AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum
Bienvenue à tous les nouveaux inscrits!

Partagez | 
 

 Aveux et grossesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Aveux et grossesse  Jeu 2 Avr - 15:57

Tommy ! TOMMY !!! Tu rentres maintenant on va manger !!!
Il est où Parrain ?
J'en sais foutrement rien, j'espère qu'il est mort sinon je te garantis que moi je vais le tuer à son retour ! Va te laver les mains. Et enlève tes chaussures !!!

Tommy ne moufta pas, sentant bien que sa tante n'était pas d'humeur joyeuse ce soir et sachant parfaitement qu'elle ne pensait pas à ce qu'elle disait concernant Samuel. Elle n'avait pas été joyeuse de la journée en fait. Bien qu'il avait passé la moitié de la journée à l'école, Tommy savait qu'Emily avait passé une journée maussade, à ruminer dans son coin. Il commençait à la connaître. Mais il n'arrivait pas forcément à mettre la main sur ce qui pouvait bien tracasser Emily au point qu'elle s'énerve pour rien. Malgré tout, elle avait agit comme d'habitude. Lui demandant comment s'était passée sa journée, s'il avait eu de bonnes notes. Elle l'avait aidé dans ses devoirs avant de le laisser tranquillement jouer dehors le temps qu'elle fasse le repas. Pour sûr, Tommy savait qu'Emily avait besoin d'être tranquille dans sa cuisine.

Depuis que Samuel avait emménagé, Emily était un peu moins sur les nerfs, plus calme, plus souriante. Elle lui faisait bien plus de câlins qu'avant et se montrait plus douce, plus gentille. Rien à voir avec l'Emily distant. Mais ce n'était pas encore l'Emily d'avant. Elle restait parfois en retrait, devenant silencieuse, pensive, lointaine. Pourtant, elle ne mettait pas Samuel de côté, le faisait prendre part à la vie de la ferme autant qu'elle le pouvait et surtout, autant que la fatigue de Samuel le pouvait. Et puis, ça rendait Tommy plus heureux d'avoir une figure paternelle, bien que cette dernière soit absente ce soir.

Mais ce qui tracassait Emily n'était aucunement le fait que Samuel soit absent. Il vivait avec elle depuis un petit moment et elle le connaissait bien au final. Le soucis, c'est qu'il n'avait pas prévenu. Et donc, Emily ne savait pas si elle devait l'attendre ou manger seule avec Tommy. À quoi bon avoir emménagé avec elle si c'est pour l'abandonné à la moindre occasion. Et Emily n'allait certainement pas se gêner pour vérifier qu'aucune autre femelle n'était venue se frotter contre son mâle. Mais ce n'était pas la seule chose qui la rendait si aigrie aujourd'hui. L'autre était ce petit battement qu'elle avait découvert dans son bas ventre, ce matin en se levant.

Emily connaissait bien ce petit battement pour l'avoir déjà entendu. Lorsque Mary était enceinte de Tommy, Emily adorait se coller contre son ventre pour écouter le cœur de Tommy, émerveillée qu'une vie puisse grandir au sein de sa sœur. Et maintenant, c'était son tour. Emily ne savait pas réellement comment prendre cette grossesse inattendue. Et surtout, comment est ce que ça avait put arriver. Elle n'avait même pas eu ses chaleurs. Elle avait eu du mal à comprendre la chose et elle s'était fait des nœuds au cerveau toute la matinée pour en trouver la cause. Elle ne savait même pas si elle était heureuse alors qu'elle avait toujours rêvé d'avoir un bébé de Samuel.

La jeune louve avait fini par se poser un instant pour réfléchir convenablement. Ça avait du se passer le soir de son anniversaire. Ses chaleurs avaient du survenir au même moment qu'ils faisaient l'amour, du coup, c'est une grossesse surprise. Peut être qu'en d'autres circonstances, Emily aurait été folle de joie, mais là elle avait surtout très peur. Elle ne savait absolument pas comment son loup réagirait à ça. Et s'il en venait à vouloir sortir durant la grossesse, ça tuerait le bébé. Et c'est avec ces doutes là qu'Emily avait passé sa journée. Elle ne se demandait même pas si Samuel serait heureux ou non. Elle savait qu'il le serait. Après tout, avoir un mini eux était un rêve commun au couple, alors, même s'ils étaient un couple en crise, Emily ne voyait pas Samuel ne pas être heureux.

Le problème, c'est qu'Emily aurait adoré que Samuel rentre à l'heure, ou prévienne, pour qu'ils puissent en discuter tranquillement. Sauf que plus ça allait et plus Emily était tendue de ne pas avoir de nouvelles de Samuel. Elle avait appelé le poste de police avec pour seule réponse que Samuel était parti depuis longtemps. Où ? Et avec qui ? Et pour quoi faire ? Inquiète. Emily était vraiment inquiète sauf que son inquiétude avait tendance à se transformer en colère, en haine même. Et qu'elle avait terriblement envie de frapper Samuel en lui hurlant dessus. Mais elle avait aussi envie de le serrer contre elle en pleurant. Parce qu'elle était inquiète.

Elle posa brutalement le plat de pommes de terre cuites au four sur la table, observant Tommy qui venait de s'installer. Elle ne disait rien, se contentant de le regarder. Mais avant qu'elle ne put dire quoi que ce soit, un bruit de portière lui fit relever la tête.

Commence sans nous...

Sans attendre, Emily quitta la maison pour aller à la rencontre de Samuel, furieuse. Elle marchait d'un pas rapide, lourd, comme si elle allait lui rentrer dedans et lui dévisser la tête. C'était presque ça. Parce qu'en arrivant près de lui, elle lui hurla pratiquement dessus. Heureusement qu'ils n'avaient aucun voisin !

Je peux savoir où tu étais ?!



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Jeu 2 Avr - 16:42

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
La journée avait été longue et plutôt pénible. Si Moon Falls était une petite ville plutôt tranquille question criminalité, il n’était pas rare que Samuel doive intervenir lorsque les affaires concernaient plutôt les attaques d’animaux. Une chance que le shérif était lui-même un lycan sans quoi faire disparaître les preuves aurait été beaucoup plus corsé. Ils auraient pu laisser les chasseurs s’en charger mais les lycans ne procédaient pas ainsi. Et dévoiler au monde leur existence n’était franchement pas une bonne idée. Du coup, il s’évertuait à rassurer les habitants et à pourchasser des animaux qui n’existaient pas pour apaiser les consciences. Une chance que les attaques n’avaient lieu qu’en dehors de la ville.

Mais à peine avait-il terminé sa journée qu’un appel sur son portable lui fit pressentir que sa journée était loin d’être terminée. Il s’agissait de l’un des nouveaux nés de sa meute, essuyant un problème avec un chasseur. Il craignait qu’ils remontent jusqu’à lui et ne le tuent même sous sa forme humaine. Alpha impliqué, Samuel ne pouvait pas rester les bras croisés tout en lui disant de se débrouiller. Il fonça donc rejoindre son Beta pour le protéger et surtout éloigner les chasseurs. Son statut d’adjoint du shérif lui était souvent utile pour ce genre de choses mais il savait aussi que les chasseurs étaient têtus. Rien de forcément très simple à gérer au final. Mais il n’abandonnait pas et faisait tout pour protéger sa petite meute.

En fin de compte, il y eut plus de peur que de mal. Même si Samuel dû s’improviser médecin pour soigner une blessure faite à l’argent, son protégé était sauf et toujours incognito. Mieux valait pour lui qu’il ne se montre pas trop dans les jours à venir s’il tenait à ne pas se faire griller. Mais Samuel comptait sur le bon sens de ses Betas pour éviter de faire n’importe quoi. Ils étaient jeunes et ignorants mais pas stupides pour autant.

En regardant l’heure, Samuel constata que le temps avait filé bien plus vite qu’il ne l’aurait cru. De toute façon, la priorité avait été clairement établi et il n’aurait pas laissé tomber son Beta pour une histoire d’horaire. Sauf que l’heure du repas avait déjà sonné et qu’il était absent pour le moment. Mieux valait qu’il rentre vite à la ferme. Epuisé par sa journée, il n’avait qu’une hâte, c’était de retrouver Emily et Tommy pour les serrer contre lui et pouvoir se reposer près d’eux.

Depuis qu’il avait emménagé avec eux, il se sentait mieux, plus proches d’eux. Emily semblait aller mieux même si elle n’était pas redevenue comme avant. Mais pouvait-il la blâmer pour ça ? Lui-même avait changé. Et il se doutait bien qu’il ne pouvait pas voir chez elle un changement radical en un claquement de doigts. Enfin, c’était déjà une énorme avancée qu’elle ait ainsi modifié son comportement dernièrement. Samuel en était bien trop heureux pour seulement songer à oser râler. Et puis, vivre avec eux lui permettait aussi d’être plus proche de son filleul. Quelque part, Tommy était un peu comme son fils et il était content de pouvoir être présent pour lui, aussi bien pour l’aider avec ses devoirs que pour jouer avec lui et lui apprendre des trucs « de mecs ».

Mais ce soir il avait été absent. Et il n’avait même pas prévenu, trop occupé à gérer le problème de sa meute. Voyant l’heure, il estima qu’il était inutile d’appeler maintenant alors qu’il n’avait plus qu’à rouler jusqu’à la ferme qui n’était pas si loin que ça. Se dépêchant, il roula assez vite et ne ralentit qu’une fois à proximité de la ferme, ne voulant pas effrayer les animaux en arrivant comme un fou. Pour ça aussi, il n’avait pas pu aider ce soir alors qu’il le faisait tous les jours d’ordinaire. Peut-être aurait-il dû apporter un bouquet de fleurs pour se faire pardonner…

A peine eut-il posé le pied hors de sa voiture qu’une Emily furieuse sortie de la maison. Il n’avait pas besoin de lui parler pour le sentir. Tout son être semblait fait de braise tellement elle bouillonnait. Samuel supposait que quelques excuses et un sourire suffiraient. Il était loin du compte mais il ne s’attendait pas non plus à ce qu’elle lui saute ainsi à la gorge. Son ton était vraiment furieux juste pour un retard. Samuel fronça les sourcils en l’entendant faire. L’alpha en lui grondait, n’appréciant pas du tout de se faire parler ainsi par un Beta même s’il n’était pas vraiment de sa meute. Au fond, elle était sa louve alpha non ? Il n’en savait trop rien. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il n’aimait pas du tout ce ton. Poussant un soupir discret, il essaya de se calmer, n’ayant aucune envie de se disputer avec elle. Après tout, il était en tort.

« Un membre de ma meute a eu un problème urgent, je suis allé l’aider. Il aurait pu mourir, ça aurait pu mal tourner. Je sais que je n’ai pas prévenu mais comme j’étais pris dans le feu de l’action, je n’ai pas pensé à la regarder… ni à prévenir. » fit-il en se grattant la barbe d’un air distrait « Je suis désolé… » ajouta t-il avec une moue ennuyée, pas très fier de lui

Cependant, il ne voulait pas s’arrêter sur un échec, sur une dispute. Puisqu’il s’était excusé, il pouvait passer à autre chose non ? Il s’occuperait bien d’elle ce soir pour compenser et passerait un peu de temps avec Tommy avant son coucher. Et au pire des cas, il trouverait bien autre chose pour faire oublier ce petit incident.

« Comment s’est passé ta journée ? Vous avez déjà mangé ? »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mar 7 Avr - 23:29

Emily s'était angoissée toute la journée. Comment elle allait faire ? Qu'est ce qu'elle allait dire à Samuel ? Comment elle allait lui dire surtout ? Elle avait terriblement besoin de son loup. Et il n'était pas là quand elle avait besoin de lui. La jeune femme en était même venue à se demander s'il se rappelait qu'il avait une famille quelque part qui attendait son retour. Alors, oui, lorsque Samuel était enfin arrivée, il fut accueilli par une furie. Parce que furieuse, Emily l'était. Elle l'aurait attrapé à la gorge que ça aurait été tout à fait normal comme réaction. Mais le pire, ce fut la réponse de Samuel.

Un membre de sa meute ? Vraiment ? Donc sa famille était moins importante que sa meute ? Emily s'en fichait complètement que le lycan en question se fasse tuer, elle était égoïste et avait des problèmes bien plus grave. Parce qu'une grossesse surprise dans son état actuel n'était pas forcément une bonne chose. Et Emily était tellement en colère que son cœur battait violemment dans sa poitrine. Aucune chance pour Samuel d'entendre le faible battement de cœur qui résonnait dans l'utérus de sa louve. La jeune femme le fixa un long moment, comme choquée par ce qu'il venait de lui dire. Comment l'homme qu'elle aimait pouvait être devenu cette personne. Puis enfin, Emily remua, comme si elle venait de se rappeler que c'était la chose à faire pour vivre.

Ah vraiment ? Mon dieu, pauvre de toi Samuel ! Ça a dut être une terrible nouvelle ! Il va bien ? Oh attend... Je m'en fous complètement !!

Emily tourna les talons, furieuse. Elle ne se dirigeait pas vers la maison, mais vers la grange qui abritait les moutons. D'ailleurs, les animaux commencèrent à s'agiter en sentant la colère de la louve. Vraiment, elle n'avait plus aucune envie de parler grossesse désormais. Samuel avait tué son envie de le faire et avait fait grandir son angoisse. La jeune femme tira la porte si violemment qu'elle manqua de la faire sortir de ses gonds. Elle savait qu'elle devait absolument se calmer mais elle n'y parvenait pas. Le loup en elle s'agitait, se nourrissant de toute cette colère. Elle attrapa alors un ballot de foin pour nourrir ses animaux pour la nuit, sentant la présence de Samuel.

Ma journée s'est très mal passée et j'aurais aimé en discuter avec ce qui me sert de fiancé. Mais je constate qu'il a mieux à faire que de s'occuper de sa famille ! Et puis prévenir doit être au dessus de ses forces !!!

La jeune femme balançait le foin en l'air avec fureur, arrosant les moutons qui fuyaient cette louve énervée. Bien sur, ils devaient craindre qu'elle ne s'en prenne à eux. La louve poussa un long soupir, attrapant alors un seau pour aller puiser de l'eau dans les tonneaux qui restaient ouverts pour récolter l'eau de pluie. Elle marchait vite et ne faisait pas réellement attention à ce qu'elle faisait. Elle manqua même de tomber en se tordant la cheville. Emily se sentait complètement perdue et fatiguée. Elle pinça les lèvres et pivota vers Samuel, l'observant un court instant. Si d'ordinaire son adorable bouille arrivait à calmer Emily, là, ce n'était pas le cas. Quelque chose d'important se passait entre eux et il n'avait pas prit du temps pour elle. Ils n'avaient plus le temps pour eux.

Tu sais quoi Samuel. Je ne t'ai jamais rien demandé. Et je t'ai toujours tout pardonné. Tout ! Le fait que tu ais disparu pendant une année entière alors que ça m'a rendue malheureuse comme les pierres. Ton changement. Ta meute. Les pétasses qui composent ta meute ! Le temps que tu ne passes pas avec Tommy. Mon rôle de père, de mère, de tante, de marraine, de professeur. Quand Mary et Logan sont morts, je ne t'ai rien demandé non plus. Je n'ai jamais accouru dans tes bras pour avoir du réconfort ! J'ai tout fait toute seule ! Comme une grande ! Et je sais que ça n'a pas été facile pour toi, mon éloignement. Et tout ce qui a suivis. Mais... Je fais des efforts et toi non... Tu ne fais rien Samuel. Je croyais que le fait que tu viennes vivre ici c'était une bonne idée mais je me suis trompée ! Tu t'en fous, tu vis comme un célibataire, un pacha ! Tu rentres, tu mets les pieds sous la table et tu profites ! Tommy veut intégrer l'équipe de football du collège. Je trouve que c'est une bonne idée. Mais qui va l'aider à contrôler sa force ? Moi ? J'ai pas le temps ! Toi ? Non, ta meute est bien trop importante !

La jeune femme regrettait déjà ses paroles mais elle avait besoin de s'exprimer. Le problème, c'est que depuis la mort de Mary, Emily ne savait plus comment faire pour parler avec Samuel. Et elle se savait blessante mais elle ne pouvait rien contre ça. Emily attrapa le seau plein et retourna dans la grange, versant l'eau dans l'écuelle pour les moutons. Elle quitta alors la bâtiment pour enfin fermer la porte, vérifiant qu'il n'y avait plus aucun animal dehors.

Tu sais quoi ? Je crois que tu devrais retourner vivre chez toi. T'es pas prêt pour la vie en couple...

D'un pas décidé, Emily retourna vers la maison, pas vraiment convaincue par ses paroles. Elle se faisait du mal à elle même, à nouveau. Encore et toujours. L'envie de pleurer était là, bien présente. Pourtant elle refoulait tout ça, tout en sachant que ce n'était pas bon pour elle. Ni pour le bébé. Ni pour personne en fait.



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mer 8 Avr - 22:49

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Samuel savait très bien quand il avait tort même s’il ne le réalisait pas forcément sur le coup. Alors, malgré le coup de sang un peu trop fort d’Emily, il ne lui tint pas tête. Oui elle avait des raisons d’être fâchée alors il s’excusait. Mais il ne voyait pas l’intérêt de se mettre à genoux en la suppliant de lui pardonner. Déjà parce qu’il avait un minimum de dignité mais aussi parce que le problème n’était pas grave à ce point là. En tout cas il ne pensait que ce n’était pas si grave que ça. Il songeait même à se faire pardonner en ne laissant plus ces choses là se reproduire à l’avenir. Mais ça, c’était sans compter sur Emily qui ne voulait visiblement pas en rester là.

Plutôt que de se montrer compréhensive, elle lui lança son excuse au visage comme si ce n’était rien. Visiblement, elle ne considérait pas que la vie d’un membre de sa meute était important. Samuel haussa les sourcils, ne comprenant pas sa réaction. Il savait bien qu’elle ne portait que très peu d’intérêt à sa petite meute mais de là à dire une telle chose… Cela ne lui ressemblait tout simplement pas.

« Je ne pouvais pas faire la sourde oreille. Tu aurais voulu que je l’abandonne à son sort ? Je suis un alpha, c’est ma responsabilité. »

Comme si elle ne l’écoutait déjà plus, Emily tourna les talons. La conversation était-elle terminée pour autant ? Samuel en doutait fortement. La jeune femme ne semblait pas plus calmée, au contraire, elle semblait encore plus en pétard. Il le sentait rien qu’à sa façon d’agir. Même les animaux le sentaient, réagissant par peur. Samuel la suivait et observait son manège, un peu perdu. Si jusqu’ici il avait cru récupérer l’Emily qu’il connaissait, là il savait que non. On aurait dit une furie, tout simplement. Tout ça pour un si bête problème ?

Emily n’y allait pas de main morte, manquant d’endommager la grange et de blesser les animaux. Samuel était un peu désemparé face à cette réaction disproportionnée. Il craignait que s’il l’approchait, il ne fasse que l’énerver davantage et il tenait à éviter ça. Il souhaitait juste la calmer, la détendre, mais il ne voyait pas de solution miracle pour le moment. Alors il l’observait en espérant que s’agiter un peu finirait par la calmer. Enfin, elle détailla un peu plus le problème et Samuel comprit mieux pourquoi elle s’énervait ainsi. Il lui avait manqué et elle avait dû se sentir mise de côté vu ce qu’il avait fait. Le lycan se sentit coupable, réalisant que c’était entièrement de sa faute.

« Je suis vraiment désolé Emily… Je n’ai pas voulu tout ça. C’est vrai, je n’ai pas réfléchi, j’aurais dû prévenir. Tu passes avant tout mais… j’ai été pris au dépourvu. Ca n’arrivera plus… »

Emily continua son manège comme s’il n’était pas là, pas calmée pour un sou. A vrai dire, Samuel commençait à douter pouvoir réussir à la calmer ce soir. L’Emily qu’elle était depuis plus d’un an n’avait rien à voir avec celle qu’il connaissait et il ne savait pas comment la prendre. Lorsqu’elle se tourna vers lui, il lui lança un regard désolé et coupable, penaud. En aucun cas il ne baissa les yeux, alpha dans l’âme malgré tout, mais l’on sentait qu’il s’en voulait. Tout ce qu’il souhaitait, c’était que cesse cette dispute, d’une façon ou d’une autre. Il ne voulait pas nier ses responsabilités dans l’histoire mais cela lui faisait mal de la voir dans un état pareil.

Enfin, la jeune femme se lança dans un bien curieux discours. Elle lui rappela les vieilles rancœurs du passé, pas si passées que ça apparemment. Elle lui fit une liste longue comme le bras de reproches en tout genre, ne l’épargnant pas le moins du monde. Bien qu’il en comprenait la grande majorité, il n’aurait jamais cru l’entendre lui dire tout ça un jour. Alors c’était vraiment ce qu’elle pensait ? La colère faisait parfois dire des choses que l’on ne pensait pas. Mais cela semblait avoir été retenu trop longtemps et tout se déversait alors soudainement. Il y avait certaines choses que Samuel ne comprenait pas. Pourquoi lui reprochait-elle ce qu’il s’était passé au moment de la mort de Logan et Mary ? Il avait été là pour elle, plus présent que jamais. Mais elle l’avait constamment rejeté, refusant sa présence. C’était elle qui s’était refermée sur elle même et qui avait refusé toute aide et tout contact. Pourtant, il avait tout essayé à l’époque. Et jamais il ne l’avait abandonnée. D’après elle, il n’avait fait aucun effort. Vraiment ? Tout cela faisait plutôt mal à entendre. A croire qu’il n’avait fait que se tourner les pouces. Bien qu’il comprenait la peine d’Emily, il ne comprenait pas ces reproches injustifiés et blessants. Même le simple fait d’être venu vivre avec elle ne semblait pas lui plaire. Oui il était un homme occupé mais il passait tout son temps libre avec elle et Tommy, faisant de son mieux pour assumer tous ses rôles. Visiblement, il s’y prenait mal. Les mots d’Emily étaient blessants, coupants comme l’argent. Samuel sentait sa gorge se serrer de peine mais aussi de colère. Cependant, c’est la peine qui l’emporta. Il n’avait pas la force de s’en prendre à elle, ce n’était pas là son but.

Samuel resta silencieux, cherchant ses mots. Il ne voulait pas parler trop vite de peur de ne faire qu’attiser cette colère et observa simplement Emily. Cette dernière vaquait à ses occupations avec toujours la même fureur. Et enfin, lorsque Samuel voulut profiter de la fin de son agitation, elle lui coupa l’herbe sous le pied. Une gifle munie d’un gant en argent aurait été bien moins douloureuse. Samuel serra les dents. Une partie de lui lui disait de partir, de faire ce qu’elle lui disait. Elle le rejetait à nouveau et il craignait de ne jamais retrouver la femme qu’il aimait. Mais au fond, il l’avait perdue une fois, il la perdait encore. Et ça, c’était trop pour lui. D’un pas décidé, il la rattrapa et lui attrapa le bras pour qu’elle s’arrête. Doucement mais fermement pour qu’elle n’échappe pas à sa prise. Il la fit se retourner pour qu’elle lui fasse face et il prit enfin la parole.

« Je ne sais pas Emily, je ne sais plus... Aide moi à comprendre. Si tout ça ne va pas, pourquoi ne pas me l’avoir dit plus tôt ? Je ne réalise pas forcément… Je ne suis pas le loup parfait mais je veux faire de mon mieux pour me corriger. Sauf que si tu ne me dis rien, je ne risque pas d’arranger les choses. Tout ce que je demande, c’est que vous soyez heureux, Tommy et toi. Je ne sais plus comment me comporter. Je veux te laisser de l’espace, de l’air, ne pas trop t’oppresser par ma présence même si c’est toi qui l’a réclamée. J’essaie de t’aider au mieux, je pensais bien faire… Rien ne m’importe plus que votre bonheur. Tu le sais… C’est vrai, je m’occupe de ma meute… mais je ne peux pas les abandonner. Je fais de mon mieux pour qu’ils soient rapidement autonomes afin de pouvoir passer tout mon temps avec vous… Mais vous êtes ma priorité et vous le serez toujours. » fit-il doucement avant de la relâcher, tournant le regard vers sa voiture « Tout ce que je veux, c’est être à tes côtés, quoiqu’il arrive… Mais je comprend que tu sois fâchée… Je ne mérite pas ma place mais je ferai en sorte de la regagner. Peu importe le temps que ça prendra… Pour l’heure, je vais… Je ne sais pas. Rentrer chez mes parents, je pense. Je crois que tu as besoin de souffler un peu et je ne suis pas là pour t’agacer… Si tu as besoin d’air, je vais… rentrer. Je repasserai demain… Souhaite une bonne nuit à Tommy de ma part. » ajouta t-il, les larmes aux yeux

Il tourna les talons et retourna en direction de sa voiture. A vrai dire, il ne savait plus comment réagir avec elle et cela l’agaçait. Il cherchait désespérément une solution qui s’évertuait à le fuir constamment.

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Jeu 9 Avr - 12:50

Trop loin. Emily allait toujours trop loin. Elle laissait sa colère parler. Ce n'était pas quelque chose d'habituel chez elle que de réagir de cette façon. Avant, elle avait toujours été une jeune femme particulièrement réfléchit. Elle n'avait jamais réellement grondé Samuel, même lorsqu'il avait disparut pendant une année entière. Elle l'avait giflé, certes, mais elle avait tellement été heureuse de le retrouver que toute la colère qu'elle avait eu pour lui s'était rapidement estompée. Et puis, Samuel ne faisait jamais rien de mauvais volontairement. Il restait un homme et faisait parfois des erreurs. Mais Emily ne lui avait jamais rien reproché. Jamais jusqu'à ce soir. Des disputes ils en avaient eut mais elles étaient toujours légères et Samuel savait toujours comment calmer sa louve. Mais ce soir, c'était autre chose. Quelque chose ne tournait pas rond chez Emily. Ça se voyait dans son comportement, dans cette fureur qui s'était emparée d'elle.

La jeune louve détestait le fait que Samuel soit un Alpha mais ça, elle s'était toujours bien gardée de le lui dire. Elle n'aimait pas le partager, même si elle savait qu'elle ne le partageait pas de la même façon. Son père n'était pas un Alpha, elle le savait. Il avait toujours eut beaucoup de temps à consacrer à sa famille puisqu'il n'avait qu'elle. En revanche, Emily savait que l'Alpha de la famille devait aussi s'occuper des membres de sa meute. La meute Pemberton était particulière car c'était une vieille meute ancienne, une meute familiale. Il n'y avait jamais eut d'étranger qui était venu se greffer à eux en dehors des mariages. Avant que Samuel ne devienne un Alpha, Emily avait toujours pensé qu'elle resterait une louve Pemberton, puisqu'elle ne comptait pas épouser un Alpha à la base. Sauf que maintenant c'était totalement différent. Emily était censée être la louve de Samuel, par défaut une louve Alpha. Mais elle n'avait pas envie de s'occuper d'étrangers stupides qui risquait de les mettre en danger. Un jour, tout ça finirait très mal, elle le savait. Donc, non, elle ne s'inquiétait pas de ces bêtas qui appartenaient à Samuel. Si lui prenait ses responsabilités en main, Emily n'avait pas à en pâtir. Ce n'était pas sa meute. Pour elle, elle était en dehors de tout ça et elle commençait à se dire que sa relation avec Samuel fonçait droit dans le mur.

Emily avait balancé tout ce qu'elle pouvait. Ses propres mots lui faisaient mal à elle même mais elle voyait bien qu'elle était en train de détruire l'unique chance d'aller mieux. Elle pinça les lèvres en voyant l'air de Samuel, elle détestait voir ça. Elle se détestait de lui faire du mal mais tout était sorti de sa bouche et des excuses n'y changeraient rien. Elle savait parfaitement qu'elle devait surtout une vraie explication à Samuel. Mais au lieu de ça, elle se permit de lui dire de rentrer chez lui. Comme si ici, ce n'était pas chez lui. Pourtant, c'était bien elle qui lui avait demandé de venir vivre ici. Emily se serait giflée de rage si elle en avait eu le courage. Mais elle était devenue une lâche.

Tout ce qu'elle avait put lui dire, elle le regrettait déjà. Les mots avaient été mal choisis, mal dit. Elle n'avait peut être pas fait passé le bon message. Mais surtout, elle n'avait pas su dire ce qu'elle ressentait sans faire du mal. Elle ne savait plus s'exprimer sans faire du mal à quelqu'un. Elle ne savait plus s'exprimer sans se faire du mal. Pensant que la discutions était close et que Samuel rentrerait chez lui, Emily se dirigeait vers la maison. Mais elle sentait que Samuel l'attrapait pour la faire pivoter vers lui. Il n'était pas violent mais tout simplement déterminé à ne pas lui laisser avoir le dernier mot. C'était bien mieux comme ça. Qu'il soit dominant, Emily avait besoin d'être calmée de cette manière. Si Emily avait été un homme, elle aurait sûrement été un Alpha.

Le comportement de Samuel brisait le cœur d'Emily. Il arrivait à rester calme malgré tout, lui expliquant ce qu'il pensait de tout ça. Emily gâchait toujours tout depuis un peu plus d'un an et elle savait que tout ça était sa faute. Sa réaction était bien trop excessive. La jeune femme ne disait rien, analysant tout simplement le comportement de Samuel avec beaucoup d'attention. Elle était en train de le détruire lui aussi, de détruire sa relation avec lui. Et le pire, c'est qu'elle en était totalement consciente. Elle avait la sensation d'être spectatrice, de ne rien pouvoir faire contre tout ça. Mais elle connaissait la solution pourtant. Elle était au courant de la façon dont elle pouvait tout arranger. Mais avait elle le courage de le faire. Probablement oui maintenant qu'elle voyait Samuel s'éloigner d'elle pour regagner sa voiture. La jeune femme pinça les lèvres, tentant de faire baisser l'angoisse qui remuait ses tripes. Elle savait que cette soirée allait tout changer désormais. Même si Emily n'était pas prête à lui dire, elle devait le faire. Tant pis si les répercutions étaient mauvaises. Au moins, elle aurait parlé, elle se serait lâchée. Et la crainte de le perdre définitivement la poussait à ne plus trop réfléchir aux conséquences.

Je t'aime Samuel !

C'était sortit tellement rapidement que même Emily était surprise d'elle même. Jamais, depuis le début de leur relation, elle ne lui avait dit qu'elle l'aimait. Lui non plus. C'était une évidence, sauf que cette évidence commençait à s'envoler doucement. Remuant nerveusement ses mains, Emily pinça doucement les lèvres, continuant de fixer Samuel.

Je t'aime comme une louve aime son loup... Je... Tu es mon lié Samuel, c'est comme ça... Je peux pas te perdre. Je veux pas avoir le cœur brisé pour le reste de ma vie... Les larmes commençaient à rouler le long de ses joues, alors que sa voix se brisait. Je suis désolée pour tout le mal que j'ai pu te faire mais, je crois que je le fais parce que je culpabilise. Parce que je t'aime et que je ne veux pas que tu me vois comme un monstre. Mais c'est ce que je suis. Emily pleurait à chaudes larmes maintenant. Mais je ne voulais pas te mêler à tout ça. Je n'arrive plus à vivre normalement. Plus maintenant. J'ai besoin de toi Samuel ! Plus que jamais. Je ne veux pas que tu partes et on doit avoir une grosse discussion concernant tout ça.



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Jeu 9 Avr - 14:18

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
En arrivant à la ferme, Samuel ne se serait jamais attendu à devoir essuyer une pareille tempête venant de la part d’Emily. Bien qu’il avait du ma à la reconnaître parfois, là c’était vraiment inattendu. Bien qu’il comprenait sa frustration, il ne comprenait pas pourquoi elle mettait ainsi toute son âme à lui crier dessus. Reproche après reproche, elle ne faisait que l’enfoncer et pointer du doigt toutes les choses qu’il avait mal faites. Il en reconnaissait certaines mais il ne comprenait tout de même pas pourquoi elle réagissait comme ça. Même par le passé, alors qu’il avait été présent, elle l’avait constamment rejeté. Certes elle ne le lui reprochait pas vraiment mais l’on aurait dit qu’elle attendait autre chose de lui. Sauf qu’il ne savait pas quoi. Là il aurait cruellement bien eu besoin d’un mode d’emploi spécial Emily.

Blessé et aussi un peu en colère, Samuel prit cependant la peine de parler calmement. Certains mots faisaient parfois plus d’effet que des cris dénués de sens. Parfois il aurait voulu l’attraper pour la secouer et lui demander quel était son réel problème mais il ne l’avait jamais fait. Et il ne comptait pas le faire. Pas ce soir en tout cas. Si la situation continuait de se détériorer, il envisageait vraiment de le faire. Mais vu la façon dont elle se comportait actuellement, il craignait de ne faire qu’aggraver la situation et il ne voulait surtout pas ça.

Du coup, il lui fit part de ses impressions à lui. Il avait du mal à accepter tout ce qu’elle avait pu dire. Si certains reproches étaient justifiés, d’autres ne l’étaient pas du tout. Et le simple fait qu’elle l’invite à retourner « chez lui » revenait à dire qu’il aurait mieux fait de ne jamais venir à la ferme, qu’il n’était plus le bienvenu. Samuel ne savait pas trop à quoi s’en tenir. Les choses étaient dites sous le coup de la colère mais il réalisait aussi que certains reproches avaient été gardé trop longtemps tus. C’était donc peut-être simplement ce qu’elle pensait sans oser le dire.

Le lycan abandonna donc l’idée de rester, ne voulant pas imposer une présence qui ne faisait que rendre Emily complètement folle. Cela lui brisait le cœur de devoir partir ainsi, de l’entendre le rabaisser à ce point, mais il n’avait aucune envie de se battre contre elle même si une partie de lui souhaitait presque la prendre à la gorge. Parfois, il maudissait l’alpha qu’il était devenu. Mais alors qu’il était sur le point d’ouvrir la portière pour laisser Amarok remonter en voiture, Emily eut enfin une réaction. Et quelle réaction ! C’était si soudain et si inattendu que Samuel se retourna vivement, les yeux grands ouverts. Que venait-elle de dire là ?

En dehors du fait que cela contrastait complètement avec tout ce qu’elle avait dit avant, cela arrivait juste comme un cheveu sur  la soupe. Comme un cri de désespoir quand tout le reste avait échoué. Bien sûr, Samuel aimait profondément Emily. Mais dernièrement, il avait franchement douté qu’elle l’ait aimé elle aussi. Son comportement ne reflétait plus vraiment de l’amour et il ne savait plus à quoi s’en tenir. Sa timidité l’avait empêché auparavant de révéler ses sentiments pour elle. Et désormais, cela avait été son comportement à elle. Mais là, elle venait de tout renverser en une seule petite phrase. Et la voir se confier et pleurer lui fendait le cœur. Comment avait-il pu envisager de partir sans rester à ses côtés ? Il se sentit soudainement minable. Bien qu’il ne comprenait pas pourquoi elle se traitait de monstre, il comprenait surtout qu’elle avait besoin de lui.

Samuel se dirigea vers elle à grandes enjambées et la prit dans ses bras, l’attrapant contre lui avec force et tendresse. Il l’étreignit longuement, sa tête contre la sienne le temps d’apaiser un peu ses pleurs. Une main dans ses cheveux, il les caressait doucement pour essayer de la calmer un minimum, la berçant entre ses bras. Puis, lorsqu’elle calma un peu ses pleurs, il se recula pour l’observer avant de se pencher pour l’embrasser avec beaucoup d’amour. C’était comme si, à travers un seul baiser, il lui transmettait tout l’amour qu’il avait pour elle. Rompant doucement le baiser, il l’observa, essuyant doucement ses larmes.

« Je t’aime ma louve… Je t’ai toujours aimé… » confia t-il à son tour

S’i l y avait bien une chose que Samuel détestait, c’était de voir Emily ainsi désemparée, malheureuse. Et surtout ne rien pouvoir faire pour inverser la tendance. Mais là, il sentait qu’il avait une ouverture, qu’il pouvait enfin aider à arranger les choses. Elle l’aimait, elle l’aimait vraiment malgré ce comportement incompréhensible qu’elle avait. Mais pour une fois, elle semblait prête à lui révéler ce qui n’allait pas. C’était une chance inespérée et il ne comptait pas passer à côté.

« Je ne comptais pas t’abandonner. J’en serai incapable tu sais… Je serai toujours lié à toi et, de ce fait, quand tu es malheureuse, je suis malheureux… J’ai pas été le plus parfait des loups, loin de là, mais je veux m’améliorer. Mais pour ça tu dois me parler, Emily… Je serai toujours à tes côtés quoiqu’il arrive… Et même si je me suis mal débrouillé, Tommy et toi vous serez toujours ma priorité. Mes projets avec toi, ils sont toujours d’actualité. Mais avant ça, je veux t’aider à aller mieux. Tu n’as rien d’un monstre. Tu sembles juste… perdue. Quelle que soit la raison, je ne te fuirai pas, j’en suis incapable. J’ai besoin que tu me parles… Je serai ton soutien, tu n’as pas à être seule pour affronter les choses… »

Il lui offrit un doux sourire et déposa un nouveau baiser sur ses lèvres, l’étreignant à nouveau. Bien qu’il ignorait toujours quel était le problème, il estimait que ce n’était pas forcément le moment de l’aborder. Tommy devait être seul à se demander ce qu’il se passait. Et puis, une petite pause dans toutes ces émotions ne serait que bénéfique histoire de tout reprendre à tête reposée. Amarok devait sentir que les choses ne tournaient pas rond car il vint se frotter contre leurs jambes en les observant d’un air agité. Samuel lui donna une caresse rassurante puis reporta son regard sur Emily.

« On va retourner à l’intérieur, on va s’installer pour manger et être un peu avec Tommy. Le pauvre ne doit plus rien comprendre. Je m’occupe de tout, d’accord ? Repose toi, souffle un peu, mange. Et dès que Tommy sera au lit, on aura notre discussion, c’est promis. D’accord ? »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Sam 11 Avr - 20:09

Depuis l'enfance, Samuel avait toujours été le seul qu'Emily voulait réellement dans sa vie. Au collège, elle avait commencé à se poser plusieurs questions sur leur amitié, se demandant si tout ça pourrait aller plus loin. Mais elle avait peur de tout gâcher, de le perdre. Déjà à cette époque, elle se savait amoureuse de lui mais elle ne se doutait pas qu'elle était en train de lier son cœur à celui de Samuel. S'il y avait bien une chose terrible et merveilleuse à la fois chez les lycans, c'était cette capacité unique d'aimer quelqu'un. Une fois que le lycan avait donné son amour, il ne pouvait plus jamais le reprendre. Il n'avait le droit qu'à un seul essai et pas question pour eux de se rater, sous peine de finir seul ou mal accompagné pour le reste de sa vie.

Lorsqu'ils sont arrivés au lycée. Emily aurait pu tenter d'avoir un petit ami. Mais chaque demande faite se voyait être refusée rapidement par la jeune fille. Son cœur ne pensait qu'à Samuel. Et si elle se taisait, c'était uniquement par crainte. Samuel était un garçon vraiment timide, même avec elle, même après toutes ses années passées ensembles. Mais c'est ce qu'elle avait toujours aimé chez lui, cette timidité. Et elle avait été plus que comblée lorsqu'il l'avait invitée au bal. Emily n'attendait plus ce moment, ayant pourtant décliner toutes les autres invitations. Elle avait même pensé qu'elle n'irait pas à ce bal puisqu'elle ne voyait pas l'intérêt d'y aller sans Samuel.

Bien qu'ils avaient pas mal changé depuis cette époque, les sentiments d'Emily pour Samuel n'avaient fait qu'évoluer. Encore et toujours plus fort qu'avant. C'est lorsque Samuel avait disparu qu'elle s'était rendue compte qu'il était son lié. La jeune femme avait vraiment mal vécu cette séparation forcée. Si bien qu'elle s'était même convaincue qu'elle n'en guérirait jamais. Mais aujourd'hui, elle savait qu'ils avaient la possibilité de tout recommencer, de tout reprendre comme avant. Elle savait qu'ils pouvaient donner à leur couple, la chance de faire peau neuve. Mais Emily s'évertuait à rendre Samuel malheureux. Et donc, à se rendre malheureuse par la suite. La jeune femme voulait tout arranger pourtant mais elle ne savait plus comment faire, ni quoi faire pour ça. Elle se sentait perdue, désemparée. Et elle avait besoin de son loup. Si elle avait été fâchée après lui, c'est surtout parce qu'elle avait été profondément inquiète et qu'elle avait besoin qu'il soit un peu plus présent. C'était un mauvais timing d'emploi du temps.

Lorsque Emily avait avoué à Samuel qu'elle l'aimait, ça avait été comme un cri du cœur. Quelque chose qui était resté coincé dans sa gorge durant tellement longtemps, qu'il semblait être sorti tel un bouchon de champagne. Emily s'excusait, pas toujours convenablement. Mais au moins, elle s'exprimait. Elle donnait son ressenti. Elle avait peur que Samuel s'en aille et elle ne savait pas comment le retenir. Alors, elle parlait de ce qu'elle ressentait, du pourquoi de son agissement. Mais elle n'évoquait pas encore le fait qu'il y avait un mini Samily dans son utérus. Samuel s'était rapproché d'elle et la tenait contre lui. La jeune femme se blottit contre son loup, le serrant dans ses bras. Elle pleurait beaucoup, à chaudes larmes. Comme si elle ne pouvait pas s'arrêter. Elle regrettait tellement d'avoir été méchante avec lui. Le baiser échangé l'avait rassurée mais pas tant que ça. Emily fixait Samuel avec beaucoup d'amour alors qu'il lui avouait son amour. Elle se mit à rire doucement, se sentant un peu bête mais totalement rassurée. Elle savait que ce n'était pas ds paroles en l'air.

Samuel se disait imparfait mais Emily savait que c'était faux. Il n'y avait pas plus parfait que lui. La preuve, il était encore là alors qu'elle l'avait traité comme un moins que rien. La jeune femme poussa un léger soupir, essuyant ses joues humides. Elle afficha un tendre sourire à Samuel alors qu'il lui proposait d'abord de manger tranquillement et d'en parler une fois que Tommy serait couché. Emily hocha la tête, avant de caresser doucement la tête d'Amarok. La jeune femme releva les yeux vers Samuel et l'embrassa de nouveau, passionnément, comme autrefois. Parce que c'est ce qu'elle voulait, redevenir l'Emily d'autrefois. La jeune femme rompit doucement le baiser avant de libérer son loup, lui souriant.

Vas y, je dois juste terminer de m'occuper des animaux et après je vous rejoins pour manger, ok ? J'avais dis à Tommy de commencer sans nous... Je t'aime...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Dim 12 Avr - 11:21

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
C’était un moment critique pour leur couple. Même si Samuel n’aurait jamais abandonné Emily, il ne pouvait pas nier qu’il était malheureux. Le couple battait clairement de l’aile et Samuel ne savait plus vraiment à quoi s’en tenir vis à vis d’elle. Il commençait même à se convaincre qu’elle ne s’intéressait plus vraiment à lui pour réagir comme ça. Jamais par le passé une telle chose était arrivée. Même lorsqu’il était parti un an sans rien dire, elle n’avait pas réagi de la sorte. Parce qu’entre eux, c’était fusionnel et ils ne pouvaient jamais s’en vouloir longtemps. Mais là, c’était inédit.

Heureusement, une simple phrase, quelques mots, suffirent à complètement inverser la tendance. C’était tout ce dont Samuel avait besoin. Le reste n’avait aucune importance. Tant qu’il savait qu’elle l’aimait, il pouvait bien tout supporter. Il lui en fit d’ailleurs la promesse après l’avoir consolée comme il le pouvait. Il ignorait encore ce qui n’allait pas au juste mais il savait qu’il allait enfin être mis au courant. L’année de torture qu’il venait de passer était en train d’arriver à son terme, pour son plus grand bonheur.

Peut-être que les choses auraient été différentes si seulement il lui avait avoué son amour plus tôt. Il aurait pu le faire voilà de nombreuses années puisqu’il aimait Emily depuis aussi longtemps qu’il s’en souvenait. A croire que ça avait toujours été le cas. Et il ne voyait pas sa vie sans elle. Tout tournait autour d’elle depuis toujours. Elle était sa première amie, toutes ses premières fois, sa meilleure amie mais aussi la femme de sa vie. Et en tant que lycan, il ne pouvait évoluer et être heureux loin d’elle. Depuis un an, il errait dans l’incompréhension mais il ne lui en voulait même pas. Il s’en voulait à lui-même de ne pas pouvoir l’aider mieux que ça, de ne pas réussir à comprendre sans qu’elle le lui dise.  Et enfin, ce soir, il allait pouvoir tout mettre à plat. Il était temps.

Mais avant de passer aux choses sérieuses, Samuel préférait qu’ils prennent le temps de souffler un peu. Mieux valait prendre une pause et puis ils ne pouvaient pas laisser Tommy seul plus longtemps. Le pauvre enfant n’avait déjà plus ses parents alors si ses parrain et marraine se disputaient, il risquait de mal le vivre. Emily ne répondit pas tout de suite à sa proposition, préférant l’embrasser à la place. Cela valait pour une réponse aux yeux du lycan cela dit, qui s’empressa d’y répondre avec beaucoup d’amour. Rien qu’à travers ce baiser, il avait la sensation de retrouver peu à peu l’Emily d’avant. Il la pressa contre lui tout le temps du baiser puis la relâcha pour la laisser faire ce qu’elle annonçait. Il se doutait bien qu’elle voulait être seule un petit moment avant de faire comme si tout allait bien face à Tommy.

« Très bien, je vais le rejoindre alors. Rejoins nous quand tu voudras, je t’attends. Et tu me laissera m’occuper de tout ce qu’il y a à faire, hein ? »

Il lui sourit doucement, lui vola un baiser puis retourna vers sa voiture plutôt que de se rendre vers la porte d’entrée. Ouvrant son coffre, il en extirpa un ballon de football américain avant de le refermer et de prendre le chemin de la maison. Il ne savait pas exactement ce qu’il allait dire à Tommy mais il préférait ne pas lui mentir non plus. L’enfant était un lycan même s’il ne s’était pas encore transformé. Et il savait qu’il avait forcément dû les entendre lorsqu’il était près de la maison, plus tôt dans la soirée. Le pauvre enfant devait se demander ce qu’il leur prenait à ces deux là depuis un moment. Il les connaissait depuis longtemps et jamais une telle chose n’était arrivée auparavant. Il était temps de le rassurer.

Samuel pénétra à l’intérieur, suivit d’Amarok qui alla se coucher près de son père. Le lycan rejoignit Tommy qui était en train de manger et qui avait quasiment fini. Le pauvre, assis là à manger tout seul… Cela faisait de la peine à Samuel de le voir ainsi. Il s’approcha de lui, le ballon dissimulé dans son dos pour le moment et tendit son poing libre afin d’échanger avec lui ce salut qu’ils s’étaient inventés.

« Salut mon grand. Tu vas bien ? Désolé pour le retard, j’ai été retenu… Je me suis mal débrouillé… Mais ça n’arrivera plus. Je t’avais ramené un petit cadeau, je voulais qu’on essaie ensemble mais vu l’heure… on testera demain si tu veux ! »

Il lui tendit alors le ballon en espérant que cela lui ferait plaisir. Cela faisait un moment qu’il lui avait promis de l’entrainer à jouer au foot, leur permettant aussi de passer plus de temps ensemble. Samuel avait beaucoup joué à ce sport au lycée afin de contrôler son impulsivité. Il espérait également que cela aiderait Tommy, en plus de lui donner du plaisir à jouer. L’enfant devait se poser des questions sur ce qu’il s’était passé plus tôt mais il ne demanda rien. Samuel préféra anticiper cependant, attrapant le reste du plat pour le mettre à réchauffer, un peu trop froid à présent.

« On s’est disputés, Emily et moi, tu as dû entendre… Ta tante est fatiguée et j’étais absent, c’est ma faute. Mais je vais bien m’occuper d’elle, ça ira mieux. Je l’aime tu sais… Et je ferai  tout pour que notre petite famille se porte mieux. A commencer par être plus présent ici ! »

Il sourit à l’enfant alors qu’Emily rentrait enfin. Samuel vint vers elle pour la prendre dans ses bras un instant avant de la relâcher pour aller chercher le plat à présent chaud et le reposer sur la table afin qu’ils puissent manger à leur tour. Voilà qui allait leur faire du bien après toutes ces émotions. Il attendit qu’elle s’installe puis la servit avant de faire de même pour lui. Cela lui faisait du bien de manger un peu même s’il s’interrompit pendant un instant.

« Monte quand tu veux Tommy. Je viendrai quand tu sera prêt à aller au lit ! »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Lun 13 Avr - 18:54

Emily était décidée et elle ne pouvait plus reculer désormais. Elle savait que pour arranger les choses avec Samuel, elle devait parler. Elle devait lui dire la vérité. La jeune femme savait que désormais, si elle ne faisait pas, leur couple ne tiendrait pas. Et perdre Samuel était bien la dernière chose qu'elle souhaitait. Samuel était compréhensif pour le moment, prêt à l'épauler si besoin. Mais le serait il toujours après qu'elle ait avoué la vérité ? Emily ne doutait pas de lui mais ce qu'elle avait fait était vraiment impardonnable. La jeune femme adressa un léger sourire à Samuel, hochant la tête avant de le laisser partir. Emily s'éloigna alors, se rendant vers l'enclos qui abritait les poules et les canards. Oui, Emily avait besoin d'être un peu seule et de remettre son esprit en place.

Lorsque Samuel entra dans la maison, Tommy était à table en train de se gaver de pain et de pâté. L'enfant était sagement assis, attendant comme Emily lui avait suggéré. Jasper, couché dans son coin fétiche, se contenta de lever le museau vers Amarok, le reniflant avant de se rendormir rapidement. Le chien était vraiment âgé et malgré tous les bons soins d'Emily, il ne tarderait pas à rendre son dernier soupir. Ça aussi ça angoissait énormément la jeune louve. Elle était particulièrement attachée à son chien et n'avait aucune envie de le voir disparaître. Certaines nuits, elle était obligée de le porter pour le mettre dans le lit, le laissant dormir avec elle. Elle le faisait encore, même si Samuel vivait ici désormais.

Tommy leva son nez vers son parrain alors qu'il venait près de lui, lui tendant son poing. Avec un large sourire, l'enfant vint alors taper son poing contre celui de Samuel. En entendant son parrain s'excuser, le garçon se mit à rire. Du haut de ses douze ans, il y avait longtemps que Tommy avait compris que quelque chose n'allait pas entre son parrain et sa marraine. Si Mary et Logan les avaient choisis eux, ce n'était pas pour rien. Ce n'était pas parce que Samuel était juste proche des Pemberton. Mais bien parce qu'elle savait qu'ils parviendraient à s'occuper de Tommy si quelque chose leur arrivait. Tommy hocha son visage avant de prendre le ballon, souriant.

Merci Parrain ! Demain soir alors ? J'ai école encore ! Marraine n'a pas encore donné sa bénédiction pour le football. Elle attend que tu m'apprennes...

Tommy laissa le ballon sur ses genoux, terminant sa tartine de pâté. Il avait un peu l'habitude de manger seul le soir, en semaine. Emily était souvent dehors à s'occuper des bêtes avant la nuit. Tommy avait effectivement entendu la dispute mais il ne s'en mêlait jamais. Ces histoires de grands ne le regardaient pas. Ce que lui disait Samuel, il le savait déjà. Tout le monde savait que ces deux là était fou d'amour l'un pour l'autre. Lénor et Lucas en avait déjà parlé devant Tommy quand il allait dormir là bas. Sa grand-mère se faisait énormément de soucis pour sa fille et c'était bien normal. Il lui arrivait même de demande à Tommy comment ça se passait à la maison. Mais Tommy n'avait aucune envie de trahir Emily ou qu'ils commencent à trop la questionner. Alors, il disait que tout allait bien, même si c'était rarement vrai.

Alors que Tommy allait répondre, il referma rapidement la bouche lorsque sa tante pénétra dans la maison. Il était content de les voir se câliner même s'il trouvait ça dégoutant. Il n'était pas encore à se questionner sur les filles. Pour lui, il n'y avait rien de plus important que le foot, le vélo et les jeux vidéos. Et même si Emily ne roulait pas sur l'or, elle faisait de son mieux pour le combler. Peut être cherchait elle surtout à combler le manque de ses parents. Emily sourit légèrement à Samuel, le serrant doucement contre elle. Puis, elle le laissa s'occuper du repas. Emily s'approcha de Tommy, remarquant le pot de pâté ouvert. Elle se pencha et déposa un baiser sur le haut de son crâne.

J'espère que ce n'était pas un pot neuf...

La jeune femme lui adressa un sourire pour lui montrer qu'elle ne le réprimandait pas. Au contraire, elle était contente de constater que sa nourriture plaisait. Emily alla se laver les mains avant de se mettre à table. Elle appela les chiens, donnant un os à moelle à Amarok. Puis elle apporta le second à Jasper qui refusait de se lever. Enfin, elle vint s'installer à table alors que Tommy se levait. Emily l'observa un instant alors que Samuel l'autorisait à sortir de table.

Ta mousse au chocolat est dans le frigo, tu peux la manger dans ton lit en lisant si tu veux...

Tommy lui adressa un large sourire avant de venir l'embrasser pour lui souhaiter bonne nuit. Puis, il alla chercher son dessert avant de monter dans sa chambre. Emily mangeait assez peu, n'ayant plus vraiment très faim. Elle se contenta, elle aussi, d'une tartine de pâté. Soupirant doucement, Tommy appela rapidement Samuel, signalant qu'il ét ait au lit. Emily se mit à rire doucement.

Ça, ça veut dire qu'il veut lire tranquillement avant de dormir, tu devrais y aller...

Tommy était sagement installé dans son lit, des bandes dessinées étalées sur son lit. Lorsque Samuel entra dans la chambre, il leva les yeux vers lui, souriant légèrement. Il attrapa une feuille et lui tendit, fier comme un coq.

J'ai eu un A+ en maths aujourd'hui !! Puis il fixa Samuel un long moment, silencieux. Hum... Parrain... Tu sais, je crois que Marraine a vraiment besoin d'aide. Avant que tu viennes vivre ici, je l'entendais souvent pleurer la nuit... Et, j'ai jamais su pourquoi... Tu vas l'aider maintenant ?



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Lun 13 Avr - 20:17

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
En laissant seule Emily, Samuel espérait qu’elle puisse souffler un peu de son côté. Cet éloignement temporaire était sans doute nécessaire pour se remettre de toutes ces émotions. Il fallait dire qu’en très peu de temps, beaucoup de choses avaient été dites. Plus qu’en plusieurs longues années. Et même si le lycan craignait un peu ce dont Emily voulait parler, il avait déjà le cœur bien plus léger, libéré de tous les doutes qu’il avait pu avoir depuis plus d’un an. Maintenant, il était bien plus à même de pouvoir s’occuper d’elle, quitte à devoir prendre toute sa peine pour pouvoir enfin la soulager. Voilà un an qu’elle portait seule ce fardeau et il se demandait comment elle avait pu tenir jusque là.

Pour le moment, il s’occupait de papoter avec son filleul laissé seul jusqu’à présent. Au moins l’enfant ne leur en tenait pas rigueur et il ne semblait même pas contrarié par rapport au retard de Samuel. Ce dernier lui offrit le ballon qu’il avait ramené exprès pour lui, comptant bien qu’il s’en serve et non qu’il devienne un nid à poussière. Mais ce soir il était trop tard pour se mettre à y jouer et il y avait de toute façon plus urgent.

« Demain soir on s’y mettra, c’est promis. On va te faire un entrainement aux petits oignons, tu deviendras vite le jour indispensable à l’équipe ! »

Voir Tommy impatient de commencer à jouer au foot lui rappelait lui au même âge. En beaucoup moins timide tout de même. Tommy était un garçon adorable et Samuel était fier de lui. Il espérait qu’il puisse s’épanouir au mieux et comptait bien être présent le plus possible pour lui. Vu qu’ils vivaient désormais sous le même toit, ce serait plus simple pour lui. Et puis, il ne comptait pas faire passer sa meute en priorité.

Emily fit son apparition, coupant là la conversation entre les deux hommes. De toute façon, Tommy n’était pas idiot et savait déjà que tout ne tournait pas très rond. Pauvre enfant qui devait se poser plein de questions sans avoir de réponses. Et avoir sa tante qui allait mal n’était pas non plus bon pour lui. Mais Samuel comptait bien remédier rapidement à tout ça même s’il ne s’attendait pas à faire un miracle non plus.

Laissant Emily s’installer, il s’occupa de tout afin qu’elle n’ait pas à bouger le petit doigt. Cela ne l’empêcha pas de nourrir les chiens et Amarok fut ravi de son petit cadeau, le dévorant avec appétit. Tommy ayant fini de manger, il eut l’autorisation de filer, ce qu’il fit sans attendre. Samuel s’installa pour manger et constata malgré tout qu’Emily ne mangeait presque pas. Il n’avait pas le cœur à la forcer, pas ce soir. Alors, il termina son assiette à sa place, la laissant manger du pâté si elle préférait. Même s’ils étaient seuls, Samuel ne voulait pas entamer la conversation maintenant pour ne pas être coupé par Tommy. D’ailleurs il ne tarda pas à se manifester.

« Je vais aller le coucher, je reviens vite. Interdiction de faire la vaisselle ! Installe toi dans le canapé, je t’y rejoindrai. »

Le lycan se leva et monta à l’étage pour pénétrer dans la chambre de l’adolescent, déjà en place pour dormir bien que la présence de BDs signifiait qu’il n’allait pas fermer l’œil tout de suite comme l’avait supposé Emily. Samuel vint s’asseoir sur le bord du lit alors que l’enfant lui colla une feuille sous le nez. Il s’en empara, l’observant pour confirmer les dires de Tommy même s’il n’en doutait pas une seconde. C’était un bon élève et il avait toujours de bonnes notes.

« Wow ! A+ ! Je suis jaloux. J’ai toujours été nul en maths… Sans ta tante, je n’aurai jamais eu mon année ! En tout cas, bravo, c’est super ! Si tu as encore A+ à ton prochain devoir, je t’emmènerai voir un match de foot, un vrai. Ca te dit ? »

Reposant la feuille avec soin sur le bureau, il remarqua que Tommy le fixait comme s’il voulait demander quelque chose mais n’osait pas. Samuel resta silencieux, attendant patiemment qu’il se lance. Enfin, il se confia, révélant ce qu’il avait craint jusque là. Emily allait vraiment mal. Il le savait mais l’entendre de la bouche de Tommy était encore plus pénible. Samuel tendit la main pour ébouriffer la tignace du garçon.

« Je vais l’aider. Je vais tout faire pour qu’elle aille mieux et retrouve le sourire. Et je sais que tu fais déjà de ton mieux pour la soutenir. Sans toi, elle irait bien plus mal. Mais à nous deux, on y arrivera, je suis confiant. Je ne la laisserai pas tomber, tu peux me faire confiance. » Il retira sa main puis se leva, laissant Tommy s’installer à son aise « Bonne nuit mon grand et ne lit pas trop tard ! »

Quittant la chambre, il rejoignit directement la cuisine pour sortir deux ramequins de mousse au chocolat. Il ignorait si Emily en voudrait ou pas mais dans le doute, il préférait les avoir à portée de main. Arrivant dans le salon, il déposa les ramequins sur la table puis s’installa à côté d’Emily, posant une main sur sa cuisse qu’il caressa avec tendresse. L’heure des aveux était venue et il était un peu tendu mais il essayait surtout d’aider Emily à se lancer.

« Tommy est au lit, tout comme tu l’avais dit. On est tranquilles pour la soirée, rien que tous les deux. »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mar 14 Avr - 17:10

Emily adressa un léger sourire à Samuel alors qu'il lui interdisait formellement de faire la vaisselle. La jeune femme ne bougea pas de sa chaise, terminant sa tartine. Elle fixa la table, pensive, perdant son sourire une fois seule. Comment allait elle annoncer la vérité à Samuel ? Comment allait il le prendre ? Malgré qu'elle savait qu'il l'aimait désormais, elle avait peur. Peur des conséquences, peur qu'il change, qu'il s'éloigne, qu'il ne le supporte pas. Elle savait que Samuel aimait un peu trop les humains à son goût, mais elle n'avait jamais rien fait contre ça. Simplement, même si Emily était d'une nature gentille, elle n'était pas diplomate. Bien que douce et souriante, sa race passait en priorité, toujours.  Vivre parmi les humains ne la dérangeait pas malgré qu'elle les trouvait sans gêne et tout permit. Même les années passées à Helena avaient été une sacré épreuve pour elle. Loin de siens, parmi les humains qui ne pensaient qu'à faire la fête et se rouler dans une couette pour batifoler. Ils n'ont aucun sens des priorités, aucune tenue. Ils ne sont pas fidèles et Emily avait vu beaucoup de couples se déchirer à cause de ça. L'amour n'était qu'éphémère pour eux. Du moins, c'est ce que pensait Emily.

La jeune femme finit par se lever, allant s'installer dans le canapé. Elle savait que Samuel avait enquêté sur la mort de cette enfant. Et elle se doutait bien qu'il avait du sentir son odeur sur la scène de crime malgré toutes les précautions qu'elle avait prise. Elle n'en savait en rien en fait puisque Samuel n'avait jamais réellement cherché à lui en parler. Peut être que lui aussi il avait peur de la vérité. Emily inspira profondément, fixant l'escalier avec appréhension. Elle se demandait vraiment si tout ça était une bonne idée. Mais elle lui avait promit. Elle voulait arranger les choses désormais. Donc plus question de cacher quoi que ce soit.

Tommy était ravi que Samuel soit fier de lui. Il travaillait dur pour obtenir de bonnes notes. Même si Emily l'aidait énormément pour ses devoirs, il aimait se débrouiller tout seul et qu'on soit fier de lui. Mais cependant, il ne pouvait pas cacher son inquiétude vis à vis de l'état de sa tante. Malgré son jeune âge, Tommy entendait et voyait des choses qu'il ne jugeait pas normal. Il se confia alors à Samuel, espérant que cette fois, tout irait mieux. Tout ce qu'il souhaitait désormais, c'est que tout aille bien entre Samuel et Emily. Tommy adressa un large sourire à Samuel, s'installant mieux dans son lit en lui souhaitant bonne nuit.

Emily était installée dans le canapé, attendant sagement Samuel. Elle était stressée et ça se voyait à son comportement, mâchouillant ses lèvres d'un air perdu. Elle ne remarqua pas tout de suite que Samuel était de retour, ne l'entendant pas fouiller dans le frigo. La jeune femme sursauta légèrement quand il s'installa près d'elle, lui faisant lever les yeux. Emily l'observant un court instant avant de baisser les yeux sur la main que Samuel venait de poser sur sa cuisse. La jeune femme attrapa alors cette main et vint y mêler des doigts avec tendresse, lançant un sourire mal assuré.

Oui, enfin seuls... Comme tu dis...

La jeune louve ne savait pas comment se lancer. Elle avait peur de mal expliquer les choses, de se perdre dans son récit ou même de ne pas faire passer le bon message. La jeune femme pinça les lèvres, fouillant sa mémoire pour trouver les bons mots, la bonne chronologie de l'histoire. Mais surtout, elle essayait de ne pas pleurer. Inspirant profondément, Emily lâcha doucement la main de Samuel avant de s'installer un peu mieux dans le canapé, pivotant vers lui.

Je... Je vais te demander de m'écouter... de ne pas parler. Juste de m'écouter et de me laisser terminer... Jusqu'au bout... Ok ?

Instinctivement, la jeune femme porta une main à son ventre, là où deux cicatrices résidaient, vestige de cette sombre nuit. Elle le détestait mais elle les conservait pour ne jamais oublier ce qu'il c'était passé cette nuit là. Elle n'aurait jamais dû sortir. Jamais. Nerveusement, elle passa une main sur sa nuque, pas vraiment rassurée.

Cette nuit là, tu étais de garde, tu te souviens ? J'avais pas trop de boulot et je voulais pas dormir sans toi. J'avais envie de rester éveillée jusqu'à ton retour pour pouvoir profiter de faire une sieste avec toi... Comme on avait l'habitude de le faire... De coup, je suis sortie prendre l'air en me disant que ça me tiendrait éveillée. J'avais pas envie de passer ma nuit dans mes révisions. Je suis allée en forêt et j'ai profité pour courir un peu jusqu'à notre endroit.

Emily lui adressa un léger sourire tendre et nostalgique. Cet endroit si romantique et personnel. Ils en avait fait leur nid d'amour bien avant d'être ensembles. Ils se savaient en sécurité, loin de tout, tranquille. Emily adorait aller là bas pour aller se reposer, méditer ou même se baigner dans la rivière. C'était leur petit coin de paradis.

Après un long moment, j'ai décidé qu'il était temps de rentrer mais je voulais faire un détour avant, histoire de laisse filer le temps. Je n'aurais pas du. J'aurais du rentrer directement. Quand je suis arrivée dans la forêt profonde, j'ai entendu un craquement et je l'ai senti. Il sentait le savon, la poudre et l'argent, un chasseur. Je n'ai même pas trouvé ça bizarre qu'il ne soit pas vraiment caché. Au contraire, il faisait tout pour que je le remarque, comme s'il détournait mon attention. Alors, au lien de me jeter sur lui pour me défendre, j'ai préféré fuir dans la direction opposée. Mais c'est ce qu'il voulait... Un peu plus loin, une femme m'attendait. Je ne sais plus vraiment ce qu'il s'est passé ensuite, j'ai entendu des coups de feu, je sais que j'ai été touché deux fois...

La jeune femme inspira longuement, levant les yeux vers le plafond, sur le point de pleurer. Tout ça lui brisait le cœur. Elle ne voulait plus s'en souvenir. Ses mains tremblaient légèrement parce qu'elle avait toujours peur. La meute de Samuel ne la rassurait pas. C'était de jeunes lycans impatients. Et elle avait peur que des chasseurs s'en prennent à elle pour atteindre Samuel. Elle baissa les yeux, laissant les larmes rouler le long de ses joues.

Je suis arrivée chez Mary et Logan, parce que je voulais pas rentrer à la maison et que je ne savais pas quoi faire. Je ne savais pas où aller. Je crois que je cherchais une zone de sécurité... Mais les chasseurs m'ont suivit et Mary m'a dit de partir avec Tommy, qu'ils allaient s'occuper d'eux. J'ai pas trop eu le choix que de me sauver avec Tommy. Alors, on est parti avec Tommy, on a entendu des coups de feu et des hurlements. Je me suis cachée avec Tommy jusqu'au matin. Et je l'ai ramené chez mes parents. Puis je suis retournée ici. Je n'ai trouvé que les deux cadavres carbonisés de Mary et Logan...

Emily pleurait à chaudes larmes parce que parler de ça était totalement insupportable. Elle renifla légèrement, baissant les yeux sur ses mains qu'elle entortillée l'une à l'autre, tentant de calmer ses tremblements. La jeune femme n'osait plus regarder Samuel maintenant. Parce que ce qu'elle allait révéler par la suite, elle en avait vraiment honte.

J'ai pris le temps d'effacer les traces des chasseurs et d'appeler la police pour signaler les deux cadavres avant de partir. J'ai bien mémorisé leur odeur et je les ai traqué ensuite. Jusqu'à ce que je les retrouve à Moon Falls. J'ai kidnappé leur fille pour ensuite aller la tuer dans les bois. Je voulais pas la tuer, je voulais juste leur faire peur. Mais je contrôlais plus mon loup. Et je ne le contrôle plus du tout maintenant. Je suis obligée de le tenir en sommeil en moi pour éviter qu'il ne prenne possession de moi même...

La jeune femme renifla légèrement puis se leva pour aller chercher des mouchoirs, revenant s'installer près de Samuel.

Voilà, tu sais tout maintenant...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mar 14 Avr - 22:26

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Les choses semblaient rentrer dans l’ordre petit à petit. En tout cas, Samuel espérait que tout irait en s’arrangeant désormais. Bien qu’il craignait un peu ce qu’Emily allait lui révéler, il se voulait confiant et savait qu’il ne la laisserait pas tomber, quoiqu’elle dise. Sa vie, elle était avec elle et cela ne serait jamais autrement. S’il devait affronter d’autres épreuves à ses côtés il le ferait. D’ailleurs il aurait aimé le faire plus tôt, qu’elle n’ait pas à vivre à part, à supporter seule le fardeau qu’elle semblait trainer. Bien que poussé par la curiosité, il ne la questionna pas. Rien de pire pour couper l’envie. Il se doutait bien que c’était difficile de se lancer mais il se fit patient, caressant et serrant doucement cette main qu’elle avait saisi.

Emily lui demanda alors de l’écouter sans jamais l’interrompre. Sans doute allait-il avoir beaucoup de questions mais rien ne l’empêchait de les poser plus tard, après qu’elle ait terminé. Tout sortir d’une traite était sans doute plus facile. Samuel hocha la tête pour signaler qu’il était d’accord et qu’il ne la couperait donc pas d’une façon ou d’une autre, lui faisant un léger sourire encourageant.

La jeune femme se lança enfin, non sans mal, mais Samuel ne fit rien, comme promis. Il se contenta de l’écouter, ne faisait rien pour la pousser à se confier plus ou autre. Il resta parfaitement neutre, juste attentif à ce qu’elle pouvait dire. Mentalement, il se repassa cette journée dont elle parlait. Il supposait qu’elle parlait de la nuit où elle avait été blessée, de celle de la mort de Mary et Logan. Il se souvenait bien avoir été pris ce soir là et ne pas avoir été présent pour les aider. Il l’avait toujours regretté mais comment aurait-il seulement pu deviner ?

Vu ce qu’elle expliquait, il supposa qu’elle allait lui dire qu’elle s’était rendue chez Mary et Logan et que c’était là que les choses avaient mal tourné. Mais non. Puisque tout ça il le savait déjà et que c’était donc faux. La jeune femme était allée à leur endroit fétiche, là où ils avaient passé d’innombrables heures ensemble, loin de tout, juste entre eux. Samuel répondit à son sourire, caressant sa main. Ca, personne ne leur enlèverait.

Mais le discours de la jeune femme se fit plus inquiétant. Elle évoqua l’apparition de chasseurs, ce qui fit froncer les sourcils à Samuel. Personne ne s’en prenait à sa louve ! Qui étaient ces chasseurs qui se croyaient tout permis ?? Même s’il ne détestait pas les humains, il n’acceptait pas qu’on les chasse alors qu’ils ne faisaient rien de mal. Rien que d’imaginer Emily morte, agonisant sur le sol le fit frissonner. Il resserra sa main autour de la sienne instinctivement mais resta silencieux, écoutant la suite qu’il connaissait déjà. Voilà donc l’origine de ses blessures. Il baissa les yeux vers son ventre. Même s’il ne pouvait voir à travers les vêtements, il savait où se trouvaient les marques, tout comme Emily connaissait par cœur l’emplacement des siennes.

La voir dans cet état de détresse, prête à craquer, lui fendait le cœur. Finalement, elle se mit à pleurer à nouveau et Samuel fit tout son possible pour ne pas la prendre dans ses bras et essayer de la consoler. Ce n’était pas l’envie qui manquait mais il savait que s’il le faisait, il la couperait dans son élan. Il serra donc les dents, rageant intérieurement de ne pas pouvoir la soulager de ses tourments et écouta la suite. Elle avoua alors avoir guidé les chasseurs jusqu’à la ferme sans le vouloir. Et au final, elle avait sauvé Tommy mais Logan et Mary avaient succombé. Samuel resta coi. Pas parce qu’elle le lui avait demandé mais parce qu’il ne s’y attendait pas. En aucun cas il ne pensait que c’était la faute d’Emily, jamais elle n’avait voulu une telle chose mais il la connaissait très bien. Et il savait qu’elle pensait que c’était sa faute à elle et elle s’en voulait pour ça. Voilà ce qui la faisait tant souffrir : avoir deux morts sur la conscience même si elle n’y était pour rien.

Samuel ignorait si elle avait fini ou pas mais il préféra ne pas trop s’avancer. Il était à la fois en colère et peiné pour tout ça. Tout était la faute de ces chasseurs au final. Emily se calma un peu et continua, racontant la suite car suite il y avait. Elle avait voulu se venger des chasseurs et elle l’avait fait. Ou plutôt, son loup l’avait fait. Toute cette colère et ces regrets avaient cassé l’harmonie entre Emily et son loup, le laissant donc agir à sa guise comme si elle était un nouveau née. Même maintenant, elle continuait de se battre contre lui pour qu’il ne prenne pas le contrôle. A présent Samuel comprenait mieux son comportement. Voilà qui expliquait tout.

Emily avoua que c’était terminé et lorsqu’elle regagna sa place, le lycan la prit contre lui, la serrant avec force, caressant son dos dans un geste réconfortant. Qu’elle pleure si cela pouvait l’aider à aller mieux. Samuel se sentait démuni et impuissant face à tout ceci. Il ne savait pas trop quoi lui dire pour qu’elle aille mieux mais il savait qu’il n’y avait pas de formule magique. Tout cela allait prendre du temps. Beaucoup de temps. Il la berça un moment contre lui puis décolla sa tête d’elle pour pouvoir la regarder, essayant ses joues doucement.

« Je suis désolé de ne pas avoir su tout ça avant, de ne pas avoir été plus présent, de ne pas t’avoir forcée à tout dire pour que tu sois libérée et que tu n’aies pas à affronter ça seule… » commença t-il, caressant sa joue du bout des doigts « Tu pensais juste bien faire… Tout ça, c’est la faute de ces chasseurs… Je ne comprends pas leur haine à notre égard… C’est eux les responsables. Les seuls ! Logan et Mary ont eu raison de te confier Tommy… et de te protéger. Je l’aurais fait à leur place si seulement j’avais été là… »

Mais il n’avait pas été là, pris par son travail. Et si cela se reproduisait ? S’il était encore trop pris par son boulot ou sa meute ? S’il arrivait malheur à Emily ou Tommy ? Jamais il ne se le pardonnerait. La jeune femme ne pouvait pas rester dans cet état, il fallait qu’elle reprenne le contrôle d’elle-même. Et pour ça, elle devait lui faire confiance. Mais puisqu’elle s’était confiée, il savait que c’était sur la bonne voie.

« On ne peut pas changer le passé mais je t’aiderai à changer le futur, ma louve. Ton loup, tu le domineras à nouveau, comme avant… Même si ça prend du temps, je t’aiderai de mon mieux. Tu n’auras plus à supporter ça toute seule maintenant, je suis là. Et je serai toujours à tes côtés… »

Même si tout s’était calmé, il était trop focalisé sur elle et sur ses révélations pour entendre ce petit battement frénétique. Il ne pensait qu’à la solitude qu’Emily avait dû éprouver, seule face à son propre loup. Il n’imaginait même pas comment cela pouvait être de ne même plus savoir se contrôler, elle qui avait toujours été posée et maitresse d’elle-même.

« On va tout reprendre à zéro, on va démarrer une nouvelle vie… Je prendrai plus de temps pour toi et Tommy. Je veux être là pour vous… Et plus jamais je ne veux louper un moment important de votre vie… Plus jamais. »


©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Ven 17 Avr - 13:02

Emily avait raconté tout ce qu'il s'était passé. Elle n'avait omit aucun détail. La jeune femme avait même avoué être responsable de la mort de cette petite fille, malgré elle. Ce n'était pas quelque chose qui se prenait à la légère. Emily avait compris ce jour là que l'harmonie qui régnait entre son loup et elle n'existait plus. Et peut être même qu'elle ne reviendrait jamais. Mais au lieu de se battre pour redevenir la louve qu'elle était avant, Emily avait simplement lâché prise, se contentant de faire taire l'animal en elle. La jeune femme se sentait coupable. À commencer par la mort de sa sœur et de son beau-frère. Les parents de Tommy plus exactement. Elle détestait avoir le sentiment de l'avoir privé d'une famille. C'était pourtant ce qu'il s'était passé. Puis, elle avait puni Samuel injustement, sans explication. Peut être que par amour pour lui, Emily avait pensé bien faire. Mais c'était bien plus de la honte qu'elle ressentait. Elle qui avait toujours été si forte face à lui. Depuis le plus jeune âge, les lycans purs apprenaient à contrôler leur force, mais surtout à contrôler l'animal qu'ils possédaient en eux. Emily se souvenait de ce que lui disait son père quand elle était petite. C'est l'humain qui domine pour préserver la survie de l'espèce. Un lycan qui ne se domine pas est un danger pour sa propre race. Désormais, Emily se voyait comme ça.

Alors qu'elle revenait s'installer après avoir été cherché des mouchoirs, Emily se retrouva contre Samuel. Le sentir comme ça, près d'elle, de manière protectrice et aimant, ça lui faisait beaucoup de bien. Et pour rien au monde elle n'aurait voulu échanger sa place avec qui que ce oit. Samuel était l'homme dont elle avait toujours rêvé, depuis toute petite. Pour elle, il était son prince charmant, son sauveur, son protecteur, son meilleur ami, son amant et l'homme de sa vie. Samuel était tellement de chose à la fois qu'Emily savait qu'elle ne trouverait jamais un homme aussi parfait que lui. La louve se laissa aller contre lui, pleurant légèrement. Puis, elle se redressa légèrement alors que Samuel remuait. Sentir ses mains sur ses joues humides lui faisait du bien. La douceur dont Samuel faisait preuve l'apaisait quelque peu. La jeune femme inspira profondément avant de poser son regard sur Samuel, l'écoutant avec attention. Mais elle les baissa rapidement, pinçant les lèvres.

Je t'en ai voulu... Je t'en ai voulu d'avoir été absent cette nuit là. Je me suis sentie tellement faible, tellement impuissante. Ce n'est pas des chasseurs débutants vu ce qu'ils ont fait à ma sœur et Logan. Ils en étaient pas à leur premier coup d'essai, je peux te le garantir. Je ne sais pas où ils sont maintenant... Je pense qu'ils ont quitté la ville après ça.

Emily renifla légèrement, Samuel comptait l'aider à retrouver l'harmonie entre elle et son loup. La jeune femme avait perdu espoir depuis longtemps, ne songeant même plus à se retransformer un jour. Malgré tout, pour le moment pas question de reprendre sa forme animal. Emily n'avait toujours rien dit à propos du bébé et Samuel ne semblait pas l'avoir entendu pour le moment. Pinçant les lèvres, Emily posa son regard sur Samuel qui était prêt à l'aider. La jeune femme ne savait pas comment elle devait lui annoncer ça. C'était un peu violent comme retournement de situation, même pour elle. Mais si elle ne lui disait pas, Samuel finirait par s'en rendre compte de lui même. Soit en entendant les battements de son cœur, soit en la voyant prendre du ventre au fil des semaines.

Remuant nerveusement, Emily se décolla de Samuel pour se lever. Elle ne savait absolument pas comment le lui dire. Marchant un peu dans le salon, Emily s'arrêta devant la cheminée, observant une vieille photo de famille où Tommy n'était encore qu'un bébé. Même Samuel était présent. Au fond, il avait toujours fait parti de la famille, quoi qu'on en dise. Il était presque né dans cette famille. Emily remua nerveusement les mains avant de se tourner vers Samuel, pas vraiment assurée de ce qu'elle allait dire. Son regard se posa dans celui de Samuel. Son comportement reflétait ce qu'il se passait dans sa tête, elle était indécise. Alors, la jeune louve s'approcha de Samuel et soupira doucement.

Samuel, tais toi et écoute...

Mais Emily ne parla pas non plus. Le silence se fit dans le salon alors que le petit battement frénétique se faisait entendre. La provenance était incertaine pour le moment mais Emily guida doucement le regard de Samuel en posant un main sur son ventre, essayant de ne pas masquer le battement du cœur du bébé. Si les humains ne pouvaient entendre ce genre de choses sans des appareils spéciaux, les lycans pouvaient se vanter de la faire. La jeune femme en aurait certainement débordé de joie si la situation n'avait pas été critique. Soupirant doucement, Emily posa son regard sur Samuel, incertaine sur ce qu'il en pensait.

Je crois que c'est arrivé le jour de mon anniversaire... Je n'ai pas eu mes chaleurs depuis longtemps... Je... C'est un peu notre rêve qui se réalise dans de mauvaises conditions, tu ne trouves pas ? Elle esquissa un léger sourire, essayant de se détendre. Je ne sais pas si c'est le meilleur moment pour avoir un bébé mais je veux le garder... Seulement si tu le veux aussi... Notre mini nous... Du coup, ça va être un peu compromis pour que réconcilier avec mon loup...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Dim 19 Avr - 15:45

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Depuis le temps qu’il cherchait à comprendre Emily, Samuel était enfin servi. Elle lui dévoilait sans détour ce qu’il s’était passé, ce qu’il avait manqué et ce qu’elle avait dû affronter seule. Samuel en était désolé d’entendre ça mais qu’aurait-il pu faire ? Il était au travail à ce moment là et la jeune femme n’avait pu le prévenir. Peut-être que sa présence n’aurait rien changé. Peut-être qu’il serait mort à la place de Logan et Mary pour la protéger. Il pensait même que c’était ce qu’il se serait passé. Mais rien de tout ça n’était arrivé et Emily lui en voulait de son absence. Que pouvait-il répondre à ça ? Il n’y pouvait rien et il ne pouvait pas non plus revenir en arrière. Mais il comprenait son sentiment et faisait l’amalgame avec maintenant. Car elle lui en voulait d’être absent, trop pris par son travail et sa meute. Fatalement, tout ceci devait lui rappeler son absence de cette nuit où elle avait tant eu besoin de lui. Voilà qui expliquait sa colère.

« Tu sais, j’ai toujours imaginé ma vie à tes côtés. Ma vie est indissociable de la tienne. Mais c’est vrai qu’entre nos études et métiers respectifs, on a été séparés plus qu’on aurait dû. Après ce qui est arrivé à mes parents, j’aurai dû redoubler de vigilance… Je ne veux pas te perdre toi aussi, je ne m’en remettrai jamais. Ce qui est fait est fait mais je ne laisserai pas une telle chose se reproduire. Tu es ma louve, je suis ton loup et plus personne ne se mettra entre nous. Je doute qu’on entende à nouveau parler de ces chasseurs. »

Il essayait de la rassurer mais aussi de lui montrer un avenir moins sombre. Il ne voulait pas qu’elle continue de douter, qu’elle accable son loup alors qu’il n’avait fait que la venger. Logan et Mary ne méritaient pas de mourir. Et puisque la vengeance était consumée, il était temps pour Emily de renouer avec son loup. Samuel comptait bien tout faire pour ça. Elle avait appris à le faire une fois, pourquoi pas un seconde ?

Mais la jeune femme pensait déjà à autre chose. Elle se leva, remuant comme si elle ne pouvait pas tenir en place. Samuel resta silencieux, l’observant juste. Il devinait sa nervosité mais il ne comprenait pas pourquoi. Y avait-il autre chose qu’elle n’avouait pas ? Lui qui pensait qu’elle serait un minimum soulagée de pouvoir se confier… Cela n’avait pas l’air d’être le cas réellement. Lorsqu’il croisa son regard, il sut qu’elle hésitait. Mais sur quoi ? Ca il n’en savait rien. Il la suivit des yeux alors qu’elle revint vers lui, lui demandant de se taire. Pourtant, il ne disait rien… Mais il s’attendait à ce qu’elle s’exprime, qu’elle avoue autre chose. Mais non, rien ne venait. Seul le silence comblait la pièce. Le silence… et un bruit des plus curieux.

Maintenant qu’elle lui demandait d’écouter, il l’entendait comme si ce bruit avait toujours été là. Ce bruit rapide, particulier, qu’il avait déjà entendu par le passé. Instinctivement, il tourna la tête pour observer autour de lui, cherchant la provenance de ce bruit tandis qu’il essayait de se remémorer où il l’avait déjà entendu. Ca datait un peu et cela ne revenait donc pas rapidement. Mais comme Emily remua un peu, le regard de Samuel se posa sur elle et sur cette main posée sur son ventre. Il fronça les sourcils puis les haussa tout haut. Voilà où il avait déjà entendu ce bruit… Du ventre de Mary. Il se souvenait l’avoir entendu lorsqu’elle était enceinte de Tommy. Mais là il ne s’agissait pas de Mary mais d’Emily. Ce bruit frénétique provenait de son ventre, ce qui ne pouvait signifier qu’une chose : elle était enceinte à son tour.

Samuel était comme paralysé par l’information, ayant du mal à le croire mais surtout à le comprendre. Comment pouvait-elle être enceinte ? Ils se protégeaient toujours lors de ses chaleurs et les dernières en date étaient lointaines. Il se souvenait d’une ancienne discussion à ce propos, lors de son retour après son année de disparition où ils avaient évoqué mariage et progéniture. Cela lui semblait vraiment lointain même s’il n’avait rien oublié. Avaient-ils enfin le droit au bonheur ? A fonder les projets qu’ils avaient laissé tomber ?

Emily le sortit de son questionnement intérieur en prenant la parole. Ce qu’elle supposa était effectivement la seule explication logique puisqu’ils avaient fait l’amour ce soir là. Bien que la jeune femme parlait de rêve, elle ne semblait cependant pas aux anges. Toutefois, elle avoua vouloir le garder s’il le voulait aussi. Au fond, elle avait simplement peur, elle devait craindre sa réaction. Samuel se leva et l’attrapa contre lui, la serrant avec force. Il en pleurait presque, les larmes aux yeux.

« Tu es enceinte… Mon dieu Emily… Mais c’est merveilleux ! Tu n’imagines pas à quel point ça me rend heureux ! On va avoir un mini nous… »
fit-il avec un large sourire ému, riant légèrement « Je ne trouve pas que ce soit dans de mauvaises conditions. En fait, je pense que c’est ce qu’il nous faut. Qu’on puisse enfin repenser à nos projets, qu’on se construise l’avenir dont on avait rêvé ensemble… Ce petit loup, c’est un signe, c’est le signe que tout va s’arranger. Il n’est pas là par hasard. Notre famille va s’agrandir et je veux être là à tout moment pour vous tous ! Ton loup attendra un peu… Ca ne nous empêchera pas d’essayer de t’apaiser au maximum pour que ta grossesse se passe le mieux possible. Tu ne manquera de rien, je te le promet… Je t’aime Emily, si tu savais… »

Tout en l’embrassant tendrement, passionnément, Samuel glissa sa main jusqu’à son ventre. Bien entendu, il savait qu’il ne sentirait rien. Mais rien que d’entendre ce battement frénétique, il était ravi, fou de bonheur. Leur situation s’améliorait de minute en minute. Rompant doucement le baiser, il se recula pour s’asseoir, l’attirant jusqu’à lui. Arrivée à sa hauteur, il tourna la tête pour poser l’oreille contre son ventre afin d’entendre encore mieux ce petit cœur. Tout sourire, il frotta doucement sa tête contre son ventre, levant le nez pour la regarder avec tendresse. Puis il se recula et  l’attira à lui pour qu’elle s’asseye sur ses genoux. Il en profita pour glisser sa main sur le ventre, le caressant doucement.

« Je crois que je vais démissionner. Je veux être là à chaque moment. Je t’aiderai pour la ferme comme ça, je serai plus présent pour Tommy et je pourrai mieux prendre soin de toi et de notre mini nous. Ca te plairait ? »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mer 22 Avr - 12:29

Comment Samuel pourrait la protéger en étant constamment absent ? Il jouait sur deux tableaux à la fois. Il y avait le petit-ami aimant qui tentait de s'occuper de sa famille du mieux qu'il le pouvait. Et il y avait l'Alpha. Celui qui devait aller aider les autres, ses bêtas. Emily détestait cet Alpha justement. Parce qu'il éloignait d'elle cet homme qu'elle aimait et dont elle avait besoin. Ce n'était pas comme ça qu'elle avait imaginé son avenir. Lorsqu'elle était adolescente, elle avait toujours pensé que Samuel resterait un bêta comme elle et qu'il deviendrait officiel un Pemberton. Mais non, ce n'était pas comme ça que ça se passait désormais. Samuel avait sa meute, sa famille, et Emily avait la sienne de son côté. C'était un peu comme être assise, le cul entre deux chaises. Et au final, c'était le gouffre au milieu qui l'entrainait pour le moment. Et elle n'arrivait plus à s'accrocher à quelque chose de bien pour remonter.

Le pauvre Samuel faisait de son mieux pour la rassurer. Et peut être se rassurer lui même au passage. Mais Emily avait vraiment la sensation que tout ça était totalement vain. Il ne semblait pas réellement comprendre l'enjeu de tout. Emily avait tellement peur de le rendre malheureux pour le reste de sa vie. Savoir qu'il l'aimait lui faisait du bien mais ça augmentait le poids qui pesait sur ses épaules. La jeune femme se demandait si elle s'en sortirait un jour. Elle ne comprenait pas réellement pourquoi il parlait de ses parents alors que tout ça n'avait absolument aucun lien. Le fait qu'il lui parle d'appartenance la perturbait quelque peu. Emily ne savait pas réellement si elle voulait lui appartenir, elle n'était pas encore tout à fait certaine de ne plus vouloir être une Pemberton. Et puis, être à Samuel voudrait dire, faire parti de sa meute et donc, avoir de nouveaux bêtas dans les pattes. Comment pourrait elle l'aider si elle méprisait ceux qui monopolisaient son loup, l'entrainant loin d'elle. Emily pinça les lèvres, ne répondant rien à tout ça. Il n'y avait rien à répondre de toute manière.

Pourtant, elle prendrait sur elle pour le bien de Samuel, pour l'amour qu'elle lui portait. Parce qu'elle voulait absolument le garder avec elle. Quoi qu'il arrive. Même si elle n'aimait pas parler de la meute de Samuel, estimant ne pas en faire partie, Emily ferait l'effort de s'y intéresser. Pour Samuel. Pour lui de toute manière, elle se couperait en quatre s'il le fallait. Mais elle sentait bien que l'heure de la réconciliation avec son loup n'était pas encore arrivée. La jeune femme devait annoncer une chose vraiment importante à Samuel. Parce que le fait qu'il allait être papa n'était pas quelque chose d'anodin. C'était un grand tournant dans leur vie à tous les deux. Emily s'expliqua sur la présence de ce nouveau petit être qui grandissait en elle. Elle avait peur. Oui, très peur même. Parce qu'elle craignait que Samuel refuse d'avoir un bébé maintenant. Et que le fait qu'elle ne se contrôlait plus puisse mettre en danger la vie du bébé. Et déjà, contre sa propre volonté, elle l'aimait ce petit loup. Parce qu'il était de Samuel.

Très rapidement, Samuel se retrouva collé contre Emily, la laissant un peu désemparée devant cette réaction. Vraiment, comment elle avait pu douter de lui ? Elle se sentait tellement stupide d'avoir pensé que Samuel ne voudrait pas de son futur petit loup. Ou petite louve. Elle ne savait pas encore, c'était trop tôt. Mais Samuel agissait comme si c'était voulu. Comme s'ils avaient essayé depuis longtemps et que c'était enfin arrivé. Emily l'entoura de ses bras et lui caressa doucement le dos. Samuel semblait vraiment déborder de joie. Il voyait déjà l'enfant comme un miracle, ce qui arracha un sourire amusé à Emily. Peut être qu'il avait raison au final, peut être que c'était le miracle qu'ils avaient attendu depuis longtemps. Tout en rendant le baiser à Samuel, la jeune femme le laissa poser sa main sur son ventre. S'il y avait bien une chose qu'elle voulait absolument, c'était de faire participer Samuel à l'intégralité de la grossesse. Qu'il tisse un lien particulièrement fort avec son bébé à travers elle.

D'ailleurs, Samuel ne tarda pas à venir coller son oreille contre le ventre d' Emily. Là comme ça, il lui faisait penser à Logan avec le ventre de Mary. Un sourire attendri naquit sur le visage de la jeune louve, venant glisser une main dans les cheveux de son amoureux pour les caresser, le laissant faire.

Tu sais que tu peux lui parler. Il va t'entendre. Je veux qu'il sache que tu es son papa.

Samuel leva les yeux vers Emily qui lui adressa un sourire amoureux. Puis elle se retrouva sur lui, se blottissant contre lui avec douceur. C'était sa zone de sécurité et elle l'avait bien trop longtemps délaissée. Désormais, elle s'y réfugierait bien plus souvent qu'avant. Mais Samuel parlait de démissionner. Emily fronça les sourcils, le fixant comme s'il était fou. Elle secoua vivement son visage.

Non, c'est hors de question... Tu ne peux pas démissionner, tu aimes ton travail, je le sais. Essaie de voir pour alléger tes horaires si tu veux mais ne démissionne pas. Si tu travailles moins tu pourras t'occuper ici. Il va falloir agrandir la maison rapidement. Faire une nouvelle pièce en bas. On pourrait mettre Tommy en bas et prendre sa chambre pour faire celle du bébé. Il faudra voir avec lui. J'ai pas envie qu'il se sente mis de côté à cause du bébé.

Emily observa Samuel pendant un long moment, lui souriant avec tendresse. Elle se pencha pour l'embrasser, lui donnant tout son amour dans ce baiser. Au final, sa vie commençait à paraître beaucoup moins morose et grise qu'elle ne l'avait imaginé. Les choses s'arrangeaient peu à peu et ça lui faisait beaucoup de bien. Emily était moins stressée, moins tendue. Son cœur battait de manière sereine contrairement à d'habitude et elle avait perdu cet éclat d'inquiétude dans son regard. Rompant doucement le baiser, Emily observa Samuel.

Il y a de la tarte si tu ne veux pas de mousse au chocolat... Ta préférée d'ailleurs...

Emily lui avait murmuré ça comme si le Père Noël venait de passer. Au final, c'était un peu vrai. Elle savait parfaitement que Samuel voyait ses tartes comme des cadeaux. Il en raffolait. Et Emily ne comptait plus le nombre de tarte qu'elle lui avait fait. Lorsqu'elle étudiait encore à Helena, Emily cuisinait le weekend et congelait les tartes pour Samuel. Pour qu'il en ai assez le temps de son absence. Au moins, comme ça, elle était un peu avec lui.



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mer 22 Avr - 20:27

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Samuel se sentait dépassé par les évènements. Emily était entre ses doigts, fragile comme tout, prête à se briser au moindre mouvement brusque. Du coup il redoublait de prudence, ne voulant pas la briser davantage. Il ne voulait que la consolider, l’aider à se remettre sur pieds et à vouloir aller de l’avant. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Car même si il savait enfin quel était le problème, ce n’était pas pour autant qu’il était réglé. Le loup cherchait des solutions mais il savait que cela ne viendrait que progressivement. De toute façon, il ne comptait pas la noyer sous les solutions. L’important était qu’elle se sente soutenue, un minimum rassurée et c’était bien ce qu’il comptait faire.

La jeune femme ne semblait pas aussi optimiste que lui mais c’était bien normal. Après tout ce par quoi elle était passée, elle ne pouvait pas tout balayer d’un revers de main. Samuel préféra ne pas insister trop lourdement néanmoins, ayant peur qu’elle finisse par ne plus y croire s’il ne faisait que parler au lieu d’agir. Elle verrait bien en temps et en heure qu’il serait là quoiqu’il arrive et qu’il parviendrait à l’aider de son mieux. En fait il n’en savait rien mais il avait assez de volonté pour tout mettre en œuvre du mieux possible.

Et puis Emily confia son second secret. Celui là non plus il ne l’avait pas vu venir. C’était si soudain, si imprévisible qu’il en resta muet. Mais il réagit tout de même bien vite, on ne peut plus heureux d’apprendre la nouvelle. Même s’ils avaient déjà parlé bébé par le passé, longtemps auparavant, le sujet n’avait plus été abordé depuis qu’elle avait commencé ses études. Samuel savait qu’avoir un enfant la priverait de ses études et ce n’était pas le but. Alors il patientait. Puis après le drame, il avait cru que ce projet était définitivement à l’abandon. Du coup, savoir qu’un enfant était en route, aussi inattendu cela puisse t-il être, le rendait fou de joie.

Et même si l’enfant ne risquait pas de venir au monde dans la minute, il était déjà impatient de pouvoir le toucher. Pour le moment, il se contentait de le faire à travers le ventre d’Emily. Leur mini eux… Rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Il était si ému qu’il en avait presque les larmes aux yeux. Emily lui fit remarquer qu’il pouvait parler au bébé, qu’il l’entendrait. Bien qu’il avait déjà vu Logan parler au ventre de Mary, c’était à un stade plus avancé de la grossesse. Là il n’était pas certain que l’enfant l’entendrait mais si son cœur battait, pourquoi pas après tout ? Il voulait tisser un lien puissant avec son enfant car, comme il ne pouvait pas le porter et être relié à lui, il fallait bien qu’il fasse autrement. Samuel décolla sa joue du ventre et l’observa un court instant avant de glisser sa main dessus, le caressant doucement.

« Salut toi… C’est ton papa. Tu sais qu’on a hâte que tu sois là même si tu n’es encore qu’une petite crevette ? Tu vas avoir la meilleure maman du monde, la plus belle en plus… T’en as de la chance. Alors dépêche toi de vite grandir, que tu puisses te rendre compte de tout ça par toi-même… »


Il aurait pu lui parler des heures entières mais ce n’était pas encore le moment et à vrai dire, il avait plein de choses à dire à Emily déjà. Ce n’était pas parce qu’elle était enceinte qu’il allait l’occulter par rapport au bébé, au contraire. Il la voulait heureuse et il l’aimait un peu plus chaque jour, surtout aujourd’hui. Il l’avait attiré contre lui afin de la sentir au plus près, de pouvoir la garder dans ses bras comme si plus rien d’autre ne comptait. Leur vie reprenait doucement le sens qu’ils avaient voulu lui donner et il comptait bien faire en sorte que cela continue.

Alors il était prêt à démissionner, à s’investir à 200% s’il le fallait, pour que sa famille soit le mieux possible. Mais Emily n’était pas d’accord. Elle avait plein de projets mais ne désirait pas qu’il quitte complètement son travail. Samuel fit une moue songeuse, mettant ça de côté pour réfléchir aux travaux à faire avant l’arrivée de bébé. Et Tommy allait aussi avoir besoin d’être rassuré. Voilà qui lui ferait un petit frère en fin de compte. Sans doute était-il déjà au courant de la grossesse.

« Je l’aime mais bien moins que vous, tu sais… Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est être près de toi, fonder une famille… et j’ai tout ça désormais. Le reste, c’est accessoire. Je tâcherai d’alléger mes horaires. On fera tous les travaux qu’il faut et même plus encore ! Quant à Tommy, il ne sera pas mis de côté, c’est juste impossible. Il est comme mon premier fils… Ce sera lui le grand frère, à lui de montrer l’exemple ! J’en attend beaucoup de lui ! » fit-il avec un sourire attendri

Voir Emily sourire le rendait fou de bonheur. Elle semblait déjà aller mieux et Samuel lui souriait d’un air paisible en retour. Tout semblait aller mieux petit à petit et il comptait bien faire en sorte que cela reste le cas. Il lui rendit son baiser avec beaucoup d’amour, caressant son dos avec douceur puis se mit à rire en l’entendant parler de tarte. Il avait l’impression d’être revenu en arrière, comme si rien de dramatique n’était arrivé. Il lui caressa doucement la joue, posant son front contre le sien.

« Mais tu me gâtes… Je ne sais pas si je la mérite mais je vais lui faire honneur ! La pauvre toute seule dans son coin… » fit-il en riant légèrement avant de reprendre d’un air plus sérieux, lui prenant doucement le visage entre ses mains « Je sais que j’ai fait de mauvais choix ces derniers temps… Mais je ne savais plus quoi faire. J’étais perdu, indécis, je ne comprenais pas, je ne savais plus où j’allais… Vraiment, j’avais peur de t’avoir perdue, qu’on ait brisé notre lien. Alors j’ai eu besoin de me raccrocher à quelque chose… Ma meute, je ne l’ai jamais vue sans toi. Je n’ai pas demandé à être un alpha…. Tout ce dont j’ai besoin c’est toi. Le reste je m’en fiche. Ma meute, c’est toi, ça l’a toujours été. Oui c’est vrai, j’ai des bêtas… mais je ne les ai pas voulu tu sais. Un c’était un accident, l’autre pour lui sauver la vie… Bref, je passe du temps avec eux pour qu’ils soient rapidement autonomes et indépendants. Parce que je ne veux pas être derrière eux. Je veux qu’ils puissent se débrouiller. Ma meute c’est Tommy, toi… et le bébé. Je ne te fais aucune promesse, ça ne servirait à rien, tu le verra par toi-même. Mais les choses vont changer. Je ne veux qu’être avec ma famille. »

Levant le nez, il l’embrassa longuement, tendrement, la serrant doucement contre lui puis il rompit lentement le baiser. Cette femme était la sienne et il comptait bien la combler, l’aider à être à nouveau heureuse. Elle le méritait et, loup récalcitrant ou pas, il comptait bien faire en sorte que sa grossesse se passe bien.

« Bon, faisons lui sa fête à cette tarte dont je n’ai même pas repéré l’odeur !! A moins… que je ne te mange toi à la place ! »


Il l’attrapa et la bascula dans le canapé, venant lui mordiller le cou comme s’il comptait la manger avant de redresser la tête.

« Tu as de la chance, je t’épargne pour cette fois mais tu ne perds rien pour attendre ! »

Il lui embrassa le bout du nez puis se leva et ramena son pot de mousse pour le troquer contre une énorme part de tarte. Il en rapporta un morceau pour Emily aussi et revint s’asseoir sur le canapé, dévorant sa part. Ce qu’il pouvait aimer les tartes de la jeune femme… C’était son pêché mignon et il ne s’en lassait pas malgré les années qui passaient.

« Divine, comme toujours… » fit-il en poussant un soupir de contentement « Tu voudras savoir si c’est une fille ou un garçon ? Moi je m’en fiche… Enfin je veux savoir ! Mais je n’ai pas de préférence… Un mélange de toi et moi… ça ne pourra être que bien ! Tommy est déjà au courant je suppose ? Il a dit quoi ? »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Sam 25 Avr - 19:47

Emily laissa Samuel parler à son bébé. Après tout, elle voulait qu'il puisse le reconnaître à la naissance. La jeune louve esquissa un léger sourire attendri en le voyant faire mais surtout en entendant ses propos. Elle se mit même à rire légèrement, caressant la nuque de Samuel. Emily soupira doucement.

Pas trop vite non plus, j'aimerais profiter quand même...

La jeune louve s'installa confortablement sur Samuel, puisqu'il l'avait attirée sur lui. Samuel parlait de démission et Emily refusa. Hors de question qu'ils se retrouvent à galérer avec la ferme. Emily voulait bien continuer à s'en occuper à condition que Samuel allège ses horaires. Comme ça, il passerait plus de temps avec elle et Tommy. Surtout Tommy. Emily avait particulièrement peur qu'il se sente mis de côté avec le bébé. Et puis, elle savait qu'il avait vraiment besoin d'une figure paternelle. Et Samuel avait été mis de côté pendant trop longtemps.

Emily adressa un léger sourire à Samuel en l'entendant lui répondre. Elle aimait cet homme qui arrivait toujours à trouver des solutions et à la rassurer. Qu'est ce qu'elle avait été stupide de le mettre de côté. La jeune femme se resserra un peu plus contre lui, souriant tendrement. Elle frotta tendrement son front contre la joue de son loup, poussant un léger soupir.

Oui, j'espère qu'il ne va pas nous en vouloir ! Je crois qu'on va devoir construire une nouvelle pièce. Réduire le salon ne serait pas une très bonne idée...

Mais trêve de bavardages. La jeune femme proposait à Samuel d'aller se chercher une part de tarte à la place de la mousse au chocolat. Elle savait parfaitement qu'il adorait ça. Et elle adorait lui faire plaisir. Samuel l'avait toujours fait beaucoup rire et il n'avait pas du tout changer pour ça. Constater qu'une tarte pouvait être malheureuse dans son coin l'amusait énormément. Mais le jeune homme ne comptait pas non plus se jeter dessus. Non, au lieu de ça, il attrapa le visage d'Emily entre ses mains. La jeune femme se demanda alors ce qu'il pouvait bien lui vouloir. Fronçant les sourcils, elle l'observa avec attention alors que Samuel commençait à parler.

Samuel lui faisait des sortes d'excuses. Emily pinça les lèvres, baissant doucement les yeux. Voilà qu'il parlait à nouveau de sa meute. Certes, il lui disait que sa meute c'était elle mais Emily savait parfaitement que c'était faute. Une meute, ce n'était pas juste de l'amour entre deux êtres. La jeune femme ne savait pas réellement quoi lui dire. Elle ne s'intéressait pas à ses bêtas parce qu'ils n'étaient pas de sa meute, pas de sa famille. Pourtant, ils étaient bien ceux de Samuel. Ce n'est pas comme ça que les choses devaient se passer. Emily savait parfaitement qu'elle ne serait plus jamais une Pemberton lorsqu'elle accepterait de faire partie de la meute de Samuel. La jeune femme esquissa un léger sourire. Elle n'avait pas le cœur à gâcher tout ça mais elle savait qu'elle devait lui dire la vérité. Relevant les yeux vers Samuel, elle l'observa un long moment.

Écoute... Sam, tu sais que ça ne se passe pas comme ça hein ? J'ai toujours cru que ce serait toi qui deviendrait un Pemberton. Et non moi qui deviendrait une Carter. Parce que... ma famille est grande et que l'Alpha de ma famille est toujours en vie... Je suis désolée, tu dois me trouver méchante et égoïste... Mais... Je n'aime pas ta meute Samuel. Elle est dangereuse. Ils sont jeunes, imprudents. Ils ne mesurent pas du tout de quoi ils sont capables. Ils n'ont pas conscience de ce qu'ils sont. Et ça finira par te tuer... Et ça je ne suis pas prête à l'accepter... Je suis capable de les tuer si ils mettent ta vie en danger, tu le sais... Emily lui attrapa doucement les mains. Je veux que tu comprennes que je n'exclus pas la possibilité de devenir ta femelle Alpha un jour. Mais je dois d'abord en parler avec mes parents. Tu sais que c'est une grosse responsabilité et un choix assez compliqué. Je sais qu'ils seront toujours ma famille quoi qu'il arrive mais ce n'est pas pareil... Des lycans mordus dans une meute, c'est dangereux... Même si tout ça ne m'empêche pas de t'aimer, je voulais que tu saches...

Emily répondit à son baiser avec beaucoup de tendresse. Elle aimait réellement Samuel et elle n'avait aucune envie de le perdre. Pour rien au monde elle n'échangerait sa place de toute manière. Et elle tuerait la moindre rivale qui se présenterait. Ce loup était à elle et elle ne comptait pas le laisser filer. Elle avait déjà perdu une année entière à se morfondre pendant qu'il tentait de l'aider. Maintenant, il lui avait ouvert les yeux et Emily comptait bien exploiter cette aide du mieux qu'elle pouvait. La jeune femme se mit à rire légèrement alors que Samuel la bascula sur le canapé avant de le frapper doucement.

Je te manquerais trop si tu me manges ! La tarte est à sa place habituelle, dans le placard à gâteau, sous sa cloche ! Voilà pourquoi tu n'as pas senti l'odeur !

Emily s'écarta légèrement pour laisser Samuel se lever, le regardant faire. Elle en profita pour lui tapoter les fesses avec douceur, avant de les caresser. Le jeune homme ne mit pas longtemps à revenir avec deux parts. Emily observa la part de Samuel et se mit à rire.

Tu en as laissé au moins ?!

Riant légèrement, Emily se mit à manger tranquillement alors que Samuel commençait à la questionner. Elle ne songeait pas vraiment au sexe du bébé pour le moment, le voulant simplement en bonne santé. Enfin, il était un lycan donc il ne pouvait être qu'en bonne santé. Mais avoir un garçon pour commencer lui plairait. Au moins, Samuel aurait son héritier. Emily fit une moue pensive.

Je crois qu'un garçon ça me plairait... Mais je l'aimerais aussi si c'est une fille ! Mais je demanderais quand on pourra savoir. Normalement, c'est après le troisième mois... D'ailleurs, pour le moment il a la taille d'une graine de sésame ! Et son cœur bat déjà !! Elle lui adressa un léger sourire. Non, Tommy ne le sait pas encore... Je voulais te l'annoncer en premier...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Sam 25 Avr - 22:31

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Parler à un ventre même pas rebondi pouvait paraître idiot mais Samuel se prêtait au jeu avec plaisir. S’il avait la possibilité de tisser un lien avec son futur enfant, il ne voulait surtout pas s’en priver. Il avait tant de choses à lui dire qu’il ne savait même pas par où commencer. Mais il avait déjà hâte de pouvoir le prendre dans ses bras, de pouvoir réellement le toucher. Car il n’y avait qu’Emily qui avait un lien direct avec lui au final.

« Neuf mois ça me paraît déjà long… Tu me raconteras ? Ce que ça te fais, ce qu’il se passe… Je veux vivre cette grossesse à fond avec toi. »


Et pour ça, il voulait démissionner pour avoir plus de temps. Mais Emily s’y refusa, ne voulant pas le priver. Et puis, ils avaient besoin d’argent. Bien que Samuel était riche, il savait bien comment Emily voyait les choses. Au moins il n’aurait plus besoin de bosser à temps plein. Tout ce qu’il désirait pour le moment, c’était être présent pour sa petite famille. Pour Emily et le bébé mais surtout aussi pour Tommy. Le pauvre enfant n’avait pas eu de chance dans sa jeunesse et Samuel voulait vraiment qu’il ait ce qu’il méritait. Bien qu’il ne s’estimait pas être une figure paternelle de choix, il comptait bien faire en sorte que le jeune garçon ait une adolescence agréable, qu’il ait une vraie famille. Et pas qu’il s’en sente exclu justement.

« On en parlera avec lui et il choisira. Prendre part aux travaux va sans doute le motiver. On n’aura qu’à décider de tout ça tous les trois ensemble. Parce que c’est ça une famille ! »

Et en parlant de famille, il désirait vraiment en former une vraie avec Emily. Une meute. Différente de celle qu’il avait à présent. A vrai dire, il s’était toujours imaginé les choses autrement. Mais la vie faisait parfois ce qu’elle voulait et depuis un an, il perdait un peu le contrôle de cette vie. Désormais, il fallait qu’elle reparte sur la bonne voie et il ne comptait plus faire d’erreur. Il savait qu’il en ferait mais cette fois il ne serait pas seul et il pourrait compter sur Emily pour l’aiguiller dans ses choix. Il ne voulait plus qu’elle en soit étrangère.

Alors il expliqua ce qu’il désirait pour l’avenir, sa façon de voir les choses. Emily prit ensuite la parole à son tour, donnant son point de vue sur la situation et sur leur avenir. Et ce qu’elle disait ne lui faisait clairement pas plaisir. Elle rejetait complètement sa meute au profit de la sienne. Elle ne semblait vraiment pas prête à franchir le pas. Pouvait-il lui en vouloir ? Pas vraiment. Mais il se sentait blessé malgré tout. Baissant les yeux, il resta silencieux alors qu’il écoutait la suite.

En fait, Emily se méprenait. Elle n’avait pas compris ce qu’il comptait faire. Sans doute croyait-elle qu’il voulait simplement l’inclure à sa meute sans lui demander son avis. Il ne l’interrompit cependant pas, l’écoutant jusqu’au bout. Lorsqu’elle eut terminé, il se pinça les lèvres puis serra ses mains doucement. Il ne savait pas trop si elle l’avait mal compris ou si elle refusait en bloc de fonder une meute avec lui. Mais tout hésitant qu’il était, il fallait bien qu’il se lance.

« Non, Emily… Je ne veux pas t’inclure à ma meute. Je veux en fonder une nouvelle avec toi. Toi, Tommy et le bébé. Ni Carter, ni Pemberton. Juste notre meute à nous. » expliqua t-il doucement avant de sourire « Mes Betas… Je n’ai fait que les sauver, ils le savent. Je ne veux pas être leur alpha. Alors je les aiderai jusqu’à ce qu’ils puissent se débrouiller. Puis ils deviendront omega. Je veux juste qu’ils ne soient plus des dangers pour eux et pour les autres. Une fois fait, je veux avoir ma meute avec toi. J’aime ta famille et devenir un Pemberton ne me dérange pas, même en tant qu’alpha. Mais plus que tout, c’est avoir notre meute à nous qui m’intéresse. On a pas besoin d’être super nombreux… juste nous, notre famille. Tout ce que je veux c’est toi, peu importe le reste autour. Je t’aime ma louve. »

Il fit durer le baiser qu’ils partagèrent mais Emily le brancha bientôt sur autre chose, à parler de tarte. C’était le pêché mignon de Samuel et il ne résistait pas à cette proposition. Mais avant tout, il était bien tenté de manger Emily aussi par la même occasion. La jeune femme se débattit mollement, ce qui le fit rire. Entre ses mots et ses gestes, on ne sentait pas vraiment la motivation de rester entière. Samuel s’en amusa avant de s’offusquer en entendant où se cachait la tarte. Il haussa les sourcils, écarquillant les yeux comme s’il était choqué.

« Sous une cloche ? Tu ne voulais pas que j’en mange c’est ça ? C’était ma punition, avoue ? Pour la peine je vais tout dévorer ! Et toi avec… »

Il lui mordilla le cou puis la lâcha et se leva pour aller chercher la fameuse tarte. Comme d’habitude, il ne se priva pas et se servit une part conséquente. Tellement conséquente qu’Emily lui en fit la remarque. Samuel se réinstalla, dodelinant de la tête d’un air songeur tout en observant cette part qu’il tenait entre ses mains.

« Il fallait en laisser ? » demanda t-il d’un air taquin, n’attendant pas spécialement de réponse

Tout en commençant à manger, Samuel s’interrogeait sur leur futur enfant. Il avait tellement hâte qu’il soit là qu’il ne pensait plus à rien d’autre. Ferait-il un bon papa ? Il l’espérait. Il songeait à se renseigner mais il ne pouvait même pas demander à son propre père. De son côté, il n’y aurait aucun grand parent… Mais à défaut, il aurait un grand frère, rôle tenu par Tommy. Emily lui confia son point de vue et lui appris certaines choses. Samuel la regarda d’un air intrigué avant de regarder son ventre.

« Si petit ? C’est minuscule une graine de sésame… Pourtant son cœur fait un boucan du diable ! Je suis sûr qu’il va grandir bien vite… Par contre je suis curieux de voir la réaction de Tommy. On n’aura plus qu’à lui annoncer ensemble demain. J’espère qu’il sera content malgré tout. »

Part de tarte engloutie, il posa l’assiette sur la table basse pour reprendre Emily dans ses bras. Fermant les yeux, il posa sa tête contre la sienne et la berça légèrement, étant simplement bien ainsi. Les choses semblaient aller de mieux en mieux mais il ne voulait pas se reposer sur ses lauriers et sur leurs sentiments respectifs, aussi forts soient-ils.

« Et si on allait se reposer un peu ? Après toutes ces émotions, je me sens tout retourné ! Retourné mais heureux… Tu es ma vie… tu l’as toujours été et tu ne fais que le confirmer chaque jour qui passe. Merci d’avoir croisé ma route, Emily… »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mar 28 Avr - 13:27

Neuf mois ça pouvait être long oui. Emily n'en savait rien. Elle n'était pas trop impatiente d'avoir son bébé pour le moment, estimant que rien n'était prêt pour l'accueillir. Même si dans un sens, elle avait très envie de le tenir contre elle. Quoi qu'il était déjà un peu contre elle. Samuel voulait tout savoir et Emily ne manquerait pas de lui faire par de ses impressions. Adressant un sourire tendre à son loup, la jeune femme lui caressa l'arrête du nez.

Il y a déjà un mois qui vient de passer ! Ce ne sera pas si long tu verras ! On va être pas mal occupé durant ces prochains mois. Et je ne manquerais pas de te faire un rapport détaillé de ce qu'il se passe !

Croisant les bras contre sa poitrine, la jeune femme pinça les lèvres en songeant à Tommy. Elle se demandait comment il réagirait à la nouvelle. Mais, Emily se doutait bien qu'il n'avait plus trop envie de dormir à l'étage, juste en face de la chambre du couple. Il grandissait et il aurait certainement envie d'avoir sa propre chambre, tranquillement installé en bas. Emily n'avait que de maigres économies mais elle ferait en sorte que Tommy puisse avoir son intimité et son indépendance. Fixant Samuel avec attention, la jeune femme resta songeuse un long moment. Peut être que Tommy apprécierait vraiment que le couple lui fasse totalement confiance en lui donnant accès à une partie privée de la maison. Sa partie à lui. Emily n'avait jamais eu réellement besoin de lui dire quoi faire, comment faire. Allant sur ses treize ans, Emily savait parfaitement que Tommy aurait besoin de liberté. La louve adressa un léger sourire à Samuel.

Oui... Je pense qu'on devrait lui proposer d'avoir sa chambre et sa salle de bain... Ça se ferait facilement à l'arrière de la maison... Et puis, ça le rendrait un peu moins dépendant de nous non ? Et... Peut être voir pour lui acheter un scooter pour ses treize ans ? Qu'il puisse aller en ville sans nous demander ? Je crois que ça lui prouverait qu'on a confiance en lui... Il conduit déjà mon vieux pick up.

La conversation dérivait et visiblement, Emily n'avait pas compris de quoi parlait Samuel. Fronçant légèrement les sourcils, la jeune femme l'observa avec attention. Elle se méprenait donc sur ce que lui disait Samuel ? Apparemment oui. Elle avait mal compris. Mais ce que disait Samuel était particulièrement étrange tout de même. Il avait prit des bêtas, pourquoi il voulait s'en séparer maintenant ? Pourquoi avait il sauvé leur vie alors qu'il ne les connaissait pas. Ou bien Samuel lui cachait des choses. Ce qui n'aurait pas étonné Emily au final. Mais elle n'avait pas envie de se disputer avec lui à ce propos. Elle n'avait pas eu son mot à dire sur les choses qu'il avait fait. Il les avait fait sans elle. Emily estimait qu'il devait les assumer sans elle. Samuel voulait être responsable pour sa famille mais pas pour sa meute visiblement. Emily savait que c'était de sa faute si le jeune homme se remettait en question. Elle pinça doucement les lèvres et soupira, lui tapotant doucement l'épaule, comme pour le rassurer.

C'est pas nécessaire de les abandonner Samuel... Ce ne serait pas digne d'un Alpha... Elle lui adressa un sourire mal assuré. Je partagerais... C'est pas grave, je peux le faire avec de la volonté... Tu ne peux pas les abandonner après les avoir éduqué. Ce ne serait pas bien et ce serait comme d'abandonner ton enfant...

Emily n'avait plus envie de parler de ça et ça se voyait. La vie qu'elle avait rêvé avec Samuel venait de foutre le camp. De toute manière, tout avait foutu le camp à partir du moment où Samuel était devenu un Alpha. Ce jour là, Emily avait compris qu'il ne ferait jamais parti de sa famille à elle. Essayant de passer à autre chose, Emily confessa qu'elle avait caché une tarte. Enfin caché, elle l'avait surtout mise à l'abri des mains de Tommy et Samuel, tout simplement. Ils avaient tendance à trop manger ses deux là. La jeune femme se mit à rire, le laissant la mordiller. Puis elle le laissa aller chercher deux parts. Heureusement que Samuel ne connaissait pas la définition du mot « égal » parce que sa part ressemblait surtout à la tarte entière. Emiliy lui demanda même s'il en avait laissé. Sa réponse la fit rire et secouer la tête, dépitée. Samuel et les tartes d'Emily, c'était une très grande histoire d'amour.

Je suis certaine que tu préfère mes tartes à moi !

Emily fit une fausse moue boudeuse avant de commencer à manger. Puis Samuel parlait du bébé. Emily avait apprit beaucoup de choses durant ses études mais elle n'avait jamais fait l'expérience encore. Donc, c'était tout nouveau pour elle ! Mais heureusement, elle connaissait à peu près tout ce qu'il fallait connaître pour avoir une bonne grossesse. Elle s'amusa de voir la tête de Samuel quand elle lui apprit la taille qu'il faisait, hochant la tête.

Oui, mais son rythme cardiaque diminuera en grandissant, ne t'en fais pas. C'est tout à fait normal. Pour c'est petit et plus ça bat vite !

Emily termina rapidement sa tarte, posant l'assiette sur la table basse. Elle s'étira alors mollement en baillant, regardant l'heure. Samuel devait avoir lu dans ses pensées puisqu'il lui proposa d'aller dormir. Emily hocha doucement son visage et se leva, récupérant les assiettes pour les ramener à la cuisine.

Bonne idée, je suis épuisée ! Emiliy s'approcha de lui, souriante. Je ne pouvais pas laisser ce petit garçon tout seul dans son coin. J'étais déjà amoureuse de toi...

Venant se blottir contre lui, Emily profita de l'étreinte avec Samuel pour se perdre dans une bulle de protection. Cet bulle justement qui lui avait terriblement manqué et qu'elle retrouvait enfin. La jeune femme poussa un léger soupir et se détache de son loup pour monter dans la chambre, commençant à se dévêtir.

Tu travailles comment demain ?



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Mer 29 Avr - 19:43

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
Un mois venait déjà de passer depuis l’anniversaire d’Emily et donc depuis la conception de leur enfant. Le temps semblait soudainement passer si vite. Plus que huit mois avant de voir enfin la frimousse de leur mini eux. Samuel faisait déjà la liste de tout ce qu’il aurait à faire d’ici là et huit mois lui semblèrent soudainement trop peu. Il était à la fois pressé de voir son enfant et aussi inquiet de ne pas parvenir à tout réussir à temps. Mais cela ne suffisait pas à lui faire peur. Il comptait bien tout mettre en œuvre pour sa petite famille.

« Déjà un mois… J’espère avoir le temps de tout faire d’ici son arrivée ! »

Et des choses, ils en auraient à faire s’ils faisaient ce qu’Emily proposait. Donner à Tommy une certaine indépendance ne déplaisait pas à Samuel. Toutefois, il craignait qu’il ne prenne tout ceci comme une façon de l’évincer. Il faisait plus que jamais parti de leur famille et il ne voulait pas que l’enfant soit mis de côté. Mais il ne voulait pas non plus qu’il se sente envahi. Et puis, l’adolescence était une période difficile. Le mieux restait donc de lui demander directement plutôt que de lui imposer quoique ce soit.

« Je suis d’accord mais je préfère que l’on voit tout ça directement avec lui. Je ne veux pas qu’il croit qu’on lui donne de l’indépendance pour se débarrasser de lui maintenant qu’on va avoir un enfant. Le mieux c’est qu’on décide de ça ensemble et pour les travaux, ce ne sera pas bien compliqué. Le plus chiant sera de se décider sur quoi faire ! Le reste je m’en charge. Tommy m’aidera sûrement ! Ce sera une bonne chose, j’en suis certain. »


Les choses prenaient une tournure inattendue. Samuel comprenait le besoin d’Emily de l’avoir rien que pour lui et c’était ce qu’il avait toujours voulu. Même en tant qu’alpha, il n’avait jamais désiré une meute. Il voulait simplement qu’Emily et lui forment une famille, rien de plus. Peu lui importait le reste autour. Et ça, la jeune femme ne semblait pas le comprendre. Ou plutôt, elle lui rappelait sans cesse qu’il avait des bêtas dans les pattes. Il ne les oubliait pas et il faisait tout pour subvenir à leurs besoins et qu’ils puissent ensuite se débrouiller sans qu’il ait à veiller constamment sur eux car sa famille passait avant tout.

Mais la jeune femme lui rappela également que ce comportement n’était pas digne d’un alpha, ce qui le blessa. Certes, le but d’un alpha était de le rester, de guider ses bêtas. Mais Samuel n’avait pas demandé à en avoir. Il les avait sauvé mais ça s’arrêtait là. Il ne niait pas sa responsabilité mais il voulait aussi penser à sa famille et aux souhaits d’Emily. Seulement le tout ne semblait pas compatible. Maintenant il culpabilisait par rapport à la situation. D’un côté comme de l’autre, rien ne serait assez bien. Il n’avait aucune alternative pour arranger le problème et Emily montrait bien qu’elle voulait passer à autre chose. Les sentiments du lycan fluctuaient entre frustration, culpabilité et déception mais il n’en dit rien, restant muet. Il n’y avait pas de solution et il allait devoir faire avec, ce qui le chagrinait.

Mais il n’était pas mécontent de passer à autre chose. Au moins la tarte fit revenir une bien meilleure ambiance et en manger un peu lui remettait du baume au cœur. Il n’était pas temps de se remettre la tête dans les problèmes. Plus maintenant. Il ne voulait plus qu’Emily se tourmente à nouveau et il préférait donc la privilégier et tout faire pour qu’elle soit le mieux possible. Elle le méritait bien et le bébé avait besoin d’une maman en pleine forme et de bonne humeur. Cela n’empêcha pas Samuel de sauter sur la tarte qu’elle avait préparée. Ca, il en raffolait. Mais la jeune femme abusait un peu en se comparant à une tarte.

« C’est toi qui les créé… Donc tu leur sera toujours supérieure ! Elles je les aime dans mon estomac… Toi, c’est sur mes lèvres… »
avoua t-il entre deux bouchées, venant l’embrasser doucement

Tarte expédiée, Samuel parla à nouveau de l’enfant. Ca, il n’avait pas fini d’en parler, tout excité à l’idée de devenir papa. Au fil du temps, il avait fini par se dire que ça n’arriverait jamais. C’était une bénédiction, leur chance à eux de ne rien laisser passer et de ne plus retomber dans les erreurs du passé. Emily, même si elle n’en était qu’au début de sa grossesse, en savait déjà bien plus que lui sur l’évolution du bébé. Nul doute que ses études en médecine devaient l’aider pour ça.

« Oh je vois… En tout cas on l’entend mais j’ai hâte de pouvoir le voir. Enfin, quand il sera un peu plus grand car là… on ne va rien voir du tout. C’est à partir de quel moment pour connaître son sexe ? »

Puisqu’elle avait l’air d’en savoir pas mal, il s’informait, au cas où. Mais il était tard et après toutes ces émotions, Samuel songeait à monter s’allonger. Il était temps qu’ils se retrouvent pour de bon et commencent à mener une vie normale. Emily devait être épuisée. D’ailleurs elle le confirma alors qu’il la suivait dans la cuisine. Elle ajouta d’ailleurs une réflexion sur le jour de leur rencontre. Le lycan se mit à sourire d’un air touché et l’embrassa doucement.

« On était faits pour être ensemble… et rien ni personne ne me séparera jamais de toi… »

Sa louve dans les bras, il la câlina avec tendresse, caressant son dos dans un geste rassurant. Câlin terminé, il la suivit à l’étage, pénétrant dans cette chambre qu’il connaissait bien mais qu’il avait trop peu vue dernièrement. Il entreprit de se déshabiller aussi et vint contre elle alors qu’elle faisait de même. Il adorait plus que tout sentir sa peau contre la sienne ainsi que la chaleur de son corps. Prenant une moue songeuse, il cherchait à se souvenir de son emploi du temps. Emploi du temps qu’il allait devoir modifier rapidement.

« Je commence tôt, à 7h… Mais je serai là tôt du coup. J’aiderai Tommy pour ses devoirs et je l’entrainerai au foot, comme promis. Mais je m’occuperai de toi aussi ! Et puis on pourra en profiter pour lui parler du bébé à mon retour du travail. Vers 16h. Tu veux que je prenne Tommy en passant ? »

La serrant doucement contre lui, il posa la tête sur son épaule, la berçant légèrement tout en fermant les yeux. Il tourna la tête, déposant quelques baisers sur son cou, content de la sentir tout contre lui, enfin unis comme ils auraient dû l’être depuis longtemps. Plus jamais il ne voulait qu’ils se disputent et se déchirent. Remontant légèrement la tête, il vint lui chuchoter à l’oreille.

« Je t’aime ma louve… Tu es tout ce que j’ai toujours désiré… »

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Beta
Messages : 242
Date d'inscription : 02/10/2014
Date de naissance : 05/12/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Agricultrice

A propos du RP
Disponibilité:
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Jeu 30 Avr - 19:17

Samuel avait raison. Avant d'entreprendre quoi que ce soit, Tommy devait être au courant de tout ça. Emily n'avait pas envie qu'il se sente mis de côté ou délaissé par la venue du bébé. Après tout, il faisait aussi parti de la famille et Emily n'avait pas pensé qu'il pourrait penser que Samuel et elle essayaient de le mettre de côté en lui proposant une semi-indépendance. La jeune femme hocha alors la tête aux propos de Samuel, lui confirmant qu'il avait raison. Emily n'avait pas les idées toutes claires. Peut être que Samuel gérerait mieux tout ça qu'elle. Au moins, il devenait la voie de la raison.

La soirée s'était mieux déroulée que prévue. Emily avait le sentiment d'avoir abandonné un poids immense et se sentait bien plus légèrement qu'avant. Peut être que le fait de savoir que Samuel était amoureux d'elle l'aidait énormément. La jeune louve n'avait jamais douté des sentiments de son loup, simplement le fait ne jamais avoir entendu Samuel lui dire qu'il l'aimait avait fait naître le doute en elle. Elle se sentait vraiment idiote d'avoir douté de lui après toutes ses années. Mais désormais, tout allait mieux. Tout allait mieux pour eux tant qu'il n'évoquait pas la meute de Samuel. Emily n'était pas certaine de vouloir en faire partie mais Samuel semblait surtout vouloir construire leur rêve le plus cher. Avoir une famille rien qu'à eux. Ça prenait forme, peu à peu. Pas vraiment comme Emily ou Samuel l'avaient imaginé mais, c'était ainsi qu'allait la vie. Elle dressait toujours des obstacles et offrait des surprises. Mais au final, les changements donnaient la même fin à leur projet. Ils allaient enfin être ensemble, heureux et être parents d'un mini eux.

Mais tout ça était désormais derrière eux. Et Emily avait envie que le reste de la soirée se déroule mieux. Et c'était le cas puisque des sourires et des rires apparaissaient sur leurs visages amoureux. Emily taquinait très souvent Samuel concernant sa passion pour les tartes qu'elle faisait. Et sa réflexion la fit beaucoup rire malgré qu'il l'embrassait. Emily secoua doucement son visage, amusée. Elle posa alors sa tête sur l'épaule de son loup, appréciant d sentir son odeur. Cette odeur qui la rassurait tellement. Ils en avaient terminé avec la tarte désormais. Mais Samuel souhaitait avant tout parler du bébé. La louve se mit à sourire. Samuel savait être si impatient par moment. Amusée, elle releva son visage et admira son loup avec tendresse.

Ça dépend des grossesses... Certaines femmes peuvent le connaître assez tôt mais ce n'est jamais fiable à cent pour cent ! Le mieux c'est l'échographie des trois mois ! Je pense que je vais faire appel à un ami de l'hôpital, un lycan, pour qu'il s'occupe de moi... Et je veux accoucher à la maison pour éviter... Enfin tu sais bien... Même s'il y a des lycans à l'hôpital de Moon Fall, je ne veux prendre aucun risque...

Emily lui adressa un léger sourire. Elle omettait le fait de dire à Samuel qu'il devra l'aider à mettre le bébé au monde mais elle sentait que ça allait le stresser tout ça. Mais pour l'heure, c'était l'heure d'aller dormir. Emily fila à la cuisine pour ranger les assiettes et Samuel en profita pour la kidnapper. Souriante, bien plus qu'avant en une soirée, Emily admirait son loup avec amour, caressant son torse.

Personne n'a le droit de nous séparer... Ce serait comme signer son arrête de mort !

Puis enfin, le couple monta dans la chambre pour se coucher. Emily s'installa de son côté, comme d'habitude, laissant Samuel s'installer tranquillement. Collée contre Samuel, Emily se sentait vraiment bien. Peut être que cette nuit serait paisible pour une fois. La jeune femme leva les yeux vers son cher et tendre, l'admirant avec douceur alors qu'il lui parlait de la journée de demain. La jeune femme hocha doucement son visage, baillant.

D'accord... Dans ce cas... Est ce que tu pourrais faire des courses avant de rentrer ? Ça m'évitera d'aller en ville... Quoi que je les ferais le matin en accompagnant Tommy à l'école... Laisse tomber finalement ! Emmène Tommy choisir son équipement de sport, okay ? Je m'occuperais des courses !

Emily se tourna totalement vers lui, se blottissant dans ses bras avec douceur. Elle s'étonnait de n'avoir jamais remarqué que l'odeur de Samuel arrivait à l'apaiser. Le fait de lui avoir parlé, d'avoir enfin osé lui dire toute la vérité avait vidé son esprit et Emily ne pensait déjà plus à tout cette merde qu'elle avait vécu. Elle n'oubliait pas sa sœur et Logan mais elle se sentait moins coupable, moins stressée et plus épaulée. Levant son visage vers celui de Samuel, Emily glissa une main sur sa nuque, la caressant avec douceur avant de venir l'embrasser avec beaucoup d'amour.

Je t'aime aussi Samuel... Tu n'imagines pas combien tu es important pour moi...



« Life is funny isn’t it? »
Just when you think you’ve got it all figured out, just when you finally begin to plan something, get excited about something, and feel like you know what direction you’re heading in, the paths change, the signs change, the wind blows the other way, north is suddenly south, and east is west, and you’re lost. It is so easy to lose your way, to lose direction. And that’s with following all the signposts. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 28 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Relations:

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  Ven 1 Mai - 11:24

Emily & Samuel ❧ Trop d'émotions à la fois
La soirée avait été riche en surprises et en rebondissements. Beaucoup de nouvelles d’un coup et beaucoup de choses à penser désormais, à prévoir. Samuel était tout excité par ces changements soudains mais il n’en était que plus heureux encore. Sa vie était revenue enfin sur les rails et il savait maintenant où il allait et ce qu’il souhaitait. Les choses étaient dites, les abcès crevés et ils pouvaient dès à présent profiter de leur nouvelle vie à deux. Il était temps !

Le simple fait qu’Emily soit plus détendue et se sente mieux aidait beaucoup Samuel. Il le ressentait au même titre que s’il était à sa place. La sentir plus apaisée l’aidait à mieux appréhender les choses et il avait la sensation que plus rien ne pourrait venir gâcher leur bonheur. Plus maintenant. La seule barrière qui se dressait entre eux venait d’être franchie. Ils pouvaient donc désormais planifier le futur posément. Il ne restait plus qu’à joindre Tommy à l’équation et tout serait parfait. Mais ça, ça attendrait le lendemain.

Passée la discussion à propos de la meute, ils purent enfin penser à autre chose. Et parler de  tartes –mais surtout les manger- était toujours un réel plaisir pour Samuel. Il y avait toujours été accro. Mais les tartes, aussi délicieuses soient-elles, n’étaient rien en comparaison du futur événement qu’ils attendaient tous les deux. D’ailleurs la jeune femme souhaitait ne prendre aucun risque et elle avait bien raison. C’était elle le médecin et comme il n’y connaissait rien, n’ayant jamais eu de petit frère ou de petite sœur, il ne savait pas trop comment tout cela fonctionnait. Alors il l’écoutait attentivement et ne trouva rien à redire. Il ne pouvait pas la contrarier sur le sujet, il s’en remettait complètement à elle.

« Trois mois ça va venir vite… Je suis curieux ! Notre petit bébé à nous… J’y ai toujours pensé mais le fait que ça arrive… c’est tellement différent ! Je suis sûr qu’il te ressemblera ! En tout cas, on fera comme tu le souhaites. Autant éviter le moindre problème. Quant à accoucher ici, au moins ce sera comme à l’ancienne. Du moment que toi et le bébé allez bien, je ferai ce que tu me diras. Tout se passera bien… »

En fait il n’avait pas compris le sous-entendu comme quoi c’est lui qui devrait l’accoucher. Dans sa tête, il s’imaginait qu’ils feraient venir un médecin et tout ce qu’il fallait. Il ne se voyait pas l’aider à accoucher. Il n’y connaissait strictement rien et cela le ferait plus paniquer qu’autre chose, de peur de faire une bêtise. Comme il n’y pensait pas, il ne pensait plus qu’à leur futur et à leur présent qui le rendait heureux. Plus jamais il ne voulait être séparé de cette femme. Sa femme. Pas encore mais cela viendrait bientôt. Désormais, il n’y avait plus rien qui les en empêchait.

« Ils peuvent toujours essayer… Ca ne marchera jamais. On l’a déjà été trop longtemps. On a dépassé notre quota pour toute notre longue vie ! »

Une fois à l’étage et en train de se changer, ils évoquèrent le lendemain afin de planifier la journée. Bien qu’il commençait tôt, cela l’arrangeait car il pourrait ainsi passer plus de temps à la ferme et entrainer Tommy comme promis. Il le méritait bien. Emily lui demanda quelques petites choses qui ne le dérangeaient pas du tout mais elle changea d’avis à la dernière minute.

« Pas de problème, je ferai ça. Je suis sûr que ça lui fera plaisir. Au pire, appelle moi en cours de journée si tu as besoin de quoique ce soit ! »

Sentir Emily tout contre lui était le meilleur des remèdes et Samuel se sentait serein juste en l’étreignant. Là, tout contre elle, il répondit à son baiser avec tendresse, ne se lassant pas de ses preuves d’affection. Il aurait pu faire ça toute sa vie sans se lasser une seconde.

« Tu es toute ma vie… Reposons nous. Après toutes ces émotions, on le mérite ! »

Il laissa Emily terminer de se changer puis alla s’installer dans le lit, lui préparant la place. Une fois contre lui, il en profita pour caresser sa peau, essayant de se focaliser sur les bonnes choses et non sur les problèmes pour une fois. Peu à peu, le sommeil le prit et c’est tout contre la femme qu’il aimait qu’il s’endormit.

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Aveux et grossesse  

Revenir en haut Aller en bas
 
Aveux et grossesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tisane pour la grossesse
» Grossesse, mode d'emploi [ft. Peter]
» Y a eu un cours en SVT là dessus, où comment la grossesse conduit souvent à avoir un enfant...
» Le taux de grosse a triplé;
» Confirmation des ses doutes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Falls :: La ferme de Mary-
Sauter vers: