FAQFAQ  Accueil  S'enregistrer  Connexion  
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet

Partagez | 
 

 J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Sam 22 Nov - 4:28

-Putain… de… merde !

J’arrive pas à y croire ! Mon plan cul, Sabrina, m’a fait faux bond ! Elle m’a fait sortir de sa voiture ! Hey, j’ai juste couché avec deux gonzesses hein pendant qu’on se fréquentait ! Et en plus, c’était en même temps, c’est pas grave ! Enfin, moins grave. Tout ça pour dire que le « gangsta shit » que je suis se retrouve à errer dans les rues, sans moyen de transport.

Je pourrais bien appeler Sam, mais le déranger pour une broutille pareille, ça serait complètement stupide. Avec mes jeans plus ou moins propres qui m’arrivent à la fourche, mon manteau immense, j’ai l’air de ce que je suis, un gangsta… de 17 ans, mais gangsta quand même ! Sauf que justement, j’ai quelques talents qui se rapportent à ce séduisant côté de moi : Je suis capable de déverrouiller les portières d’une voiture, même si je ne suis pas dedans et que je n’ai pas les clés. Qui a dit que ça devait être ma voiture hein ? Personne que je sache !

Tout ça pour dire que je suis présentement dans un coin perdu, pas le coin en fait qui est perdu mais moi, moi je suis perdu, vous comprenez ? Moi, perdu, coin pas perdu ! Ça va ! Merde j’en étais où là… Ah oui, tout ça pour dire que j’ai trouvé une voiture devant une maison toute jolie… ahaha… enfin, devant une baraque quoi, et que je suis discrètement en train de la forcer. Il me faut un peu de temps, et aussi un peu de gros bon sens, pour finalement parvenir à entendre le « toc », signe que la portière vient de se déverrouiller. Je range mes clés dans mes poches, desquels pendent un petit passe-partout qui vient de m’être très utile… et le ressort aussitôt. Bordel, faut aussi que je démarre hein. Je m’acharne encore un peu sur le démarreur, mais après un certain temps, j’entends un «Vrooooom » sortir du moteur… et je cale aussitôt.

-Putain !

Je remets le levier de vitesse au neutre et recommence, grommelant dans mon visage imberbe. Quoi, y’en a qui grommèle dans leur barbe, je peux bien le faire dans mon absence de barbe non ? Prêt à partir, je ne m’attends pas vraiment à retrouver une surprise tout près de moi, un peu trop même.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Sam 22 Nov - 5:29

Molly avait rarement l’occasion de se rendre et ville et avoir un semblant de vie sociale. Si elle excluait sa famille, son seul contact réel avec quelqu’un de cette ville fut Nathan, un charmant – et terriblement sexy – pompier qui s’était révélé être un homme merveilleux avec elle, comme il s’en faisait peu. Comme elle n’allait pas le harceler à tous les jours, elle tentait de se distraire autant qu’elle le pouvait en espérant recevoir de ses nouvelles sous peu. La veille, elle avait emprunté la voiture de son père afin de retrouver une amie de longue date en ville. Elles allèrent au restaurant, puis en boite. Légèrement alcoolisée, mais terriblement fatiguée, Molly était rentrée prudemment à Moon Falls. Heureusement, il y avait peu de gens sur les routes au milieu de la nuit.

Les sacs contenant les achats qu’elle avait effectués étaient tous posés sur la banquette arrière de son véhicule. Trop paresseuse pour sortir de l’habitacle, elle s’était tant bien que mal trainée à l’arrière. Cependant, lorsqu’elle se retrouva contre le plancher légèrement couvert de tapis, elle décida de rester couchée pendant une petite minute, le temps de trouver la motivation de se redresser.

Bien sûr, avec sa capacité légendaire de pouvoir s’endormir n’importe où comme un véritable petit loir, Molly se retrouva prisonnière d’un sommeil profond et réparateur. Elle ne se réveilla que le lendemain – ou plutôt quelques heures plus tard puisque minuit avant sonné depuis longtemps – alors que la voiture démarrait. Au début étourdie et dans les vapes, ne comprenant pas si elle venait de regagner la réalité ou un autre rêve débiles où elle se faisait pourchassée par un raton laveur psychopathe qui voulait la séquestrer dans son nid pour lui arracher les doigts, elle tentait de s’éveiller peu à peu.

Molly était portée à croire que son père ne l’avait pas vue et avait décidé de prendre la voiture pour faire ses courses. C’était logique, non ? Elle était couverte de son manteau, ce qui pouvait expliquer pourquoi il ne l’avait pas vue. Se redressant sur ses coudes, la jeune femme observa qui était sur le siège conducteur. La personne en question était loin de ressembler à son père. Qui était-il ? Que faisait-elle dans cette voiture ? Venait-elle de se faire kidnapper par un fou psychopathe qui voulait abuser de son fabuleux corps de déesse ? C’était inacceptable !

La jeune femme réfléchissait à une solution cohérente, logique et intelligente pour reprendre le contrôle de la situation et profiter de l’effet de surprise au maximum. C’est pourquoi elle se redressa et posa ses deux index joints contre le crâne de l’individu qui conduisait dans le but de le faire arrêter la voiture.


-« Stop the car! You’re under arrest, you piece of crap! Stop the car and keep your hands on the steering wheel! »

Dans la liste des jobs qu’elle avait déjà accomplis – fictivement, bien évidement – agent du FBI en faisait partie. Elle avait toujours rêvé de faire ça, un jour. Par contre, ce n’était peut-être pas la meilleure idée du monde. Qui sait si cet homme – elle n’était pas certaine que ce soit le bon adjectif pour le décrire – n’était plus armé qu’elle ? Il fallait qu’elle trouve une véritable arme, quelque chose de puissant et de potentiellement dangereux. Ah, tiens, pourquoi pas cette paire de nouveaux escarpins qui lui avaient couté la peau des fesses ?

Finalement, elle allait se contenter de son arme imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Sam 22 Nov - 23:03

Pourquoi y’a du bruit derrière moi ? Putain, j’ai pas lancé de canettes de bières en arrière pourtant, mais j’ai l’impression que ça bouge. À part une couverture laissée sur le siège arrière, y’a rien pourtant ! Bon, aller, je dois imaginer des trucs, c’est ça. Putain, je suis complètement perdu en plus ! J’ai beau regarder autour, les maisons me disent rien, et pas plus que le nom des rues. Je dois être dans mon quartier, mais j’ai pas envie de tourner en rond pendant des heures non plus.

Concentré comme je suis, je réalise même pas que y’a une forme qui est en train de se réveiller sous la couverture et qui ne s’attend pas du tout à me voir là. Tout comme je ne m’attends pas à la voir sortir de là non plus en fait. Tout ce que je sais, c’est que j’ai le canon d’un révolver posé sur ma tempe.

-« Stop the car! You’re under arrest, you piece of crap! Stop the car and keep your hands on the steering wheel! »

-HEY DU CALME !

J’ai pas envie de finir avec une balle dans la tronche pour une bagnole ! Sauf que moi, dans un élan de pure courage… ou enfin, de pure lâcheté, j’enfonce mon pied sur le frein, et fais arrêter la voiture pratiquement instantanément (J’allais pas vite j’essayais de voir le nom des rues). Je sens quand même la fille derrière moi se heurter à mon appuie-tête avant de que la voiture ne s’arrête, et rebondir ensuite sur le siège arrière. Par chance, avec les deux mains crispées sur le volant, j’ai à peine bougé. Par contre, j’ai eu le temps de voir la « main » menaçante lorsque j’appuyais sur les freins : Y’a pas de pistolets, pas de révolver… j’ai été menacé par deux doigts. Deux… doigts… D’accord, ça peut sonner louche, mais recommençons : J’ai été menacé par une main vide. Voilà, ça sonne déjà mieux.

Tout ça pour dire qu’une fois la voiture à l’arrêt, au beau milieu de la rue, je tourne la tête en essayant de calmer mon cœur qui fait un concours de « drum » avec un groupe de métal cacophonique (si si ça existe). C’est une gonzesse, mais qu’est-ce qu’elle fout là ? Elle était déjà là sans que je ne m’en sois aperçu ? Peut-être… Mais encore là, ça serait un bel échec de ma part. Il faut le faire quand même, tellement concentré que j’oublie de vérifier si y’a personne qui dort sur le banc arrière ?

-Putain ! Tu m’as foutu la peur de ma vie ! Qu’est-ce que tu fous là tu voulais une balade et t’as pas cru utile de me dire que t’étais là ? Putain… La prochaine fois, tu veux pas me faire un signe du genre « Hey coucou je faisais des dodos je peux sortir avant que tu prennes ma voiture ? »

Putain… ouaip putain… Je recommence à rouler, toujours aussi perdu malgré la situation peu ordinaire dans laquelle je me trouve. Je ne vole pas les voitures de toute façon, je ne fais que les emprunter jusqu’à un autre endroit. Et là, l’autre endroit, c’est aussi près que possible de ma maison. Par chance, à l’heure actuelle, y’a pas un chat pas un rat dans la ville. On est tranquille… enfin, tranquille, ça va dépendre de mon interlocutrice.

-Qu’est-ce que tu faisais à dormir là ? Tu… Mon dieu c’est toi qui sent l’alcool comme ça ? Putain t’es le genre de fille en fait que j’baiserais « drè là »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Dim 23 Nov - 2:10

Parmi les choses que Molly n’avait jamais vécues dans sa vie, se faire voler sa voiture en faisait partie. Déjà, parce qu’elle en avait pas. Ensuite, elle ne se souvenait pas que ce soit déjà arrivé à son père non plus. De part cela, il était logique de dire qu’elle ne s’était jamais faite kidnappée pendant le vol de la voiture de son père. La jeune femme n’aurait jamais pensé vivre cela lorsqu’elle habitait à New-York, donc le fait que cela se produise à Moon Falls lui semblait totalement ridicule. Pourtant, c’était ce qui était en train de se produire.

Confuse, légèrement nerveuse – en apparence, parce qu’à l’intérieur d’elle-même elle paniquait totalement – la jeune femme ne savait pas quoi faire pour se sortir de cette situation. Même si le véhicule ne roulait pas bien vite, elle n’allait pas se jeter en bas. Déjà, elle devait apporter tous ses sacs avec elle et elle n’avait pas assez de mains pour cela. Ensuite, elle n’allait pas laisser le voleur s’en sortir si facilement. Elle opta donc pour la seule solution qui lui passait par la tête.

Ce qu’on pouvait conclure de la tentative de menace de Molly était que cela avait tout d’une manœuvre surprenante. Elle faisait semblant d’avoir un fusil, ses deux mains jointes servant « d’arme à feu » qu’elle pointait grâce à ses index sur l’individu. Par contre, elle aurait dû s’attendre à la suite. Le voleur freina d’un coup et Molly rebondit contre le siège conducteur avant d’être projetée sur la banquette arrière. La prochaine fois, elle allait songer à attacher sa ceinture.

Le comble dans cette situation était de constater que le voleur ne s’enfuyait pas ou n’obéissait pas à ses ordres. Il l’accusait d’avoir dissimulé sa présence depuis le début. Comme si Molly avait prévu de dormir dans sa voiture pour ensuite se faire kidnapper ! Outrée, la jeune femme n’allait pas se laisser faire si facilement. Elle avait beaucoup de répondant, lorsqu’elle s’y mettait.

-« Désolé de dormir dans MA voiture. La prochaine fois tu veux que je laisse les clés sur le contact et les portes débarrées pour ne pas te faire chier ? Tu te prends pour qui ? » Elle prit exagérément la voix d’un gamin qui se la pète pour poursuivre. « Wesh man, look at me, j’suis tellement tought que j’vole des voitures. Yo, toutes les chicks du quartier vont vouloir m’baiser parce que j’suis trop gangsta maaaan ! »

Elle se fichait de la gueule de ce mec et il continuait quand même de rouler ! Molly n’en revenait pas. Elle décida de se glisser entre les sièges pour atteindre la banquette passagère. Elle allait lui montrer de quel bois elle se chauffait ! Elle allait lui montrer qu’il ne fallait pas jouer avec elle. Si elle allait envie de dormir dans la voiture de son père, elle pouvait bien le faire si cela lui chantait ! Elle n’avait pas besoin de se justifier à un parfait inconnu. Elle avait tout autant le droit de boire de l’alcool comme elle en avait envie et même en renverser accidentellement sur sa veste si cela lui plaisait. Qui était-il pour la critiquer ? Pour qui la prenait-il ? Pour commencer, il volait sa voiture et maintenant il voulait coucher avec elle ? Il est complètement taré ou quoi ?

-« Hey, j’ai l’air d’être ta meuf ? La réponse est non. Premièrement, ceux-là… » Fit-elle en pointant son décolleté. « … ce sont des vrais. Et deuxièmement je n’ai aucune chance de me retrouver dans Teen Mom. »

C’était bien beau de parler et de répondre à des provocations inutiles, mais il serait peut-être temps d’arrêter cette voiture. Molly n’allait pas le laisser la mener elle-ne-savait-trop-où et d’abuser de son corps si parfait de déesse. C’était hors de question !

-« Je sais pas pour qui tu te prends, mec, mais tu vas arrêter cette voiture et foutre le camp d’ici avant que je ne m’occupe de ton cas. »

Pour appuyer ses paroles, elle attrapa le volant pour le faire dévier de sa trajectoire, sachant qu’il n’y avait personne dans la rue, et ainsi espérer qu’il freine finalement. Elle était même prête à s’assoir sur lui pour lui voler la place devant le volant s’il le fallait. Elle n’allait certainement pas abandonner si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Dim 23 Nov - 21:03

-« Désolé de dormir dans MA voiture. La prochaine fois tu veux que je laisse les clés sur le contact et les portes débarrées pour ne pas te faire chier ? Tu te prends pour qui ? »

-Bah en fait ouais, ça serait utile. Mais bon, j’vais pas prendre une voiture aussi pourrie deux fois de suite hein, j’suis pas con.

-« Wesh man, look at me, j’suis tellement tought que j’vole des voitures. Yo, toutes les chicks du quartier vont vouloir m’baiser parce que j’suis trop gangsta maaaan ! »

-Elles veulent déjà me baiser.

Est-ce que j’ai l’air satisfait de moi-même ? Bien sûr ! Avec le sourire idiot que j’affiche, je me doute bien que j’ai l’air d’un dieu grec. Je vole sa voiture et elle tombe sous mon charme ? Parfait. Peut-être que j’vais remplacer Samantha plus rapidement que je le pensais. Alors que je reprends ma route plus ou moins légalement (D’accord pas du tout légalement), je cherche encore le nom des rues pour en retrouver une qui me parle et qui me rappelle quelque chose, question d’avoir un itinéraire plutôt que de me balader comme un gland. Par contre, la donzelle là, elle se glisse sur le siège passager. Non mais, j’ai l’air d’un conducteur de taxi ! Sur un ton sarcastique, j’ajoute :

-Non mais te gêne pas hein !

Rien à foutre que ce soit sa voiture, pour l’instant c’est la mienne, j’en ai besoin. Elle pourra bien la reprendre pour le chemin du retour. Pas mal en tout cas. Elle a de la gueule, elle a un de ses corps, elle a de ses seins… putain, je l’imagine déjà en train de me chevaucher pendant que je frappe ses belles petites fefesses… ah mais non faut que je me concentre sur la route aussi… ce qui d’ailleurs me fait conduire un peu n’importe comment, en zigzag.

-« Hey, j’ai l’air d’être ta meuf ? La réponse est non. Premièrement, ceux-là… ce sont des vrais. Et deuxièmement je n’ai aucune chance de me retrouver dans Teen Mom. »

Si elle me présente ses nibards comme ça… je me gênerais pas pour mater. J’ai même bien envie de lâcher le volant juste pour aller faire joujou avec ses seins… mais bon, faut pas exagérer, y’a des étapes avant hein ? Faut savoir son nom, l’ajouter sur facebook, et ensuite ça va, on fait l’amour autant qu’on veut et jusqu’à ce que le soleil se lève !

-Tu sais que je sais ce que sont des condoms hein ? J’passe mon temps à en piquer à la superette au coin de… putain c’est quoi la rue… y’a un genre de gym louche en face enfin.

-« Je sais pas pour qui tu te prends, mec, mais tu vas arrêter cette voiture et foutre le camp d’ici avant que je ne m’occupe de ton cas. »

-Pas question. J’veux rentrer chez moi, tu la reprendras à ce moment-là ta bagnnon mais qu’est-ce que tu fais !

Non mais la salope là elle se jete sur le volant pour me faire dévier de ma course ! Au moins, ce n’est qu’une femme frêle fragile et pas intelligente, pour ne pas ajouter à moitié saoûle, donc je n’ai pas vraiment de mal à garder une trajectoire à moitié droite, mais enfin, je zigzag encore plus maintenant. Putain, fallait vraiment que je tombe sur une voiture occupée moi ! D’une main, je chasse les siennes du mieux que je peux, mais bon, en gardant les yeux sur la route, c’est assez difficile à faire.

-Non mais t’auras qu’à la reprendre après ! Putain, tu peux même retourner faire des dodos plein de bave si tu veux ! J’ai juste besoin de rentrer chez moi avant !

J’ai beau dire, je pense pas pouvoir la convaincre de me foutre la paix, et l’idée de me transformer sous ma magnifique et pleine de testostérone forme de lycan n’est pas vraiment une solution à tous les problèmes. Surtout que, même dans cette ville paumée, on est quand même dans un quartier « riche », donc possiblement des caméras partout. J’ai pas envie d’avoir une traque au cul demain matin.

-On fait un marché ! J’te paie un café, une bière, peu importe ce que tu veux pour t’enlever ton haleine de matin fort arrosée, et tu me laisses conduire jusqu’à chez moi ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Lun 24 Nov - 3:46

Molly n’aimait pas les jeunes. Oui, elle était jeune, mais elle les détestait, pour certains. Elle n’aimait pas celui qui volait la voiture de son père en ce moment même. Il avait une vraie attitude de merde ! Le pire était que, même lorsqu’elle se fichait totalement de sa gueule, il lui répondait comme si c’était normal pour lui. Il n’avait pas compris ou quoi ? Il ne voyait pas à quel point elle le trouvait ridicule ? Il ne semblerait pas. Il était un peu trop sûr de lui à son goût. Comment pouvait-il croire qu’avec une telle attitude les filles voulaient coucher avec lui ? Probablement parce qu’elles étaient de vraies cruches.

-« Ouais, c’est ça. Et moi j’suis Lindsay Lohan. »

Molly se glissa sur le siège passager, se fichant bien de ce que le jeune homme pouvait en dire. Ce n’était pas sa voiture, il pouvait aller se faire voir ! Elle se ne gêna surtout pas pour lui faire comprendre qu’il n’allait pas s’en sortir comme cela. Elle ne prenait pas la peine de boucler sa ceinture puisqu’il roulait à la vitesse d’une tortue. Et puis, si la police pouvait l’arrêter à cause de cela, elle serait ravie de jouer les victimes et expliquer comment ce jeune prétentieux avait volé sa voiture et l’avait également kidnappée.

-« T’en fais pas, je ne vais pas me gêner. »

Non mais elle en avait marre qu’il la prenne pour une femme objet ! Elle était bien plus qu’une poitrine bien roulée, un beau petit popotin et des courbes de rêve. Elle était aussi une jeune femme très intellectuelle ! Elle pouvait faire preuve de beaucoup de débrouillardise lorsqu’elle le souhaitait ! Par contre, attirer le regard de ce malotru sur ses seins n’était pas la meilleure idée qu’elle ait eue. D’un geste sec, elle referma sa veste sur sa poitrine.

Maintenant, ce petit con pensait qu’il avait une chance de coucher avec elle. Non mais il se prenait pour qui ? Il la prenait pour qui ? Elle avait tellement plus de goût que ça. Elle n’allait certainement pas coucher avec… ça. Entre Nathan, le beau pompier sur qui elle fantasmait depuis leur rencontre et… un ado qui doit croire que la planète n’est constituée que de sept pays, le choix était vite fait. En plus, l’ado en question était un voleur de supérette ! En l’occurrence, il s’agissait de celle où elle travaillait. Voler des condoms c’était son boulot – elle ne l’avait fait qu’une fois et jamais elle n’avait eu l’occasion d’ouvrir la boite – pas celui des mecs dans son genre !


-« Quoi ? Non mais pour qui tu te prends le mioche ? Tu peux être sûr que si je vois ta tronche là-bas je te mets à la porte avec mon pied au cul ! »

À présent, il allait arrêter cette voiture tout de suite ! Elle en avait assez de jouer. Attrapant le volant, elle tenta de faire dévier la voiture de sa trajectoire pour le forcer à freiner. Sans trop de mal, le jeune homme arriva à lui retirer les mains du volant, ce qui frustra Molly. Elle n’allait pas abandonner si facilement ! Elle n’était pas le genre de femme qui appréciait qu’on lui dise non, comme il pouvait le découvrir.

-« T’as qu’à faire comme les pauvres et rentrer à pied, pauvre taré ! »

Sur ces mots, Molly tenta à nouveau de reprendre le contrôle de la voiture. Cependant, l’adolescent n’était pas prêt de la laisser faire. Il trouva même une idée pour la calmer, l’espace de quelques secondes. Lui offrir un verre, vraiment ? Elle n’y croyait pas trop. Affichant une moue pensive, la jeune femme se demanda ce qu’elle allait faire. Deux choix s’offraient à elle : accepter ou refuser.

-« Va pour la bière. Par contre, c’est moi qui conduis. Si tu fais quoi que ce soit de travers j’appelle la police et leur sort le grand jeu pour qu’ils te laissent un petit moment en cellule. » Elle amorça un mouvement pour changer de place. « Bouge ton cul de là, tu conduis comme une vieille mamie myope. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Mer 26 Nov - 18:31

-« Ouais, c’est ça. Et moi j’suis Lindsay Lohan. »

-Enchanté Lindsay. Moi j’suis Bat Prout… ou Brad Pitt, me souviens plus.

Le sarcasme, ça me connait. Non mais, c’est pas parce qu’elle ne me croit pas que ça va m’affecter hein. Je sais qui je suis, je sais que tout le monde est jaloux de mon talent inné dans tout, de mon attitude, de mon corps… ah et aller, un peu plus et je bande. En plus, si je peux mater ses seins en même temps… tiens une émotion ? Sympa. Avec un sourire large affiché sur mon visage de connard, je garde le volant pendant qu’elle transfère d’un siège à l’autre.

-« T’en fais pas, je ne vais pas me gêner. »

-J’ai bien remarqué t’en fais pas. Tu veux pas t’arrêter à mi-chemin que je t’attrape ce joli p’tit cul ?

Faut admettre qu’elle a de séduisantes courbes. C’est bien dommage qu’elle cache sa poitrine un instant après me l’avoir montré. Sur un ton presque déçu, j’ajoute :

-Tu me montres et tu caches après ? Putain qu’vous êtes dures à suivre…

Tant qu’elles couchent avec moi, j’ai pas vraiment envie de les suivre et de les comprendre de toute façon. J’ai déjà assez de mal à me comprendre moi-même en plus, faudrait pas que j’essaie de m’attaquer à la psyché… non… psychose féminine. Je lui admets volontiers que je vole plus que des voitures en fait, des boîtes de condoms, c’est pas donné, surtout quand t’as pas d’argent qui rentre. J’ai bien mon père qui me file des travaux pas intéressants mais payant, mais c’est pas assez.

-« Quoi ? Non mais pour qui tu te prends le mioche ? Tu peux être sûr que si je vois ta tronche là-bas je te mets à la porte avec mon pied au cul ! »

-Attends… ah tiens j’te r’place ! Non je suis sans doute jamais passé à ta caisse, pas sûr d’avoir déjà payé de quoi dans ta supérette…

Je dois l’avouer, au moins elle a une attitude « rock and roll » que j’aime bien. Avec elle, je suis certain de pas m’ennuyer. Dès que je la vois agripper le volant, je résiste, je garde mes deux mains dessus, et je peux sans aucun mal admettre que je suis plus fort qu’elle (C’est une femme fallait s’y attendre). J’appuie sur l’accélérateur un peu plus, question de la déstabiliser, pendant que je tourne la tête vers le nom des rues. J’ai beau aller plus vite, je suis toujours aussi perdu.

-« T’as qu’à faire comme les pauvres et rentrer à pied, pauvre taré ! »

-C’est LOIN ! Pas ma faute moi si mon lift, qui est mon ex, m’a surpris avec ses amies ! Hey, j’ai été sympa, je l’ai fait en même temps quand même avec… euh… blondasse et brunette.

Je sais pas si je veux vraiment mettre cette espèce de furie sanguinaire avec la logique d’une bouteille de rhum dans mon lit, par contre, passer du temps avec elle me ferait pas de tort non plus. Elle s’impose, elle gueule, elle dit tout ce qu’elle pense… c’est peut-être son alcool qui lui fait dire ça, mais moi ça me va. De toute façon, combien de nuit par semaine je suis pas saoul ? Vous voulez un indice ? Un chiffre entre un et trois qui commence par « deux ». Hehe. Bref, je lui propose une atlélartive… alterna… atlré… enfin, un autre choix.

-« Va pour la bière. Par contre, c’est moi qui conduis. Si tu fais quoi que ce soit de travers j’appelle la police et leur sort le grand jeu pour qu’ils te laissent un petit moment en cellule. Bouge ton cul de là, tu conduis comme une vieille mamie myope. »

-Normal, la mamie elle cherche son chemin ! Et c’est bon, je te donne le volant et je te paie la bière. Y’a un bar à deux pâtés de maison de chez moi. L’ambiance est pas magique et agréable, mais y’a pas de merde. On est quand même dans un quartier de riche hein ? Y’a même une table de pool. J’te paie la bière, et si tu gagnes, j’t’en paie de plus. Disons, en dédommagement pour la voiture tiens.

Je m’arrête sur le côté de la route et, au lieu de sortir, je me glisse sur le siège arrière. Je suis pas assez con pour quitter le véhicule, elle va prendre ma place, verrouiller les portières et me laisser là comme un gland. Dès qu’elle reprend le volant, je me glisse à l’avant, et lui donne la destination, en espérant qu’elle se retrouve dans les rues.

-Je suis Alex. T’as un nom ou j’dois t’appeler conductrice non-désignée ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Jeu 27 Nov - 20:28


Molly n’aimait pas qu’on lui manque de respect. En fait, elle n’aimait pas qu’on croit qu’elle était une femme facile et qu’on la traite comme tel. Elle avait plus d’honneur et de dignité que ça ! Bon, pour la dignité elle allait repasser, mais elle avait quand même de l’honneur ! Elle n’allait certainement pas laisser ce mec lui faire du harcèlement sexuel ou la traiter comme une femme objet. S’il voulait toucher à ses fesses, il pouvait toujours courir !

-« Tu veux bien m’approcher ce joli p’tit visage pour que je lui colle la baffe de sa vie ? » Rétorqua-t-elle.

Elle avait de nombreuses raisons de lui coller une baffe. Tout d’abord, la voiture. Ensuite, son irrespect et, finalement, les vols qu’il commettait à la supérette. Certes, il pouvait s’agir d’un autre établissement que celui où elle travaillait, mais elle était persuadée qu’il s’agissait de celui qu’elle croyait. Pourquoi ? Parce qu’elle avait des voleurs de boites de condoms et que cela venait foutre la pagaille dans son inventaire. C’était clairement lui qui était derrière tout ça.


-« Oh, mais t’en fais pas, j’te comprends, mec. C’est pas tout le monde qui a le courage de passer à la caisse avec un paquet de taille petite. »

Souhaitant reprendre le contrôle du véhicule, elle faisait tout pour arriver à foutre le jeune homme à la porte. Cela ne fonctionnait pas vraiment. Il était déterminé à rentrer chez lui et n’allait pas s’arrêter avant. Tout ça était la faute de sa copine, selon lui. Ce qu’il était con ! Elle n’avait pas à payer pour son idiotie ! Tout ce qu’elle voulait était de rentrer chez elle et roupiller dans son lit. S’il le fallait, elle pouvait poursuivre sa sieste dans la voiture pour être certaine que personne d’autre ne tente de la voler.


-« Non mais t’es débile, mec ! La règle numéro un quand tu trompes ta copine c’est de ne jamais le faire avec quelqu’un qu’elle connait, sinon t’es foutu ! Elle peut bien t’avoir laissée tomber, t’as le Q.I. d’une poire. »

Cherchant à rattraper toute la merde qu’il faisait depuis le début – elle espérait que ce soit pour cette raison – le jeune homme lui offrit de lui payer un verre. Pourquoi pas ? Molly n’était pas vraiment logique dans ses choix de vie. Elle n’avait rien à perdre à accepter, puis elle prenait le contrôle de la voiture en prime. C’était tout ce dont elle avait besoin. Contrairement à lui, elle ne roulait pas comme une mamie unijambiste sur les somnifères.

-« T’es en train de me dire que t’es pas foutu d’arriver à rentrer chez toi, mais que tu sais où es le bar ? Déconne pas, t’as l’air perdu depuis tout à l’heure. Si tu me fais tourner un peu trop en rond, tu me devras une troisième bière, c’est clair ? Ah oui, je t’ai pas dit que je suis très douée au billard. Je vais assurément les avoir, mes bières. »

Molly n’habitait peut-être pas depuis longtemps à Moon Falls, mais elle connaissait le quartier. Elle aimait bien marcher, la nuit. Il n’y avait personne pour la faire chier et les rues étaient plus sécuritaires qu’à New York. Personne pour lui quémander de la monnaie, personne pour tenter de l’agresser et, surtout, personne pour chier sur le trottoir comme si c’était chez lui. Avec le temps, elle avait donc appris les noms des rues et avait repéré les habitations avec un style particulier. C’était ainsi qu’elle se retrouvait dans cette partie de la ville. Malgré tout, elle se fier en partie aux indications du dénommé Alex.


-« Molly. »

Cette présentation était courte, mais il savait ce qu’il avait à savoir. Une fois à destination, Molly gara la voiture et replaça ses cheveux avant de quitter le véhicule. Elle devait avoir l’air présentable, même si le mec qui l’accompagnait avait des efforts à faire au niveau vestimentaire. Il était tôt pour prendre une bière, mais Molly voyait ça comme un moyen de combattre l’alcool qu’elle avait déjà dans le sang.

-« Au fait, si pendant la partie de billard tu oses me toucher les fesses, je t’enfonce mon bâton dans le cul. Autant que tu sois prévenu. Je ne suis pas une fille facile comme tes ex. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Dim 30 Nov - 20:13

-« Tu veux bien m’approcher ce joli p’tit visage pour que je lui colle la baffe de sa vie ? »

-Tu trouves pas qu’il est bien là mon p’tit visage d’amour nah ?

J’ai pas vraiment peur d’elle, c’est qu’une pauvre nouille qui peut s’endormir à moitié saoule dans une voiture après tout, et même si elle frappe, ça doit faire aussi mal que de se faire fouetter par… je sais pas, une nouille trop cuite. Tiens voilà ! C’est une nouille ! C’est ça ! J’ai aucune honte à dire que je vole, parce que les boîtes de capotes, eh ben à la vitesse où je les passe, s’il fallait que je les paie, ça me prendrait un salaire supplémentaire. Ça a pas l’air de lui faire plaisir, mais qu’est-ce que je m’en fous.

-« Oh, mais t’en fais pas, j’te comprends, mec. C’est pas tout le monde qui a le courage de passer à la caisse avec un paquet de taille petite. »

-Hey j’me suis trompé qu’une fois ! Et… attends, tu travaillerais pas là ? Ah bah oui tiens j’te reconnais maintenant ! T’es la bombe qui fait payer les gens qui sont pas assez subtils ! Eh ben, si j’avais su qu’la nana à la caisse j’lui piquerais son auto… ça aurait rien changé en fait.

-« Non mais t’es débile, mec ! La règle numéro un quand tu trompes ta copine c’est de ne jamais le faire avec quelqu’un qu’elle connait, sinon t’es foutu ! Elle peut bien t’avoir laissée tomber, t’as le Q.I. d’une poire. »

-Mais non ! Elle les connaissait pas les deux nanas ! Elle m’est tombée dessus ! Pas au sens propre hein on s’entend… ah et puis laisse tomber, j’te raconterai ça un autre jour.

Au moins, une bière semblait lui calmer l’esprit, et bon, s’il pouvait en profiter pour jouer au pool en même temps, il n’allait pas se plaindre. On change de place elle et moi, et je la laisse conduire, ne sachant pas vraiment où elle se rend de toute façon. Au moins, je connais un bon endroit que je lui propose aussitôt. La réaction ne se fait pas attendre… toujours aussi agréable la demoiselle.

-« T’es en train de me dire que t’es pas foutu d’arriver à rentrer chez toi, mais que tu sais où es le bar ? Déconne pas, t’as l’air perdu depuis tout à l’heure. Si tu me fais tourner un peu trop en rond, tu me devras une troisième bière, c’est clair ? Ah oui, je t’ai pas dit que je suis très douée au billard. Je vais assurément les avoir, mes bières. »

-Je te donne l’adresse ! Après, tu te démerdes hein !

Parce que moi, tourner en rond comme un con, je l’ai assez fait pour aujourd’hui hein ! De plus, j’ai pas de voiture, alors je connais pas vraiment les routes, et… et j’ai le sens de l’orientation d’un oiseau qui vole pas donc ça va ! Je crois les bras en attendant qu’elle trouver son propre chemin, ne sachant pas si elle va prendre ma proposition ou choisir un bar complètement aléatoire. Moi je m’en fous, du moment que je finis par me rendre chez moi… et que je peux mater quelques jolis petits seins qui se promènent dans son décolleté, pas de problème. En plus, au final, j’vais peut-être passer une meilleure soirée que celle prévue. Tout ça pour dire que, la moindre des choses, c’est de se présenter, ce que je fais.

-« Molly. »

Court… mais mignon. Je garde ce commentaire pour moi, en profitant pour ouvrir la fenêtre et fumer une clope. Pour une fois que j’en ai quelques-unes dans ce paquet, aussi bien en profiter. Au moins, à ce que je vois, on est à côté de l’endroit désiré. Quelques bières et quelques parties de pool peuvent me remonter le moral. Alors qu’elle se gare, je tire ma cigarette par la fenêtre entrouverte et sort, refermant violemment la porte derrière moi. Voilà qui va nous mettre dans l’ambiance ! Il me faudrait une petite bataille pour commencer la soirée tiens…

-« Au fait, si pendant la partie de billard tu oses me toucher les fesses, je t’enfonce mon bâton dans le cul. Autant que tu sois prévenu. Je ne suis pas une fille facile comme tes ex. »

-Pour ça, faut que tu m’attrapes j’te dis. Tiens, si je gagne, j’te paie une bière supplémentaire, sinon j’te pogne le cul. Ça te va ?

Avec l’air que j’affiche, difficile pour elle de dire si je suis sérieux ou pas, mais je m’en moque, j’entre dans le bar sans aucun problème. J’ai l’attitude genre « Rien à foutre », alors bon, je me ferai pas emmerder. L’établissement est pas grand, et pour le moment, pas très occupé, ce qui fait qu’on a les tables pour nous. Je m’y dirige rapidement et je place les boules sur la table, sortant quelques billets de mon portefeuille alors que la serveuse passe nous voir.

-Deux bières, et ton numéro de téléphone chérie.

Elle semble offusquée, mais rien à foutre j’vous dis, rien à foutre ! Du moment qu’elle nous amène nos bières…

-Molly tu casses ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Mer 3 Déc - 18:45

-« Tu trouves pas qu’il est bien là mon p’tit visage d’amour nah ? »
-« Une fois qu’il sera enfoncé dans ton cul, on verra bien. »

Il ne fallait pas chercher Molly. Elle ne savait peut-être pas se battre et donnait des coups de sac à main pour se défendre, mais elle savait comment être une vraie garce. Si elle voulait être méchante et frapper bas, elle pouvait le faire sans remord – enfin, parfois ça lui arrivait tout de même, preuve qu’elle avait un cœur humain. La jeune femme n’aimait pas les voleurs, surtout lorsqu’ils volaient ses affaires. Déjà, personne ne touchait à la voiture de son père, seul moyen pour elle de quitter ce trou perdu. Ensuite, personne ne volait sur son lieu de travail. Elle se fichait que son boss perde une partie de son stock lorsque cela ne lui retombait pas sur le dos à tout coup.
Puisque ce petit voleur – bon, il n’était pas si petit que ça – n’avait pas honte d’avouer qu’il volait des paquets de préservatifs à la supérette, elle n’avait pas honte du tout de lui signaler que les tailles petites disparaissaient bien rapidement. Elle disait ça pour être méchante, mais elle ne pensait pas qu’il avouerait réellement qu’il l’avait fait, une fois. Cela amusa Molly. 

-« Si j’avais su que monsieur Petite Bite me volerait ma voiture aujourd’hui je me serais trainé de quoi la scalper. » 

Molly dans la pratique était la pire combattante du monde. Par contre, elle adorait être méchante avec les gens qui le méritaient, selon elle. En ce moment, elle s’amusait beaucoup à faire chier le jeune homme. Lorsqu’elle réussit à prendre la place sur le siège conducteur, elle décida de se diriger vers un bar, comme convenu. N’avait-elle pas assez de jugeote pour le conduire directement au poste de police ? Non. Et puis, elle ne savait pas où il se trouvait. Une bière semblait plus alléchante qu’une déposition.
Une fois au bar, ils allaient jouer au billard, mais aussi faire un petit pari. Enfin, c’était si Molly accepte. Son esprit lui disait de ne pas accepter, que ce n’était pas une bonne idée. Par contre, elle, elle réfléchissait à l’enjeu : soit elle gagnait une bière, soit elle laissait Alex avoir droit de toucher l’une des plus belles femmes qu’il ne touchera jamais de sa vie. Finalement, elle prit sa décision, aveuglée par sa grande estime d’elle-même et de ses capacités. 

-« Tu me prends pour qui ? Bon, d’accord, j’accepte, mais juste parce que je sais que tu vas perdre. »

Une fois à destination, Molly posa ses affaires à une petite table à proximité de la table de billard choisie par Alex. Elle le laissa tout placer et également effectuer la commande de bières. Par contre, elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel en l’écoutant draguer la serveuse comme s’il était un tombeur. 

-« D’où je viens, y’a que les ados pré pubères pour draguer comme ça. »

Molly attrapa un bâton accroché au mur et se pencha pour viser les boules de billard.  Elle prit bien son temps avant de frapper la boule blanche qui roula et fracassa le tas qui reposait un peu plus loin. Elle rentra deux boules de couleur dans l’un des trous situés au coin de la table avant de se redresser, ravie. 

-« Et ça ne fait que commencer. Prépare les bières, mec ! »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly) Lun 8 Déc - 18:05

-« D’où je viens, y’a que les ados pré pubères pour draguer comme ça. »

-Tu dois venir d’un bled encore plus perdu qu’ici. Toute façon j’m’en moque, au pire elle le garde son numéro s’te salope.
 
Ah non mais moi je suis désagréable hein ! Ça fait des années que je vis avec moi-même et je me sens parfaitement bien ! Si Molly aime pas la façon dont je m’exprime, eh bien tant pis pour elle. En attendant, moi je veux des numéros de téléphones, des bières, et du billard. Au moins, la serveuse revient rapidement pour laisser les bières sur une petite table près de nous. Faut croire qu’elle est vraiment insultée, mais ça je m’en moque. Elle a un de ses culs…

Un « Bang » sonore me tire de ma rêverie alors que Molly joue son premier coup et explose les boules dans tous les coins de la table, expédiant par le fait même deux boules dans les trous. C’est agréable, quand elle se penche, j’ai une belle vue sur son décolleté. Je n’y manquerai pas. Mes yeux vont se faire un festin c’est moi qui vous le dit.
 
-« Et ça ne fait que commencer. Prépare les bières, mec ! »

-Va falloir que tu te décrottes les yeux ma jolie. T’en as rentré une grosse et une petite. C’est encore à toi de jouer va.
 
C’est vrai que par contre, son coup était joli. Même si c’est que le début, j’ai comme l’impression que mes bières, je vais devoir les payer le plein prix. N’empêche, pendant qu’elle se concentre sur son prochain coup, moi j’ai une vue parfaite sur son joli cul bien rond. De quoi me faire baver pendant quelques instants du moins. Alors qu’elle joue son second coup, moi j’astique mon bâton… Mais non c’est pas sexuel je mets du truc bleu là sur le bout de mon… de ma tige de… ah putain ça sonne toujours louche hein ? Putain… Je mets du produit antidérapant au bout de mon instrument de billard, ça va là ?

-Mais bon, j’dois admettre que je m’attendais pas à ce que t’en rentre une seule. Je t’offre la première bière de toute façon, si tu me bats t’en as une autre. On va voir après combien de bière t’es la plus forte !
 
Et moi, j’vais pas me gêner pour mater. Non mais c’est vrai qu’elle a un de ses charmes, c’est impressionnant. Dommage qu’elle ait quelques années de plus que moi… quoique… les femmes d’expériences sont souvent de bonnes baises.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly)

Revenir en haut Aller en bas
 
J'veux rentrer chez moi ! (PV Molly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Falls :: Habitations :: Chez les Green-
Sauter vers: