FAQFAQ  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet

Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet
Pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet pouet

Partagez | 
 

 SOS dépannage express [PV : Samuel Carter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: SOS dépannage express [PV : Samuel Carter] Sam 15 Nov - 21:30



❝SOS dépannage express❞
Sam & Gaby
Cela faisait envrion deux semaines que j'avais quitté Moon Falls, officiellement pour aller passer ces quelques jours chez une tante à moi qui habite en dehors de la ville. La vérité c'était que j'étais allé à l'hôpital pour recevoir mon traitement contre le cancer. Si j'avais su comment ça se passerait, il est très probable que je me serais épargné le voyage. Le médecin qui me suit depuis trois ans m'a annoncé qu'il avait décidé que cela ne servait plus à rien de continuer le traitement, que c'était la dernière fois qu'il me le faisait. Comment voulez-vous accueillir ce genre de nouvelle ? Evidemment, j'ai pleuré, seul dans mon lit d'hôpital, mais cela n'a duré que quelques minutes, après j'ai repris le dessus, je ne veux pas me laisser abattre, après tout, je ne suis pas encore mort, bon certes il ne me reste plus très longtemps, mais lui-même n'a pas su me dire combien de temps il me restait. Cela peut être un an, deux ans ou même six mois. J'ai donc bien l'intention de profiter de mes amis et de mes parents pendant tout le temps qu'il me reste.

Une fois mon traitement fini, j'étais parti de l'hôpital et j'étais rentré à la maison, j'avais envoyé un message à mon meilleur ami Samuel Carter pour lui dire que j'étais de retour puis j'étais allé me coucher. Il n'était que 21 heures, mais le traitement m'avait toujours fatigué. Le lendemain matin de mon retour, je n'avais toujours pas dit à mes parents ce que m'avait dit le médecin. Je sais bien que je devrais le leur dire, mais j'attends d'avoir complètement digéré l'information avant de le leur dire, parce que je sais qu'ils seront abattus. Je me laisse encore deux ou trois jours avant de les avertir. Mis à part mes parents et l'université où j'étais, personne ne sait pour ma maladie. Un jour cependant je le dirais à Sam, je le dirais à Emily et je leur demanderais de me pardonner pour ne pas leur en avoir parlé plus tôt, mais pas tout de suite.

Cela faisait quelques heures que j'étais réveillé, je finissais de m'habiller lorsque je reçu message de Sam, il appelait au secours, un de leur ordinateur au bureau du shérif avait encore lâché, il me demandait donc de venir le plus vite possible. J'eus un sourire amusé. Le shérif devrait investir dans du matériel un peu plus performant, les engins qu'il a et qu'il a l'audace de nommer "ordinateur" datent de l'invention de l'ordinateur...bon j'exagère un peu, mais ce sont de vieilles bécanes. Je répondis à Sam que j'arriverais dans une heure.

Je sortis de ma chambre et allais dans la salle de bain me donner un coup d'eau sur le visage. Je n'avais pas ma tête des grands jours, ce n'est pas grave, je dirais que j'ai mal dormi la nuit dernière parce que j'ai mal digéré quelque chose...enfin je trouverais bien une excuse. J'ouvris une enveloppe que j'avais reçu de l'université et regardais rapidement les cours que j'aurais à étudier pour le prochain devoir qu'ils m'enverront. Une demi heure après, je sortis de chez moi et pris la direction du bureau du shérif. Il faisait beau, j'avais donc décidé d'y aller à pieds.

Je mis à peu près vingt minutes pour arriver. Une fois sur place, j'entrais et saluais les gens se trouvant dans la pièce puis je m'avançais vers Sam en souriant.

- Salut Sam. Alors, encore un problème, ça fait trois fois ce mois-ci, tu devrais dire à ton chef d'investir...ou alors demande au papa noël, on ne sait jamais, il pourrait être généreux cette année.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Alpha
Messages : 200
Date d'inscription : 11/10/2013
Date de naissance : 24/08/1989
Age : 29 Nationalité : Américaine
Métier/activité : Adjoint du shérif

A propos du RP
Disponibilité: Disponible
Barre évolution Barre évolution:
Relations:

Message(#) Sujet: Re: SOS dépannage express [PV : Samuel Carter] Dim 16 Nov - 13:32

Gabriel & Samuel ❧ L'heure des confessions
Arrivé de bon matin à son bureau, Samuel n’était pas mécontent de voir qu’il était le premier sur les lieux après avoir interverti sa place avec l’équipe de nuit. Rester seul ne le dérangeait pas, cela lui permettait de se réveiller à son rythme et de profiter du calme qui régnait dans les locaux pour le moment. Moon Falls étant une petite ville, il était de toute façon rare que cela y soit le bazar mais il aimait tout de même sa tranquillité.

La première chose qu’il fit fut d’aller jusqu’au coin cuisine pour préparer du café. Au moins, lorsque c’était lui qui le préparait, c’était buvable. Le jus de chaussette, ce n’était pas trop son truc même si ses collègues buvaient ça comme du petit lait. Une fois la machine en route, il quitta la cuisine pour mettre un peu d’ordre sur le comptoir principal avant d’aller vérifier que l’armurerie était belle et bien fermée. Une fois fait, il se rendit jusqu’à son bureau, se préparant mentalement à faire un peu de paperasse. Il détestait ça mais ce devait être fait, qu’il le veuille ou non. Et Samuel était toujours très consciencieux dans son travail.

S’installant à son bureau, il fit un peu de place pour rapprocher le clavier de lui et se pencha pour appuyer sur le bouton d’allumage. Mais rien ne se passa. L’écran resta désespérément noir et le boitier silencieux au possible. Le lycan fronça les sourcils, convaincu d’avoir appuyé sur le mauvais bouton, et il recommença donc. Mais le résultat fut le même. Silence radio de la part de la machine, signe qu’elle n’avait pas spécialement envie de travailler, elle. Samuel poussa un si long soupir que cela résonna dans les locaux. Qu’allait-il faire maintenant ? Bien qu’il pourrait emprunter un autre ordinateur, il fallait bien faire quelque chose pour celui-ci. Déjà qu’ils n’étaient pas de première fraicheur alors autant les entretenir un maximum.

Plutôt que de faire appel à une société quelconque de dépannage qui mettrait deux jours à venir, Samuel opta plutôt pour la meilleure solution : contacter Gabriel son meilleur ami. Ce dernier était une perle en informatique et il savait parfaitement qu’il avait les compétences requises pour l’aider à corriger le problème. Et puis, cela lui donnerait l’occasion de le voir et il n’était pas contre !

Malgré tout, il ne l’appela pas tout de suite. Il attendit un peu que l’heure soit plus raisonnable, ne souhaitant pas le tirer de son sommeil puisqu’il n’était rentré que la veille chez lui. Il était censé être allé chez sa tante… mais Samuel savait qu’il lui avait menti. Les battements de son cœur l’avaient trahi, dévoilant que les raisons qu’il donnait n’étaient pas les vraies. Le lycan ne lui en tenait pas rigueur, cela ne le regardait pas, mais il se demandait bien pourquoi Gabriel lui mentait. C’était pourtant quelque chose de relativement rare. Il supposa cependant que s’il désirait lui en parler, il le ferait en temps voulu. Pour l’heure, il le contacta juste pour lui demander s’il pouvait passer au bureau dès qu’il aurait deux minutes afin de dépanner cette machine ingrate.

Lorsque Gabriel arriva enfin, il s’était écoulé à peu près une heure. Samuel avait accueilli ses collègues et but son café entre temps, s’étant occupé de nettoyer les armes histoire d’avoir quelque chose à faire et de ne pas juste attendre que le temps passe. A peine revint-il dans la pièce principale que Gabriel débarquait enfin. Ses collègues le saluèrent, habitués à le voir ici, étant un peu l’informaticien en chef. Samuel se mit à sourire en le voyant et s’avança à sa rencontre, lui donnant une étreinte fraternelle. L’humain avait franchement mauvaise mine mais il s’abstint de lui en faire le commentaire. C’était le genre de chose dont il devait avoir conscience, inutile donc de le lui faire remarquer.

« Salut Gabe ! Ouais… Je lui en ai déjà touché un mot en glissant un message subliminal dans la conversation mais ça devait être un poil trop subliminal je crois… Ce sont des ruines… Mais que veux-tu on a pas énormément de moyens ! Papa noël j’y compte pas trop ! Je n’ai pas été très sage cette année, il serait capable de me rapporter un minitel… » répliqua t-il en souriant d’un air amusé « Je te rapporte un café pendant que tu examines la bête ? »

Quittant le bureau, il rejoignit la cuisine et revint avec deux tasses dont une pour Gabriel qu’il lui tendit, s’approchant alors de son bureau. Quelque part, il était content que son ordinateur ait décidé de faire grève. Ainsi, il pouvait passer du temps avec son ami même pendant le travail. Prenant une chaise, il s’installa à côté de lui, le laissant examiner la tour du pc. Il en profita pour pousser la photo d’Emily et lui qui trônait sur le bureau, n’ayant pas spécialement envie d’évoquer leur situation actuelle.

« Alors, c’était bien ton petit séjour chez ta tante ? Je ne t’ai pas réveillé au moins en te contactant ? T’as l’air fatigué. »

Même s’il savait qu’il n’avait jamais été chez sa tante, il voulait savoir si tout allait bien. Il ne cherchait pas à lui mettre le nez dan son mensonge ou à en savoir plus à ce sujet, désirant simplement savoir si l’état de son ami avait un quelconque rapport avec son absence.

©clever love.


you're all that matters to me

   © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
 
SOS dépannage express [PV : Samuel Carter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» PEKIN EXPRESS 2009
» Maison de Carter (-18 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Falls :: Bureau du Shérif-
Sauter vers: