça reste toi. Ce sera toujours toi ! Et ne le laisse pas te montrer le contraire. Il te le prouve déjà en acceptant la présence de Betsy... Tu sais, ton loup est la partie animale de toi mais les sentiments humains peuvent le perturber et l'affaiblir. Ils peuvent t'aider à prendre le contrôle. Je trouve que vous vous débrouillez vraiment bien et quand tu te maîtriseras, je suis persuadée que tu as une harmonie parfaite avec ton loup...

D'un geste compatissant, Emily lui tapota doucement le bras, le non blessé. Puis soudainement, elle s'agita, comme piqué par quelque chose. Un souvenir lui revenait en mémoire et elle fixait Nathan comme s'il était un fantôme. Elle savait où elle l'avait vu. Il était le portrait craché de Liam, le père de Samuel. Comment était ce possible. Emily se leva rapidement, fouillant les poches de son jean. Elle en tira alors son portefeuille et l'ouvrit, fouillant un peu dedans. Elle avait toujours conservé une vieille photo où elle devait avoir seize ans dessus. C'était pour l'anniversaire de Samuel, ils avaient fait une immense fête dans le jardin de chez les parents d'Emily. Les deux familles avaient été réunies plus quelques amis de lycée. Et ils avaient prit une photo où tout le monde s'était retrouvé dessus. Emily adorait cette photo qu'elle appelait « les années bonheur ». Samuel avait ses parents et Emily sa sœur et son beau frère. Et Tommy, avait ses parents. La jeune femme colla la photo sous le nez de Nathan, collant son index sur Liam pour indiquer son emplacement.

Voilà où je t'ai vu... Tu es son portrait craché...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Ven 1 Mai - 21:30

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Bien qu’Emily n’avait pas saisi l’ironie des propos de Nathan, ce dernier ne lui en voulait pas. Comment aurait-il pu ? Elle lui apportait des réponses qu’il n’aurait eu nulle part ailleurs. Même si leur rencontre avait mal commencé, il était à présent heureux qu’elle soit là. Même si elle était assurément un lycan confirmé, il ne se sentait plus seul. Bien sûr il avait Betsy mais c’était différent. Elle était humaine et ne pouvait pas se mettre à sa place. Mais ce qu’elle lui disait ne le rassurait pas forcément. L’alpha qui l’avait mordu l’avait laissé pour mort. Après tout, il aurait très bien pu mourir vu comment il avait été malade.

« Je vois… Il espérait peut-être que je meurs après tout. »

Et se débrouiller seul dans cette nouvelle condition était extrêmement difficile. Il n’arrivait même plus à se comprendre lui-même, se comportant différemment, ressentant les choses autrement… Il se faisait peut tout seul parfois. Il avait la sensation d’être un spectateur qui ne contrôlait même plus son corps ou ses envies. C’était un combat quotidien qui l’épuisait petit à petit. Mais Betsy était ce qui lui permettait de tenir et de se fixer des objectifs. Ainsi il conservait la tête hors de l’eau. Mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait sa nouvelle condition. Jusqu’à présent il voyait son loup comme un poids, presque comme un ennemi, un squatteur agressif qu’il devait combattre pour essayer de  rester lui-même.

La jeune femme le questionna et il répondit avec franchise. Il ne voulait pas se mettre à dos le premier lycan qu’il rencontrait en mentant. Toutefois, il espérait qu’après sa déclaration, elle n’essaierait pas de le tuer tout de même. Par esprit de vengeance peut-être. Après tout, il ignorait le point de vue des lycans sur les chasseurs mais il doutait qu’ils soient appréciés. Bien qu’elle grimaça, elle ne l’insulta pas ou ne le frappa pas. C’était déjà ça. Toutefois, elle se permit de donner son avis sur la question, ce qui ne le surprit pas plus que ça. Maintenant qu’il était de l’autre côté de la barrière, il comprenait ce que cela pouvait faire.

« Je suis un animal dangereux oui, j’en ai conscience… Ce n’est pas pour rien que j’ai voulu me tuer pour éviter que quelqu’un d’autre soit forcé de le faire ou pour éviter de tuer Betsy… On ne tue pas pour le plaisir. Enfin pas moi. Depuis tout petit ma mère m’a entrainé à tuer des lycans. Je les ai toujours vu comme des monstres incontrôlables qui dévoraient les humains alors… plutôt que de rester sans rien faire, au moins je pouvais contribuer, défendre la population. C’était ce que je croyais… Betsy m’a fait voir les choses différemment et puis… tout ça m’est arrivé. Un juste retour de bâton. A moins que… » Il s’interrompit, songeur, comme s’il avait eu une révélation « Et si l’alpha avait fait ça pour se venger ? Me faire devenir un lycan pour que je sois chassé à mon tour ? »

Il n’en savait rien mais il avait besoin de réponse. Alors tout lui semblait probable. Quoiqu’il en était, même avec la meilleure volonté du monde, il savait qu’il ne pourrait pas forcer son loup à agir comme il le voulait. Il n’en avait même pas conscience ! Mais la jeune femme voyait les choses différemment. Grâce à Betsy, elle estimait qu’il pourrait se contrôler bien plus facilement. Son amour pour elle était suffisamment fort pour que cela l’empêche de lui faire du mal. C’était déjà une bonne chose. Mais de là à lui obéir… Néanmoins il nota chaque conseil qu’elle lui donna, s’efforçant de s’en souvenir pour en toucher un mot à Betsy plus tard. En tout cas, il réalisait que sa compagne avait eu raison sur toute la ligne et qu’il aurait mieux fait de l’écouter plutôt que d’absolument vouloir se comporter comme un animal en cage. Il observa Emily avec un sourire tendre, hochant légèrement la tête.

« Je l’aime oui… Depuis longtemps. Elle est tout pour moi. Si je la perdais, je ne m’en remettrais pas. C’est pour ça que j’ai très mal vécu le fait de l’avoir blessée. Ca… Je me suis vu juste comme un monstre incontrôlable et oui, j’ai eu peur… Mais c’était pas la bonne solution. Elle voyait les choses autrement, elle voulait laisser mon loup s’exprimer, ne pas le retenir. En fait, elle avait une bien meilleure vision des choses que moi… Merci pour les conseils, je lui en parlerai dès qu’elle rentrera. Je ne veux plus être un danger. Ni pour elle ni pour les autres… »

Puisqu’elle était venue à pieds jusqu’ici, il proposa naturellement de la ramener. Marcher n’allait pas la tuer mais il ne voulait pas non plus qu’elle doive se débrouiller. Et puis il lui devait bien ça. Il fut content qu’elle accepte et hocha la tête pour confirmer la chose. Il ne lui resterait plus qu’à lui dire quand elle souhaiterait quitter les lieux mais il espérait que ce ne serait pas trop rapidement car il avait encore beaucoup de questions. Mais avant tout il lui donna son thé, la laissant boire un peu tranquillement le temps qu’il cherche les questions qu’il allait pouvoir lui poser. Mais ce bruit, ce foutu bruit l’empêchait de réfléchir. C’était incessant, régulier mais rapide et il ne comprenait pas ce que c’était. Depuis qu’il était lycan il entendait plein de sons qu’il n’avait jamais entendu auparavant. Mais ça, c’était nouveau.

Emily, après quelques secondes de réflexion, lui avoua qu’il s’agissait des battements de cœur de son bébé. Nathan haussa les sourcils et baissa les yeux vers son ventre comme s’il pouvait voir le bébé à travers vêtements et peau. Ca c’était une première. C’était donc des battements de cœur ? D’un fœtus ? Il ne devait pas être bien vieux vu le peu de ventre qu’avait Emily. Mais maintenant qu’elle lui avait dit, il devinait une petite bosse sur ce bidon.

« Oh ? Tu es enceinte ? C’est fou ce bruit… C’est comme une échographie… sans machine. Désolé de l’avoir fait s’affoler, j’espère que ça va aller mieux… » Il eut un sourire tendre, pensif « J’espère que j’aurai des enfants aussi un jour… Oh d’ailleurs à ce propos ! Un lycan peut avoir des enfants avec une humaine… ? Enfin… comment ça marche ? »

Maintenant que son statut avait changé, il ne savait plus. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il ne voulait pas perdre Betsy. Mais il ignorait les limites d’une relation entre lycan et humain. L’homme qui avait mis Emily enceinte était probablement un lycan. Mais tout cela restait très flou pour lui. Contrairement à Betsy, jamais il n’avait cherché à connaître le mode de vie des lycans. Et au fond, il espérait vraiment que sa relation avec Betsy était possible. Sinon il aurait vraiment tout perdu.

Pour le moment il mitraillait Emily de questions. Il en avait tant. Mais la jeune femme ne semblait pas être en mesure de pouvoir lui répondre. Tout ne dépendait que de lui. Voilà qui ne l’avançait pas trop car il n’avait pas la sensation de faire de progrès. Mais encore une fois, elle le conseilla. Ne pas voir le loup comme un ennemi… Plus facile à dire qu’à faire quand ils se disputaient pour le même corps. Néanmoins, Nathan savait qu’elle avait raison. Il devait trouver un terrain d’entente avec son loup s’il voulait pouvoir continuer à vivre normalement.

« Hmm je comprends… Donc je dois l’accepter… Je l’avais seulement vu comme une gêne jusqu’ici… Je fais tout à l’envers. Je n’ai plus qu’à me montrer patient… et moins réfractaire. »

Le geste d’Emily le fit sourire. Cette femme était gentille et il se trouvait vraiment stupide d’avoir chassé ses semblables. Vraiment, il se méprenait complètement sur les lycans. Sa mère était donc dans le faux. Depuis le début. Mieux valait qu’il parte sur de nouvelles bases. Et après le geste d’Emily, il songea à aller soigner cette blessure au bras. C’était d’ailleurs fort étrange qu’il ne guérisse pas. Ses autres blessures s’étaient toujours régénérées rapidement.

« Pourquoi je ne guéris pas… ? D’ordinaire je régénère vite mais là… Rien à faire. » fit-il en soupirant avant de se lever « Je vais chercher de quoi faire un bandage, je reviens. »

Il se dirigea vers la salle de bain, attrapa la trousse de secours puis revint s’asseoir dans le canapé, posant la trousse sur la table basse. Emily sembla prise d’un sursaut et se mit à fouiller dans son portefeuille. Un truc urgent qu’elle avait oublié ? Nathan la laissa faire, commençant à se soigner. Puis une photo apparue sous ses yeux, le coupant dans son geste. Il recula un peu la tête pour regarder la photo qu’Emily lui montrait. Elle disait le connaître de là mais il ne connaissait aucune personne sur la photo. Ou plutôt si, il reconnut Emily. Bien plus jeune mais c’était bien sa bouille. Les autres lui étaient inconnus. Il y avait bien un type qui lui ressemblait un peu mais il n’y fit pas tellement attention, se focalisant sur la personne que lui désignait Emily. Là, sur le papier glacé, il eut l’impression de fixer un miroir. L’homme était plus âgé que lui, la quarantaine sans doute, mais il lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Son regard était dur, un peu mélancolique même s’il souriait. Ses cheveux plus longs. Mais c’était lui.

Nathan en lâcha ce qu’il tenait, la bouche entrouverte. Il tendit la main pour s’emparer de la photo, la détaillant comme si l’homme allait finir par changer de visage. Mais non. Même Emily affirmait qu’ils étaient similaires. Il en perdait la parole. Qui était cet homme qui lui ressemblait tant ? Un frère caché ? Impossible, il était trop vieux. Mais alors… ? Nathan leva la tête vers Emily, lui lançant un regard perdu, plein d’interrogation.

« C’est… c’est mon père ?? »

Jamais il n’avait connu son père. Tout ce qu’il savait de lui était son prénom. Un bien maigre indice. Sa mère avait toujours refuser d’en parler. Et voilà qu’une inconnue, lycan de surcroit, affirmait le connaître. Mais était-ce seulement lui ? La coïncidence était trop grosse.

« Je n’ai jamais connu mon père… Ma mère ne m’en parlait jamais… Elle me disait juste que je lui ressemblait… Et je sais qu’il s’appelait Liam… C’est tout. Qui est cet homme pour toi… ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Dim 3 Mai - 17:53

Emily ne répondait rien quant à la question du pourquoi l'Alpha l'avait mordu. Déjà parce qu'elle n'avait aucune réponse à lui fournir et ensuite parce qu'elle n'était pas certaine de ce que le jeune homme avançait. Tout ce qu'elle voyait, c'était un nouveau né abandonné qui risquait probablement de se faire tuer. Et de faire tuer sa copine dans ce sens. Pour quel motif un Alpha mordrait un chasseur pour le punir. Ce n'était clairement pas une punition mais une porte ouverte à devenir le pire chasseur du monde. Nathan disait ne pas être un tueur de lycan pour le plaisir mais parce qu'on l'avait éduqué comme ça. Emily lâcha un rire moqueur, déconcertée par le manque d'intelligence de cette sous race qu'elle commençait vraiment à détester. Mais heureusement, sa copine semblait être une toute autre personne. Emily n'était pas sûre que la PETA accepte d'inscrire les lycans sur la liste des espèces en danger et en interdise la chasse. La jeune louve soupira doucement, détournant le regard, la mâchoire crispée.

Honnêtement... Les humains sont des abrutis congénitaux qu'il faudrait éliminer un par un, comme ils le font avec nous... On ne... mange pas les humains. Du moins, pas les lycans qui se contrôlent... On les tue que s'ils ont se sent menacé... Et menacé, on l'est souvent je trouve... Sans raison...

Nathan restait dans son interrogation. Il se demandait si l'Alpha avait fait par punition. Un revers de bâton. Emily haussa les épaules. Elle n'en avait pas la moindre idée mais ça lui semblait assez étrange qu'un Alpha agisse de cette manière. Surtout qu'en tant que nouveau né, Nathan ne se souvenait probablement pas de ses nuits. Alors, il ne se sentirait même pas traqué. Emily trouvait plausible mais ridicule. Enfin, ce n'était pas parce qu'ils appartenaient à une autre race qu'ils n'en étaient pas moins stupide. Soupirant doucement, Emily écouta Nathan lui faire un exposé sur sa petite amie.

Emily n'approuvait pas forcément le métissage mais elle voyait bien que le jeune lycan avait des sentiments sincères pour sa compagne. Emily n'était pas certaine qu'il soit au courant de ce qu'il se passait quand un loup donnait son amour à quelqu'un. Surtout que sa demoiselle semblait vraiment être importante pour lui. Emily ne savait pas vraiment si elle devait le mettre au courant pour ça, se contentant de lui lancer un petit sourire. C'était certes mignon mais il paierait le prix de son amour si elle venait à se trouver quelqu'un d'autre. Un loup au cœur brisé n'était plus vraiment un loup heureux. Quoi qu'il en soit, elle se demandait si tout ça était une bonne chose.

Nathan avait remarqué qu'elle était venue à pied et lui proposait de la raccompagner chez elle des qu'elle le souhaiterait. Emily ne comptait pas reste trop longtemps chez lui, elle n'avait même pas terminé tout ce qu'elle avait à faire à la ferme. Mais ils changèrent rapidement de sujet lorsque Nathan lui parla du bruit qu'il entendait. En effet, en étant lycan lui même, il devait probablement entendre le cœur de son bébé qui battait dans son ventre. Emily l'entendait si souvent qu'elle finissait par l'oublier. Instinctivement, la jeune femme glissa une main sur son ventre. Le bébé finirait par se calmer.

Puis, le jeune homme commençait à lui poser des questions de savoir s'il pourrait avoir des enfants. La jeune femme pensait alors à se métissage qui tuait sa race. Emily n'aimait vraiment pas penser qu'un lycan et une humaine puissent se reproduire mais elle ne pouvait pas non plus les empêcher de le faire. Emily hocha doucement son visage.

Oui, vous pouvez avoir des enfants... Cependant... Ce sera un bébé humain. La plupart des lycans n'aiment pas le métissage. Ça tue notre race. D'ailleurs Nathan, tu dois savoir quelque chose. Lorsqu'un lycan aime, il n'aime qu'une fois. Tu n'es plus humain désormais et tu sembles avoir donné ton cœur et ton amour à ta copine. Tu n'aimerais plus jamais personne d'autre qu'elle. L'ennui, c'est qu'un humain se pose très rarement. Il a souvent plusieurs partenaire dans une seule vie. C'est un risque à prendre...

Emily savait que ça ne plairait pas comme révélation mais elle se devait de le lui dire. La jeune femme poussa un léger soupir et bu tranquillement son thé avant de changer de sujet à nouveau, expliquant à Nathan la manière dont il devait s'harmoniser avec son loup. Étrange conseil quand on savait que la jeune femme n'était pas capable de se l'appliquer à elle même. Elle avait mis son loup en veille au fond d'elle et elle le gardait ainsi, essayant de ne pas le réveiller car elle savait pertinemment qu'il prendrait le contrôle. Mais Nathan semblait comprendre ce qu'elle lui expliquait. Et il verrait bien par la suite que ce n'était pas si difficile à faire une fois que c'était maitrisé.

Le jeune homme montra alors sa plaie, lui demandant pourquoi il ne guérissait pas. À première vue, c'était une morsure d'un autre lycan. Emily se souvint alors du cadavre humain qu'elle avait trouvé dans la forêt. Rien qu'à l'odeur, elle avait compris qu'il s'agissait d'un lycan. Et elle avait bien vu les traces sur sa peau qui définissait alors qu'il s'agissait là d'un règlement de compte entre deux lycans. Voici donc celui qui avait gagné. Emily leva les yeux vers Nathan. Ce dernier quitta le salon un court instant avant de revenir avec de quoi se soigner. La jeune femme l'observa faire et son côté médecin le poussa à arrêter et à prendre le relais. C'est alors qu'Emily lui soigna le bras avec douceur.

Les blessures infligées par l'argent et les autres lycans sont plus longues à guérir que les blessures normales...

Mais Emily cessa rapidement les soins alors qu'elle se souvenait où avoir vu Nathan. Enfin, au fond, ce n'était pas lui. Ou alors il était extrêmement bien conservé depuis le temps. C'est alors qu'elle sorti une photo de son portefeuille et la montra à Nathan, montrant aussitôt le père de Samuel. La jeune femme avait la sensation de nager en plein cauchemars. Comment Liam et Nathan pouvaient être aussi similaires sans se connaître. Nathan fut même choqué de ce qu'il avait sous le nez et sa question angoissa Emily. Elle ne le cachait même pas.

Je ne sais pas Nathan...

La suite finit d'achever Emily qui se laissa tomber sur la table basse pour être assise. Elle fixait Nathan comme s'il était fou, pinçant les lèvres. Ses yeux brillaient légèrement, comme si elle allait se mettre à pleurer. Si réellement Liam était le père de Nathan, Samuel ne s'en remettrait jamais. Elle en était certaine. Et surtout, comment elle allait lui annoncer ? Pourquoi Liam n'avait jamais parlé de ce fils caché ? Ce n'était que des suppositions mais Emily préférait voir loin plutôt que de nier tout ça.

Cet homme s'appelait Liam Carter... C'était le père de mon fiancé, le garçon qui me tient dans ses bras...

Emily observa Nathan un long moment. Même si Samuel n'était pas le portrait craché de son père, il lui ressemblait énormément. Et à force de regarder Nathan, Emily se sentit soudainement très mal. Elle voyait Samuel en lui. Ça ne pouvait pas être réel. La jeune femme finit par se lever, récupérant la photo après lui avoir arraché des mains.

Je vais partir... Je... Je reviendrais te voir si j'en sais plus... Ne parle de ça à personne s'il te plait. Je ne tiens pas à ce que Samuel soit au courant. Sa relation avec son père n'était pas... facile et ça ne ferait qu'enfoncer son sentiment qu'il n'était pas le fils qu'il voulait...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Lun 4 Mai - 10:29

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Avouer à un lycan être un ancien chasseur n’était pas simple. Parce qu’il n’avait jamais été comme Betsy. Bien qu’elle avait eu de l’influence sur lui, il était resté un chasseur, fidèle à ce qu’on lui avait enseigné. Pourquoi aurait-il remis tout ça en cause ? Les lycans étaient dangereux. Et il en était encore plus certain maintenant qu’il en était un, incapable de se souvenir de ce qu’il faisait. Mais pourtant, face à Emily, il réalisait qu’il se trompait. Pas sur toute la ligne mais suffisamment pour se sentir coupable. Il avait fait fausse route et c’était trop tard. Rien qu’à voir la réaction de la louve, il sentait qu’il ne devait pas être placé bien haut dans son estime. Et il ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Sa vision des humains était particulière mais c’était sans doute justifié. Peut-être avait-elle perdu des proches à cause des chasseurs. Leur apparence animale ne devait pas jouer en leur faveur.

« Je ne vais pas chercher d’excuses, je constate que vous avez raison maintenant… Je suppose que comme vous faites peur aux gens, qui ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas, ils se focalisent sur un problème ou deux pour condamner toute une race. Je l’ai pensé aussi à une époque. Et… je n’ai pas cherché à remettre en cause ce que m’a inculqué ma mère. M’excuser ne servira à rien et je ne peux rien faire pour les autres humains mais… je suis navré. »

Peut-être que sa morsure était là une punition. Une façon de le rendre incontrôlable et qu’il se fasse tuer par la suite, devenir la bête qu’il chassait. Il n’en savait trop rien, ne comprenant toujours pas les raisons qui avaient poussé un alpha à le transformer. Mais si cet alpha était fou pour une raison ou une autre, il pouvait chercher longtemps sans trouver de réponse. Emily n’en savait pas plus que lui et il préféra laisser tomber. Tant de scénarios pour aucune réponse au final. Tant pis, il devrait s’en contenter.

Intrigué par le bruit qu’il entendait régulièrement, Nathan apprit en fait qu’il s’agissait du bébé d’Emily. Fatalement, si un lycan pouvait avoir des enfants, il voulait être informé des possibilités. N’étant plus humain, ses rêves d’avoir toute une petite famille s’était quelque peu envolé. Il ignorait complètement ce qu’il allait devenir à présent, les possibilités qui s’offraient à lui. Par chance, Emily confirma la chose. Mais il y avait un mais. S’il avait un enfant avec Betsy, il serait forcément humain. C’était sans doute mieux non ? Il ne savait pas trop. Au moins il ne risquait pas de se faire chasser comme lui. Toutefois, la précision d’Emily le fit culpabiliser d’avoir une telle pensée. Si le gêne humain était plus fort que le gêne lycan dans un métissage… il n’était pas étonnant que leur race diminue. Les couples lycans humains étaient-ils si fréquents que ça ?

« Un humain, d’accord… Mais ne pouvez vous pas vous reproduire par la morsure justement ? Enfin quand ça se passe bien. Bon ce n’est pas pareil que d’avoir un enfant à soit mais c’est toujours une solution. Enfin je ne sais pas. Désolé si ça semble bête comme remarque… Le monde des lycans m’est encore pas mal inconnu. »

Mais la jeune femme ne s’arrêta pas là et précisa que puisqu’il aimait déjà Betsy, il n’aimerait plus jamais quelqu’un d’autre. Un lycan n’aimait qu’une fois et il avait déjà fait son choix même si cela datait d’avant sa transformation. Cela ne lui posait aucun problème mais ce qu’elle ajouta lui fit un peu peur. Non pas qu’il doutait de Betsy, elle l’aimait depuis longtemps, il le savait bien. Et elle avait patienté jusqu’à ce qu’il se décide enfin. Mais rien ne scellait son amour à elle malgré tout. Cependant, il croyait en elle et en l’amour qu’elle lui portait.

« Je l’aime oui… et ça tombe bien car je ne comptais pas en aimer une autre. Elle est encore jeune alors je ne sais pas, peut-être qu’elle finira par se lasser de moi… Mais j’ai foi en elle. Quelques soient ses choix, je l’aimerai de toute façon alors… Autant faire avec. Je resterai à ses côtés. Mais merci de me prévenir. »


Il ne savait pas trop s’il devait en informer Betsy ou pas. Il ne voulait pas qu’elle se sente obligée de rester à ses côtés à cause de ça si jamais un jour, elle finissait par ne plus l’aimer. Certes il ne s’en remettrait jamais mais il ne voulait pas non plus lui imposer quoique ce soit. Ce n’était plus de l’amour à partir du moment où l’un d’eux devait se sacrifier et mettre ses envies de côté. Il espérait surtout que la jeune femme ne se lasse pas du lycan qu’il était devenu. Même si elle les admirait, elle finirait peut-être par en avoir assez s’il ne progressait pas assez vite. Cela lui faisait un peu peur mais il préférait ne rien dire sur le sujet. C’était à lui de tout faire pour que cela n’arrive pas.

Blessé au bras par un lycan, Nathan constatait que cela ne guérissait pas, que sa chair restait meurtrie et marquée par les crocs de son agresseur. Enfin agresseur… il n’en savait rien. Peut-être avait-il attaqué un lycan sans défense en étant pris d’un excès de folie ? Au moins ce n’était pas Betsy. Mais cette blessure l’intriguait. Comme c’était vexant de ne se souvenir de rien… Ramenant de quoi se soigner, il entreprit de panser sa plaie afin qu’elle ne reste pas à l’air et qu’elle puisse guérir normalement, il l’espérait. Mais Emily ne resta pas sagement à attendre qu’il ait fini, elle prit le relai et il se laissa faire. Elle semblait savoir ce qu’elle faisait. Il lui fit un sourire reconnaissant alors qu’elle répondait à sa question.

« Oh, les autres lycans aussi… je vois. Bon au moins je ne risque pas de me retransformer, c’est déjà ça. » fit-il remarquer avec un léger sourire « Cette capacité de régénération, c’est fou… Ce n’est pas trop difficile de vivre parmi les humains ? De faire en sorte qu’ils ne se rendent compte de rien ? Cacher sa vraie nature ça devrait… être interdit. » ajouta t-il en soupirant

Maintenant il réalisait à quel point la vie d’un lycan parmi les humains ne devait pas être facile. Il ne savait même pas s’il parviendrait à reprendre son travail normalement. S’il était blessé, il risquait de se régénérer devant ses collègues. Mais au moins, il pouvait prendre des risques sans trop de problèmes.

Emily laissa son bandage en plan le temps de lui montrer une photo. Une photo où il se trouvait sans en avoir le moindre souvenir. Et pour cause, ce n’était pas lui mais un homme qui lui ressemblait en tous points. La ressemblance était trop évidente pour qu’il n’y ait aucun lien, surtout que Nathan n’avait jamais connu son père. Et là, avec cette photo, il se posait un million de questions sans trouver la bonne réponse. Quelque part, il avait un peu peur de l’avoir mais il demanda tout de même. Sauf qu’Emily n’en savait pas plus que lui. Il fit une mine déçue et reporta ses yeux sur la photo, n’arrivant pas à détacher son regard de cet homme qui lui ressemblait tant.

Il dévoila alors le peu qu’il savait sur son père et Emily vint s’asseoir devant lui comme s’il venait de lui annoncer quelque chose de très grave. Etait-ce si horrible que ça si cet homme était effectivement son père ? Assurément elle le connaissait. Mais qu’est-ce qu’elle ne lui disait pas ? En tout cas, cela ne laissait pas la jeune femme indifférente. Enfin, elle lui donna quelques informations. Et lorsqu’elle précisa que le prénom était le même, Nathan n’eut plus de doutes. Il y avait trop de coïncidences pour que cela soit juste le fruit du hasard. Il s’agissait forcément de son père.

Seulement, Nathan n’eut pas tellement l’occasion de s’en réjouir –devait-il le faire d’ailleurs ?- puisqu’Emily apporta une précision qui le fit frissonner. Etait ? Alors il était mort. Ou disparu. En tout cas il n’était plus là. Nathan ne savait pas trop s’il devait être content d’en apprendre enfin sur son père ou s’il devait être peiné de savoir qu’il ne le rencontrerait jamais. Il oscillait entre deux sentiments bien différents et il se sentait encore plus perdu qu’avant. Mais lorsqu’Emily évoqua un autre fils, il releva les yeux vers elle, presque choqué. Il était le père de quelqu’un d’autre ? Rapidement, il reposa les yeux sur la photo et observa celui qui tenait Emily dans ses bras. C’était le garçon qui lui ressemblait. Bien qu’ils restaient différents, ils avaient un énorme air de famille, personne ne pouvait le nier. Ainsi il avait donc un frère en prime ? Et ce frère était le petit ami de la femme qui se tenait devant lui ? Trop de découvertes d’un coup pour Nathan.

« C’est… il est mort… ? Et lui c’est… mon frère ? »

Il n’en revenait pas. Toute sa vie il avait voulu avoir des réponses et maintenant qu’elles arrivaient toutes d’un coup, il se posait encore plus de questions. Fixant la photo comme s’il pouvait avoir davantage de réponses rien qu’en la regardant, il sursauta légèrement lorsqu’Emily la lui retira brusquement des mains. Il leva le nez vers elle, surpris de sa réaction mais la suite acheva de l’inquiéter. Elle ne voulait plus parler de tout ça. Sauf que Nathan souhaitait l’inverse. Elle ne pouvait pas partir comme ça en le laissant avec ses questions. Elle seule pouvait le renseigner, lui donner enfin des informations sur son père. Elle semblait bien le connaître, c’était la personne idéale. Mais elle voulait partir et ne souhaitait pas qu’il parle de tout ceci, expliquant que cette révélation serait des plus difficiles pour Samuel. Qui était Samuel ? Probablement ce fameux frère lié à elle. Et cette dernière phrase, il ne savait pas trop comment la prendre. Liam regrettait-il d’avoir abandonné son premier fils, le faisant ressentir à l’autre ? Il n’en savait rien. Mais plus cela avançait, plus des questions se posaient.

Nathan se redressa d’un coup et attrapa Emily par le bras, plantant son regard dans le sien. Il ne fallait pas qu’elle parte ! Pas maintenant, pas après tout ça !

« Non ! Reste ! Ne me laisse pas comme ça maintenant ! » rugit-il presque

Réalisant ce qu’il faisait, il la lâcha aussitôt et s’éloigna d’un pas avant de soupirer. Il détestait agir de la sorte, avec une impulsivité qu’il ne connaissait pas. Il avait constamment l’impression d’être sur les nerfs. Baissant les yeux, il se frotta la nuque d’un air coupable.

« Excuse moi… Je déteste ma nouvelle façon de réagir. C’est juste que… tout ça c’est trop fou, trop nouveau d’un coup… J’ai tellement de questions… Mais je comprends que ce soit dur pour toi aussi. Je vais te ramener chez toi… Juste… promet moi que tu reviendra… que tu ne me laissera pas dans le flou. »

Sans réellement attendre de réponse, il se dirigea vers la sortie et enfila ses chaussures, ne prenant pas la peine de se vêtir davantage. De toute façon il n’avait pas froid et il resterait en voiture, ce n’était pas comme s’il sortait. Il se dirigea jusqu’à son véhicule puis l’ouvrit pour qu’Emily puisse grimper. Il monta à son tour et démarra, attendant qu’elle soit installée.

« Tu vis à la ferme à quelques kilomètres d’ici donc, c’est ça ? Je connais le chemin mais je n’y étais jamais allé. Enfin… pas en humain en tout cas. »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 6 Mai - 19:09

Nathan était dans une belle impasse et Emily avait de la peine pour lui. Ça n'avait rien de sympa de se retrouver dans une nouvelle situation comme celle là, surtout si on ne savait pas comment s'en sortir. Bien qu'il ne soit pas seul, Emily comprenait que son nouveau lui ne lui plaisait pas forcément. Lui, le chasseur de lycan le voilà transformé en proie. Parce que, bien que l'on disait que les lycans étaient des prédateurs, ils étaient surtout les proies du plus grand prédateur de la terre. L'homme. L'être humain. Celui là même qui était une partie d'eux. Et prendre la défense des autres chasseurs comme s'il en était le porte parole agaça Emily. Il s'excusait comme s'il était encore l'un d'eux. Emily soupira doucement mais ne répondit rien. Il n'y avait rien à répondre de toute manière. Nathan devait désormais comprendre qu'il n'était plus un humain mais bien un lycan. Et qu'un jour, ce serait lui le chassé et non plus le chasseur.

Emily trouvait que le monde était déjà assez compliqué entre les chasseurs et les lycans. Les mordus abandonnés ne faisaient qu'enfoncer cette sensation que les lycans étaient de terribles prédateurs assoiffés de sang et de chair fraîche. Et la plupart du temps, les contes, les légendes disaient que les lycans étaient des tueurs d'humain. Après n'était ce pas comme ça que l'on formait les chasseurs maintenant ? Peu de chasseurs avaient eut la chance de réellement connaître les lycans pour ce qu'ils étaient réellement. Une race à part qui tentait de faire sa place dans ce monde totalement gouverné par une race stupide et se pensant supérieure. Emily n'était pas idiote. Elle savait que si ses semblables se dressaient contre l'être humain, la terre serait rapidement peuplée que de lycan. Pas qu'elle montait sa race sur un podium en les proclamant race supérieure mais un peu en fait. Elle savait parfaitement que les lycans pourraient aisément tuer tous ses abrutis d'humains et de chasseurs malgré qu'ils possédaient des armes redoutables. Si une guerre s'engageait entre les deux races, elle connaissait déjà l'issue de la victoire.

Mais le problème n'était pas là pour le moment. Elle devait donner quelques précisions à Nathan sur ce qu'était d'être un lycan. Le jeune homme semblait fou d'amour pour son humaine mais combien de temps s'écoulerait avant qu'elle ne lui brise le cœur. Parce que c'était ce qui arriverait un jour. Mais avant tout, Nathan voulait avoir des précisions sur leur façon de s'accoupler et ce que le métissage donnerait. Emily n'avait pas très envie de s'étendre sur le sujet. Non, ce n'était pas comme d'avoir son propre enfant et ils n'allaient pas mordre un bébé. Ça le tuerait. Elle trouvait sa réflexion stupide. Emily le lui fit comprendre en poussant un soupir blasé.

La suite ne plairait pas plus à Nathan. Mais il ne comprenait pas que son humaine finirait probablement par mourir de vieillesse un jour. Et qu'il serait abandonné malgré tout. Mais Emily n'avait pas envie de tout lui dévoiler et préférait lui laisser le loisir de découvrir tout ça par lui même. Elle n'allait pas le materner non plus. Le jeune homme semblait tellement ne rien savoir sur sa nouvelle race que c'en était presque étonnant qu'il soit encore en vie. Emily leva les yeux vers lui à la question. Elle pencha la tête sur le côté, le fixant avec interrogation. Lui le chasseur n'avait probablement jamais remarqué tous les lycans qui peuplaient Moon Falls. Sûrement parce qu'il ne s'imaginait pas que la communauté lupine puisse être aussi dense. Les lycans se cachaient oui mais ils restaient pourtant très visibles quand on savait les observer. À croire qu'un chasseur n'était pas formé à ça. Emily se mit à rire, moqueuse.

Tu trouveras la réponse toi même... Crois moi...

Les humains étaient juste trop stupides pour se rendre compte de quoi que ce soit. Mais Emily se rendait compte surtout que les lycans étaient d'affreux cachotiers. Maintenant qu'elle en avait la preuve directe, elle ne savait plus quoi penser ou faire. Elle ne faisait que se demander comment Samuel accueillerait la nouvelle. La jeune femme n'avait aucune envie de lui briser le cœur mais son père le ferait pour elle. Et à titre postum d'ailleurs. C'en était écœurant de se dire que tout ce temps, Liam n'avait fait que mentir à sa famille, ses amis. Emily se sentait soudainement très mal et pourtant, elle répondait à Nathan. Elle lui présentait même Samuel. Si Nathan était réellement le fils de Liam, alors Samuel était son frère. Et elle ne savait pas comment Samuel le prendrait. Mal peut être. Mais ce n'était pas ce qui l'inquiétait le plus. Pourquoi Liam avait il abandonné femme et enfant ? Emily parlait de Liam au passé et c'était bien normal puisqu'il était mort. Mais elle se doutait bien qu'il ne pouvait pas être au courant vu qu'il venait d'apprendre qu'il était son père. La jeune femme soupira doucement.

S'il s'avère que Liam était ton père, alors oui, c'est ton frère...

Mais c'en était trop pour Emily. Elle sentait sa tête tourner rapidement après trop de révélations. La jeune femme récupéra sa photo pour la ranger et annonça à Nathan qu'elle devait partir. Mais avant qu'elle n'eut le temps de faire quoi que ce soit, la jeune femme fut retenue assez brutalement par Nathan. Emily se contenta de sursauter, ne l'écoutant même plus alors que ses yeux avaient prit une teinte verte clair, légèrement lumineuse, brillante. Alors qu'il semblait s'excuser, Emily était perdue dans son esprit, cherchant à calmer l'animal qui s'agitait en elle pour la pousser à frapper Nathan, pour le punir d'avoir oser lui aboyer après. Ce n'est que lorsque Nathan lui demanda de lui faire une promesse qu'Emily leva les yeux vers lui, le suivant du regard. Elle ne disait rien. Elle récupéra son fusil et le suivit, allant s'installer dans la voiture.

Une fois en route pour la ferme, Emily se perdit dans ses pensées de nouveau. Nathan lui parlait mais elle ne répondait pas. Qui dans son entourage pourrait trouver des réponses à tout ça. La jeune femme sortit la photo à nouveau et posa son regard sur les visages présents. Ses parents. Ses parents devaient savoir quelque chose. Emily releva la tête, fixant la route.

Retourne à Moon Falls...

Puis, la jeune femme lui confia une adresse. L'adresse de la maison de son enfance. L'adresse de ses parents. À cette heure ci, ils devaient encore être à la maison. Sa mère devait être en train de faire à manger probablement et son père, dans le jardin, en train de trainer dans sa cabane à outils où Emily avait déjà entraîner Samuel pour y faire des choses pas forcément recommander à faire dans une cabane à outils. Lorsque Nathan gara la voiture devant la maison, Emily jeta un coup d'oeil. Elle leva les yeux vers la fenêtre de sa chambre, pinçant doucement les lèvres. Elle ne comptait plus le nombre de fois où Samuel s'était hissé jusque là haut pour entrer en douce dans sa chambre. Un léger sourire nostalgique se dessina sur son visage. Emily finit par quitter la voiture, se tournant vers Nathan. Elle hésitait vraiment mais elle savait que c'était une solution pour eux de comprendre. Mais Emily avait peur de la vérité. Encore plus que si Samuel l'apprenait par quelqu'un d'autre qu'elle. La jeune femme soupira doucement et fit signe à Nathan de la suivre, se dirigeant vers l'entrée.

Sans prendre la peine de frapper, Emily entra dans la maison. Une bonne odeur de gâteau parvint à ses narines. C'était surement un fondant au citron vu l'odeur. L'estomac d'Emily se manifesta. Elle adorait ce gâteau que faisait sa mère et ça lui donnait faim malgré qu'elle ait déjà mangé. À croire que le bébé la faisait manger encore plus. Déjà dans l'entrée, il y avait de nombreuses photos d'Emily, Mary et Christopher. Des visages souriants d'un passé oublié. La jeune femme s'avança légèrement.

Hello ! C'est moi !

Aussitôt, la tête d'une femme ayant la quarantaine bien passé apparut dans l'encadrement de la porte de la cuisine. Emily lui lança un bref sourire alors qu'elle arrivait vers elle pour la prendre dans ses bras. Bras qu'imposant, elle n'avait pas encore remarqué Nathan. Peut être le prenait elle pour Samuel. Emily ne rendit pas le câlin à sa mère, restant distante. C'est alors que Lenore se tourna vers Nathan, souriante. Elle était même prête à le prendre contre elle mais se stoppa aussitôt en voyant de qui il s'agissait. Son sourire s'effaça rapidement et elle blêmit légèrement, comme si elle venait de voir un fantôme. La louve le détaillait sans se cacher, le fixant comme s'il était une abomination. Emily sentait bien que tout ça le ferait se sentir mal à l'aise.

Maman ?

Lenore tourna son visage vers sa fille un court instant avant de regarder Nathan à nouveau. Puis, de l'index, elle le toucha pour voir s'il était réel. Et le fait de constater qu'il l'était lui arracha un hoquet de surprise.

On a un problème...
On a un problème oui...
LUCAS ?!



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan L. Blake
Omega
Messages : 272
Date d'inscription : 16/09/2013
Date de naissance : 07/05/1987
Age : 30 Nationalité : Américano-canadien
Métier/activité : Pompier

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: La belle et la bête  Mer 6 Mai - 21:49

Emily & Nathan ❧ C'est quoi ce bordel ?
Qui aurait cru que lycan et humain pourraient s’entendre ? Pas Nathan en tout cas. Sa mère lui avait tellement rabattu les oreilles avec ça qu’il avait fini par le prendre pour argent comptant. Pourquoi aurait-il remit en doute la parole de son seul parent ? Il n’avait même pas cherché plus loin, tellement mis dans un carcan qu’il prenait tout ce que disait sa mère pour la pure vérité. Et désormais il ne savait plus trop quoi penser. Remettre en question tout ce qu’on lui avait appris le laissait égaré. Vraiment égaré. Il ne savait plus quoi croire.

Alors il s’excusait. De quoi ? Il ne savait plus trop bien. Mais il savait qu’il avait des choses à se faire pardonner. Sauf qu’Emily était assez peu réceptive à ce genre de choses. Probablement valait-il mieux qu’il se taise pour de bon. Il ne pouvait de toute façon rien changer à lui tout seul. Les chasseurs existeraient toujours, même en petit nombre. Et les lycans devraient continuer à faire semblant d’être des humains. Cela devait vraiment être horrible de devoir faire semblant, de ne pas pouvoir exposer sa vraie nature sous peine de se faire plomber. En fait, Nathan n’avait jamais réellement songé au fait que les lycans soient de vraies personnes. Ils étaient juste des monstres. Mais ça c’était avant. Maintenant il faisait partie d’eux. Mais Emily ne lui en disait pas trop non plus.

« Je suppose… »

Mais cette perspective ne l’enchantait pas. Il allait devoir reprendre le travail aussi et se voyait mal agir comme avant. Il devrait faire attention à la moindre blessure sous peine de se faire griller par ses collègues. Lui qui était plutôt casse-cou, il allait devoir lever le pied et agir avec prudence désormais.

Mais la pire des nouvelles ne fut pas celle-ci. Ce fut plutôt le moment découverte avec son père. Ou en tout cas avec celui qui semblait l’être. S’il ne l’était pas, ils étaient clairement de la même famille. Ou alors un sosie parfait. Mais le fait que le prénom soit similaire laissait peu de chances à cette hypothèse. Alors cet autre type sur la photo était son frère. Nathan avait besoin de confirmations, de preuves… Mais Emily n’en savait pas plus que lui. Mais elle supposait comme lui malgré tout.

« Ma mère m’a éduqué mais… c’est à peu près tout. Elle n’était presque pas présente, j’étais souvent seul. J’ai toujours voulu avoir une famille… »

Et il ne savait pas s’il aurait le droit d’en avoir une. Mais cette opportunité le rendait aussi heureux qu’elle le terrifiait. Car il ignorait complètement ce qui l’attendait à présent. Il voulait d’autres réponses. Sauf qu’Emily préférait arrêter là et partir, visiblement remuée par tout ça. Mais Nathan ne l’entendait pas de cette oreille et il voulait des réponses. Sauf que sa réaction ne fut pas celle qu’il escomptait, son loup prenant le dessus. Et vu le changement de couleur des yeux d’Emily, il sentit aussitôt que elle aussi. Ses yeux à lui changeaient-ils aussi de couleur lorsqu’il ne se contrôlait pas ? De quelle couleur alors ? Confus, il s’excusa et proposa donc de la ramener. Insister ne mènerait nulle part. Mais il fut navré de voir qu’elle ne lui promettait pas ce qu’il demandait. Peut-être venait-il de perdre la seule personne capable de le renseigner et il se maudit intérieurement d’avoir réagi ainsi. Il resta silencieux et l’emmena en voiture, essayant par la suite de reprendre le dialogue. Mais la jeune femme semblait désormais fermée, plongée dans la contemplation de la fameuse photo. Nathan poussa un bref soupir et se contenta de rester silencieux à son tour.

Mais la jeune femme reprit la parole pour lui dire de changer de trajectoire. Pourquoi voulait-elle aller en ville ? Enfin, il ne discuta pas et changea de chemin pour se rendre à Moon Falls. Peut-être avait-elle quelque chose à y faire. En aucun cas il ne se doutait où elle voulait aller. L’adresse lui indiquait cependant un quartier résidentiel. Voulait-elle voir quelqu’un ? Enfin, tout ça ne le concernait plus désormais. Et une fois garé devant le domicile, Nathan laissa le moteur tourné, attendant qu’elle quitte la voiture. Après tout, il songeait à rentrer chez lui. Il allait réitérer sa demande mais la jeune femme lui fit signe de la suivre. Où étaient-ils donc ? Coupant le moteur, il descendit de sa voiture, se disant qu’il aurait mieux fait d’enfiler quelque chose finalement. Là il n’était pas forcément présentable, torse nu alors que les températures restaient fraiches. Mais il suivait tout de même Emily sans trop oser lui demander où ils étaient et ce qu’ils faisaient là.

A la façon dont le lycan entra, Nathan supposa qu’elle était en terrain connu. Mais de là à savoir chez qui exactement… Curieux, il observa autour de lui mais c’est l’odorat qui se manifesta en premier. Une bonne odeur de gâteau régnait là. Ca aurait pu être Betsy qui cuisinait mais Nathan savait que ce n’était pas le cas. Il repéra des photos dans l’entrée et, sans trop s’attarder pour ne pas paraître indiscret, il y jeta un œil. Il reconnu Emily sur la plupart des photos. Parfois le type qui était censé être son frère. Quant aux autres, ils étaient inconnus. Les propriétaires de la maison ?

Il eut vite la réponse en voyant une femme arriver près d’eux. Elle devait avoir à peu près l’âge de sa mère ou un peu moins. Elle s’approcha d’Emily pour l’étreindre avec tendresse. Nathan resta sur le côté, ayant la sensation de déranger. Pourquoi Emily lui avait-elle dit de venir ici ? Quel était le but ? Surtout que, lorsque la femme le repéra enfin, se tournant vers lui, il sut alors qu’elle était un lycan. La famille d’Emily ? Mais le sourire sur le visage de cette femme s’effaça dès qu’elle le vit enfin. Et la façon dont elle le dévisageait le mettait franchement mal à l’aise. Il baissa les yeux, fixant ses pieds comme si c’était soudainement très intéressant.

« Euh… bonjour… »

En fait comme il ignorait ce qu’il fichait là, il ne savait pas trop quoi dire. Mais au moins il eut la confirmation qu’il s’agissait bien de la mère d’Emily. Cette dernière avait réagi bien plus vite que sa fille en le voyant. Là, il était certain qu’elle avait reconnu ce visage. Et il n’avait pas aimé la façon dont elle l’avait regardé. Il avait la sensation d’être une sorte de monstre, pire qu’une bête de foire. C’était ça être un lycan ? Lorsqu’elle le toucha, il ne moufta pas, se contentant de la regarder. Mais la confirmation qu’eurent les deux femmes ne lui fit pas vraiment plaisir. Etre qualifié de problème n’était pas ce qu’il espérait. Maintenant que devait-il faire ? Partir ? Et qui était ce Lucas qu’elle appelait ? Le mari sans doute. Sauf que, comme Nathan ne connaissait personne, il commençait à angoisser et son loup s’agitait, pas vraiment rassuré.

« Je… Je devrais y aller… »

La porte s’ouvrit alors qu’il reculait, dévoilant un Lucas en partie sali par de la terre au niveau des jambes. Il était resté agenouillé un moment dans la terre, en train de replanter le massif de roses sur le côté de la maison. Maintenant que les températures étaient plus clémentes, il était temps de s’occuper du jardin et il appréciait de pouvoir être dehors. Se faire interpeler de la sorte par contre, il appréciait moins. Mais quand il s’agissait de sa femme, c’était une autre histoire. Si elle l’appelait, ce n’était pas pour rien et il avait senti de la détresse et de la tension dans sa voix. Quel pouvait bien être le problème ? Il ne se pressait pas, sentant que ce n’était pas non plus très grave. Ouvrant la porte, il agita légèrement la truelle qu’il tenait dans la main, n’ayant pas encore vu qui se tenait là. A vrai dire, il commençait à parler alors que la porte était à peine poussée.

« Pas la peine de crier, je suis vieux mais pas sourd, tu sais bien. Nous avons de la visite, c’est ç… »

Il s’interrompit alors que l’inconnu en face de lui le regardait avec incertitude. Les deux hommes se dévisagèrent un instant mais ce fut Lucas qui prit la parole en premier. Si l’on pouvait appeler ça une parole.

« Nom de Dieu…. »

C’était tout ce qui lui était venu à la bouche face à ce qu’il avait sous les yeux. Liam était de retour après toutes ces années ? Bien sûr que non, il était mort. A bien le regarder, il était plus jeune, un peu plus costaud, les cheveux plus courts… mais c’était lui. C’était ses traits. Pour l’avoir bien connu, il n’y avait aucune erreur possible. Lucas observa sa femme d’un air interrogatif et méfiant à la fois, comme s’il lui demandait là par quelle sorcellerie ce clone de Liam se tenait là.

« On ne m’avait pas dit que nous avions de la visite… » fit-il pour meubler ce silence gênant

Nathan ne savait vraiment plus où se mettre. Entouré de lycans qu’il ne connaissait pas mais qui le connaissaient, il avait l’impression d’être une erreur de la nature. Qu’il n’aurait jamais dû exister. Une part de lui voulait en savoir plus mais d’un autre côté, il se sentait trop stressé et son côté animal le poussait à s’enfuir, à retourner dans un endroit qu’il connaissait pour se sentir mieux. Là il se sentait oppressé. Baissant la tête, il tenta de passer à côté de Lucas.

« Désolé pour le dérangement… »

Sauf que Lucas ne le laissa pas passer, l’attrapant par l’épaule pour qu’il reste là. Son geste n’était pas violent mais ferme. Après une telle apparition, il ne pouvait pas faire comme s’il n’avait rien vu.

« Puisque vous êtes là, restez… Lenore, tu peux nous préparer du café s’il te plait ? Je crois qu’on va en avoir besoin… »

Doucement, il repoussa Nathan à l’intérieur et referma la porte derrière lui. Posant les yeux sur sa fille, il lui adressa un sourire tendre, content de la voir. Depuis qu’elle allait mieux, que sa relation avait Samuel s’était améliorée, elle rayonnait. Mais là, elle semblait aussi perdue qu’eux. Sauf que Lucas, bien que surpris, commençait déjà à comprendre le pourquoi du comment.

« Ne restez pas planté là, installez vous dans le salon. Il faut qu’on parle. Je vais aider ma femme, je reviens. »

Nathan hocha légèrement la tête et s’éloigna pour s’asseoir dans un fauteuil. Il évita soigneusement de toucher à quoi que ce soit. Il était si stressé qu’il risquait de casser la première chose qui lui passerait entre les mains. Il les joignit donc et attendit que ces inconnus reviennent, inquiet. Lucas migra dans la cuisine avec ses deux petites femmes, se massant les yeux.

« Dis moi que c’est la sauce du lapin de la veille qui nous fait avoir des hallucinations… »
même s’il savait bien que non. Il tourna les yeux vers Emily « Où l’as-tu rencontré ? »

©clever love.


Look into my eyes, you will see what you mean to me... Search your heart,
search your soul, and when you find me there you'll search no more
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: La belle et la bête  

Revenir en haut Aller en bas
 
La belle et la bête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Falls :: Forêt-
Sauter vers: